26/05/2011

la stérilisation carbonique a commencé

 

La stérilisation carbonique a commencé

son œuvre de mort

 

 

La stérilisation carbonique a-t-elle débuté son œuvre de mort ?

Pour ne pas accabler le lecteur avec un discours trop ardu et pour l’inciter à aller jusqu’au bout de sa lecture, seuls les grands axes de ce sujet seront ici abordés, et de façon simplifiée.

Le lecteur intéressé par des développements plus poussés, pourra consulter mes nombreux articles à ce sujet :

http://razlebol.skynetblogs.be/archive/2011/01/14/sterilisation-carbonique-simplifie.html

ou

http://razlebol.skynetblogs.be/archive/2010/08/21/la-vrai-menace-du-rechauffement-planetaire-diffusez-l-info.html

ou

http://razlebol.skynetblogs.be/archive/2010/08/21/strategie-pour-sauver-la-situation-et-nos-vies.html

ou

http://sosterrien.skynetblogs.be/archive/2009/12/11/la-sterilisation-carbonique-c-est-du-serieux.html

 

http://sosterrien.skynetblogs.be/archive/2009/11/23/sterilisation-carbonique-mode-d-emploi.html

 

J’aimerais d’ailleurs remercier ici ceux qui font l’effort de me lire, car aussi étonnant que cela puisse paraître, chaque lecteur lit en moyenne 5 à 20 pages de ce blog.

A l’époque du « pré mâché », du parler court et de la vulgarisation scientifique qui semblent faciliter à tous, l’accès à des connaissances de plus en plus poussées, on ne peut que s’étonner de ces efforts et féliciter le lecteur pour cela.

Maintenant soyons clair, je vulgarise et je simplifie autant que je le peux, mais il est impossible et illusoire de croire qu’un mécanisme aussi complexe et aussi multi disciplinaire que la stérilisation carbonique, puisse être compris en trois mots, sans faire le moindre effort...

Je rappelle que j’ai identifié un processus catastrophique menaçant l’humanité et toute forme de vie évoluée à l’échelle planétaire, et que lors d’une première publication sur mon blog en décembre 2009, à l’issue d’une participation à la 3ème Conférence Internationale sur l’Hydrogène, qui s’est tenue au Centre de Recherches Scientifiques et Techniques à Rabat au Maroc, j’ai baptisé ce processus :  la « stérilisation carbonique »

 

Une stérilisation carbonique a lieu en plusieurs étapes, on peut même parler de dominos, qui dans leur chute, en entraînent d’autres.

Les phases successives, ou dominos, sont :

-1) le réchauffement planétaire.

-2) la fonte des clathrates

-3) la conversion en CO2 du méthane, libéré par la fonte des clathrates.

-4) l’interaction néfaste du CO2 avec la vie.

 

Phase 1 : réchauffement planétaire

Cette phase est bien évidemment largement amorcée.

Il faudrait une mauvaise foi consternante pour remettre en cause le réchauffement planétaire.

Je ne débattrai pas avec ceux qui veulent en contester l’origine, car origine humaine ou autre, cela ne changera rien au résultat final…

Si nous n’agissons pas, notre espèce subira le même sort que les dinosaures...

Nous disparaîtrons tous, inéluctablement !

 

Phase 2 : fonte des clathrates

Cette phase a commencé en Arctique lors de l’été 2009, et elle se poursuit toujours.

Les clathrates en zone Arctique, étant situés à de plus faibles profondeurs, ont commencé à fondre et à libérer des millions de tonnes de méthane.

Bien que ceci soit préoccupant, ce n’est qu’une goutte d’eau au regard des stocks monstrueux de méthane emprisonnés dans les clathrates à l’échelle mondiale. Ces stocks représentent en effet plusieurs milliers de milliards de tonnes de méthane.

 

Phase 3 : conversion en CO2 du méthane, libéré par la fonte des clathrates

Cette phase n’a pas encore commencé, en tout cas pas de façon violente, c’est à dire pas d’explosion, pas d’incendie.

Ceci est lié au fait que la libération du méthane issu des clathrates n’a eu lieu qu’en Arctique, loin de zones peuplées et de façon sûrement intermittente et discontinue, en fonction des saisons.

Mais le méthane a une durée de vie dans l’atmosphère d’environ un siècle, soit le temps qu’il lui faut pour se convertir en CO2 de façon « non violente ».

Ceci , pour nous, ne change rien au problème, mais rend cette menace moins visible et plus diffuse.

 

Phase 4 : interaction néfaste du CO2 avec la vie

Cette phase consiste en un afflux massif de CO2 dans l’atmosphère, entraînant des perturbations des mécanismes biologiques liés à la respiration et à la photosynthèse….

Nous n’en sommes pas là ? En fait, ce n’est pas si évident…

Bien sûr le plus gros des clathrates n’a pas encore fondu.

Quand le méthane aujourd’hui piégé dans les clathrates, sera libéré massivement et converti en CO2, le taux atmosphérique de celui ci augmentera de manière exponentielle et atteindra des taux mortels pour la quasi-totalité des formes de vie évoluée de la planète, effaçant plusieurs millions d’années d’évolution de façon brutale et sans aucune échappatoire pour personne.

Y compris pour ceux qui par cupidité auront dévasté la planète. Leurs richesses accumulées ne leur serviront à rien et ne leur permettront pas de survivre à une extinction de masse de cette nature.

Nous devons distinguer trois origines distinctes pour le CO2, afin de comprendre ce qui se produit en ce moment, et ce qui va se produire demain si on n’agit pas.

-La première origine du CO2 est une origine que, par souci de simplification, j’appellerais l’origine biologique.

Le CO2 biologique est celui que nous, êtres vivants, émettons en respirant, celui là même que les plantes recyclent pour nourrir la vie, via la photosynthèse.

Ce CO2 fait partie intégrante du cycle du carbone.

-La deuxième origine du CO2 est le CO2 anthropique.

 Il est lié à l’exploitation des énergies fossiles, à l’utilisation de nos carburants, de notre électricité, les centrales thermo électriques représentant 40% des émissions mondiales de CO2.

Ce CO2 est issu de matières organiques qui se sont décomposées durant des millions d’années.

Ce CO2 a été retiré du cycle du carbone il y a des millions d’années par la vie elle-même.

D’un point de vue moléculaire, ce CO2 est identique en tous points au premier, et s’intègre désormais dans le cycle du carbone…

Seulement voilà, la vie planétaire s’en est très bien passé depuis des millions d’années, et son arrivée aussi massive modifie bon nombre de données : acidification et modification de la chimie des océans, réchauffement planétaire…

 

-La troisième origine du CO2 est liée au méthane « coincé » dans les clathrates.

C’est très comparable à la seconde origine, mais il ne s’agit pas de la même échelle.

En effet, les clathrates pourraient être à l’origine d’un minimum de 10 fois plus de CO2 que ce que nous avons libéré par l’exploitation du charbon et du pétrole, ces 150 dernières années.

La libération de ce méthane est fortement liée au réchauffement planétaire déclenché par le CO2 anthropique.

La fonte des clathrates a commencé, je vous le redis encore, et ce depuis l’été 2009 en Arctique, mais pour l’instant le pire n’est pas encore arrivé.

Il nous reste donc un peu de temps pour réagir, à condition qu’on s’en donne les moyens, ce qui est très loin d’être garanti, vu l’inaction des politiques et l’incapacité de nos « experts » à identifier la menace, de par leur hyperspécialisation, qui est un énorme handicap face à un problème multidisciplinaire et mondialisé, et que leur « nombrilisme » leur interdit de reconnaître publiquement.

 

Revenons maintenant sur la phase 4 de la stérilisation carbonique.

C’est la phase qui va simplement éradiquer notre espèce, ainsi que toute forme de vie évoluée de la planète si nous n’agissons pas.

Les septiques penseront en lisant ceci, qu’avec le taux actuel de CO2, on en est encore loin… Pas si sûr…

Evidemment, il est difficile de dire dans quels délais la catastrophe va survenir, et encore plus difficile de prévoir à quelle vitesse elle va se propager.

Mais les signes sont d’ores et déjà visibles, ce qui annonce l’imminence de cette catastrophe écologique majeure.

Les océans jouent un rôle important de protection de la vie, en jouant un rôle de régulateur du CO2 atmosphérique.

En effet les océans qui recouvrent 71%  de notre planète, absorbe de grandes quantités de CO2, selon la réaction chimique suivante :

C02 + H20 (-----------) HCO3- + H+

Comme l’indique la flèche à double sens, cette réaction de dissolution est totalement réversible, d’où la notion de régulation…

Et c’est là qu’on aborde un problème majeur : contrairement à l’idée reçue et propagée par le GIEC, le rôle des océans n’est pas l’absorption du CO2, leur véritable rôle étant en fait la régulation de son taux atmosphérique.

Pour bien comprendre cette notion, il faut mettre en perspective le volume monstrueux d’eau mis en jeu, et les surfaces d’échange tout aussi monstrueuses entre l’eau de notre planète et l’atmosphère.

Bien sûr à court terme, le CO2 va se dissoudre, ce qui donne l’impression qu’il disparaît, mais comme l’a dit Lavoisier : « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».

Depuis 150 ans, nous émettons chaque année, des milliards de tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Nos océans jouent à fond leur rôle de régulateur, ce qui a considérablement amorti l’impact de l’effet de serre et donc du réchauffement planétaire, lequel rappelons le, constitue le premier domino.

Mais ceci a un prix, et voici les prémices de la facture à payer :

 

 





 

18/05/2011...En attendant, les hécatombes "mystérieuses" de poissons continuent

Port_Clinton.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les agents des services de la faune sauvage de l'Ohio tentent d'élucider ce qui a bien pu causer la mort de milliers de dorés jaunes dans le lac Erié.

Ils ne sont pas les seuls, les pêcheurs du Midwest sont très nombreux à venir pêcher ici, tous s’interrogent et s’inquiètent.


Roger Chevalier, gestionnaire du lac Érié pour le ministère des richesses naturelles de l’Ohio, avance tout de même quelques hypothèses: ça peut venir du stress de la ponte en période de grands froids, ou encore du printemps particulièrement orageux que nous venons de traverser.


M Knight qui a survolé plusieurs fois le lac en avion ce weekend nous rassure

"le pire est probablement passé, j'ai aperçu de moins en moins de cadavres à sa surface."


Il est difficile d'estimer le nombre exact de dorés jaunes qui ont trouvé la mort dans cette hécatombe , mais M Knight les évalue à plusieurs milliers, sur la base des appels téléphoniques qui sont parvenus jusqu'à son bureau.

La plupart ont été retrouvés autour des îles du lac Érié et entre Toledo et Port Clinton.


Source:
associated press

Le Doré jaune* (Sander vitreus) est une grande perche affectionnant les plans d'eau importants (grandes rivièrse, lacs...). Il a un comportement grégaire et est lucifuge. Natif du nord de l'Amérique du Nord c'est un poisson ayant une vaste aire de répartition. Une sous-espèce Stizostedion vitreum glaucum, maintenant éteinte, avait une coloration allant du gris au bleu. Sa taille peut être impressionnante avec un record de 107 cm et un poids de 11,3 kg. Plus communément, il atteint une taille maximale de 75 cm pour une masse de 7 kg. C'est un carnivore vorace qui peut ingérer des proies représentant une bonne fraction de sa taille. Cette espèce se reproduit au printemps dans le lit des rivières. Après la ponte, les femelles quittent d'abord le site de frai pour être suivies quelques semaines plus tard par les mâles. Les mâles sont normalement plus petits que les femelles, il n'y a pas d'autre dimorphisme sexuel apparent. ...Mais les rumeurs vont bon train.

 

lubbock+parks.jpgSamedi, des centaines de poissons ont été retrouvés morts échoués sur les rives d'un étang du parc de Lubbock.

Adrienne Laramore, qui vit à proximité de la 93ème rue, a indiqué qu'elle faisait sa promenade quotidienne autour du lac quand elle a remarqué l'hécatombe.

"C'est bien la première fois que je vois un truc pareil depuis 31 ans que je vis dans le quartier,...,ça doit être les eaux du lac, avec la sécheresse, le niveau est trop bas, il n'y a plus d’oxygène"


...et blablabla ...et blablabla...


Les autorités qui ont été contactées ne semblent pas être au courant du phénomène, pourtant de nombreuses personnes témoignent qu'elles leur ont laissé de nombreux messages.


Source
:
lubbockonline.com
Bref on patauge dans le bonheur


r768296_6516752.jpgDes poissons tropicaux s'échouent sur les plages Albanie

Des dizaines de poissons lune (ou môle ou encore mola mola) se sont échoués sur les plages de Goode et de la baie Frenchman's en Albanie.

Le Ministère de la Pêche affirme que s'est la force actuelle du courant de Leeuwin qui en est à l'origine.


" A cette période de l'année le courant de Leeuwin qui vient du sud est à son plus fort. L 'eau de ce courant est chaude, elle circule dans le fond de l'océan et se refroidit en remontant vers le nord".


Ces poissons lune s'y sont retrouvés au piège, et ils sont morts en atteignant les eaux froides de nos régions.


Nous avions déjà connu une hécatombe du même type en 2008.


Source:
abc.net


250px-Bangladesh_Patuakhali_District.png06/05/2011...Bangladesh, le pays où les vaches meurent en quelques heures

 

 

 

Plus de 200 bovins (buffles et vaches) sont morts ces derniers jours dans les régions de Char Bestin, Majher Char, Char Mandol, et Char Rustam au Bangladesh. Plus de 500 autres sont infectés.

Cette maladie appelée localement « tarka », semble se répandre extrêmement rapidement dans les troupeaux. Chaque jour la maladie se propage dans de nouvelles régions.


Les symptômes sont foudroyants, d'abord la vache ou le buffle, ne peut plus se tenir sur ses pattes, puis la fièvre gagne et tue la bête en quelques heures.


Le vétérinaire du ministère de l'agriculture et de l’élevage, Dr Humayun Kabir, a confirmé l’épidémie, et demande à chaque éleveur de lui rapporter les bêtes malades dans sa clinique à Galachipa upazila.


Mais les éleveurs sont bien incapables de pouvoir financer cette demande et le vétérinaire Humayun Kabir ne semble pas vouloir se déplacer dans les région atteintes. Il explique qu'il doit d'abord en recevoir l'ordre de ses supérieurs hiérarchiques.

La polémique gagne entre les autorités et les éleveurs qui sont de plus en plus démunis devant les réactions incompréhensibles des autorités.


Source:
The Daily Sun




crappie+pic.jpg06/05/2011...USA, Wisconsin, une nouvelle hécatombe de poisson intigue les autorités

 

La DNR (Department of Natural Resources) a ouvert une enquête pour tenter d'élucider pourquoi des milliers de poissons sont morts dans le "Lake Dubay" et le ""Stevens Point Flowage" dans le Wisconsin ces deux dernières semaines.

Pour Tom Meronek, biologiste du DNR, c'est probablement un virus qui s'attaque notamment aux Mariganes noires (ou crapet calicot) de 3 ans. Cette classe d'âge intrigue plus particulièrement le biologiste.

Les effets du virus sur le poisson sont visibles à l'oeil nu: les cadavres des crapets observés présentaient tous les symptômes suivants : leur yeux étaient éclatés et leur nageoires couvertes de champignons noirs.

Des échantillons de poisson ont été envoyés dans les laboratoires de la DNR, et des études sont en cours.

La plus grosse hécatombe s'est produite le 25 Avril dernier

Source:
wsaw.com

 

hanoi.jpg26/04/2011...Encore des hécatombes de poissons ce weekend, à Hanoï au Vietnam, et à Watsonville en Californie

 

 

 

 

A Hanoï

Des milliers de poissons sont morts dans le lac Ngoc Khanh à Hanoï, ainsi que plusieurs milliers d'autres dans les autres étangs et cours d'eau de la région.

source:
REUTERS/Kham (Vietnam)


 

14505561_BG1.jpgUSA, Watsonville, Californie

Des centaines de poissons sont morts dans un étang de Watsonville à la suite d'un important incendie qui a détruit entièrement un entrepôt de la société de distribution de boissons, l'"Apple Growers Ice & Cold Storage".



 

 

 

 

 

 

Le responsable des pompiers de la ville a déclaré que la mousse et l'eau utilisées par les pompiers pour combattre les flammes depuis plusieurs jours ont ruisselé jusqu'à l’étang, et qu'elles sont probablement la cause de cette hécatombe.

Des centaines de poissons agonisants ont été aperçus sur l'étang mais il est difficile d'en estimer le nombre exact.

L’étang de Watsonville abritait plusieurs espèces de poissons, des carpes, des crapets arlequins et calicots , des silures.

Source:
Mercury News

ba-Shark22_PH2_0503354566_part6.jpg23/04/2011...La vie de nos océans se meurt, pas de panique les autorités mènent les enquêtes

 

Californie (USA)

Ces derniers jours, au moins une douzaine de requins léopards ont été retrouvés morts dans les lagunes de Bayfront à Redwood City.

Les chercheurs locaux sont en état d'alerte pour tenter d'en expliquer la cause, virus ou déchets toxiques, pour l'instant aucune explication n'est avancée , des examens sont en cours.

Catherine Greer et son fils de 13 ans, ont été parmi les premiers à rapporter aux autorités une observation de requins en difficulté sur les côtes de Seabrook Court.

«Ils posent leur menton sur le rivage, comme s’ils essayaient de sortir de l'eau, apparemment à bout de souffle".

Les requins léopards sont abondants dans les eaux côtières de l'Oregon au Mexique.

Ils s'y nourrissent de crabes, de petits poissons et de vers. Les premiers symptômes laissent supposer qu'ils ont été infectés par cette nourriture, saturée de contaminants nocifs comme le mercure, ou encore des pesticides ou des produits retardateurs de flamme, comme on en trouve au fond de la baie, très exploitée pour son pétrole.

Sean Van Sommerau et Brandy Faulkner, experts de la fondation des requins pélagiques de Palo Alto , émettent l'hypothèse que la pollution de la baie doit jouer un rôle important dans ces décès. Voilà plusieurs années que le phénomène se produit. Et ils pointent du doigt la société Cargill, géant de l'agroalimentaire, qui exploite 9.000 hectares de marais salants, dans la partie sud de la baie,et qui semble déverser des produits nocifs dans la mer pour son exploitation.

En effet, les registres d'état montrent qu'en août 2006 la société avait déjà été condamnée à verser une amende de 228 000 $ pour avoir déversé 900 000 litres de produits nocifs dans la mer ayant entraîné la mort de deux cents poissons.

Aujourd'hui les responsables de la compagnie ne veulent pas commenter cet évènement.

Néanmoins, Sean Van Sommerau restera très vigilant dans les mois à venir et dit tout faire pour élucider ces hécatombes anormales.

Source:
sfgate.com


dead-sharks-422_rdax_676x505.jpgFloride, comté de Manatee, USA

Les chercheurs tentent de comprendre pourquoi des requins s'échouent sur les plages.

Récemment, plus d'une douzaine de requins ont été retrouvés échoués à l'extrémité nord de Longboat Key et dans l'île d'Anna Maria .

Le Dr Nick Whitney, membre scientifique du Centre pour la recherche sur les requins de la "Mote Marine Laboratory" dit :

"Ils ne présentent aucun signe évident de blessures qui auraient pu être causées par des filets de pêche ou autre chose ".

Le Dr Whitney écarte toute hypothèse d'une cause mortelle dûe à la marée noire de l'an dernier.

"Ces animaux sont des espèces côtières et ne peuvent pas avoir été atteints par la pollution" (whahaouou hip dupla bing pof)


etc, etc…

Néanmoins le grand professeur Whitney déclare aux médias en fin d'article : « ... attention, ...vous êtes prêts,... que les raisons de ces morts restent totalement mystérieuses ».

Source:
bay news 9

On dit merci au professeur Whitney

Nous ne pouvons pas être mieux lotis, les experts sont sur la brèche !

poissons.jpg21/04/2011...Australie, une hécatombe de carpes au barrage "Big Warrambool"

 

 

C'est un coup de fil mardi matin qui a informé le journal local "the ridge news" à propos de la découverte d' une importante hécatombe de carpes européennes au barrage de "Big Warrambool."

Il y en a des centaines de milliers sur un mètre de profondeur.

La raison de cette hécatombe reste un mystère, néanmoins un pêcheur suggère un manque d’oxygène dans les eaux du lac de retenue pour expliquer ce phénomène.

Il en reste une quantité incroyable à l'agonie, bouche ouverte, à la surface.

La carpe européenne est une espèce introduite, d'abord pêchée dans la rivière Murray et maintenant établie dans la région, causant d’importants ravages à l’écosystème. En effet leurs habitudes alimentaires l'ont faite ici classer espèce nuisible.

De nombreux oiseaux et des cochons sauvages semblent faire un festin de cet inespéré butin.

Ces poissons ne sont pas d'une grande utilité pour nos rivières, mais il est tout de même très triste de les voir mourir ainsi, en masse, dans ce barrage.

Source:
The Ridge News

Ventura.jpg20/04/2011...De nouveau la "Ventura harbors" en Californie est atteinte par des hécatombes de poissons mystérieuses.

 

 

De nouveau la "Ventura harbors" en Californie est atteinte par des hécatombes de poissons mystérieuses.

Avant hier, 6 tonnes de poissons ont été découverts flottant morts dans la marina.

Sur la vidéo ci-dessous Pat Hummer, officier de patrouille à la direction du port, témoigne que cela est déjà arrivé plusieurs fois l'année dernière, et qu'il faut s'attendre à ce que cela arrive de nouveau.

"Il y a énormément de poissons morts, des anchois et des sardines en grande majorité, probablement foudroyés par un manque d’oxygène dans les bassins."

"il faut comprendre qu'il y a beaucoup d’appât dans ces bassins, et les poissons y viennent en trop grand nombre, ils finissent par s'y étouffer".

Des mouettes, des lions de mer et des pélicans font un festin de ces cadavres, le reste est nettoyé par les patrouilles du port, qui les rejettent au large.

Source:
vcstar

quinzou.jpg16/04/2011...Les hecatombes de poissons: les témoignages s'amplifient.

 

Chine

Des milliers de poissons ont été retrouvés morts en mer au large des côtes de Qinzhou dans le sud de la Chine. On a d'abord suspecté les radiations en provenance du Japon d'en être la cause, mais un porte parole du gouvernement a démenti et a déclaré qu'il s'agissait simplement d'un manque d’oxygène.

Les autorités locales de la pêche de la ville de Qinzhou ont publié un avis d'alerte, incitant les citoyens à ne pas acheter ou consommer de ces poissons .

Des analyses on révélé un manque important d'oxygène dans l'eau de mer, probablement dû a une prolifération d'algues. (en mer ???) Aucune anomalie radioactive n'a été détectée

Les autorités ont déclaré que la situation s’améliorait (l'hécatombe à été découverte hier... ???) et qu'aucune mesure de protection particulière ne s'imposait

Source:
cnc world.tv

Voir la vidéo ici

 

estonia_city_map.jpgEstonie : le lac Maardu est vide de vie.

Le 15 Avril, des milliers de poissons ont été retrouvés morts dans le lac, après la fonte des glaces. Pour les riverains c'est un véritable désastre écologique, et ils accusent l'usine de la société Merko Ehitus d'en être le responsable.

Source:Rus err

voir la video


 

Russie

Une mort massive de poissons a été déclarée dans la ferme avicole de ""Gryaznovsky"" dans la région de Lipetsk en Russie. Plus d'une tonne de carpes et de gardons ont été décimés.

Aucune explication n'a pour l'instant élucidé ce désastre, Des aérateurs et des puits d’aération on été en pleine activité tout l'hiver, et la fonte des glaces n'explique pas cette mort massive.

Les experts vétérinaires ont récolté des échantillons et les résultats sont attendus avec impatience.

Source: gorod 48

Pour voir la vidéo


 

nanyuki.gifKenya

Des centaines de poissons ont été retrouvés morts sur la rivière Nanyuki, par des femmes qui venaient y puiser leur eau. Effrayées que la rivière soit polluée, elles ont donné l'alerte.


Simon Weru un responsable local déclare, qu'une enquête a été ordonnée, des échantillons ont été prélevés et envoyés en laboratoire, mais il soupçonne très fortement une distillerie illégale du bidonville de Likii, qui fabrique du "chang’aa "(
alcool populaire au Kenya cliquer sur le lien) en amont de la rivière, d'en être la cause. Les résidus de mélasse du "changaa" rejetés dans la rivière l'auraient asphyxiée.

Source:
Nairobi Star


 

canada.jpgCanada

Des centaines de poissons ont été retrouvés morts dans le lac Meadow. Les faibles taux d'oxygène en seraient responsables.

 

 

 

 


 

 


 

 

Gord Sedgewick, biologiste du ministère de la pêche a déclaré que l'hécatombe a probablement été causée par l'hiver très rude de cette année.

"Ils sont morts sous la glace et c'est probablement dû au manque d'oxygène".

"L'épaisseur de la glace a empêché la photosynthèse de s'effectuer et a donc considérablement réduit l'oxygénation des eaux."

Les grands brochets ont été les plus touchés, mais aussi la lotte et le meunier noir. Il ne croit pas que la faune ait été totalement anéantie par le phénomène.

...et bla et blabla...


Source:
meadow lake progress



 

0417_red_sand1.jpgUSA, Minnesota

Une grande variété d’espèces de poisson on été retrouvés morts dans le lac de "Red Sand" près de Brainerd.

Des grands brochets, des perches, des crapet soleil, des mariganes et même des barbottes ont été retrouvés sur les rivages ou flottant entre deux eaux.

Carl Mills, un spécialiste des pêches du MRN à Brainerd témoigne que l'oxygénation des eaux est vraiment très faible, il a pu le vérifier il y a déjà plusieurs semaines.

Le lac étant peu profond les glaces de l'hiver l'ont totalement étouffé.

et blablabla et blablabla...

Source:
brainerd dispatch

river_rouge.jpg13/04/2011...Les hécatombes de poissons continuent

 

 

Aux États Unis dans le Michigan

Des milliers de poissons morts ont été découverts sur les rivages de la "river rouge" dans le Michigan aux États Unis. Sur les lieux l'odeur est décrite comme insupportable.

 

Des riverains inquiets ont contacté la chaîne locale FOX 2, pour qu'elle témoigne.

Guy Cason, un pêcheur du coin raconte à la chaîne:

"Je mange du poisson de cette rivière très fréquemment, ainsi que mes nièces et neveux avec qui je pêche régulièrement , je suis très inquiet pour leur santé".

Le ministère des ressources naturelles du Michigan rassure:

"c'est un phénomène naturel" (qu'ils appellent maintenant le "fish die off" (mort subite de poisson) ) "Les poissons touchés dans la "river rouge" sont de nouveau des "aloses à gésier". Un poisson particulièrement sensible au froid, ils ont du mourir cet hiver, et rester prisonniers sous la glace".

Mais la plus étrange nouvelle, c'est que le ministère a demandé aux riverains propriétaires de nettoyer par eux mêmes la rivière, et se décharge ainsi de toute responsabilité.

Source: myfoxdetroit.com

Il y a vrai.../...ment des phrases souveraines : par exemple..."Chassez le naturel et il revient au galop"...


Thousands of Dead Fish in River Rouge: MyFoxDETROIT.com

dead_birds.jpg09/04/2011...Kansas, près de Sterling, 50 oiseaux tombent raides morts des arbres

 

 

Jeudi dernier, Elisabeth Strange a d'abord vu un premier oiseau, puis un deuxième, tomber des arbres juste devant chez elle près de Sterling au Kansas, puis c'est une douzaine qui ont suivi, à quelques minutes d'intervalle.

"On ne voulait pas trop s'approcher de peur qu'ils nous tombent dessus".

"C'est quand même très étrange qu'ils soient morts tous ensemble au même moment".

Jeudi soir elle en avait déjà récolté plus de 50.

Un vétérinaire de la région pense qu'ils ont dû s'empoisonner, il a récolté quelques oiseaux pour des examens approfondis en laboratoire.

"Même si c'est le cas, pense Elisabeth, il reste tout de même très étrange qu'il soient tous morts à quelques minutes d'intervalle" "c'est vraiment bizarre, ce n'est pas normal".

Source:
wsbt.com


5065.jpg08/04/2011...les hécatombes de poissons du jour

 

 

Canada

Des centaines de poissons ont été retrouvé sur une lagune près de la station d'épuration d'Elin dans l’Ontario au Canada.

Dale Le Britton responsable de l'agence Ontarienne de l'eau rassure, tout va bien. Juste un petit manque d’oxygène à cause de l’hiver rude qui a totalement gelé le lac. Depuis nous avons effectué des prélèvements, tout est normal, aucun problème n'a été trouvé.

Source:
thechronicle-online.com

Et Janet Post qui a découvert les poissons reste dubitative.
...
A quoi pourrait on condamner un fauteur de rien...à rien...tiens j'ai dit rien...rien c'est rien ...si j'vous le dis...RIEN, NADA


 

POLUTION1_05.09..jpgSuisse

Rivière polluée à Wald : des milliers de poissons morts.

Environ 2000 poissons, essentiellement des truites, ont péri suite à la pollution de la rivière Jona sur deux kilomètres mardi matin près de Wald.



 

 

Une vanne d’un étang s’est ouverte pour une raison encore inexpliquée.

Du sable et de la boue se sont alors déversés dans le ruisseau, provoquant la mort des poissons.

Une vanne ? Une grosse alors ?


Source :
la tribune de Genève

lemoine.jpg07/04/2011...Les hécatombes de poissons du jour

 

 

Des centaines de poissons ont été retrouvés sur les rives de la rivière Des Moines près Eddyville dans l’Iowa aux Etats Unis.

C'est David Dodson, un pêcheur qui connaît bien le coin qui a donné l'alerte dimanche dernier.

Il a retrouvé des centaines de cadavres de carpes et de barbues sur une seule rive de la rivière, et il semble que des animaux sauvages soient venus s'en repaître.

David affirme avoir transmis un message au ministère des ressources naturelles de l'Iowa, qui reste aujourd'hui toujours sans réponse.

David a décidé d'accompagner un journaliste du journal "Ottumwa Courier" sur place pour constater l'hécatombe.

Le journal "Ottumwa courrier" a alors contacté deux autres responsables environnementaux, qui disent ne jamais avoir entendu parler de cette affaire.

Source:
ottumwacourier.com


 

alreem-a-l.jpgA Dubaï : des milliers de poissons retrouvés morts dans un lac.

Les habitants d'un quartier bourgeois de la ville d'Emaar prés de Dubaï se sont accusés les uns les autres d’empoisonneurs, pour élucider le mystères de ce qui a bien pu tuer des milliers de poissons du lac de leur résidence à "Al Reem".

" Le niveau du lac a baissé d'un coup, déclare Chris, et je soupçonne que le lac a été empoisonné."

Un autre déclare que ses parents ont d'abord remarqué les poissons morts sur la surface, puis l'apparition de bulles, comme un bouillonnement qui dégageait un odeur insupportable".

Les responsables de la gestion de l'eau de la commune d'Emaar ont procédé à des prélèvements, et assuré le retrait des cadavres.

Néanmoins de la mousse a été remarquée sur la surface, et la commune pense qu'un détergent a été utilisé pour laver une voiture.

Le système d’aération du lac a été amplifié, et le porte parole de la commune rappelle aux habitants que les poissons sont utilisés dans la région pour prévenir la prolifération des moustiques.

Source:
gulf news


plymouth.jpg06/04/2011...USA, les poissons morts prolifèrent

 

 

Dans le Minnesota,

C'est avec les fontes des glaces de son lac, le "Schmidt Lake ", à Plymouth dans le Minesota, que Bruce Wahlstrom a découvert l'hécatombe.

"Voilà, c'est juste une tonne de poissons morts".

L'hiver a été rude et toute les conditions pour rendre le lac en anaérobie ont été rassemblées cette année, sa surface glacée puis recouverte par la neige ont empêché le soleil d'y pénétrer, et du coup les algues sont mortes et l’oxygénation n'a plus été assurée.

Ce lac est semblable à beaucoup d'autres lacs urbains, relativement peu profond , il se charge d'éléments nutritifs par les eaux de ruissellement, ce qui le rend encore plus vulnérable.

"Bref, il me reste à m'en débarrasser pour que la situation ne s'empire pas avec leur décomposition."

Source:
Kare 11


 

image2.jpgAu Texas



Aux Texas c'est des milliers de poissons morts dans le "Buffalo Springs Lake" qui réveillent des questions.


Une seule espèce semble avoir été touchée, connue là bas sous le nom de "Shad" (Alosa sapidissima, ou Alose savoureuse)

Un pêcheur du coin dit qu'il n'y a rien de nouveau :
"chaque année on en retrouve des milliers raides morts" ( ...Ah ces sacrés pêcheurs, ...c'est comme cette histoire de sardine qui a bouché le port de Marseille, il y a bien longtemps...)

Chelsea Estrada la garde chasse du parc Lubbock avance elle une autre hypothèse :

"ils meurent chaque année à la saison des amours" (Whaou...voir plus bas...en général  l'alose vit plus 10 ans)

Quant au scientifique, John Clayton, de service ce jour là, il avance une troisième hypothèse. Ce biologiste d'Etat suppose que la mort des poissons est dûe à l'invasion des algues bleues qui dégagent, comme c'est bien connu, des toxines dans certaines conditions. (wa, wa, wahou!)

"Il ajoute que les travaux de maintenance sur les berges et qui causent des fissures peuvent avoir été la raison de l'invasion de ces algues." (au secours)

Source:
myfoxlubbock.com

*Alosa sapidissima, l’alose savoureuse, est un poisson de la famille des clupéidés. C’est l’espèce d’alose la plus grande et, comme son nom l’indique, l'une des plus savoureuses.

Alosa sapidissima se distingue par son corps de forme élancée, haute et très aplatie. Avec une moyenne de 38 cm, les spécimens adultes peuvent mesurer jusqu’à 76 cm pour une masse comprise entre 0,9 et 1,4 kg2. L’espèce possède une nageoire caudale très fourchue et une nageoire anale basse et allongée. Elle n’a ni ligne latérale, ni nageoire adipeuse. Sa coloration est argentée avec un lustre bleu ou bleu-vert sur le dos et des flancs argent brillants. Lors de l’entrée en eau douce pour la reproduction, la pigmentation peut devenir plus foncée, prenant une teinte bronzée ou cuivrée, tirant sur le rouge pour la tête et les parties ventrales. Une tache noire est visible près du bord supérieur de l’opercule, parfois suivie de taches plus petites. Sa mâchoire inférieure s’emboîte dans une encoche de sa mâchoire supérieure. On la reconnaît aussi par ses grandes écailles qui se détachent facilement. La surface ventrale d'Alosa sapidissima est mince avec des écailles en dents de scie. En ce qui a trait aux caractéristiques internes, Alosa sapidissima possède des dents aux prémaxillaires et à la mâchoire inférieure, un péritoine argenté et, entre 53 et 59 vertèbres. Elle peut vivre jusqu’à 13 ans.


La liste n’est pas limitée et l’on pourrait citer encore de nombreux exemples au cours des 6 derniers mois.

Aucune explication concrète et réelle, bien que la thèse d’un réchauffement soudain de l’eau et le « manque d’oxygène » soit souvent mise en avant.

Comme vous pouvez le constater, de nombreux événements, incidents ou je ne sais comment les nommer, attestent que des morts de masse sans réelle explication se sont produites un peu partout sur la planète, surtout en région chaude d’ailleurs, et  ces « incidents » ont bien souvent « échappé » aux médias du globe, de façon sans doute « involontaire ».

Des réchauffements soudains de la température de l’eau sont très clairement privilégiés et beaucoup d’enquêtes sont toujours en cours, en toute "discrétion".

 

Tous ces phénomènes de mort massive ont plusieurs points communs :

- ils sont tous lié à des étendues d’eau, car ils surviennent en milieu aquatique où à proximité d’étendues d’eau importantes.

 

-cette mort de masse ne touche que des animaux d’une même espèce, ce qui exclut toutes formes d’empoisonnements, lesquels ne feraient pas de distinction d’espèce selon toute logique.

 

           -il semble évident que les mécanismes respiratoires soient en cause et que ces animaux soient morts d’asphyxie.

 

-il est suspecté que l’augmentation de la température des eaux de surface soit en cause.

Tous ces phénomènes incriminent formellement la stérilisation carbonique.


En effet l’augmentation de la température de l’eau modifie la constante de solubilité du CO2 dans l’eau.

Nous savons depuis un an, grâce à Nicolas Metzl et à son équipe, que l’océan indien a perdu 90% de sa capacité de dissolution du CO2, au cours de la dernière décennie, et il semble que des études similaires dans d’autres océans du globe aient permis d’arriver aux mêmes conclusions.

Si je conteste toujours leurs conclusions (à mon sens stupides) sur la cause réelle de ce phénomène, l’essentiel c’est de retenir qu’en 10 ans les océans ont perdu 90% de leur capacité à dissoudre le CO2…

http://www.insu.cnrs.fr/a2897,ocean-moins-efficace-absorber-co2-emis-par-activites-humaines-oiso.html

 

Ceci implique, un an plus tard, bien évidemment, que les océans sont proches de la saturation en CO2, et une augmentation de la température de l’eau, induit forcément que localement les eaux « saturent ».

Ceci est loin d’être anodin pour le vivant.

En effet un être vivant pour respirer a deux impératifs :

-capter l’oxygène et le distribuer à ses cellules.

-capter le CO2au niveau cellulaire et le conduire hors de son corps.

Ceci correspond à la respiration, et implique les systèmes respiratoire et circulatoire.

Pour un poisson qui respire via des branchies, le CO2 dissous est relâché dans l’eau, mais dans une eau proche de la saturation en CO2, il peut y avoir un gros problème d’échange…

Trop de CO2 dissous dans l’eau, et l’échange ne peut avoir lieu.

Ceci implique bien évidemment l’incapacité du poisson à respirer, et il meurt d’asphyxie exactement comme s’il n’y avait plus d’oxygène.

Maintenant pourquoi une seule et unique espèce à la fois ?

Simplement parce que les besoins d’un poisson varient en fonction de son métabolisme, lequel est propre à chaque espèce.

Ainsi, un poisson nerveux, avec un métabolisme élevé, consommera beaucoup d’oxygène et émettra beaucoup de CO2.

A l’inverse, un poisson appartenant à une espèce ayant un  métabolisme faible, consommera peu d’oxygène et émettra peu de CO2.

Avec l’augmentation de la température de l’eau, la constante de solubilité du CO2 diminue, et l’eau dissous moins de CO2 qu’elle ne le ferait dans une eau froide.

Il s’ensuit une sorte de compétition entre le CO2 déjà dissous dans l’eau, celui que nous émettons ( émissions anthropiques) et celui que les poissons émettent.

On comprend aisément que le poisson doté d’un fort métabolisme et qui émet beaucoup de CO2 a du mal « à sortir son épingle du jeu » dans une eau qui se réchauffe et n’est plus capable de dissoudre beaucoup de CO2…

Le poisson respire mais ne peut plus se débarrasser de son CO2.

Celui ci s’accumule dans son organisme et l’empoisonne en l’asphyxiant par perturbation de ses mécanismes respiratoires au niveau cellulaire.

De la même façon, la modification de la constante de solubilité du CO2 dans l’eau peut entraîner une libération de CO2 sous forme gazeuse selon :

 HCO3-  + H+ ---------------) CO2 + H2O

Le CO2 ainsi relâché, étant plus lourd que l’air, va rester localisé dans la partie basse de l’atmosphère et se déplacer au gré des vents.

Il se peut que cette augmentation localisée du taux de CO2 atmosphérique soit suffisante pour représenter une menace pour des organismes non aquatiques doté de forts métabolismes.

Les oiseaux, de part leur faculté de voler, ont des métabolismes très importants qui varient d’une espèce à l’autre, de façon quasi spécifique.

Des oiseaux qui traverseraient une « bulle » d’air surchargée en CO2 verraient leur mécanisme respiratoire fortement mis à mal.

De la même façon que les poissons, les oiseaux dotés de forts métabolismes, sont très sensibles à l’augmentation du taux de CO2 atmosphérique.

Je peux reprendre ici l’exemple du canari que les mineurs descendaient au fond des mines, et qui mourrait asphyxié, ce qui les prévenait ainsi du danger bien avant qu’ils ne s’en rendent compte à leurs dépens.

Ces phénomènes de mort de masse, selon mon analyse, trouveraient leur explication dans la stérilisation carbonique.

Si tel est le cas, nous devons nous attendre à observer des phénomènes identiques cet été dans le nord de la planète et en zone tropicale.

Dans un avenir relativement proche les zones tropicales vont subir un mécanisme de stérilisation carbonique de grande ampleur, pouvant conduire d’abord à une stérilisation aquatique quasi-totale ou à un déplacement massif d’espèces vers des eaux plus froides, moins saturées en CO2, pour assurer leur survie... Et dans ce cas le froid pourra les tuer, si elles ne peuvent s’adapter !

En suivant, nous devons nous préparer à voir des îles tropicale totalement stérilisées par des « poches » d’air chargées en CO2.

Les oiseaux seront les premiers touchés, puis le processus s’étendra comme une maladie à toutes les espèces animales, par paliers successifs, espèce par espèce, humanité comprise.

Il est tout aussi plausible qu’un jour, on ne retrouve à bord de bateaux naviguant dans des eaux chaudes, que les cadavres de l’équipage et des passagers, mais ceci prendra un peu de temps, puisque notre vulnérabilité au CO2 est relativement moins importante que celle des oiseaux.

Ces derniers vont être un indicateur important de l’évolution de la stérilisation carbonique au niveau planétaire, que l’on peut d’ores et déjà considérer comme en marche, même si les phases 2 et 3 restent encore très limitées.

L’argument majeurque vous pourriez utiliser pour nier mes propos, est que si une telle catastrophe était imminente, des scientifiques reconnus vous en parleraient, et que les médias s’empareraient de ce sujet.

La vérité c’est que nous sommes victimes de l’hyperspécialisation des sciences et que nos « experts » sont simplement dépassés par un sujet qui déborde très largement leur propre domaine de compétence.

Pour comprendre cette catastrophe il faut être capable de saisir tous les enjeux physico chimiques et biologiques, posséder un large éventail de connaissances dans de nombreuses disciplines, avoir une vision globale et mondiale du problème, et ne pas se limiter à regarder devant sa porte.

Néanmoins, de nombreux scientifiques tirent depuis des années la sonnette d’alarme.

Dans cet article paru peu avant la conférence de Copenhague, des scientifiques font enfin le lien entre le taux actuel d’acidité des océans et celui d’une époque lointaine contemporaine à une extinction de masse.

Ils soulignent une évidence :

 

les mêmes causes auront forcément les mêmes effets…

 

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2578

 

Tous mes propos sont vérifiables et il existe des preuves qui démontrent la réalité de la  stérilisation carbonique, encore faut il être capable de les interpréter.

Au Permien Trias, il y a 251 millions d’années, 95% des formes de vie ont été éradiquées par une stérilisation carbonique.

Les preuves existent, notamment une anomalie carbone qui consiste en une augmentation massive du C12 atmosphérique ayant intégré la chaîne alimentaire.

Ceci signe de façon indélébile et indiscutable l’existence d’une stérilisation carbonique ayant entraîné cette vague d’extinction de masse.

Le lecteur motivé pourra trouver des précisions sur ce sujet, en consultant dans mon blog un article détaillé baptisé « la stérilisation carbonique simplifiée » :

 

http://sosterrien.skynetblogs.be/archive/2011/01/14/sterilisation-carbonique-simplife.html

 

L’idée principale à retenir étant :

 

 

 

Même cause = même effet.

 

Revenons pour finir, sur la mise en œuvre de mon procédé qui, rappelons le, permet la neutralisation du CO2 et son utilisation à des fins de production d’hydrogène, comme réelle alternative aux énergies fossiles.

Les premiers contacts pris avec des industriels sont très encourageants et j’espère que la première installation industrielle sera prête avant la fin de l’année.

Cette première installation servira, je l’espère, de vitrine au monde entier, ce qui devrait braquer tous les projecteurs sur mes travaux, et devrait imposer aux responsables politiques des actes concrets et non plus seulement des mots en l’air.

La solution existe, mettons là en œuvre et sauvons notre monde d’un désastre écologique majeur, auquel personne ne survivra, y compris les riches et les puissants, ne leurs déplaise.

Après mes déboires avec le système de « dé-protection industrielle », je reste encore très méfiant.

Ma vie a déjà été menacée, mes brevets, bien que je sois le seul détenteur du savoir faire m’ont été volés avec la complicité de plusieurs organismes qui prétendent défendre les droits des inventeurs, pour mieux les abuser en violation totale de la Constitution et des Droits de l’Homme.

Je préviens donc une fois de plus les inventeurs et je leur conseille fortement de cesser de déposer des brevets.

Inventeurs, ne mettez plus vos vies et celle de vos familles en danger, ne déposez plus de brevets !

Le lecteur intéressé trouvera tous les détails concernant ces méthodes dignes du grand banditisme, mais « normalisées » par des organismes d’Etat et faisant de l’inventeur un sous homme sur lequel tous les abus sont permis en toute impunité, tandis qu’on dissimule au grand public ces actions en faisant passer l’inventeur pour un « dingo-parano ».

Méthode des plus abjecte pour les victimes certes, mais combien efficace et lucrative, pour des criminels en col blanc avides de fric !

 

http://razlebol.skynetblogs.be/archive/2010/06/11/inpi-et-les-faux-et-usage-de-faux-hallucinant-mais-tristemen.html

 

Suivez l’évolution de la stérilisation carbonique à travers le monde, les signes seront de plus en plus visibles dans les mois qui viennent et informez autour de vous de sa réalité.

 

L’information est la seule arme que nous ayons, et elle m’a déjà sauvé la vie…

 

Espérons qu’elle nous sauvera tous !

 

Diffusez l’information, le pire est devant nous, mais une solution existe !

 

Jean Luc Quéré biotechnologiste inventeur et créateur

 

 


26/10/2010

Verts ? Vous avez dit vert ?

En ce moment, je suis moins présent sur mes blogs, car je m’occupe à remuer ciel et terre, afin de trouver des fonds pour agir, en sachant qu’en cas d’échec, notre espèce ne survivra pas…

 

Sacrée pression, d’autant que l’aide est loin d’affluer !

 

Ce post a pour but de vous montrer les contradictions de certaines organisations, qui prétendent se battre dans l’intérêt de tous et de notre environnement, mais qui en fait vous abusent, car en réalité, leur pseudo lutte pour l’environnement ne semble être à leurs yeux qu’une simple « niche » alimentaire …

 

Je remercie néanmoins pour ses réponses, Mr Guillaume Billé de Greenpeace, car bon nombre d’organisations contactées n’ont  tout simplement pas répondu… Et rares sont celles qui l’ont fait par écrit.

 

 

-----Message d'origine-----
De : Guillaume BILLE [mailto:info.fr@greenpeace.org]
Envoyé : vendredi 27 août 2010 16:26
À : Jean-luc Quéré
Objet : Re: solution r?el au r?chauffement climatique et ? l'acidification des oc?ans

 

 

Bonjour,

 

Tout d'abord merci de votre mail et de l'intérêt que vous portez aux

causes que nos défendons.

 

La technologie que vous évoquez dans votre message est intéressante, et

nous souhaitons sincèrement que celle-ci soit fonctionnelle.

En revanche je dois vous informer que nous ne pouvons accéder à votre

demande de financement. En effet la mission de Greenpeace n'est pas

d'assurer le développement de nouvelles solutions techniques : nous n'en

avons ni les moyens financiers, ni les compétences techniques.

 

Nous vous souhaitons quoi qu'il en soit toute la réussite possible quant

à la concrétisation de votre projet.

 

Cordialement,

 

 

Guillaume Billé - Greenpeace France

22 rue des Rasselins

75020 Paris

Tel : +33 1 44 64 02 98

Fax : +33 1 44 64 02 02

info.fr@greenpeace.org

 

Greenpeace est une organisation indépendante, non violente et apolitique qui a pour but de dénoncer les atteintes portées à l'environnement et d'apporter des solutions à la protection de l'environnement.

 

Soutenez nos actions en nous faisant un don :

 

https://faire-un-don.greenpeace.fr

 

Signez la pétition pour un moratoire sur toutes les autorisations européennes d'OGM :

http://www.greenpeace.fr/ogmjenveuxpas/zappons-les-ogm/

 

Je vous demande de prendre acte, non de leur réponse « entendue » mais de la partie en rouge : « Greenpeace est une organisation indépendante, non violente et apolitique, qui a pour but de dénoncer les atteintes portées à l’environnement et d’apporter des solutions à la protection de l’environnement ».

 

Je leur apporte sur un plateau d’argent la seule  solution qui permettrait d’inverser les processus de réchauffement planétaire et d’acidification des océans, c’est à dire la solution parfaite qui permettrait d’apporter une réelle solution à la protection de l’environnement, mais ils la dédaignent…

 

Vous me direz qu’ils ne sont pas obligés de me croire sur parole, mais comme je le leur ai dit, je peux leur faire une démonstration !

 

Il n’ont pas les moyens financiers : une plaisanterie, non ?

 

S’ils lèvent le petit doigt, il n’auront aucun mal à lever des fonds, car on ne parle tout de même pas de millions.

 

Ils n’ont pas les compétences techniques : une plaisanterie, non ?

 

Une mauvaise foi incroyable ! Venir voir et vérifier de ses yeux, cela requiert combien de doctorants ? Une centaine peut être ?

 

Faisant fi de ce mauvais départ, je leur ai tout de même  demandé de venir voir et vérifier, et de m’apporter un simple soutien médiatique.

 

Voici leur réponse :

 

 

-----Message d'origine-----
De : Guillaume BILLE [mailto:info.fr@greenpeace.org]
Envoyé : lundi 30 août 2010 16:24
À : QUERE JEAN LUC
Objet : Re: solution r?el au r?chauffement climatique et ? l'acidification des oc?ans

 

 

Bonjour,

 

Si votre technologie est opérationnelle, je ne puis que vous recommander

de déposer un brevet, puis de faire valoir cette invention.

Comme je vous le disais dans on précédent mail, nous ne pouvons appuyer

votre projet, ne serai-ce que médiatiquement, dans la mesure où nous

n'avons pas les compétences nécessaires à son évaluation.

 

Cordialement,

 

 

Guillaume Billé - Greenpeace France

22 rue des Rasselins

75020 Paris

Tel : +33 1 44 64 02 98

Fax : +33 1 44 64 02 02

info.fr@greenpeace.org

 

Greenpeace est une organisation indépendante, non violente et apolitique qui a pour but de dénoncer les atteintes portées à l'environnement et d'apporter des solutions à la protection de l'environnement.

 

Soutenez nos actions en nous faisant un don : https://faire-un-don.greenpeace.fr

 

Signez la pétition pour un moratoire sur toutes les autorisations européennes d'OGM :

http://www.greenpeace.fr/ogmjenveuxpas/zappons-les-ogm/

 

 

 

Résultat : négation pure et simple par manque de compétence, pour évaluer le fonctionnement de ma technologie…

Cela fait peur… Ils ne sont même pas capables de constater des évidences !… Pire encore, ils me dirigent vers les brevets… Moi !

Je rappelle pour information, que des brevets ont été déposés pour mon invention, dans mon dos en total abus de confiance, et sans même mon savoir faire, en violation totale de l’article 84 CBE, et que malgré cela l’OEB (parmi d’autres) les ont normalisés, permettant ainsi à des crapules de me faire chanter « légalement ». Alors, me proposer de déposer un brevet !!…

Je sais comment ça marche et je n’ai pas l’intention de mettre à nouveau ma vie en danger (on m’a déjà menacé de kidnapping, de torture et de mort…).

Il faut comprendre que Greenpeace navigue sur un créneau porteur, une bonne niche « alimentaire » : le « vert » est devenu une simple façon de gagner sa vie, en quelque sorte…

Je ne dis pas que tous les membres de Greenpeace fonctionnent ainsi, mais c’est un fait, pour beaucoup, la vague verte, c’est juste une façon de gagner sa vie…

Je me rappelle de plusieurs entretiens avec des  responsables politiques « verts » et de leurs réponses :

« Si nous vous aidons, nous réglerons 90% des problèmes écologiques, et nous perdrons de ce fait 90% de notre électorat et donc de nos revenus… Pourquoi vous aiderait- on ? »

Cela m’avait choqué à l’époque, je me suis senti trahi et je pense que bon nombre de leurs électeurs qui croient aux idées que ces politiques affichent sans en penser un mot, sont tout aussi trahis, mais c’est ainsi que ça marche, aussi écoeurant que cela puisse paraître…

Non en fait, sa ne parait pas écoeurant, c’est vraiment répugnant !…

Bref, pour en revenir à ce grand idéologue de Greenpeace, il semble qu’il ait trahi une partie de l’idéologie de son organisation, en se bornant  à « dénoncer les atteintes portées à l’environnement », sans se soucier « d'apporter des solutions à la protection de l'environnement ».

Cela arrive souvent aux idéalistes, quand ils sont dépassés par les réalités, ils s’accrochent aux branches et oublient l’essentiel… Ils se perdent et se vendent souvent, à défaut de renoncer à leurs idéaux...

Qu’à cela ne tienne, je suis têtu :

 

 

-----Message d'origine-----
De : QUERE JEAN LUC [mailto:jeanluc]
Envoyé : lundi 30 août 2010 17:21
À : 'Guillaume BILLE'
Objet : RE: solution r?el au r?chauffement climatique et ? l'acidification des oc?ans

 

> Bonjour,

> Des brevets ont déjà étaient déposé dans mon dos par des criminelles avec le concours de l'INPI qui a normalisé des faux en écritures sans aucunes vérification.

> A mon avis le système des brevets est une organisation criminelle mise en place pour spolier les droits des inventeurs au mépris le plus absolu des droits de l'homme et de nombreuses preuves de mes propos apparaissent dans mon affaire : Faux et usage de faux normalisé par l'INPI, par l'OEB, par l'office US des brevets... Et j'ai découvert que c'était loin d'être un cas isolé.

> Ces organismes d'état facilite la main mise sur les inventions des inventeurs indépendant par des affairistes et industrielle et permettent de les faires chanter, de les intimider, de les abuser et de les spolier le plus légalement du monde.

> Dans certain cas les inventeurs subissent kidnapping, passage à tabac, menace diverse et varié, torture et mort...

> Et les brevets favorise grandement se genre de "pratiques" criminelle dans bien des cas.

> Je vous répète donc que des brevets ont étaient déposé (2 en Europe, 1 au USA et dans divers pays du monde), et comble du scandaleux ils ont été déposé dans mon dos et à mon nom pour me faire "chanter" et obtenir mon savoir faire. Ayant refuser l'esclavage à vie et sans mon savoir faire (puisque déposé dans mon dos) ces brevets sont donc de faite inexploitable pour personne.

> En se qui concerne les compétences nécessaires à son évaluation il ne me semble pas "insurmontable" de déléguer 2 ou 3 personnes qui pourront venir constater une réduction de 80% des émissions de CO2 en sortie d'appareil et d'autre part la production d'hydrogène directement exploitable comme source d'énergie... Maintenant si il vous semble "insurmontable" de constater en mesurant ce qui rentre et ce qui sort de l'appareil qui le sera ?

> Faut il avoir plusieurs doctorat pour effectuer une simple soustraction ?

> Monsieur, cette technologie est notre seul espoir face à la "stérilisation carbonique" et même si vous n'y croyez pas après Copenhague il faudrait que vous soyez totalement aveugle, sourd et muet pour croire que les pays industrialisé vont réduire leurs émissions de CO2... Le CO2 c'est l'énergie et aucun de ces pays n'envisagera de réduire drastiquement ses émissions et donc de réduire leur consommation d'énergie ce qui serrait synonyme de plus de chômeur et de plus de pauvreté.

> Ma technologie s'imposera d'elle-même car outre le fait de réduire nos émissions de CO2 de façon considérable elle offrira une alternative sérieuse en terme de quantité et de coût au pétrole... Ceci est un tournant majeur dans votre approche du problème, une opportunité unique de faire changer les choses dans le bon sens et à vitesse grand V.

> En se qui me concerne déposer des brevets sans argent on ne m'y reprendra plus, car non seulement on m'a ruiné mais en plus on m'a réduit en esclavage, fait chanter, abuser et jusqu'à me menacer de mort... Moi aussi j'ai droit d'avoir une vie "normale" et je n'ai pas a accepter qu'on me pourrisse la vie et qu'on me fasse vivre sous menace permanente parceque je suis un "écolo".

> Sans soutien, cette technologie n'a que 2 avenirs possible à mon sens :

>                                   -Où je vend mon savoir faire à une nation étrangère et je serrais mis "sous-cloche" jusqu'à la fin de mes jours pour garantir à se pays un monopole absolu (On me l'a déjà clairement dit) et personne n'agira pour prendre en charge la "stérilisation carbonique" pour des motifs économique.

>                                   -Où cette technologie sera définitivement enterré pour que les inventeurs n'apprennent jamais comment fonctionne vraiment le système de déprotection industrielle qui permet de violer les droits de l'homme des inventeurs pour le bénéfice exclusif des industrielles et de Financier peu scrupuleux et personne n'agira pour prendre en charge la "stérilisation carbonique".

> Cette "arnaque" sur les inventeurs génère chaque années des centaines de milliards à travers le monde et les inventeurs finissent bien souvent à la soupe populaire dans l'indifférence générale...

> Si personne ne m'aide, tout ce dont vous vous battez, tout ce que vous aimez n'existera plus car la "stérilisation carbonique" est en marche et seul ma technologie pourra nous permettre d'y faire face dans son application "puit de carbone".

> Pour en savoir plus sur cette technologie :

> http://www.youtube.com/watch?v=afcv1ygbmrQ

> Toutes les catastrophes climatique qui ont eut lieu et qui auront lieu ne sont rien comparer au mécanisme de "stérilisation carbonique", elle est en marche, rien d'autre ne pourra l'arrêter et si nous ne sommes pas prêt avec des milliés de sites industrielle équipé pour y faire face le moment venu... Rien, absolument rien n'y survivra et sa ira si vite qu'il sera trop tard pour réagir si on ne s'y prépare pas avant.

> Tout les signes avant coureur sont dans le rouge (acidification des océans, saturation en CO2 des océans, Fonte des clathrates en Arctique...).

> La prochaine étape déterminante est une libération de méthane en zone tempéré suivi d'embrasement... Ensuite viendra les "zones mortes" probablement en zone équatoriale ou tout sera tuer sur des surfaces très importantes... Quand on en sera là se sera inutile de venir me voir, les jeux seront fait.

> Aidez moi !

> Jean-luc Quéré

-----Message d'origine-----
De : Guillaume BILLE [mailto:info.fr@greenpeace.org]
Envoyé : vendredi 10 septembre 2010 10:42
À : QUERE JEAN LUC
Objet : Re: solution r?el au r?chauffement climatique et ? l'acidification des oc?ans

 

 

Bonjour,

 

Nous pourrions trouver des centaines d'inventions similaires à la vôtre,

supposées résoudre les problèmes énergétiques de nos sociétés.

Nous ne possédons pas l'expertise en termes d'ingénierie pour valider

ces technologies. Si nous devions effectuer une recherche exhaustive de

ces déclarations, puis valider (ou non) ces inventions, le coût d'une

telle campagne serait colossal, car il faudrait réaliser des prototypes

et des tests.

 

Greenpeace n'a pas vocation à se substituer au secteur industriel. Notre

mission est de faire pression sur ce secteur, ainsi que sur les

décideurs politiques, pour que la recherche et les investissements

soient tournés vers des solutions propres et durables.

 

Cordialement,

 

 

Guillaume Billé - Greenpeace France

22 rue des Rasselins

75020 Paris

Tel : +33 1 44 64 02 98

Fax : +33 1 44 64 02 02

info.fr@greenpeace.org

 

Greenpeace est une organisation indépendante, non violente et apolitique qui a pour but de dénoncer les atteintes portées à l'environnement et d'apporter des solutions à la protection de l'environnement.

 

Soutenez nos actions en nous faisant un don : https://faire-un-don.greenpeace.fr

 

Signez la pétition pour un moratoire sur toutes les autorisations européennes d'OGM :

http://www.greenpeace.fr/ogmjenveuxpas/zappons-les-ogm/

 

 

J’ai fait de mon mieux…

 

Des centaines de technologies similaires ? Si c’était le cas, où sont elles ? Ah oui, on suppose qu’elles existent… sauf que la mienne, c’est une réalité !

 

On ne peut rien contre la bêtise humaine et la mauvaise foi…

Leur rôle est de faire pression sur les politiques et les industriels pour que les fonds soient orientés vers la recherche et le développement durable…

 

Mais voyons : une société qui gagne des milliards en polluant, va -t- elle dépenser des fortunes pour développer une technologie propre et durable, laquelle sectionnera la branche sur laquelle elle est confortablement installée ?..

 

Il y a de toute évidence des gens assez naïfs pour le croire !

 

Quant aux politiques… Bref, sans commentaires…

 

Pour info, mon prototype est validé depuis des années et une vidéo de démonstration, réalisée sans aucun moyen, est en ligne depuis septembre 2009 :

 

http://www.youtube.com/watch?v=afcv1ygbmrQ

 

Maintenant, dénoncer pour dénoncer, c’est sympa mais si on ne propose aucune solution, quel en est l’intérêt, hormis celui de gagner sa vie en faisant croire qu’une solution est possible, afin de faire signer des chèques à de pauvres gens dupés et abusés ?

 Ce monde est complètement perverti et déboussolé !…

21/08/2010

Stratégie pour sauver la situation et nos vies

 

ALERTE !! Humanité en danger !!!


Les civilisations naissent des cadeaux de la nature, elles meurent de la folie des hommes.

Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent...


Laissez moi me présenter : Mr Quéré Jean-luc, Biotechnologiste bordelais, Inventeur et même « créateur », j’ai mis au point un procédé révolutionnaire, défiant les connaissances actuelles de la physique et de la chimie, qui permet à grande échelle de capter le CO2 et de l’utiliser pour la production d’hydrogène.

Il s’agit là, manifestement, de l’unique solution pour lutter rapidement et massivement, contre le réchauffement planétaire et l’acidification des océans.

De surcroît, ce procédé est en mesure de préparer l’ère de l’après pétrole, en permettant l’avènement de l’hydrogène, source d’énergie propre et renouvelable à l’infini, sans altérer nos modes de vie et en permettant aux pays émergents d’avoir accès à l’énergie, sans aucune pollution.

La mise en œuvre de ce procédé doit générer des sommes colossales, et hélas, à ce jour, je n’ai été confronté qu’à des personnes qui, n’ayant que l’argent pour toute boussole, veulent s’approprier le projet dans sa totalité, par n’importe quels moyens…

Or, je veux désormais rester le maître absolu de ma technologie, pour être sûr qu’elle ne sera pas étouffée en raison de conflits d’intérêts évidents, ou qu’elle ne deviendra pas le monopole d’un seul pays ou d’individus cupides ou peu scrupuleux tels que j’en ai connus, et qui agiraient à l’encontre de l’intérêt général.

J’entends aussi, pouvoir disposer des sommes importantes qui seront générées, afin d’agir pour réparer les erreurs humaines sur notre environnement et les peuples, et nous éviter le pire.

Le pire, c’est un péril mortel qui menace d’éradication totale l’humanité tout entière, péril que j’ai identifié et décrit, que j’ai baptisé « la stérilisation carbonique », et qui se met en place dans l’inconscience générale.

Je vais maintenant vous livrer les tenants et aboutissants de mon aventure technologique, de mes mésaventures aussi, et vous faire part, de ma vision stratégique globale, pour permettre une mise en place rapide et salutaire de mon projet

Veuillez me pardonner mon style parfois polémique, mon franc parler exacerbé, et mes propos un peu vifs, mais les longues souffrances que m’ ont fait endurer des individus cupides et malveillants et un système de « déprotection-industrielle » qui les a soutenus au mépris des plus élémentaires droits de l’homme, ont fait de moi un écorché vif qui n’a plus guère de patience.

1 / Notre espèce est menacée d’extinction, dans l’inconscience générale

 

Comme vous pouvez le constater, le réchauffement planétaire sévit de plus en plus, mais en raison des affirmations des climato sceptiques, beaucoup de scientifique s n’osent pas en parler, de peur de passer pour des clowns et perdre ainsi  leur crédibilité, et peut être même leur poste…

Pourtant, certains osent parler, et dire la vérité scientifique telle qu’elle est :

Notre espèce est menacée d’extinction !!!

Franck Fenner, microbiologiste, ayant participé à l’éradication de la variole donne son avis… Il a 95 ans, sa carrière est faite, et il n’a donc plus rien à perdre, en disant la vérité.

http://www.francesoir.fr/environnement-sciences/lespece-h...

Quant à James Lovelock, père de l’hypothèse Gaïa, qui a largement inspiré le film désormais culte Avatar, il annonçait à la Royal Society de Londres en 2007, que les hommes ont, selon lui, déclaré la guerre à la planète qui nous fait vivre, en la déstabilisant au-delà de tout contrôle :

« Je vois notre situation comme celle d’un pays sur le point d’être envahi par un ennemi puissant. Nous sommes maintenant en guerre avec la Terre, et comme lors d’une guerre éclair, les évènements se succèdent trop rapidement pour que nous puissions y répondre, »…

L’hypothèse Gaïa assimile la Terre à un être vivant capable d’auto-réguler des conditions favorables à la vie… Selon moi, la réalité est plus complexe, la vie a elle même évolué pour modifier son environnement, et est entrée en interaction avec la Terre, au point de lui être étroitement liée.

On peut rire de ceux qui osent dire de telles choses, et on peut croire, pour dormir tranquille, que ces deux petit vieux parmi bien d’autres « déraillent »… mais…

Aujourd’hui encore, les inondations en Chine, en Inde, au Pakistan font des milliers de victimes et laissent des millions de personnes sans logement…

En Russie, au Canada, on observe de gigantesques feux de forêts qui là aussi, font des milliers de victimes… Tout comme en Espagne et au Portugal…

Copenhague, conférence internationale sur le réchauffement climatique, au demeurant ruineuse, n’a accouché que d’une misérable souris et de la création possible d’un fond d’aide à « l’adaptation » au réchauffement, de plusieurs centaines de milliards, pour les pays les plus pauvres, les moins émetteurs de CO2, mais qui seront aussi les plus touchés…

Je crains qu’il ne faille rien attendre des responsables politiques, inféodés au lobby pétrolier, et qui devront en outre, expliquer à leurs concitoyens et électeurs comment ils devront changer leur mode de vie, si on doit à l’avenir réduire drastiquement nos émissions de CO2, et donc se passer des énergies fossiles qui restent encore omniprésentes dans nos parcs énergétiques.

Ceci est de toute évidence la raison du développement massif des climato-sceptiques et la cause de la « réserve » des scientifiques « bien pensant » qui craignent de perdre leur boulot, du fait de dire ce que vous ne voulez pas entendre…

http://www.slate.fr/story/26009/catastrophes-rechauffemen...

Je citerai Jacques Chirac : la maison brûle et nous tournons la tête…

Ceci est pitoyable… tourner la tête… Enfoncez là dans le sable, ce n’est pas pour autant que le feu cessera, mais effectivement vous n’aurez pas froid tant que la maison brûlera !

Il y a déjà plusieurs mois, notre planète a pris un virage qui est passé quasi inaperçu…

Je ne vais pas entrer dans des détails rébarbatifs et déprimants, mais il faut désormais s’attendre à des catastrophes climatiques de plus en plus fréquentes et à des variabilités de températures importantes, qui devraient avoir à terme un impact non négligeable dans nos assiettes…

Et ceci avant le « grand brasier » qui devrait mettre « le feu au lac » et inonder la Terre d’une masse considérable de CO2, qui stérilisera tout sur son passage et mettra un terme final à notre évolution...

Les « climato-sceptiques » vont pouvoir s’en donner à cœur joie avec cette phrase…

Et je leur répondrai que selon eux, il n’y a pas le feu au lac… Quelle ironie… Lorsque les clathrates vont fondre en masse et libérer massivement du méthane qui prendra feu au contact de l’air, à la surface des eaux, il y aura bien le feu au lac !!

Et aux imbéciles heureux et autres inconscients qui croient que le CO2 fait partie « de la vie », et que la vie se « débrouillera »,et que ça n’aura aucune conséquence dans leurs petites vies, je leur dirai d’aller raconter ça à ceux qui sont morts, victimes d’un « lac tueur » :

http://www.docusdunet.net/superscience-lacs-tueurs.html

 

En 1986, 1.800 êtres humains sont morts… Toutes les formes de vie évoluée furent décimées sur une surface de 25 kms², tuées par…. du CO2...

Le rôle de la respiration est d’apporter à nos cellules de l’oxygène et d’évacuer le CO2… Ce dernier point est d’ordinaire totalement oublié, car le CO2 existe à l’état de traces dans l’atmosphère.

Si le taux de CO2 augmente dans l’air, ces mécanismes d’équilibre biologique seront perturbés et cela peut les stopper… La mort sera incontournable, dès que le taux de CO2 atmosphérique atteindra 1%.

On vous dira, si un jour on vous en parle, que tant que ça n’est pas arrivé, rien ne peut le prouver !

Quelle blague, tout le prouve…

Les océans jouent un rôle majeur de régulation du CO2 atmosphérique, et ils arrivent à saturation :

http://www.insu.cnrs.fr/a2897,ocean-moins-efficace-absorb...

Le méthane piégé dans les clathrates commence déjà à sortir des eaux, en zone arctique :

http://www.rue89.com/planete89/2010/03/05/du-methane-s-ec...

Que le méthane, au contact de l’air s’enflamme et soit converti en CO2, est un simple mécanisme de combustion :

2CH4 + 4O2 -----------------) 2CO2 +4H20

Ceci a lieu couramment dans nos cuisines, et tout aussi spontanément sous forme de feux follets dans nos cimetières, et dans les marais… Le méthane à une certaine concentration, n’a besoin que d’une infime source de chaleur pour s’enflammer, ensuite cette chaleur s’auto-entretient.

Pire encore, le CO2 commence déjà à avoir un impact sur la vie aquatique, en provoquant la disparition du phytoplancton, base de la pyramide alimentaire aquatique …

http://www.rue89.com/planete89/2010/08/06/la-disparition-...

Et ceci n’est pas directement lié au réchauffement planétaire, comme les experts le supputent mais directement lié à la capacité de dissolution du CO2 par les océans…

On rentre ici dans la compréhension des mécanismes biologiques d’autorégulation…

Pour parler simplement, toutes les réactions chimiques qui ont lieu chez le vivant n’ont pas lieu spontanément, et les enzymes (catalyseurs biologiques) fonctionnent à plein régime, dans une fourchette de conditions bien précises…

Modifiez suffisamment une seule de ces conditions et toute la machinerie cellulaire s’emballe et peut être stoppée… Entraînant la mort !

Dans le cas des diabétiques, par exemple, un excès de sucre au niveau cellulaire provoque par autorégulation un « dysfonctionnement » qui peut avoir de graves conséquences, s’ il n’est pas traité…

C’est d’ailleurs le même principe au niveau des confitures, où un excès de sucre paralyse le développement bactérien !

Pour le phytoplancton, un excès d’ion HCO3- dans l’eau, a le même effet sur la production de matière organique… Imaginez une chaîne de fabrication : davantage de produit et l’usine va plus vite, mais s’ il y en a vraiment trop, les employés sont débordés et ça tourne à la catastrophe…

Et pour le moment, les ions HCO3- n’ont d’impact que sur la photosynthèse ! Attendez qu’ils aient un impact visible sur la respiration des poissons… Belle hécatombe en perspective !

Mais effectivement, tant qu’on en est toujours à se demander si ça peux arriver, ce n’est qu’une hypothèse...

Et si vous préférez attendre, en sachant que quand ça arrivera, si on n’agit pas, il n’y aura plus rien à faire… Après tout, il s’agit de vos vies !

2 / Une solution révolutionnaire existe, qui permet de capter le CO2 et de l’utiliser pour fabriquer de l’hydrogène

Un procédé révolutionnaire a été mis au point, qui permet par un système de filtration captation, de réduire de façon très importante, les émissions de CO2 des fumées des installations industrielles.

Ce procédé permet en outre, en utilisant le CO2 ainsi capté, de produire de l’hydrogène natif, qui peut être utilisé directement comme source d’énergie.

Ainsi, grâce à cette technologie :

· le CO2, aujourd’hui polluant majeur, devient vecteur énergétique.

· l’hydrogène, aujourd’hui vecteur énergétique, devient source d’énergie à part entière.

Ce procédé, c’est moi qui l’ai mis au point à Bordeaux. Il permet de créer et d’exploiter un cycle du carbone artificiel.

Ce procédé a été présenté au Maroc, au Centre National de la Recherche Scientifique et Technique, lors de la 3ème Conférence Internationale sur l’Hydrogène qui s’est tenue les 28, 29 et 30 octobre 2009 à Rabat.

Cette présentation s’intitulait  «  Nouvelle voie de production chimique de l’hydrogène »

 

1 / Une société doit être créée, ayant 5 objectifs

- le traitement du CO2, issu des industries polluantes, et ce à grande échelle.

- la production d’hydrogène grâce au CO2

- la production d’électricité à partir de cet hydrogène, grâce à une pile à combustible ou une turbine à gaz, et la vente de cet électricité aux industries, à taux préférentiel.

- la vente de l’excédent d’électricité à EDF ou à des compagnies électriques concurrentes, n’ayant aujourd’hui que de faibles capacités de production, et qui seront de ce fait particulièrement réceptives, pour remplacer les produits pétroliers dans nos voitures progressivement, et remplacer l’électricité thermo-électrique qui représente à elle seule 40% de nos émissions de CO2.

- la revente de quotas carbone, au bénéfice des industries, à la Bourse de Londres, pour motiver l’implantation de cette technologie et favoriser économiquement les industriels qui vont s’en équiper.

2 / Le marché du traitement du CO2 est considérable, comportant environ :

- 150 sites importants en France, allant de 100.000 à 20 millions de tonnes

- 11.000 sites en Europe

- des dizaines de milliers de sites à travers le monde d’importance majeure

- le tout portant sur des milliards de tonnes de CO2 au niveau mondial, de façon annuelle

Il s’agit essentiellement d’industries lourdes très polluantes : aciéries, cimenteries, centrales thermiques, etc…

Il s’agit de groupes pesant des milliards d’euros, qui auront largement les moyens de s’équiper.

 

3 / Le marché énergétique associé quant à lui, pourrait atteindre, des centaines de milliards d’euros.

Le potentiel de développement est donc monstrueux, étant donné que tout reste à faire, et que dans le domaine du traitement du CO2, il n’y a aucune société en mesure d’être réellement concurrentielle, face à cette technologie.

La part du marché est donc estimée à 100%, avec une progression rapide, compte tenu de l’intérêt que manifesteront les industries, pour le traitement du CO2 et la fourniture d’hydrogène à taux préférentiel, ce dernier élément servant à « stimuler » l’implantation de la technologie.

 

4 / Tableau de simulation d’un dispositif de traitement du CO2, utilisant un « cycle du carbone artificiel »

 

 

Coût de l’installation :

Economie sur le CO2

Gain sur l’hydrogène produit

Gain sur le CO2 non émis, par l’exploitation de l’hydrogène

 

250 à 300.000 euros

 

 

 

Masse impliquée

 

10.000 tonnes/an

227 tonnes/an

10.000 tonnes/an

Aide possible type Adem

125 à 150.000 euros

 

 

 

Frais de fonctionnement de l’installation

150.000 euros/an

 

 

 

Coût total avec déduction des aides de l’Adem

275.000 à 300.000 euros

 

 

 

Gain possible en tenant compte des masses impliquées :

 

10.000 tonnes avec des prix variant de 20 à 100 euros la tonne, soit en valeur basse : 200.000 euros

227 tonnes à 10 euros le kg soit

2, 27 millions d’euros/an

 

l’hydrogène en équivalent pétrole, valant 10 euros le kg

10.000 tonnes avec des prix variant de 20 à 100 euros la tonne, soit en valeur basse : 200.000 euros

Total gain

 

200.000 euros

2,27 millions euros

200.000 euros

 

 

De façon délibérée, l’installation a été limitée à 10.000 tonnes/an, car il est évident que cette technologie sera produite sur mesure, les émissions de CO2 variant considérablement d’un site industriel à l’autre, et la rentabilité en proportion.

Cette installation, qui concerne donc une petite structure d’une capacité de 10.000 tonnes par an seulement, nécessitera un investissement de 300.000 € environ, sans compter le terrain.

Elle générera un chiffre d’affaire annuel de 2,67 millions d’euros , et ce pour un coût de l’hydrogène aligné sur un coût comparable à celui de l’énergie fossile.

Avec un marché de plusieurs milliards de tonnes par an la rentabilité est plus qu’évidente…

 

3 / la mise en œuvre de ce procédé a déjà pris beaucoup de retard pour la survie de l’humanité.

1 / Paralysé pendant 5 ans par des crapules

J’ai subi en France des choses que je croyais simplement impossibles (faux normalisés par le système de protection industrielle, esclavage, chantage, intimidation, menaces…) mais avec ce blog et la publicité que j’ai fait de leurs « agissements », ces crapules ont fini par lâcher le morceau, et à renoncer à leurs droits volés sur mes brevets…

Après avoir bien sûr mené à terme leur chantage et abandonné au domaine public, en rupture de leurs engagements et sans que j’en sois même informé, des brevets déposés dans mon dos, et de ce fait inexploitables, car je suis le seul détenteur du savoir faire…

Et vous pouvez taper leurs noms sur Google… Mr Protain Gérard ou Finercor (la liste complète de ces crapules se trouve dans différents posts dans mon blog)… Vous verrez : première page !

Et même si cela peut sembler ridicule, ça doit, en informant leurs victimes potentielles, leur faire suffisamment de publicité pour gêner leurs magouilles…

Une bande de rats… 5 ans ont été perdus… Un véritable crime contre l’humanité et toutes les formes de vie… Mais je suppose que maintenant, ils ne pourront plus rien contre moi et que je peux poursuivre mon combat !

2 / Paralysé maintenant par des investisseurs qui veulent accaparer et diriger le projet.

Jusqu’à maintenant, étant paralysé en France par mes crapules, je me suis plutôt orienté vers une issue étrangère.

Des contacts sérieux on été pris, après ma participation à la 3ième Conférence Internationale sur l’Hydrogène à Rabat, et plusieurs pays m’ont proposé d’acheter mon savoir faire.

L’un d’eux est prêt à investir 1 milliard de dollars, pour un lancement « mondial » de ma technologie, mais il cherche à m’imposer un exil…

Il faut comprendre que cette technologie va rendre obsolète la quasi-totalité des formes d’énergies connues, et si un pays devait en avoir le monopole, il serait en mesure de devenir rapidement une grande puissance économique.

Et quoi de mieux pour garder ce monopole que d’avoir le créateur et seul détenteur du savoir faire sous « protection »… Car on m’a dit que c’était pour assurer ma protection, ma vie ayant été plusieurs fois menacée en France, mais il ne faut pas être naïf et savoir lire entre les lignes...

 

3 / En fait, ma technologie comporte deux volets :

-le volet 1, ou volet industrie et économie.

C’est le traitement du CO2 au niveau des usines et la production d’hydrogène en quantité et pour un coût tel, que l’on peut sérieusement envisager la fin du pétrole. Ce volet a été évoqué plus haut.

-le volet 2, ou volet écologie et survie

Il comporte la création de « puits de carbone artificiel » capable de soulager nos forêts et nos océans dans leur rôle de régulateurs du CO2 atmosphérique, au point de pouvoir les remplacer quand ils nous lâcheront…

Et ce par simple couplage d’une installation supplémentaire à celle qui est nécessaire pour le fonctionnement de ma technologie sur chaque site polluant, laquelle ne nécessite aucune modification de l’appareil industriel.

D’un point de vue écologique, ma technologie arrive trop tard pour limiter l’impact du CO2 anthropique sur notre planète, et il faudra agir en conséquence pour inverser les modifications des équilibres naturels en cours, qu’il a engendrées.

Ceci va nécessiter beaucoup de moyens pour le volet 2, à savoir ni plus ni moins qu’une certaine forme de terraformation de la planète, pour maintenir des conditions propices à la vie, telle que nous la connaissons…

Rappelons que la terraformation correspond au processus qui vise à modifier les propriétés chimiques, climatiques, atmosphériques, d’une planète, dans le but de permettre la survie et la pérennité d’une vie de type terrestre.

Autant vous dire que cela va réduire (légèrement d’ailleurs) l’intérêt du volet 1, et la plupart des financiers, ne sont pas disposés à réduire leurs parts du gâteau pour une  hypothèse  non vérifiée...

Et de toutes façons, ils considèrent que ce n’est pas leur rôle, mais que c’est à la communauté internationale de payer.

Principe du capitalisme : on privatise les intérêts et on fait payer les risques à la collectivité.

Ils préfèrent donc attendre le dernier moment, plutôt que de directement équiper les sites avec un simple surcoût de l’installation sur le volet 1…

Mais si on attend le dernier moment, c’est inutile de perdre notre temps… L’argent c’est bien, mais une fois mort, que peut on en faire ?

Je ne comprends pas… Je suis pourtant loin d’être idiot, mais j’avoue que ne comprends pas, et je me sens totalement désemparé et désarmé devant un tel océan de stupidité.

A mon sens, la cupidité humaine est une folie qui nous tuera tous… Et on en prend le chemin que vous le croyez ou pas !

Aujourd’hui, j’ai la possibilité de créer ma société en France, et de repartir sur des bases saines, en essayant de garder le contrôle absolu de ma technologie, afin de faire ce qui doit être fait, c’est à dire développer aussi le volet 2, écologie survie… Je ne me prends pas pour le « sauveur », mais connaissant le « système », si je ne le fais pas, je regrette de le dire mais personne ne le fera…

 

4 / Les propositions que j’ai eues, et qui ne me conviennent pas

 

Nature de ces propositions

J’ai déjà eu plusieurs entretiens avec des organismes d’aide publique et des financiers privés, et voici quelques réponses que je me permets de vous présenter  :

Cher Monsieur,

Je vous remercie pour votre présentation d’hier et pour les éléments que vous nous avez fait parvenir.

Néanmoins, à ce stade, ce document met essentiellement l’accent sur l’intérêt sociétal de créer un processus captant le CO2 et produisant de l’hydrogène et l’intérêt financier pour les éventuels futurs clients.

Dans le cadre de votre recherche de partenaires financiers, il est nécessaire de produire un dossier sur l’entreprise que vous allez créer et dans laquelle investirait un tiers. Les documents attendus intègrent en particulier un compte de résultat et un plan de financement projeté sur 5 ans et basé sur des hypothèses quantifiées. Ils décriront quel personnel sera employé, quelle sera l’équipe de management, quels seront les frais de R&D, de commercialisation et autres (location de bureaux, frais généraux…) mais aussi le chiffre d’affaires prévu et la marge sur les ventes. Un descriptif précis du modèle économique (comment se font les ventes, avec quels moyens, quels partenaires, quel partage de rémunération..) est nécessaire.

Par ailleurs, un descriptif de la technologie employée est indispensable (copie de brevets…) avec des validations par des tiers du bon fonctionnement de votre invention.

Je vous invite donc à reformuler le document dans ce sens afin de nous permettre de présenter votre dossier à des partenaires éventuels.

Par ailleurs et pour votre information, il est préférable en vue des prochaines augmentations de capital de créer votre société sous la forme d’une SA ou d’une SAS plutôt que d’une SARL comme indiqué dans votre dossier.

Bien cordialement,

Ou encore :

 

Bonjour Monsieur QUERE

Comme je vous l’avais dit, j’ai fait regarder le dossier que vous m’avez fait parvenir par……, dans le cadre d’une filiale chargée des investissements.

Plusieurs problèmes ont été soulevés :

- votre invention, très sensible, n’est pas protégée aujourd’hui par un brevet,

- votre invention est présentée à titre personnel et non dans le cadre d’une société constituée,

- le projet est ambitieux et très innovant et dans l’état actuel de son développement, son avenir au stade industriel a été jugé encore trop incertain.

Dans ces conditions, votre projet n’entre pas dans la typologie des projets retenus par cette filiale d’investissement et un soutien financier à votre projet par cette structure ne peut s’envisager, dans l’état actuel des choses. Il vaudrait mieux vous rapprocher de structures d’aide à l’innovation, telles qu’OSEO (Ex ANVAR), susceptible de financer les étapes de validation complémentaires nécessaires.

Je reste à votre disposition pour toute autre information,

Meilleures salutations

Je n’ai mentionné, bien sûr, ni les signatures, ni les sigles de leurs fonctions, société ou organisme. Voilà donc deux exemples, parmi une multitude très similaire.

De prime abord, on peut « comprendre » leur position mais pour avoir vécu cette situation il y a déjà 6 ans, et parce que je sais ce que certains termes sous-entendent et où ils conduisent, ces réponses m’ont fait bouillir !

Sale caractère ? Imaginez qu’on vous ruine, qu’on vous pourrisse la vie, qu’on vous réduise en esclavage et qu’on aille jusqu’à menacer votre vie pour gagner toujours plus de fric sur un projet qui vaut des centaines de milliards, et je vous garantis que même Mère Thérèsa deviendrait folle de rage !

Il faut comprendre que j’ai déjà fait ce genre de démarche il y a 6 ans, et qu’à peu de choses près, j’ai obtenu les mêmes réponses… Et je sais où elles conduisent…

A priori, il semble que nous soyons dirigés par des comptables qui n’ont réellement aucun sens pratique… Mais la réalité est bien pire !

 

Pièges et dangers de ces propositions : risque évident d’une captation

Les phrases clefs ont été mises en évidence, en rouge par mes soins, et dans les 2 textes issus de 2 personnes différentes, il ressort 2 idées principales, concernant les brevets et la création de la société.

 

1 / mes interlocuteurs demandent sans le dire, que je dépose de nouveaux brevets, avant tout financement…

Pour anecdote, celui qui a écrit le premier texte a, lors de notre réunion, été profondément choqué, mais pas par le fait que mes crapules aient déposé un brevet dans mon dos pour me faire « chanter ».

C’est ce qui moi, m’avait le plus choqué, car cela s’était fait avec la complicité d’experts en PI et le concours actif des organismes de protection industrielle qui prétendent protéger les droits des inventeurs. Ce qui l’a choqué, c’est le fait que les brevets déposés soient inexploitables sans mon savoir faire, car en violation totale de l’article 84-CBE (pour l’Europe, mais il y a des équivalents partout dans le monde).

Pour bien cerner le « problème », il faut comprendre la vraie nature du système de « dé-protection industrielle » : c’est un système ruineux pour les inventeurs, et sans argent, soit vous perdez vos « droits », soit vous devez trouver des « associés » ou « partenaire » qui peuvent abuser de la situation, en s’en servant comme moyen de « pression » pour ne pas dire « chantage ».

En outre, les « brevets » permettent aux industriels et aux investisseurs de « déplacer » la propriété intellectuelle de la création d’un « inventeur » à un acte de propriété industrielle…

On ne peut pas voler une personne, mais un bout de papier, oui… C’est beaucoup plus facile !

Un écrivain qui possède des droits « créatifs »sur son livre, est difficile à voler… Mais un inventeur n’a aucun droit sur sa création… Ses droits, c’est son acte de propriété industrielle sous réserve qu’il paie une taxe, et ce chaque année et dans chaque pays…

Ceci nécessite des moyens financiers considérables (on parle de dizaines, voire de centaines de milliers d’euros par an)…

Un écrivain lui, n’a quasiment rien à payer à titre comparatif (35 euros par livre, à vie et 70 ans après sa mort et dans le monde).

Ceci n’est pas un hasard… Soumis à la nécessité de trouver des fonds pour protéger ses droits, un inventeur est contraint de s’associer à un tiers… Et une fois le brevet déposé, l’inventeur est piégé !

Pourquoi est il piégé ?

Parce que ses droits sur sa création ne subsistent, que s’il peut payer…

Et avec des frais pouvant atteindre des centaines de milliers d’euros par an, c’est très problématique !

L’industriel ou l’investisseur lui, n’a rien à faire, si ce n’est attendre…

Tous les ans, l’inventeur doit payer, alors, ou il accepte les « conditions » de celui qui peut payer, ou bien ses droits tombent dans le domaine public… Il est facile d’en comprendre les dérives possibles !

D’autant qu’une fois déposé, les industriels n’ont théoriquement plus besoin de l’inventeur, car tout est sensé se trouver dans le brevet (le fameux article 84-CBE pour l’Europe)…

Alors pourquoi payer l’inventeur ?

D’autant que les organismes comme l’INPI s’octroient le droit de diffuser et de revendre les brevets (le support papier qui doit contenir toutes les informations nécessaires à la reproduction comme vu plus haut), ce qui n’est ni plus ni moins que de l’espionnage industriel légalisé !

Soit l’inventeur cède à leurs « propositions », soit il se ruine pour protéger ses droits… L’industriel ou l’investisseur lui, n’a absolument rien à faire, hormis attendre !

On comprend mieux les chiffres, car si 90% des brevets d’inventions sont déposé par des inventeurs indépendants, moins de 1% d’entre eux parviennent à en survivre… quand aux autres…

Vous en trouverez sûrement en train de faire la manche...

 

2 / le deuxième point sournois pour spolier légalement l’inventeur, est la création d’une société.

Mes interlocuteurs ont une approche comptable de la société, et ceci peut parfaitement se comprendre, mais sans argent, cela vous met à la « merci » des investisseurs, qui imposent systématiquement que l’inventeur mette les brevets en objet, dans le capital de la société.

Ce cas est plus favorable dans le cas de technologies assez complexes ou le brevet seul, bien que théoriquement suffisant, n’est pas réellement suffisant pour exploiter l’invention…

Dans ce cas de figure, l’aspect « comptable » est très important !

En effet les investisseurs, jouant les grands seigneurs, peuvent parfaitement aider à la création d’une société afin de laisser carte blanche à l’inventeur et le mettre en confiance…

Dans ce cas l’inventeur pourra même être majoritaire dans la boîte, mais il aura juste assez pour travailler et développer le process industriel…

Une fois ceci réalisé, par le simple jeu d’une augmentation de capital, l’inventeur se retrouvera ultra minoritaire… Les brevets étant dans la boîte, il suffit alors que le nouveau gérant, nommé par les investisseurs coule cette dernière, pour récupérer les brevets et le savoir faire via les employés, et les « investisseurs » pourront exploiter l’invention sans verser le moindre centime au créateur…

Dans les deux réponses vues plus haut, ces deux pistes sont mises en avant par mes interlocuteurs…

Le problème est il systémique ou recherché sciemment ?

Aucune idée, mais ça ne change rien au problème pour les inventeurs…

D’autant que dès que l’invention dépasse un certain niveau de complexité, l’inventeur doit faire face à des méthodes beaucoup moins « civilisées »… Abus de confiance, chantage, intimidation, menaces…

Le tout couvert en France par des lois violant la Constitution, et qui les empêchent de poursuivre leur bourreau en justice… Là, je parle des articles L422-11, et R422-56 à R422-63. R422-58 qui permettent aux experts en PI de ne pas avoir à répondre de leurs actes devant les tribunaux de droit commun…

Ce qui de fait, leur permet tous les abus possibles !

Et ce qui leur permet de se juger eux-mêmes, ce qui de fait, est contraire à la Constitution, la loi étant sensée être la même pour tous…

De plus, il faut savoir que déontologiquement et légalement, les experts en propriété industrielle ne sont pas responsables de leurs actes…

On se demande pourquoi on doit les payer 400 euros de l’heure, puisque quoi qu’ils fassent, ils ne sont responsables de rien !

De plus les investisseurs indélicats qui n’utilisent pas les services des experts en PI, utilisent à plein la présomption d’innocence et laissent peu de traces écrites…

Et comme je l’ai entendu dire : il faut le prouver devant un tribunal, Monsieur !

Ajoutez à cela le fait que les affaires de « propriété industrielle » n’ouvrent « curieusement » pas droit à l’aide juridictionnelle (en France, c’est le seul domaine de la justice qui n’ouvre pas droit à cette aide) et que ce genre d’affaire est longue et ruineuse…

Autant dire que la justice en PI, pour les pauvres ou les inventeurs ruinés par le « système de protection », ça n’existe pas, et que tous les abus sont possibles en toute impunité !

En ce qui concerne les petites phrases assassines, visant, n’en doutez pas, à minimiser l’importance de l’invention et à faire croire à l’inventeur qu’il est très loin d’en avoir fini, c’est pour mieux lui faire avaler la pilule…

Un investisseur va mettre « beaucoup » d’argent, lui n’apporte pas grand-chose quoi !

Donc l’investisseur se permet ainsi de demander beaucoup…

Et tout est fait pour convaincre l’inventeur de « cette évidence » et le mettre plus facilement dans un des pièges vus plus haut.

Pourtant une invention coûte beaucoup de temps et d’argent, moi j’ai perdu 10 ans de ma vie et ça m’a coûté autour de 250.000 euros… Une misère comparée à quelques dizaines de milliers d’euros sans doute !

D’autant que par le biais de réductions d’impôts, et d’aides étatiques, ça ne coûtera quasiment rien aux investisseurs !

Exemple : pour ce genre de projet, un investissement à hauteur de 50.000 euros ouvre droit jusqu’à 70% de réduction d’impôt…

En outre les organismes comme Oséo et l’Adem peuvent prendre en charge jusqu’à 50 % du montant d’une installation, et en prime la société peut récupérer 50 % de ses investissement dans le cadre des technologies innovantes…

Je n’irai pas jusqu’à dire qu’un investisseur peut gagner de l’argent sans risque, mais presque !

3 / Quant à  fournir des validations par des tiers, du bon fonctionnement de mon invention, j’ai déjà subi cela

Mais je reconnais que mon invention est un cas très particulier, ce qui rend cette démarche très problématique…

Même avec des rapports d’expertise concluants, des scientifiques bien pensant, ont osé remettre en cause la conclusion des organismes certificateurs, qui comble de l’ironie, étaient ceux qui effectuent les mesures pour les quotas carbone au niveau national…

Contester ces expertises revient à dire que leur travail n’est pas fiable, et donc que l’on calcule les quotas carbone en France, n’importe comment… Joli !

Il y a peu de temps, un ingénieur, directeur à l’Apave, en voyant les expertises a même commencé à les remettre en cause, en prétextant que c’était contraire à la thermodynamique et qu’il y avait eu certainement une erreur, avant de constater que c’était lui qui les avait signées, et qu’il ne pouvait donc pas nier ce qu’il avait lui-même signé plusieurs années auparavant… Avouez que c’est drôle !

Mais on ne peut même pas leur en vouloir…

C’est tellement extraordinaire ! Cette technologie défie toutes les connaissances acquises qu’on nous apprend comme des évidences indiscutables…

Reconnaître le fonctionnement de ma technologie revient, pour faire simple, à mettre une partie de ses acquis scientifiques à la poubelle !

J’ai même connu des chercheurs chimistes qui, en voyant fonctionner l’appareil, ont fais des gros yeux, et ont parlé de la possibilité de recevoir un double prix Nobel de physique et de chimie, avant de demander quel en était le fonctionnement exact…

Après avoir écouté mes explications et vérifié les conditions physico-chimiques d’application, ils ont décrété,  sans aucune justification scientifique, qu’il ne pouvait s’agir là que d’une arnaque…

Il faut comprendre que cette technologie va beaucoup plus loin que nos connaissances actuelles et que selon les dogmes en place, elle n’est simplement pas sensée exister…

Dans le fonctionnement de la communauté scientifique actuelle , on ne peut en aucun cas remettre en cause les dogmes sans être taxé d’arnaqueur ou de charlatan et ainsi perdre sa crédibilité…

Et perdre sa crédibilité dans ce milieu, c’est perdre son boulot avec la quasi certitude de ne pas en retrouver un !

Un exemple : une équipe de biologistes ayant découvert des fossiles de forme de vie pluricellulaire beaucoup plus ancienne que ce que le dogme en place affirme, en a fait les frais récemment et se voit conspuée par une communauté scientifique arrogante et conservatrice, qui remet en cause leur découverte :

http://www.france-info.fr/sciences-recherche-2010-07-01-u...

Un autre exemple de référence, est Mr Pasteur, ce dernier, père de la microbiologie a été traité de tout… Pensez donc, il remettait en cause un dogme biologique à l’époque : la génération spontanée !

Cet hurluberlu avait l’idée saugrenue d’apprendre aux chirurgiens qu’ils devaient se laver les mains avant d’opérer, pour limiter l’infection… Quel charlatan ! On sait depuis qu’il avait raison, mais à l’époque, il a pris de sacrés risques pour sa carrière !

Mais on peut aussi parler de la « mémoire de l’eau » et de son impact sur la crédibilité de celui qui a osé rendre publique cette idée… Et des exemples comme ça, il y en a des centaines…

De telles attitudes de la part de scientifiques, peuvent sembler impossibles, car tellement contraires à l’idée même du concept de science, et pourtant il s’agit là de véridiques mécanismes d’autocensure, et il faut bien s’en accommoder et s’en méfier.

Ma technologie remet en cause plusieurs dogmes, les plus apparents sont la dissolution du CO2 en milieu acide et la production d’énergie avec un apport moindre en énergie, ce qui, je le reconnais, est contraire à la thermodynamique, dogme parmi les dogmes…

Avec la divulgation de ces seuls éléments, la communauté scientifique française et mondiale, ou presque, sera sur mon dos !

Alors, imaginez si je venais à parler de la clef de voûte théorique de ma technologie qui ouvre des portes d’application qui ne correspondent à rien de connu aujourd’hui, certainement, on me brûlerait vif en place publique pour hérésie !

Il y a plusieurs années, j’ai présenté ma technologie à un chimiste et à une physicienne du côté de Tarbes dans le cadre d’une potentielle certification, comme on me demande de le refaire…

Ils estimaient avoir besoin de 20 ans de recherches, pour pouvoir comprendre le mécanisme de son fonctionnement et d’une  poignée de millions d’euros… Pas pour prouver que cela fonctionnait (une simple démonstration suffit) mais pour comprendre comment cela fonctionnait, et ne pas mettre leur carrière dans la balance !

Dans ces conditions, obtenir la validation par un seul tiers du bon fonctionnement de mon invention devrait me coûter plusieurs millions d’euros et me prendre 10 ou 20 ans de ma vie… Et le tout pour obtenir, peut être, un investissement de 100.000 euros !

Je vous avoue en avoir plus que ras le bol, de la connerie humaine en général et de la connerie française en particulier.

Une question posée au Professeur Guénard, de l’Université de Bordeaux 2, et qui sait bien que l’appareil fonctionne pour l’avoir vu, par une personne qui a pris la peine de se renseigner :

«Si ça marche, pourquoi cette technologie n’est pas encore développée au niveau industriel ? »

Réponse : Parce que les français sont des cons… Ceci me fut rapporté par celui qui lui a posé la question !

Ouf… Je commençais à me demander si ce n’était pas moi qui avais un problème !

Et pour information, s’il n’y avait pas eu le risque d’un scandale, il aurait pu se faire virer pour m’avoir aidé, d’après ce que j’ai entendu dire, et son laboratoire de recherche a été fermé depuis… Un lien ?

 

5 / Ma stratégie pour la mise en place du procédé permettant une lutte contre la menace d’éradication de l’espèce humaine.

Durant le mois d’août, je dois rencontrer de nouveaux investisseurs potentiels pour la France : quatre rendez vous hypothétiques, et deux fermes.

Courant septembre, suite à une entrevue avec Madame le député Got, j’ai un contact et j’espère un rendez vous au Conseil Régional d’Aquitaine.

De plus, depuis quelque temps, des démarches sont en cours, avec le Conseil Général des Landes, qui a prêté une oreille très attentive, en la personne de son président, Monsieur Henri Emmanuelli.…

Et j’ai même le soutien écrit de François Hollande :

 

De : Francois HOLLANDE DEPUTE [mailto:depute.francois.hollande@wanadoo.fr]
Envoyé : lundi 19 juillet 2010 15:52
À : jeanluc.quere
Objet : re: technologie révolutionnaire/risque de départ hors de France

N/Réf.: RL/FH-10-07-32

Monsieur,

J’ai bien reçu votre email du 8 juillet dernier par lequel vous me faites part de votre technologie permettant de traiter le CO2 et de votre situation depuis la publication de celle-ci. J’en prends note et vous apporte tout mon soutien.

Je vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

François HOLLANDE

Député de la Corrèze

Président du Conseil Général

www.depute-francoishollande.fr

 

Ensuite, il y a un certain nombre d’investisseurs étrangers potentiels… Mais jusqu’à maintenant je n’ai pas trouvé un seul investisseur qui ne cherche systématiquement à me placer dans l’un ou l’autre, voire dans les deux « pièges » mentionnés plus haut…

Je n’irai pas jusqu’à dire que tous les investisseurs sont des crapules, mais quand on sait comment fonctionne le « système », la méfiance est de rigueur…

De plus, tous ceux avec qui j’ai pu m’entretenir sont plus que partant pour le volet 1 et au vu du tableau prévisionnel mentionné plus haut, cela se comprend aisément.

De façon concrète, voyons en quoi consiste ma stratégie.

1 / Fusionner impérativement les 2 volets de ma technologie

Autant vous dire que cela va réduire les bénéfices sur le premier volet, et que la plupart des financiers, ne sont pas disposés à perdre une partie du gâteau pour une « hypothèse » non vérifiée...

Et même si certains investisseurs qui ont fait analyser mes travaux admettent la possibilité que cela se passera comme je le dis, ils considèrent que ce n’est pas à eux de payer, mais à la communauté internationale…

C’est le principe même du capitalisme que de privatiser les bénéfices et de laisser la collectivité payer pour les problèmes…

Ils préfèrent donc attendre le dernier moment plutôt que de directement équiper les sites avec un simple surcoût de l’installation sur le premier volet de la technologie…

La récente catastrophe climatique au Pakistan a coûté 1 milliard d’euros de dégâts, a fait des milliers de victimes et laisse plus de 15 millions d’êtres humains sans logement… Qui va payer ? Pas les sociétés, ni les multimilliardaires qui font des bénéfices en bousillant notre planète, mais les pauvres couillons que vous êtes… Et pour tout, c’est pareil… Les riches encaissent et les pauvres paient.

La taxe carbone c’est ça, aussi … Permettre aux gros de continuer de s’engraisser en détruisant la planète, et vous faire payer la facture pour limiter les dégâts !

Le premier volet pourrait démarrer demain si je cède, seulement voilà le second volet, lui, aucun des investisseurs rencontrés ne daigne vouloir en entendre parler…

Il faut dire que la rentabilité est de 200 fois inférieure pour le même coût d’installation et de fonctionnement… D’où l’intérêt de faire fusionner les deux !

Ceci entraînerait un surcoût d’installation pour ce volume d’installation (10.000 tonnes) d’environ 20 à 30% et réduirait le bénéfice du premier volet d’environ 10%, mais en contre partie cette technologie pourrait permettre de traiter un volume d’air d’environ 1 million de m³ par semaine, soit près de 50 millions de m³ d’air par an…

L’équivalent d’une petite forêt ! un puits de carbone artificiel pour soulager nos forêts et surtout nos océans qui menacent de nous lâcher !

2 / Créer une société, et fabriquer un prototype de démonstration industrielle.

Un prototype expérimental existe déjà.

Son excellent fonctionnement, basé sur le produit de ma conception et qui a fait l’objet de 2 expertises de l’Apave, a permis de faire des démonstrations concluantes, à plusieurs investisseurs potentiels, avec lesquels des négociations sont encore en cours.

La stratégie à adopter pour lancer cette technologie est relativement simple.

Il faut donc créer une société, et fabriquer un prototype de démonstration industrielle.

Les besoins financiers pour la fabrication de ce prototype de démonstration industrielle, sont estimés à 50.000 € . Le devis a été effectué par la société A+ Métrologie, qui est une filiale de l’Apave et qui doit se charger de sa réalisation.

Pour créer la société et financer ce prototype, nos besoins en liquidités s’élèvent à 100.000 euros.

Il faut ensuite effectuer des démonstrations à des industriels, largement médiatisées, avec création d’un site internet et conférences de presse.

Nous sommes techniquement prêts à passer à ce stade de démonstration industrielle qui correspond en fait à un stade « semi -industriel » lequel donne directement accès au niveau industriel…

L’ étape suivante consistera à équiper un premier site industriel qui servira de vitrine, puis d’autres au fur et à mesure des demandes.

En outre, nous bénéficions d’une actualité brûlante, de nature à nous propulser au premier plan médiatique, ce qui nous permettra de faire connaître cette technologie à un niveau mondial rapidement, et à moindre frais.

Notamment, si le prototype de démonstration industrielle est prêt à temps, nous pourrons effectuer une présentation à la conférence sur le climat, qui aura lieu à Cancun, en décembre prochain.

Cette technologie répond en fait aux préoccupations majeures de tous les responsables politiques qui seront présents à cette conférence, à savoir réduction des émissions de CO2 et accès à une énergie propre et à un moindre coût.

Il faut bien prendre conscience que si Copenhague fut un échec, c’est bien évidemment car la réduction des émissions de CO2 est incompatible avec une exploitation d’énergie fossile permettant une croissance positive.

Ma technologie quant à elle, permet de traiter le CO2, tout en offrant une alternative aux énergies fossiles .

Elle constitue de fait la vraie solution à tous ces problèmes.

 

3 / Les fonds d’amorçage : 100.000 euros

Nous sommes en négociations avec plusieurs gros investisseurs, mais tous veulent accaparer le projet en totalité, et seulement développer le volet 1.

Or, je veux rester le maître de ma technologie, en gardant 51% des parts de la société, pour pouvoir fusionner les 2 volets et être en position de l’imposer sans être confronté à la cupidité humaine.

Il a donc été décidé, avant de faire éventuellement affaire avec ces gros investisseurs, de créer une société et un prototype de démonstration industrielle.

Pour cela, des fonds d'amorçage sont nécessaires, à hauteur de 100.000 €. Pour cette somme, seront alloués 5% de parts de société.

Nous avons décidé de faire appel à des particuliers, qui pourraient investir dans le cadre d'une défiscalisation, pour aide à la création d'entreprises innovantes.

Cette somme peut être fournie par un seul investisseur ou par un nombre plus ou moins important, les parts étant attribuées au prorata de la somme apportée.

Ainsi pour 10.000 €, le pourcentage serait de 0,5 ce qui peut paraître peu, mais compte tenu des sommes colossales qui seront générées, cela constituera une manne considérable…


4 / Créer une association pour collecter les fonds d’amorçage et ainsi garder le contrôle absolu de la société, pour pouvoir développer le volet 2

Maintenant soyons clair, qu’on y croit ou qu’on n’y croit pas, la machine est en marche…

Si cette technologie n’est pas développée dans sa totalité, nous pourrons citer Aragon :

 

Et leur sang rouge ruisselle

Même couleur, même éclat,

Celui qui croyait au ciel,

Celui qui n'y croyait pas.

 

Avouez que ça nous fera une belle jambe d’y croire ou de ne pas y croire… La machine est en marche, rien ne pourra l’arrêter.

Nous pouvons ralentir le dénouement et en amortir les effets, mais ma technologie sera dans les deux cas, à terme, la seule solution… Sinon nous pouvons attendre que le pire arrive !

Notre planète est un gigantesque bateau perdu dans l’immensité glacée de l’espace, et nous donnons la barre à des timoniers aveugles car ils ne savent pas ce qu’ils font, et sourds, du fait de leur arrogance qui les amène à considérer qu’ils n’ont à écouter personne, eux qui ont l’argent en guise de boussole.

L’humanité est folle !

Depuis quelque temps, des internautes, des amis, me conseillent de demander des soutiens à des associations, voire de directement créer une association pour lever les 100.000 euros nécessaires pour créer ma société, sans passer par des financiers et pouvoir ainsi en garder le contrôle absolu…

Non que tous les financiers soient ripoux, mais avec un système de « protection » conçu pour spolier les créateurs et faciliter cette spoliation sans aucun risque, la tentation est grande de se servir…

Dans l’état actuel des choses, garder le contrôle est, selon moi, notre seule chance de survie, car si je le laisse à des gens qui ne pensent qu’au fric et qui ne prendront certainement pas mes dires  au sérieux ou qui s’en moque car ils ne pensent qu’à l’argent, ce volet 2 ne verra jamais le jour.

S’il ne voit pas le jour, dans 5, 10 ou 20 ans notre espèce sera purement et simplement éradiquée par la « stérilisation carbonique ».

Le mécanisme qui conduira à cette « stérilisation carbonique » est déjà en marche, il n’a plus besoin de nous pour faire son funeste travail.

Si on ne rétablit pas les équilibres avec le volet 2, peu importe d’émettre moins de CO2 ou de produire de l’hydrogène propre et même de se remplir les poches, le monde que nous connaissons n’existera bientôt plus.

De plus la phase terminale du mécanisme qui doit conduire à la stérilisation carbonique a déjà commencé, avec la libération des clathrates en région arctique et avec la saturation des océans par le CO2 anthropique, ce qui va réduire considérablement la capacité pour la planète d’amortir l’augmentation brutale du CO2 atmosphériques, et qui va rendre cette crise inévitable, si on ne s’y prépare pas avant.

Dès que les clathrates océaniques, vont commencer à fondre et à libérer massivement leur méthane, sous l’effet du réchauffement planétaire, on peut estimer qu’il faudra moins d’un an avant que le CO2 ne commence à tuer massivement, en entrant en interaction avec les processus biologiques.

Je sais que je me répète souvent et que j’ai l’air de radoter, mais si on laisse des financiers décider de la « stratégie », il est certain que le volet 2 ne verra jamais le jour, et sans lui nous ne serons pas prêts le moment venu, c’est une certitude.

Et je parle d’expérience, ayant déjà rencontré plusieurs financiers sérieux, lesquels pour la plupart sont d’ailleurs toujours là, mais ils cherchent encore à m’imposer leur point de vue purement économique.

La folie et la cupidité humaine n’ont elles pas de limites ?

Je commence à être épuisé… Si je cède à ces financiers, je serai sans doute très riche, mais nous serons tous perdus… Et le temps joue contre nous…

Je dois trouver 100.000 euros et garder le contrôle de ma technologie, pour imposer le volet 2 et ainsi nous préparer à affronter la pire catastrophe écologique de notre histoire.

Si je réussi s, nous y survivrons, sinon, tant pis pour nous…

Si l’idée de monter une association vous tente, idée que m’ont suggérée plusieurs internautes, afin de réunir les fonds d’amorçage et ainsi contourner le système pourri dans lequel on se trouve, laissez moi vos coordonnées (via Contactez moi, dans chaque blog).

En outre, cette technologie est un bon investissement il me semble (gain autour de 100 à 200 euros par tonne de CO2 traité avec des milliards de tonnes à traiter), et c’est sûrement un bien meilleur investissement qu’un livret A !

De plus, si vous êtes suffisamment nombreux à me soutenir, nous aurons plus vite fait de trouver ces fonds d’amorçage sans que cela ne coûte trop cher, et sans risque que cette technologie vitale pour notre survie ne tombe entre des mains cupides.

Je vous conseille de bien profiter de la vie… Il ne faudra plus longtemps au méthane pour sortir massivement des eaux, et quand il s’enflammera, soit nous serons prêts à y faire face, soit nous serons des morts en sursis car il sera trop tard pour réagir.

Nos corps alors, pourriront pour former du pétrole, et ainsi rétablir l’équilibre planétaire conformément à l’hypothèse Gaïa… Et un nouveau cycle commencera, après la sixième extinction !

Nous aurons eu malgré tout, notre chance d’un point de vue évolutif…

Nous avons toutes les cartes en main et une bonne chance d’être prêts, pour nous éviter cela…


A NOUS DE LA SAISIR !!

 

20/08/2010

DEMANDE DE SOUTIEN

Je m’adresse à vous, pour solliciter votre aide et votre soutien.

Comme vous le savez, j’ai développé une technologie révolutionnaire qui permet de traiter le CO2, tout en l’utilisant à des fins de production d’énergie.

J’ai été piégé par des crapules, qui ont déposé dans mon dos, des brevets concernant mon invention, afin d’obtenir mon savoir faire technologique en exerçant des « pressions », pour pouvoir me spolier de mes droits et ainsi pouvoir me maintenir en esclavage à vie.

En cas de refus, ils me menaçaient de faire tomber les brevets dans le domaine public pour me faire perdre tous mes droits sur mon travail, en utilisant « légalement » le système de « dé-protection industrielle »et ils me menaçaient même, de me faire kidnapper, torturer et tuer… Ces derniers points ne semble plus être d’actualité, du fait de la création de mon blog, dans lequel je dénonce leurs agissements :

 

http://razlebol.skynetblogs.be/general

 

De façon absolument scandaleuse, de nombreux offices des brevets ont normalisé cette situation en acceptant les brevets sans avoir accès aux informations techniques, permettant ainsi à ces individus d’agir, tout en restant dans un cadre légal.

Les experts en propriété industrielle concernés ont largement contribué à la mise en place de cette situation, en déposant ces brevets assimilables à des faux documents.

Ils ont pu agir ainsi, car leur déontologie stipule qu’ils ne sont ni légalement, ni déontologiquement responsables de leurs actes, et que des lois violant la Constitution les mettent au dessus des lois,  interdisant ainsi aux victimes toute possibilité de poursuite juridique…

Depuis, ces crapules ont mené leur chantage à terme en abandonnant les brevets, mais il s’avère que le système américain, sans doute moins laxiste, demande des comptes.

En effet, déposer un brevet sans communiquer le savoir faire, (ce qu’ils ont été dans l’impossibilité de faire, puisque j’ai refusé de céder à leur chantage et à leurs menaces), est illégal aux USA comme en Europe, mais aux USA, selon ce que j’ai compris, cela est considéré comme un crime fédéral.

Depuis le mois de mai de cette année, l’expert en propriété industrielle américain, le cabinet Bujold, essaie de «  rattraper le coup » et tente divers stratagèmes pour me faire signer des documents et me faire assumer la responsabilité de leurs actes, tout en refusant de me communiquer l’intégralité du dossier.

Je ne vais pas revenir sur toutes leurs « manœuvres », parmi lesquelles l’envoi d’une vingtaine de pages écrites en japonais, afin de mieux pouvoir « noyer le poisson ».

En juin dernier, ce cabinet me confirmait la perte de tous les droits sur les brevets, en cas de refus de payer et de signer les pièces jointes, avant la date butoir du 5 juillet…

Hier, j’ai reçu ce courrier :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11 COURRIER BUJOLD 1.jpg

 

 

 

 

 

11COURRIER_BUJOLD2.jpg
11COURRIER_BUJOLD3.jpg
11 USA.jpg
11USA2.jpg
11USA3.jpg
11USA4.jpg

 

 

 

N’ayant plus de traducteur, je n’ai pas tout compris, loin s’en faut.

J’ai cru comprendre que le délai  limite était encore repoussé.

Je recherche le soutien de l’un d’entre vous pour traduire ce texte, afin que je puisse  comprendre leurs manœuvres et que je puisse leur répondre en conséquence.

 

En outre, j’ai découvert cette vidéo d’une émission de télé américaine, qui part de l’hypothèse de la déstabilisation des clathrates dans le golfe du Mexique, suite à l’accident de la plateforme pétrolière de BP :

 




 

Les conclusions établies par des experts scientifiques ayant travaillé pour cette émission, semblent confirmer tous mes travaux concernant ce que j’ai baptisé la « stérilisation carbonique », laquelle menace notre espèce et toutes les formes de vie évoluées de la planète, d’éradication pure et simple…

Les clathrates en zone arctique, sont en ce moment même déstabilisés par le réchauffement planétaire, et cette menace s’étend potentiellement à toutes les réserves de clathrates à travers le monde, lesquelles représentent environ entre 1.200 à 10.000 milliards de tonnes de méthane.

Je crois qu’il serait bon de « traduire » cette vidéo, et de la diffuser largement.

Je vous remercie d’avance pour  votre soutien.

Je vous communiquerai dans peu de temps, un texte qui explique en détails, comment nous devons agir tous ensemble.

Je vous demanderai de le diffuser largement…

Notre monde est  menacé d’une extinction massive…

Nous pouvons agir, tout va se jouera dans les mois à venir.

Il nous reste une chance…

 

 

 

 

Saisissons la !

 

09/08/2010

Protain gérard... Avocat fiscaliste, Ami de Mr Boorloo et crapule infâme...

Cette technologie dont ce blog est l’objet, est d’une importance capitale pour la survie de notre espèce, et que vous le croyez ou pas, telle est la vérité.

Depuis plus de 5 ans, je suis totalement bloqué par des crapules infâmes…

Abus de confiance, faux et usage de faux normalisés par des organismes de protection industrielle, harcèlement moral, esclavage, chantage, intimidations, menaces de kidnapping, de torture et de mort…

Bref le sordide le plus dégueulasse qui soit, afin de me spolier de mes droits sur ma création et de me réduire à l’esclavage à vie...

Je ne reviendrai pas sur tous ces points, largement démontrés dans ce blog, avec preuves à l’appui et vous ferai simplement remarquer que ces crapules sont informées de l’existence de ce blog et qu’il suffit de taper leurs noms pour tomber sur mon blog, en première page du web.

Aucun d’eux n’a osé me poursuivre en justice pour diffamation, alors que la plupart m’en ont largement menacé pour me contraindre au silence !

Et ceci n’a rien d’un hasard…

La diffamation est un crime odieux, mais la dénonciation est un devoir civique et c’est mon devoir de prévenir les victimes potentielles des actes de ces infâmes individus, attendu que ne rien faire, serait une non assistance à personne en danger, ces individus n’ayant pas peur de menacer de mort leurs victimes, si cela sert leurs intérêts et je les crois tout à fait capables d’organiser des meurtres.

Pourquoi je les crois capables d’aller jusqu’au meurtre ?

Simplement parce qu’ils ont tenté de m’imposer à signature un contrat de copropriété dans lequel il était marqué noir sur blanc qu’en cas de décès (le mien bien sûr ) tout leur reviendrait, à eux et à eux seuls, quelques soient mes héritiers…

En outre, ils m’ont proposé de prendre une assurance vie dont ils auraient été les seuls bénéficiaires, quand ils ont vu que je commençais à devenir « difficile » à gérer ,et que je ne me laissais pas faire…  Par voie orale, il est vrai… Ce que j’ai refusé avec force et indignation !

Et si j’avais accepté, j’aurais valu plus d’argent pour eux mort que vivant, et je doute que ce « soit innocent »... Mais ils ont droit à la présomption d’innocence et moi à la présomption de culpabilité…

Et ceci est à noter, c’est un détournement scandaleux de notre système juridique par des malfaisants, pour imposer le silence à leurs victimes en les menaçant de poursuites!

Bref ce texte a pour but de vous expliquer pourquoi je suis paralysé pour sauver nos vies, et comment ces individus savent utiliser notre système juridique pour violer les droits de l’homme et contourner les lois et comment ils vont jusqu’à menacer la survie de notre espèce, pour leurs seuls intérêts crapuleux…

Laissez moi vous parler de Mr Protain Gérard, avocat fiscaliste et membre à part entière d’un réseau criminel organisé de NABO des plus dangereux.

Ce Monsieur est un avocat fiscaliste, c’est aussi le gérant de la société Brevets et associés et, à ses dires, un ami de Mr Borloo, ministre de l’écologie, de l’énergie et du développement durable mais c’est surtout une immonde crapule, et je le crois le plus dangereux de tous ceux à qui j’ai pu être confronté.

Si je devais échouer et que nous ne devions pas survivre à la stérilisation carbonique, ce Monsieur Protain, costume-cravate et parlant bien, en sera le plus responsable de tous, sans aucune contestation possible à mon sens.

J’ai connu ce Monsieur en 2007, mais il était déjà « propriétaire » de mon invention depuis 2005… Lors de notre première rencontre, il s’est présenté comme une victime de Mr Garnier, un escroc qui m’a abusé et spolié de mon brevet grâce à l’INPI, qui a normalisé des transactions illégales sans aucune vérification…

En faisant simple, car leurs manipulations sont très complexes, j’ai signé un contrat de partenariat avec la société Segitech, société française, de droit français, ayant ses locaux dans une structure publique d’aide à la création de sociétés de technologies innovantes…

Aucune raison d’être méfiant donc, puisque soutenue par une structure publique qui m’avait dirigé vers elle !

Dans la réalité, cette société « écran », a « revendu », cédé, donné, en fait je n’en sais rien du tout car on m’a toujours refusé l’accès à la moindre pièce, sauf une 3 ans après dont je me demande encore si elle est légale, et si elle n’a pas été antidatée…

Donc mon invention fut, en totale rupture de contrat, refilée à une société espagnole, Finercor… à moins que ce ne soit Finecor, société suisse dissoute la même année ?

Bref cette société, Finecor sur l’acte de cession que Mr Protain m’a remis en juillet 2007, a revendu des morceaux de mon brevet à la société Brevets et associés, sans que j’en sois même averti et en totale rupture de contrat, et pour un montant appréciable ( près de 120.000 euros à ma connaissance).

Mr Protain Gérard donc, après 2 ans de silence a débarqué dans ma vie, alors que je commençais à  devenir «ingérable» pour Mr Garnier…

Il faut préciser qu’à l’époque j’en étais réduit à travailler à mes frais et avec des moyens techniques très limités, ce Monsieur ne respectant pas ses engagements contractuels et cherchant par tous les moyens possibles et imaginables, à me spolier de la totalité de mes droits…

Ce Monsieur donc, qui se présentait comme un honnête homme m’a affirmé mordicus que ce Jean Garnier, ami personnel de Mr Lepen, président du Front National, était une crapule et qu’il l’avait escroqué sur mon affaire de plus de 150.000 euros !

Ceci étant dit, nous ne pouvions pas poursuivre cette crapule, car une action juridique était inutile… L’INPI ayant normalisé la cession Segitech/Finercor sans aucune vérification, et Finercor étant espagnole, une procédure juridique en plus d’être longue et coûteuse, n’aurait servi à rien !

En effet le droit d’un pays s’arrête aux frontières du dit pays… Et faire appliquer une décision de justice française hors de France, est un véritable tour de force !

Ceci me fut confirmé par un conseil juridique et je vous rappelle que le cabinet Derambure, chez qui fut déposé mon premier brevet, a un impayé de la société Finercor de près de 25.000 euros (pour mon dossier et différentes victimes)…

Et ce cabinet n’a pas poursuivi la société Finecor ou Finercor en justice pour autant… Une procédure juridique lui aurait coûté beaucoup plus cher et de toute façon, il est des plus évident qu’une fois condamnée par un tribunal, cette société aurait déjà été dissoute…

Ce qui fut le cas de la société Segitech et Finecor et de bien d’autres d’ailleurs dans de nombreux dossiers…

Bref ce Monsieur Protain s’est présenté comme une « victime » et comme mon conseil à l’époque. Il m’a dit qu’il valait mieux avoir un bon accord qu’un mauvais procès…

Lequel serait long et coûteux et n’apporterait rien puisque Mr Garnier, agissant d’Espagne à travers une société écran, ça ne mènerait nulle part. Ce dernier ne m’avait d’ailleurs pas caché son refus de lâcher la gestion de mes intérêts, sous peine de saborder les brevets…

Voilà ce que ce Monsieur Protain m’a envoyé pour obtenir ce qu’il voulait :


----- Original Message -----
From: Gerard PROTAIN
To: quere
Sent: Monday, July 16, 2007 9:10 AM
Subject: Votre dernier Mail


Bonjour,
Merci de votre transmission de votre Mail à Garnier.
Je suis effectivement raisonnable et espère que Garnier le sera aussi;
Il y aura deux points sur lesquels je serai intraitable et ce dans mo intérêt comme dans le vôtre bien sûr et si l'argent des honoraires arrive et que votre avocat se met au travail, je suis sûr qu'il sera d'accord:
1/ Aucune somme me revenant ne passera par les mains, directement ou indirectement de Garnier. Je me demande d'ailleurs si son refus de créer la société ne vient pas de sa crainte de de plus être le seul receveur de tous paiements pour les redistribuer ensuite à sa guise. Par ailleurs, il est tooujopurs mêlé à des dossiers bizarres et nous ne pouvons être sûrs qu'il ne sera pas saisi, notre argent avec. Je suis sur ce point d'accord avec vous que même les paiements à faire à des tiers,  Braun ou Poucucq par exemple, ne doivent pas passer par lui.
2/ Il faut absolument mettre en place une procédure précise de désignation du mandataire commun ou de son remplacement, majorité de plus 50% par exemple, ce qui veut dire que vous bloquez toute nomination quui vous déplaît. Pourquoi: Segitech est mandataire, il vend ses  parts et le gérant est hostile et bloque tout. Ou il décède, il est remplacé par Christine???? C'est d'ailleurs déjà elle la gérante! Il faut reparler de ce camouflage.
Par ailleurs, je rappelle deux points des négos à mener: La première concession de licence ne devrait porter que sur l'Europe. Par ailleurs, vous devrez, avec ou sans Mme. Wunenburger, et payé pour celà, établir un protocole précis de recherches complémentaires et être totalement associé à la fabrication et mise en place du proto industriel. A mon avis, Garnier va revenir avec une proposition de paiement comptant mais avec l'obligation pour nous de fabriquer le proto. pourquoi pas MAIS dans ce cas, à part le paiement des brevets nationaux, tout le reste devra rester bloqué entre vos mains car si l'argent est réparti, sa part ne reviendra jamais et c'est sur notre part qu'il faudra financer la suite.
Enfin, n'ayez pas peur que je bute sur des clauses hyperprotectives de vos droits, vous y avez droit et, indirectement, qui plus est, j'en profiterai car elle museleront Garnier.
Amitiés
Gérard

Voici un mail de ce même Gérard Protain, avocat fiscaliste ayant un cabinet à Paris, ami de Mr Borloo et gérant de la société Brevets et associés, après avoir obtenu ce qu’il voulait :

De : PROTAIN [mailto:gprotain@gprotain.com]
Envoyé : lundi 27 octobre 2008 15:15
À : QUERE JEAN LUC; 'Germain HAGENBACH'
Cc : pv.magis@orange.fr; GARNIER
Objet : Re: Projet CO2


Bonour,


Je constate que nous sommes, après une relative accalmie,  repartis dans une inondation d'Emails d'agression et de récrimainations et accusations diverses, des questions auxquelles vous n'auriez pas de réponses (lesquelles???), de bonne volonté abusée(quelle bonne volonté????, vous avez cessé toute activité depuis plus d'un an!!!), d'abus de la part de vos copropriétaires (lesquels????)....

Bref, je vous réitère que vous voyez maladivement des maux où il n'en existe pas et que, si Mr. Hagenbach n' a pas ses réponses avant, le RV du 5 saute et je ne reprendrai aucun autre engagement. Selon lui, vous n'avez besoin d'aucune experience nouvelle ni de matériel même peu coûteux, mais simplement de quelques heures de mise en forme de vos résultats. Le caractère dilatoire de vos réponses pour dissimuler votre refus de coopérer ne trompe personne.

Par ailleurs, je vous prie d'arrêter de raconter des histoires sur les droits qu'aurait la fac sur notre matériel (je vous rappelle qu'il ne vous appartient pas en propre mais appartient à notre communauté. Je suis d'ailleurs sûr que vous l'avez déjà récupéré et que c'est avec lui que vous avez pu faire votre démonstration!).

Comprenez bien que vous êtes au seuil de votre dernière chance de ne pas finir sans un sou pour perte totale de toute valeur de votre invention et que persister dans votre délire paranoiaque vous assure soit une vieillesse sans ressources, soit une vieillesse non seulement sans ressources pais qui plus est avec des contraintes pénales si vous essayez d'exploiter d'une manière ou d'une autre vos connaissances hors de notre association car ce serait de l'abus de confiance de votre part et nous ne le laisserions pas passer.

Désolé d'être brutal mais je suis excédé de vous voir repartir en vrille et redémarrer votre campagne de courriers délirants.

J'admire votre conseil de continuer à supporter un client ingérable tel que vous.

Inutile de tenter de me répondre par un flot de menaces et de lamentations, ,vous serez désormais et de nouveau en expéditeur bloqué.

PROTAIN

 

 

On note la différence !

Cet individu est une infâme crapule !

Ici nous avons clairement affaire à des êtres sordides, d’une cupidité maladive qui utilisent l’abus de confiance et l’intimidation pour obtenir ce qu’ils veulent… du fric !

Ils fonctionnent comme une meute de hyènes…  Ils vous tournent autour, prêts à vous arracher un morceau de chair, au premier signe de faiblesse…

Quand vous posez des questions à l’un d’entre eux, et que sans réponse, vous insistez, un autre vous répond par une question : Que voulez vous ? lesquels ? Je ne comprends pas, vous n’êtes pas clair expliquez vous ! Nous vous fournirons tout ce que vous voulez, dès que vous aurez clairement dit ce que vous voulez… De quoi parlez vous ? Je ne comprends pas… Vous n’êtes pas lisible…

Et le ponpon : Si vous voulez obtenir les documents relatifs aux brevets, ils vous suffit de les demander à Mr Nithardt !

Lequel Mr Nithardt, après plusieurs mois à chercher à m’abuser, m’a répondu qu’il ne travaillait pas pour moi et à refusé de me fournir le moindre élément pour respecter « sa déontologie »… Jolie la déontologie qui permet d’abuser de la confiance des inventeurs, d’établir des faux en écriture et permet de faire chanter les victimes !

 



De : Roland Nithardt [mailto:roland.nithardt@nithardt.ch]
Envoyé : jeudi 9 juillet 2009 17:13
À : QUERE JEAN LUC
Objet : Re: TR: demande de situation

Monsieur,
Mon client est la société de Monsieur GARNIER qui vous représente. Je n'ai aucune instruction ni aucun ordre à recevoir de vous. Je vous prie de régler votre problème avec cette société et ses représentants qui détiennent toutes les informations relatives aux brevets.
Sentiments distingués
R. Nithardt

Vais-je trop loin là, Mr Nithardt ?

Allez vous enfin me poursuivre en justice, pour avoir rendu publics vos actes ou est-ce encore de l’intimidation déguisée ?


De : Roland Nithardt [mailto:roland.nithardt@nithardt.ch]
Envoyé : lundi 3 août 2009 09:16
À : QUERE Jean Luc
Objet : Plainte pénale

Monsieur,
J'ai informé votre associé Monsieur GARNIER de vos agissements et je dépose une plainte pénale contre vous.
Roland Nithardt

Et Mr Protain savait cela

 


----- Original Message -----
From: Gerard PROTAIN
To: quere
Sent: Wednesday, July 11, 2007 9:33 PM
Subject: agent suisse


Bonsoir,

A la reflexion, je me demande si la demande de transférer des informations à un agent suisse ne cache pas autre chose: Garnier s'est fait jeter par son agent de brevets parisien qui m'avait téléphoné la veille pour me prévenir qu'il ne voulait plus travailler pour lui car il n'était pas payé.
Pouchucq lui réclame environ 15 000 Euros. Je me demande s'il ne veut pas le planter et confier le dossier à un autre agent, en Suisse qui plus est, c'est à dire sans contacts avec vous ni moi donc sans contrôle possible de ce qu'il fait. J'évoque cette possibilité car je  comprendrais qu'un ingénieur des allemands, par exemple, demande des infos mais pourquoi un agent de brevets?


Et il y avait de prévu contractuellement la parade... Mais lui comme aucun de ses complices associés n'a consenti à la mettre en place... Se faisant ainsi complice actif des agissements de leur complice !



Et quand, agacé par des mois, voire des années sans réponses ou avec des documents qui ressemblent à des puzzles, tellement ils sont morcelés , vous les demandez sèchement, on vous répond que vous êtes « ingérable », « délirant »,  « agressif », « bi-polaire », « paranoïaque »… Bref bon pour la camisole !

Que vous ne faites que vous lamenter ! Sordide, sordide… Ruiné, Rmiste, réduit à aller mendier à la soupe populaire avec des associés qui refusent de respecter leurs engagements contractuels et passent leur temps à vous menacer…

Dans ce texte, il me menace de finir sans le sou… Clodo quoi !

Et il évoque lui-même leur immonde et dernier chantage, s’appuyant sur le système de protection industrielle : « vous êtes au seuil de votre dernière chance de ne pas finir sans un sou pour perte totale de toute valeur de votre invention »

Car en plus d’être malhonnêtes, ils sont mesquins ces rats !

Mais ceci, ils n’auraient jamais pu le faire sans la complicité active de tout le système de protection industrielle !

Inventeurs, une fois encore, prenez conscience dans votre intérêt de la réelle menace du « système de dé-protection industrielle »…

On ne le dira jamais assez !

Me poursuivre en justice… Pourquoi au fait ? L’esclavage n’est pas interdit en France ? L’abus de confiance ? Quelle plaisanterie cynique de parler d’abus de confiance, lui c’est un expert qui en parle !

Quels êtres humains pourraient supporter un tel harcèlement moral, sans perdre pied ? Vous le pourriez vous, ou est-ce moi qui perd vraiment les pédales ?

D’autant que ceci, c’est par écrit… Par téléphone, c’était bien pire !

Menaces de kidnapping, torture, mort…

Et je reconnais que, bien plus tard, j’ai dit à ce Monsieur qu’il avait de la chance d’être tombé sur moi…

Un autre lui aurait sûrement défoncé la gueule à coups de barre de fer ou logé une balle dans la tête avec un profond soulagement je pense, et probablement avec un grand plaisir…

D’ailleurs, après réflexion et après des années de harcèlement et de menaces, n’aurait-ce pas été de la légitime défense ?

C’est une question à poser à un juriste…

A l’époque de ce mail, et après plus de 3 ans d’esclavage, puisque je travaillais sans aucune rémunération, j’avais fini par laisser tomber, en attendant qu’ils respectent leurs engagements et obligations contractuelles, lesquelles prévoyaient de me fournir tous les éléments qu’ils me dissimulaient et une rémunération mensuelle de 2.500 euros par mois…

Alors, quand il écrit que « j’avais cessé toute activité depuis un an », il est quand même gonflé !

Je suis comme tout le monde : je dois manger moi aussi, et je bossais à mi temps dans une petite boîte de travaux publics pour un salaire de misère, mais avec du temps libre, pour reprendre mes travaux, dès que ces «Messieurs » se décideraient à réellement respecter leurs engagements contractuels…

Ils ont d’ailleurs fini par me faire virer, en violant encore leurs obligations contractuelles !

Contractuellement aussi, il y avait une clause qui stipulait que si le gérant ne respectait pas ses obligations contractuelles, les copropriétaires devaient le révoquer… (la clause parade)

Je leur ai rappelé à tous par recommandé à plusieurs reprises, mais ils l’ont maintenu en place et ce alors même que cette crapule partait sans laisser d’adresse et sans aucune forme de réponse...

Alors Mr Protain, vous avez fini, vous et vos « associés », par renoncer à vos droits sur mes brevets…

Après avoir, bien sûr, mené votre ignoble et ultime chantage à terme, à savoir saborder les brevets qui n’ont aucune valeur sans mon savoir faire, puisque déposés dans mon dos pour me faire chanter !

Oseriez vous prétendre ne pas être complice de Mr Garnier, alors que ce dernier est parti sans laisser d’adresse, avec votre argent, et que vous pouviez le révoquer ?

Oseriez vous nier l’évidence, alors même que les documents de « renonciation », dont on peut se demander la légalité, m’ont été dissimulés durant plus de 8 mois après leur signature, afin que vous soyez tous certains que je ne pourrai plus sauver mes droits sur ces brevets ?

Vous avez paralysé cette technologie durant 5 longues années, et ainsi commis un crime contre l’humanité…

Le bon côté, c’est que maintenant vous ne pourrez plus vous servir abusivement de la justice pour m’intimider ou me paralyser puisque de fait, après avoir pourri ma vie durant 5 ans, vous avez fini par renoncer à vos droits sur mes brevets, et probablement grâce à ce blog qui vous fait de la pub, sinon vous auriez encore et toujours cherché un moyen de me pourrir la vie, comme vous me l’avez souvent dit…

Car il faut savoir que même si ces crapules n’ont jamais respecté leurs engagements, ils étaient en droit de me poursuivre en tant que propriétaires des droits sur mes brevets, et ce tant que moi je n’avais pas les moyens de faire appel à la justice…

Ce qui aurait coûté 150.000 euros et pris 10 ans ! D’autant que les affaires en propriété industrielle, sont les seules affaires justiciables qui n’ouvrent pas droit à l’aide juridictionnelle !

Droits aux brevets que lui et sa bande de NABO m’avaient volés, avec la complicité d’expert en PI, de l’INPI et de différents offices de brevets à travers le monde…

Aujourd’hui, enfin libre, je peux envisager de poursuivre… Pas trop tôt, mais nous avons perdu 5 ans et ça va être très dur de rattraper ce temps perdu, d’autant que depuis peu la planète subit une forme de processus de rééquilibrage, qui nous offrira un sursis au prix de nombreuses vies…

Mais il va falloir s’attendre à des hivers très froids entrecoupés de redoux et à des étés très secs…  Se qui sera désastreux pour l’alimentation humaine…

De même les fortes chaleurs qui sévissent dans les zones tropicales, vont favoriser l’évaporation et provoquer des pluies diluviennes, telles que nous en voyons au Pakistan, en Inde, en Chine, en Argentine… Et ce n’est qu’un début !

Et le seul espoir que nous avions, vous l’avez paralysé pendant 5 ans, par pure cupidité…

S’il y a un Dieu, votre place est en enfer, en avez-vous conscience ?

Quand vous rendrez votre dernier souffle, songez y… Et consolez vous avec votre pognon durement « gagné » et foutez vous le au cul !

Grossier ? Peut être, mais des êtres qui ne respectent rien ne doivent pas être respectés, ils sont une injure à l’humanité… Des parasites… La lie du genre humain, et ceci je vous assure, ça vient du fond du cœur et ça doit être dit : ces gens agissent ainsi, car personne n’ose dire ce qu’ils font…

Prévenir leurs futures victimes, c’est les empêcher de nuire et probablement sauver des vies, et ça vaut bien un vilain mot, il me semble...

 

24/05/2010

COURRIER ET REPONSE A L'OFFICE EUROPEEN DES BREVETS...

Lettre reçu de l'OEB :

 

1 COURRIER OEB

 

1 COURRIER OEB2

 

1 COURRIER OEB3

 

 

MA REPONSE :

 

1 COURRIER OEB REPONSE1

 

1 COURRIER OEB REPONSE2

1 COURRIER OEB REPONSE3

1 COURRIER OEB REPONSE4

 

1 COURRIER OEB REPONSE5

1 COURRIER OEB REPONSE6

 

Sans commentaires... Oh si normalement le premier titulaire c'est moi mais sa ne les dérange pas plus que sa...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08/04/2010

Lettre ouverte aux inventeurs

Lettre ouverte aux inventeurs

 

Messieurs, 

 

Cette lettre s’adresse à tous ceux qui ont inventé ou qui vont un jour inventer quelque chose, peu importe quoi, et elle a pour but de vous préparer à ce qui vous attend.

Et elle s’adresse aussi à ceux qui voudraient savoir comment notre civilisation traite ceux qui inventent notre futur.

Avant tout, sachez qu’inventer quelque chose n’est pas donné à tout le monde, bien qu’on essaye de nous persuader du contraire, par un rabâchage de tous les instants. C’est loin d’être donné à tout être humain de créer, d’innover, et d’aller ou nul autre avant lui, n’est allé…

Les innovateurs sont ceux qui ont fait notre monde, pas seulement par leur travail, mais aussi malheureusement en se battant contre les idées établies et la connerie humaine. Nous devrions tous les en remercier, car ils l’ont souvent fait au péril de leur vie.

Ceci est étonnamment toujours d’actualité  et vous devez le savoir, avant de vous lancer dans une aventure qui pourrait vous coûter extrêmement cher.

A titre d’exemple, nous pourrions citer Galilée qui aurait pu finir brûlé vif pour avoir simplement osé dire la vérité… Mais plus proche de nous, nous pourrions parler de ceux nombreux et anonymes, qui aujourd’hui ruinés et détruits par le système en place, finissent par en mourir.

Ceux-là, nul ne parle de ce qui leur arrive et pourtant ils sont une multitude et je dois vous prévenir, car si aujourd’hui la population prend les inventeurs pour des hurluberlus et des paranoïaques, d’autres savent en profiter…

 

Et si le sens commun fait passer les inventeurs pour des paranoïaques, ce n’est pas seulement à cause de certains films hollywoodiens comme par exemple le fameux doc Brown et sa machine à remonter le temps, qui nous ont tant fait rire dans « retour vers le futur », mais bel et bien parce que les inventeurs sont vraiment paranoïaques, et si j’en crois mon expérience personnelle, ils ont bien des raisons de l’être !

Je me présente, je m’appelle Jean-Luc Quéré, Français, biotechnologiste de formation, et j’ai développé à titre privé de nombreuses technologies révolutionnaires dont certaines ne sont même pas brevetées, et pour lesquelles je n’ai aucune intention de déposer des brevets et je m’en expliquerai plus tard.

Si j’ai développé ces technologies seulement à titre privé, c’est qu’elles vont bien au-delà  des connaissances actuelles, et comme ceux qui ont osé penser, au début du 20ème siècle qu’ils pourraient voler, je n’ai obtenu en retour que quolibets et remarques stupides et jusqu’à la négation de mes travaux sans aucune justification.

Bien évidemment, je n’ai bénéficié d’aucun soutien et on m’a même mis de nombreux bâtons dans les roues. A croire que ça dérangeait que je puisse réussir ce qui était sensé être impossible, puisque certains ont jugé utile de me mettre hors d’état de nuire !

Notre espèce est parfois plus que désespérante, que voulez vous nous n’y pouvons rien, et la connerie humaine est à l’image de notre potentiel… Infinie !

Quoi qu’il en soit j’ai réussi l’impensable, j’ai développé une série de technologies permettant de traiter le CO2 tout en le transformant en matière première pour la production d’énergie… Dur à croire, compte tenu de l’actualité du réchauffement planétaire et pourtant si vrai !

 

Les « spécialistes » auto proclamés, en raison de la connerie humaine qui les caractérise, vous diront que c’est impossible, comme naguère ils auraient brûlé Galilée, pour affirmer au monde que la Terre était aussi plate que leur intelligence…

Ne riez pas, ce n’est pas de l’ironie, c’est seulement la triste vérité…  Et il y a longtemps que ceci ne me fait plus rire, je vous assure.

J’ai développé ces technologies seul, envers et contre tous, et fier de moi pour avoir réussi ce qu’on me disait impossible, j’ai voulu faire valoir mes droits…

 

Comme tout inventeur je me suis renseigné car, comme à tout un chacun, la protection d’un travail de l’esprit m’échappait et j’ai fini en France auprès d’ un organisme d’état appelé l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle).

 

Là, des fonctionnaires de cet organisme m’ont dit que je devais déposer un brevet d’invention pour faire valoir mes droits… Ruiné par mes travaux et un tel dépôt nécessitant des fonds relativement importants, je me suis associé  à une société privée pour le financement…

 

Cette société s’est avérée être une société écran installée, comble de l’ironie, dans des locaux publics. Mais il s’agissait bel et bien d’une coquille vide, faite par des crapules qui ont eu recours aux pires pratiques pour se remplir les poches à mes dépends, et à ceux de nombreuses autres victimes… On parle là d’esclavage, d’abus de confiance, de dissimulations, de faux et d’usage de faux, de chantage, d’intimidation, de menace de kidnapping, de torture et de mort…

 

Aucune raison d’être paranoïaque en effet !

Et en France, au pays des Droits de l’Homme je vous prie ! Guère encourageant pour le reste du monde non ?

Mais ceci n’est pas le plus important, car les crapules de ce genre usant de pratiques sordides pour ruiner et spolier les inventeurs, sont sûrement innombrables…

Le vrai problème, c’est que ce type d’individu profite de ce que j’ai longtemps et naïvement assimilé à des failles du système de protection industrielle et du système judiciaire…

La vérité est bien pire, le système de protection industrielle est fait pour cela, il est fait pour ruiner les inventeurs et les contraindre à s’associer à des tiers…

Pire encore, une fois les inventeurs associés à des tiers, le système en place des brevets est un outil extrêmement efficace pour les spolier et les rendre vulnérables à des abus tels, que l’on peut les considérer comme des atteintes aux Droits de l’Homme pour les inventeurs.

Pire encore, des lois contraires à  la Constitution ont été votées, au moins en France, pour faciliter de tels actes criminels et soustraire ceux qui pratiquent ces crimes à toute forme de justice…

Il ne s’agit pas de mots en l’air, mais bel et bien de faits authentiques !

Vous ne me croyez pas ?

Alors permettez moi de vous le prouver…

 

En 2005, j’ai signé un contrat m’associant à une société française (Segitech).

Peu après, un brevet a été déposé par le cabinet BREESE DERAMBURE MAJEROWICZ.et contractuellement les déposants auraient dû être votre serviteur et la société Segitech (comme le prouve la lettre du cabinet d’experts en propriété industrielle, en date du 1/03/2005).

 

1 derambure

 

Dans la réalité, le brevet fut établi avec des déposants bien différents, à peine un mois après la lettre du conseil en propriété industrielle. Les nouveaux déposants étaient, moi bien sûr, mais aussi la société Brevets et associés, et Finercor, société de droit espagnol, lesquelles sociétés sortaient de je ne sais où !

 

Ceci est loin d’être anodin, c’est une violation caractérisée du contrat me liant à mes associés et une « technique » pour se soustraire à toute poursuite judiciaire… Et je l’ai su bien plus tard une cession illégale dont Mr Jean Garnier, gérant de Finercor a été un grand bénéficiaire…

 

Poursuivre ces individus en France, devant des tribunaux français n’aurait eu pour seul effet que de me ruiner davantage en frais de justice…

Et même si après des années pour ne pas dire des décennies, j’avais gagné mon procès, faire appliquer une décision de justice française en dehors du territoire français, relève d’un tour de force qui tient du pur fantasme …  Et ceci est vrai pour tout pays à travers le monde.

Ce qu’ il est important de retenir ici, c’est que l’expert en propriété industrielle ait abusé  de sa position pour déposer à la demande de ces crapules, un brevet d’invention au nom d’une société qui n’avait aucun droit légal sur mon invention, et pire encore que l’INPI ait accepté  cela, normalisant ainsi une situation anormale de spoliation, et ce sans aucune vérification d’aucune sorte…

Là on parle de complicité  avérée de spoliation, de faux et d’usage de faux, d’abus de confiance et ce, de la part de gens qui vous vendront sans aucune vergogne leur probité et le sérieux des institutions en place…

A partir de ce moment, soit je faisais ce que ces crapules voulaient, à savoir travailler à mes frais, sans aucune indemnité, ce qui est de l’esclavage, il ne faut pas avoir peur des mots, soit ils abandonnaient les brevets et tout était perdu…

L’INPI ne s’estimant pas responsable de cette situation, je devais poursuivre mes crapules devant les tribunaux, à mes seul frais… Ce qui allait prendre au bas mot une décennie durant laquelle, selon leur propre chantage, mes crapules auraient eu largement le temps d’abandonner les brevets, et ce qui m’aurait coûté plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de milliers d’Euros…

Si une telle situation vous arrive, n’insistez pas, vous avez tout perdu et songez à reconstruire votre vie… Moi devant la menace du réchauffement planétaire et le risque d’éradication de notre espèce, j’ai persévéré…

 

Je passe sur ce que j’ai dû  subir et sur toutes les péripéties qui vous assaillent quand on essaye de faire avancer les choses avec de telles ordures, pour en venir à  la suite…

 

Un an plus tard, cette crapule de Mr Jean Garnier, flanqué d’un nouvel expert en propriété  industrielle, est revenu à la charge avec un contrat de copropriété  qui réduisait mes droits et les obligations de cette crapule et surtout qui contenait une « tontine »(en référence aux tontons flingueurs)…

Clause qui stipulait qu’en cas de décès, le mien en l’occurrence, mes héritiers perdraient tous mes droits aux brevets, au bénéfice de mes crapules… Autant dire que signer cela, revenait à signer mon arrêt de mort…

J’ai refusé fermement et l’expert en propriété industrielle n’a pas hésité une minute à me faire chanter… Je devais signer le document en l’état, sinon le brevet partirait à la poubelle car il refuserait de financer les dépôts nationaux…

J’aime la planète et mes semblables mais pas aux point de signer mon arrêt de mort, car avec de telles crapules , l’objet de cette clause ne laisse planer aucun doute…

Un an après cet épisode durant lequel j’ai tenu tête à ces odieux individus sans céder au chantage et obtenu en partie gain de cause (en partie, car ils ont juste financé  les brevets), mes crapules ont abattu quelques cartes, compte tenu du potentiel économique de mon invention, (qui est plus que jamais d’actualité) potentiel qui est estimé à plus de 60 milliards d’Euros annuels pour la seule Europe et sans le volet énergétique.

Le représentant de la société  Finercor (Mr Garnier) avait revendu dans mon dos, en rupture de contrat pour environ 125.000 Euros, des fragments de brevets à des tiers, comme un vulgaire voleur de bagnole revend des pièces détachés tandis que moi, je me ruinais pour avancer afin de sauver la planète de la stérilisation carbonique…

Contraint par les méthodes habituelles (chantage, menaces, abus de confiance…) à normaliser cette situation, un contrat de copropriété fut établi…

Ce nouveau contrat ne fut pas plus respecté que le contrat initial, évidemment… Totalement ruiné après des années d’esclavage pour sauver ma planète et révolté par les agissements de ces crapules, je décidais fermement de cesser de travailler à mes frais, tant qu’ils ne respecteraient pas leurs engagements…

 

C’est là que, croyant avoir atteint le fond, j’ai fini par apprendre par lettre recommandée, qu’un autre expert en propriété industrielle, Mr Roland Nithardt avait abusé de la confiance que j’avais en sa profession, à la demande de mes crapules pour déposer un nouveau brevet, européen dans mon dos…

On parle à nouveau ici d’abus de confiance, de faux et d’usage de faux, de spoliation en bande organisée et par des gens qui vendent leur sérieux et leur probité…  On rigole devant ce déluge de délinquance en col blanc !

Malheureusement pour eux, ma technologie est autrement plus complexe que le fil à couper le beurre, et très vite en essayant de vendre mon invention en France, à des sociétés comme Total ou Air Liquide et à d’autres société en Europe, ils se sont rendu compte qu’ils étaient très loin de maîtriser ma technologie, malgré les ingénieurs et la consultante du CNRS qu’ils m’avaient mis sur le dos…

Sans moi ils n’avaient rien…  Seulement un brevet inexploitable et la capacité de me pourrir la vie et de paralyser mon invention… Ce qu’ils ne se privèrent pas de me dire et de me faire ! (menaces, chantage, intimidation, toujours la routine quoi !)

L’Office Européen des Brevets (OEB)  leur a durement tapé sur les doigts dans un rapport de 5 pages avec plusieurs rappels de l’article 84CBE, qui signifie clairement que l’on doit donner toutes les caractéristiques techniques de l’invention…

Moi, je n’ai connu ce détail de façon partielle que dans les 8 derniers jours de leur immonde chantage…  Soit je complétais les « trous » dans leur délais, soit les brevets allaient aux chiottes, en rupture de leurs engagements (leur chantage)… En 8 jours ! Bin voyons, y a écrit miracle sur mon front ?

 

https://register.epoline.org/espacenet/application?documentId=ENMWPI2F5097FI4&number=EP08000083&lng=en )

Nous pouvons faire ici un petit arrêt sur l’article 84CBE, qui existe clairement pour que tous les petits « secrets » de l’inventeur ne puissent échapper à ceux, hommes de l’art comme ils disent, qui voudraient reproduire l’invention…

Dans quel but à votre avis ? Se passer de l’inventeur bien sûr ! Car une fois tout « donné », pourquoi payer l’inventeur pour son travail?

Dans le cas de mon invention, l’expert en propriété industrielle, Mr Roland Nithardt  a carrément abusé de ma confiance pour déposer un brevet dans mon dos… Sans mon concours et donc sans mon savoir faire et il s’est planté !…

L’OEB lui a donc rappelé cet article 84 CBE… Histoire de ne pas accepter un brevet d’invention pour une technologie qui échapperait au fait que l’on puisse l’exploiter sans l’inventeur, en le spoliant impunément de son travail ! (Faut savoir lire entre les lignes !)

Finalement, l’OEB a validé ce torchon et encaissé son chèque, sans respecter l’article 84 CBE… On rêve ! Même pas fichus de respecter leurs propres règles, pour du pognon… Ont ils graissé des pattes ? Plus rien ne m’étonne maintenant !

Je ne vais pas ici m’étaler sur les chantages, pressions diverses, menaces (kidnapping, torture, mort), intimidation et les innombrables abus de confiance et autres dissimulations et les tortures mentales pendant des années, pour m’abuser et me contraindre à signer des documents en anglais (langue qui n’est pas ma langue maternelle et que je maîtrise peu) sans aucune traduction et avec des délais extrêmement courts pour les dépôts US, et me forcer à combler « les trous » du brevet déposé dans mon dos pour pouvoir exploiter mon travail et me maintenir en esclavage pour le reste de la vie du brevet.

J’en viens donc directement à ce qui me révulse le plus...

L’expert en propriété industrielle a abusé de sa position et de ma confiance en sa profession, fourni des faux ou travesti des documents pour normaliser un acte criminel auprès de l’OEB, lequel a clairement vu qu’il y avait un problème, mais n’a pas cherché autre chose qu’à savoir comment ça marche, pour faire respecter l’article 84 CBE… Et a fini par accepter ce dépôt en violation de l’article 84 CBE…

Mr Roland Nithardt a participé activement à des actes assimilables à du chantage et de l’intimidation même si c’était fort bien déguisé… Il a tout autant dissimulé ses actes avec le concours ou en abusant des organismes de protection industrielle (Europe, USA, Australie, Canada) et refuse encore aujourd’hui de me fournir la moindre pièce.

L’OEB, tout comme l’INPI et autres organismes de ce genre, ne m’a jamais fourni le moindre élément, se cachant derrière une clause de secret qui interdit pendant 18mois de fournir le moindre élément à des personnes étrangères…

Comble du cynisme, j’ai été « classé » comme étranger à ma propre invention, moi qui était le seul à savoir comment ça fonctionnait et on m’a renvoyé  en boucle à l’expert en propriété industrielle, lequel a toujours refusé de me fournir le moindre élément, en se cachant derrière sa déontologie, tout en cherchant à m’abuser pour obtenir les pièces manquantes du puzzle…

La déontologie des experts en propriété  industrielle, parlons en justement…

Choqué par les agissements de cette épouvantable crapule qu’est Mr Roland Nithardt, j’ai contacté la Compagnie Nationale des Conseils en Propriété Industrielle (CNCPI) pour leur signaler son interprétation de sa déontologie, laquelle l’autorise selon lui à spolier, abuser, menacer et faire chanter les inventeurs et à déposer des brevets dans leur dos, auprès d’organismes officiels comme l’OEB…

Après plusieurs mois passés  à littéralement les harceler, Mr François Pochart, secrétaire de la CNCPI, l’équivalent chez les expert en PI du Conseil de l’Ordre chez les avocats, me répondait dans un mail du 18 septembre 2009 :

 

« M. Quéré,

Notre confrère a déposé  une demande de brevet sur instructions de son client. Je ne pense pas qu'il soit possible pour un conseil de vérifier le caractère frauduleux ou non de la requête de son client. Dire que notre confrère a "déposé  un brevet dans votre dos" n'est pas la réalité: c'est le déposant qui a déposé, notre confrère a agit encore une fois comme mandataire. »

 

En sachant que Mr Roland Nithardt, le « confrère » connaissait pertinemment le caractère frauduleux de la requête de son client, et qu’il demanda a être payé d’avance car ses prédécesseurs, comble de l’ironie n’avaient pas été payés par le client « non frauduleux », on note le cynisme de Mr Pochart...

De plus, ce n’est pas son client qui a abusé de l’inventeur que je suis, en exploitant des documents que j’ai fournis à l’expert en propriété industrielle et à lui seul, car faisant confiance en sa profession, mais bel et bien le « confrère », Mr Roland Nithardt, lequel a osé facturer à son client le temps passé à étudier ces documents et a reconnu par écrit l’avoir fait sans mon concours... Dans mon dos donc, mais non, selon Mr Pochart ce n’est pas la réalité !

C’est encore Mr Roland Nithardt qui a rempli les documents déposés auprès de l’OEB, tout en dissimulant sciemment certains éléments…  C’est plus subtil qu’un faux document mais moralement et peut être légalement, c’est tout aussi discutable, il me semble…

 C’est encore Mr Roland Nithardt qui m’a fait « chanter » pour me contraindre à signer les actes de cession pour les dépôts aux USA, sans aucune traduction et sans autre justification que « signez ou vous perdrez tout »…

Mais je ne vais pas m’étaler la dessus, mais plutôt me concentrer sur cette phrase qui, je l’avoue m’a donné une nausée de révolte et d’indignation :

« Notre confrère a déposé une demande de brevet sur instructions de son client. Je ne pense pas qu'il soit possible pour un conseil de vérifier le caractère frauduleux ou non de la requête de son client. Dire que notre confrère a "déposé un brevet dans votre dos" n'est pas la réalité: c'est le déposant qui a déposé, notre confrère a agit encore une fois comme mandataire »  

La vérité est dure à croire : les experts en propriété industrielle travaillent sur instructions de leurs clients comme n’importe quels mercenaires… A ce titre, ils peuvent abuser les inventeurs, les spolier, les menacer, les faire chanter et Dieu sait quoi d’autre, et dire le plus cyniquement du monde, je suis mandataire, je fais ce que mon client me dit de faire, et je ne suis pas responsable !

Quel claque !

Et ceci me fut confirmé, non en ces termes, mais par un soutien aux propos de Mr Pochart, par Mr Derambure Christian, Président du CNCPI…

Si les tueurs à gages adoptaient une telle déontologie, on pourrait venir chez vous, tuer votre femme, vos enfants, vous loger une balle dans la tête, puis se mettre dans votre canapé, siffler votre meilleure bouteille et attendre la police…  Une fois celle ci arrivée, il suffirait au tueur de dire qu’il a été payé pour faire ça, qu’il n’est pas responsable, et il pourrait repartir sans être inquiété par les forces de l’ordre !

Et ces « experts » gagnent de 200 à 300 Euros de l’heure… Pas mal pour ne pas être responsables de leurs actes, vous ne trouvez pas ?

Moi personnellement, j’ai trouvé cela cynique… Il faut dire qu’après des années d’esclavage et d’abus de toutes sortes et de menaces sur ma propre vie, je ne suis pas forcément objectif aussi, je le reconnais…

Ma première réaction a été  de vouloir informer les inventeurs au plus vite, car avec une telle déontologie, une chose m’apparaît plus qu’évidente, c’est la capacité de nuisance des « experts en propriété industrielle » et c’est un devoir moral et civique que de prévenir toute nouvelle victime éventuelle.

 

Mr Derambure Christian, Président du CNCPI après avoir soutenu le Secrétaire du CNCPI dans ses propos par mail du même jour, (lequel ne manqua pas d’entraîner une réponse correcte mais scandalisée de ma part et mon intention de rendre ces pièces publiques), m’a alors bien spécifié que :

«D’autre part, mon courriel précédent, comme celui-ci, est destiné exclusivement à la personne auquel il est destiné  – vous-même - et n’a pas vocation à être rendu public. »

La confidentialité… Arme bien pratique de dissimulation de crime de certaines professions, vous ne trouvez pas ?

Sauf que la confidentialité en propriété industrielle ne porte que sur ce que dit le mandant au mandataire et certainement pas le contraire… De plus aucun d’eux ne travaille pour moi et ceci n’est ni plus ni moins qu’une nouvelle tentative d’abus de position, pour dissimuler aux inventeurs la capacité de nuisance des experts en propriété industrielle !

Maintenant, si ces messieurs veulent me faire un procès pour avoir dit la vérité, moi qui ai tout perdu et qui n’ai plus rien à perdre, grand bien leur fasse…

Il ne faut pas respecter des règles que des crapules ont choisies pour nous…

Et ceci est un devoir civique qui va bien au-delà des lois d’une quelconque nation, et que notre espèce aurait du retenir après les conséquences du nazisme… Refuser de respecter des règles ou des lois qui reposent sur l’injustice et les abus est un devoir civique, c’est un devoir moral et au-delà de toute considération c’est le devoir de tout être humain.

Mais le scandale de cet échange de mails avec les instances dirigeantes du CNCPI ne s’arrête pas là…

Après que j’aie commencé à dénoncer les agissements de Mr Roland Nithardt, ce dernier pour m’intimider sans aucun doute possible et me faire cesser de dénoncer ses crimes, m’a menacé de me poursuivre au pénal… Sous quel prétexte, je n’en sais toujours rien, probablement pour diffamation mais je rappelle ici que si la diffamation est un crime des plus odieux, la dénonciation est un devoir civique pour empêcher des criminels d’agir.

Evidemment il n’a absolument rien fait, puisque je détiens les preuves de mes propos et que devant un tribunal pénal, j’aurais pu les montrer… Chose des plus gênantes, question de mauvaise publicité…

Comment donc procéder, pour faire taire une victime qui ne craint pas les menaces et les intimidations ?

-Me tuer ?

Cette interrogation n’a rien de paranoïaque, mes associés y ont au moins songé et me l’ont dit, la clause de décès dans le contrat de copropriété qu’ils ont tenté de m’imposer par chantage en 2006, le démontre clairement.

De plus Mr Protain et Mr Garnier, dans les locaux de la société de Mr Rouzé en 2007, m’ont même proposé de visu de prendre une assurance vie sur ma tête, assurance dont ces crapules auraient été les seuls bénéficiaires, chose refusée avec force et heureusement pour moi, car ces crapules n’auraient certainement eu aucun scrupule à me faire disparaître, ça ne fait aucun doute à mes yeux.

-Me faire passer pour un paranoïaque qui ne dit que des âneries ?

Ceci est des plus facile, étant donné  que les gens dans leur majorité, considèrent les inventeurs comme des hurluberlus, et étant donné qu’à l’instar de toute victime d’abus et de déni de justice, ma réaction des plus naturelle de colère et de révolte n’aide pas à me crédibiliser…

Il paraît que même en étant victime, on doit rester calme et parler correctement à des ordures…  Je suis désolé, je ne supporte pas l’hypocrisie et si je parle correctement à des gens corrects, je ne peux parler qu’en termes orduriers à des ordures... Question de vocabulaire peut être ?

 

Un de mes amis me disait naguère un poil de chat c’est un poil de chat, mais un poil de cul c’est un poil de cul… C’est peu élégant peut être, mais c’est la vérité !

Maintenant, dire ou laisser entendre qu’un inventeur est paranoïaque est une chose, l’écrire en est une autre, surtout quand le « paranoïaque » détient les preuves qu’il ne l’est pas, là cela s’appelle de la diffamation… Et ceci dépend du droit pénal !

Je ne suis pas paranoïaque et encore moins un hurluberlu et je détiens les preuves de leurs fumisteries…  Ils ne peuvent donc pas m’empêcher de dénoncer leur actes criminels par action juridique pour la bonne et simple raison que je pourrais fournir les preuves de mes propos aux juges et que cette affaire deviendrait publique…

Sachant que la clientèle des experts en propriété industrielle est constituée à 90% d’inventeurs indépendants, une telle publicité rendue publique serait loin d’être sans conséquences sur leur profession et les dirigeants du CNCPI en ont pleinement conscience, comme le prouve cet extrait d’un mail envoyé par Mr Derambure, Président du CNCPI, suite à l’échange du 18 septembre 2009  :

  « Je vous invite par conséquent à faire preuve de retenue à l’égard de la CNCPI, notamment de ses instances dirigeantes. D’une part, la CNCPI n’est pas votre « ennemie », si je puis m’exprimer ainsi.  D’autre part et surtout, la CNCPI n’a pas à être in fine la victime du litige qui, si j’ai bien compris vous oppose à vos anciens partenaires. »

Clairement, comme Mr Nithardt l’avait déjà fait, Mr Derambure m’invite à régler « mon litige » avec mes anciens partenaires et à les oublier eux…

En sachant pertinemment que ceux-ci m’ont complètement ruiné avec la complicité active d’experts en propriété industrielle et du système de protection industrielle, et que la procédure juridique est extrêmement longue et des plus ruineuse.

Un des associés de Mr Derambure justement m’a demandé, par l’intermédiaire d’un conseil obtenu par une association (ça c’est une autre histoire, bien gerbante aussi) par téléphone, 25.000 Euros d’avance juste pour lire le dossier… Et nous a fait bien comprendre que vu les lenteurs de la justice en France, et le fait que Finercor soit une société étrangère, faire appliquer une quelconque décision de justice hors de France était de l’ordre de mission impossible !

Autant dire que poursuivre ces crapules n’aurait que pour seul effet de me faire encore payer davantage…  Et avec de l’argent que je n’ai même pas !

Alors non seulement, Mr Nithardt, expert en propriété industrielle, a participé activement à ma spoliation par ces crapules comme d’autres avant lui pour ses honoraires, en leur facilitant les choses au point de les rendre possible, mais en plus leurs collègues sont disposés à vous ponctionner allègrement pour faire valoir vos droits !

Avouez que c’est fort ! Des plus sordide certes, mais fortiche !

Dans ces conditions, je comprends qu’ils n’aient aucune envie que 90% de leurs clients apprennent ce que leur déontologie leur permet de faire pour les spolier !

Alors comment faire pour éviter qu’un inventeur déterminé ne puisse rendre publiques leurs fumisteries ?

Mr Pochart a malencontreusement ouvert la porte à cette question et je vous laisse juge du côté  vicieux et sournois de la méthode…

« Je ne souhaite pas polémiquer inutilement. En ce qui concerne les frais de justice, je ne pense que le coût d'une lettre recommandée pour la saisine de la juridiction concernée soit rédhibitoire. »

Un conseil en propriété industrielle me demande 25.000 Euros et une simple lettre recommandée suffit ?

Avouez que c’est surprenant non ?

Sur ce mail il y avait peu d’éléments et je ne manquais pas de le remercier et de lui demander un complément d’information…

Il me répondit, sans polémiquer, ceci,  après 5 jours de relance :

« Monsieur,

La procédure à laquelle je fais référence est celle instituée par les articles L422-11, et R422-56 à R422-63. R422-58 indique la saisine par LR+AR.

Vous pouvez consulter le code sur le site www.legifrance.gouv.fr

Cdt »

 

Messieurs les inventeurs, avouez que pour le coût d’une simple lettre recommandée, la tentation serait grande de lancer cette procédure… Erreur !

 

Une telle procédure n’aurait pour seul effet que de vous contraindre au silence…

 

Pourquoi ? Parce que dénoncer un crime est un droit, mais dénoncer un crime jugé, pour lequel le coupable a été innocenté, c’est de la diffamation… Et peu importe si le dit « procès » est bidon !

 

Pour mieux comprendre mes propos, je vous conseille fortement d’aller lire ces articles pour vous rendre compte, de vos propres yeux, de la justice à deux vitesse qui existe en France !

 

Et attardez vous surtout sur l’article L422-11 ou comment un article entier a été consacré à  remplacer des mots… Allez, pour le plaisir je vous en montre un, c’est trop tentant :

 

« 2° Au troisième alinéa, les mots « au conseil en propriété industrielle » sont remplacés par les mots « à la personne poursuivie »

 

Ceci ou comment protéger les conseils en propriété industrielle en remplaçant les termes relatifs à leur profession, par des termes comme personne poursuivie…  Avouez que c’est fort et ce sont des politiques sensés protéger vos intérêts, à vos frais, en votant des lois dans l’intérêt général, qui votent des lois pareilles !

Le vrai scandale n’est d’ailleurs pas ici de réaliser que les experts en propriété industrielle, par le biais de ces articles de lois, n’ont quasiment aucune chance de devoir subir les conséquences de leurs actes criminels, mais de savoir qu’il existe bel et bien une justice à deux vitesses.

 

En effet, pour les crimes dont j’accuse Mr Nithardt (abus de confiance, abus de position, vol en réunion, chantage et probablement faux et usage de faux…), ce Monsieur dans n’importe quel autre domaine de compétence, pourrait être passible de plusieurs années de prison ferme pour ses actes…

 

Ici, grâce à la complicité  des politiques qui ont voté ces lois, il risque au pire de ne plus pouvoir exercer, sous réserve qu’au moins 5 sur 7 de ses juges le condamnent.

Ce qui serait illusoire car, vu la qualité de ses membres constitutifs , les juges sont à la fois juge et partie, ce qui représente encore un abus détourné.

 

Ceci est un déni de justice et pire encore une violation de la Constitution Française et plus précisément de l’article 6 :

 

« La loi est l'expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement ou par leurs représentants à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les citoyens, étant égaux à ses yeux, sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents. »

Je reprends pour que ce soit clair pour tous, article 6 de la Constitution Française : la loi doit être la même pour tous… Alors pourquoi des politiciens ont-ils jugé utile de voter des lois qui permettent aux experts en propriété industrielle d’avoir une autre loi, une autre justice qui tout à fait entre nous, est un déni de justice à peine voilé, qui met les experts en propriété industrielle au dessus des lois, et leur permet tous les abus aux dépends de leurs victimes ?

Simplement pour violer impunément tous les autres articles de la Constitution Française et bafouer les droits de l’homme de leur victimes…

Comprenez bien, si le commun des mortels perçoit les inventeurs comme des hurluberlus, il faut pourtant bien réaliser que tout ce qui se fabrique et se vend, que ce soit en grande surface ou dans n’importe quel petit magasin, a été créé, imaginé et réalisé à ses frais par un inventeur…

40% des produits qui se vendront dans 10 ans à peine, n’ont pas encore été inventés…  Sachant en outre que 90% des brevets d’inventions sont déposés par des inventeurs indépendants, cette arnaque organisée et soutenue par l’Etat français, dont j’ai été victime parmi des milliers d’autres victimes probablement, et de la même façon dans de nombreux pays, porte sur des centaines de milliards d’Euros au niveau mondial…

Si Paris vaut bien une messe, une telle somme vaut bien de se torcher le cul avec les droits de l’homme d’une bande d’hurluberlus, hein ?

D’autant que les états du monde entier participent à ces abus !

 

Mais le scandale de cet échange de mails ne s’arrête pas là…

Après vous avoir montré le scandaleux de l’existence de lois en violation de la Constitution Française, faites pour violer impunément les droits de l’homme des inventeurs, vous devez vous demander ce qu’il pourrait y avoir de pire, hein ?

Je cite Mr Pochart dans un mail du 18 septembre 2009, soutenu dans ses propos par Mr Derambure, pour m’inciter à porter plainte selon les lois établies et vues plus haut, non pour obtenir justice mais bel et bien pour me contraindre au silence et m’interdire ainsi de ne plus dénoncer les agissements de Mr Roland Nithardt leur confrère, qui n’a fait que respecter leur déontologie et fait ce que n’importe quel autre expert en propriété industrielle aurait fait, dixit les responsables du CNCPI :

« M. Quere,

Je fais suite à vos messages.

Statutairement, la chambre de discipline doit être saisie dans les conditions légales du code de la propriété  intellectuelle; à ce jour ce n'est pas le cas et nous ne pouvons que statuer selon notre procédure de conciliation en cas de difficultés. » 

Avez-vous trouvé ce qui choque ?

Un expert en propriété industrielle qui parle de conditions légales du code de la propriété intellectuelle… Le mot est lancé : « intellectuelle ».

Il peut sembler des plus curieux qu’une affaire de propriété industrielle soit régie par le code de la propriété intellectuelle, mais Mr Pochart, secrétaire du CNCPI le dit…

Un brevet, les droits d’un inventeur dépendent donc du code de la propriété intellectuelle, comme dans le cas de n’importe quel écrivain ou chanteur…

 

Alors pourquoi doit on déposer un brevet d’invention ?

 

La propriété intellectuelle c’est une chose claire, à partir du moment où vous pouvez prouver que vous avez créé une œuvre de l’esprit, cette œuvre vous appartient pour toute votre vie et 70 ans après votre mort…

 

Si une invention dépend du code de la propriété intellectuelle, comme le dit Mr Pochart soutenu dans ses propos par Mr Derambure, instance dirigeante du CNCPI, pourquoi diable les inventeurs doivent ils se ruiner dans des brevets pour protéger leur œuvre de l’esprit, et ce pour obtenir le droit de dire que leur œuvre leur appartient pendant 20 ans, alors que par définition leur œuvre, propriété intellectuelle donc, leur appartient pour toute leur vie et 70 ans après leur vie, dès que l’inventeur peut prouver qu’il en est le créateur, ce qui peut être fait avec une simple enveloppe Solleau ?

 

Simplement parce qu’il serait alors impossible de spolier un inventeur de ses droits sur sa création…

 

La propriété est un droit inviolable et sacré (article 17 de la Constitution Française) et pour vous spolier de vos droits sur une œuvre de l’esprit,  il faut que son créateur renonce de lui-même à ses droits…

Vous noterez ici le côté pervers et vicieux de ce système qui consiste par l’existence du brevet, à ruiner l’inventeur, par des annuités, des traductions et autres rédactions de brevets, et ce dans chaque pays, pour le faire renoncer à ses droits sans le lui dire…

 

Car là  est la seule raison d’être du brevet d’invention, ne vous y trompez pas.

 

Ainsi, n’importe quelle industrie peut s’approprier les oeuvres de l’esprit des inventeurs, sans leur verser le moindre centime…

 

D’autant que l’article 84-CBE impose à l’inventeur de divulguer tout son savoir faire, afin que tous puissent reproduire son invention, sans lui ! Ce qui facilite grandement les choses, il faut le reconnaître…

Pire encore, ce système se fait complice de crapules de la pire espèce, qui n’ont aucun état d’âme à avoir recours à l’esclavage, au chantage, aux menaces, et pire si besoin est…

Et ce sans aucun risque, car si un criminel est présumé innocent, une victime elle, en fait toujours les frais et doit se ruiner en frais d’avocats pour faire valoir ses droits…

D’autant qu’en France non seulement « les affaires en propriété industrielle » n’ouvrent pas droit à l’aide juridictionnelle, mais en prime, des lois anticonstitutionnelles protègent de la justice le maillon manuel de ce « système », à savoir les conseils en propriété industrielle.

Ces derniers ont même une déontologie qui stipule, comme me l’a écrit Mr Pochart, que quoi qu’ils fassent, ils ne sont pas responsables puisqu’ils sont payés pour le faire !

Et comme des lois iniques et gerbantes les mettent au dessus des lois des communs des mortels, tout est possible (abus de confiance, abus de position, chantage, intimidations, menaces…).

Ne vous y trompez pas, les experts en propriété industrielle sont le bras armé de ce système et en règle générale ils n’ont pas besoin d’aller si loin pour spolier les inventeurs, car le simple fait de déposer un brevet suffit…  Il ne reste pour eux qu’à attendre que l’inventeur se ruine en essayant de protéger ses droits… dans chaque pays, année après année…

Si vous avez de la chance messieurs les inventeurs, votre invention ne vaudra rien ou peu et le système vous ruinera en vous pompant vos revenus comme un véritable vampire et plus vous chercherez à protéger vos droits, plus vite vous serez ruinés…

Votre conjoint vous quittera si vous ne savez pas vous arrêter à temps, mais ça n’ira pas beaucoup plus loin.

 

A contrario, si votre invention vaut beaucoup d’argent, des crapules, des industrielles indélicats et même certains politiques n’attendront pas que le système fasse ce pourquoi il a été créé, et là je vous assure que le pire est devant vous…

Nous pouvons parler ici de l’affaire des puits de pétrole en feu, qui concerne une invention qui a généré des milliards de dollars, et qui a complètement ruiné son inventeur…

Il a été kidnappé avec sa famille entre autres choses, et de nombreuses personnes qui se sont penchées sur cette affaire ont soit été prises de violentes crises de dépression qui les ont acculées à « un suicide », soit elles ont vu leur véhicule avoir des problèmes de clef de contact du genre détonnant… 

 

Pour en savoir plus :

http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=prin...

Ce monsieur, vous ne le savez pas, nous a probablement sauvé la vie à tous avec son invention qui a permis de stopper en quelques mois, l’incendie de plus de 1.000 puits de pétrole, qui crachaient chaque jour des millions de tonnes de CO2.

 

De ce fait, il nous a accordé  un sursis avant la survenue de l’ère de la « stérilisation carbonique ».

Cet inventeur, dont je tairai le nom par respect pour toutes les victimes de ce système abject de protection industrielle, je le remercie ici, pour m'avoir donné le temps de pouvoir créer, mes inventions qui sont notre dernier espoir…

 

Mes revenons aux victimes de ce système, rien qu’à propos de mes crapules, j’ai déjà contacté 2 victimes sur une bonne dizaine déjà identifiées et j’ai trouvé une affaire les concernant, datant de 1999, et dans laquelle apparaissait le nom de Mr Jean Marie Lepen dirigeant du Front National.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/elf-le-pen-et-l-aquazole_492743.html  

En ce qui concerne mon invention, qui pourrait rapporter plusieurs centaines de milliards d’Euros chaque année, la situation est très différente pour la bonne et simple raison que la cupidité chronique de mes crapules a fait qu’ils se sont d’abord appropriés un moyen de contrôler les brevets avant d’en avoir le savoir faire…

Et voyant que je ne me laissais pas faire, ils ont déposé un brevet dans mon dos avec la complicité d’un de « ces mercenaires d’expert en propriété industrielle »…

Ma technologie étant extrêmement complexe, et comme je ne cédais pas à leur immonde chantage, ils se sont retrouvés avec un doigt dans le cul (passez moi l’expression)…  Par contre je suis toujours paralysé… Et ça, c'est loin d'être bon pour nous tous.

Le scandale est à son maximum, quand on se rend compte que cette technologie est d’un intérêt majeur, pour ne pas dire vital pour l’avenir de notre espèce, et qu’elle est paralysée par ces crapules et ce système de protection industrielle qui est une insulte aux droits de l’homme…

Là nous ne parlons pas seulement de violation des droits de l’homme, nous parlons de crime contre l’humanité !

Pourquoi des mots si durs ? Pour deux raisons en fait…

D’une part, car cette technologie nous offre une source d’énergie propre et renouvelable à l’infini pour moins cher que le charbon et d’autre part, c’est la seule technologie capable de prendre en charge le CO2 anthropique qui provoque le réchauffement planétaire et nous menace de « stérilisation carbonique ».

Et ce, que vous le croyiez ou pas, vous le constaterez en temps et heure, et ça ne sera plus long maintenant.

En sachant que le réchauffement planétaire coûte déjà la vie à 100.000 personnes par an et que la stérilisation carbonique nous menace tous d’éradication, parler de crime contre l’humanité est parfaitement justifié.

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de me croire et me prendre pour un dingue ou un paranoïaque… Pour un inventeur quoi !

Ceci dit, ce n’est pas moi qui ait fait voter des lois anticonstitutionnelles qui permettent aux experts en propriété industrielle tous les abus possibles sans aucune conséquence juridique… Ce n’est pas de la paranoïa, c’est juste la vérité… Et il faudrait être vraiment très stupide pour penser que de telles lois, aussi gerbantes, ont été votées pour que les dits experts  ne s’en servent pas…

Et ce n’est pas moi qui vais imposer aux Français une taxe carbone qui va vous coûter des milliards et mettre encore plus de gens dans la galère, alors que ma technologie existe…

C’est Mr Boorlo et Mr Sarkozy… La politique c’est vraiment moche, sérieux !

Non, ce sont ceux qui la font, qui sont moches... Désolé je n’aime pas l'hypocrisie !

En participant à des réunions d’inventeurs, j’ai découvert avec effroi que ces cas de spoliation et se genre de pratique scandaleuse et inique sont très loin d’être isolés, et que ce genre de crapule n’a aucune limite dans le sordide… Et ça va des menaces verbales de vous faire cramer vivant dans votre maison avec femme et enfant… Et jusqu’au kidnapping de votre petite fille à la sortie de l’école, pour vous inviter à être plus « réaliste », et il s’agit là de faits avérés qui sont réellement arrivés en France à des inventeurs.

Bien sûr, ces inventeurs n’en parleront probablement jamais publiquement, par peur des représailles, ce qui se comprend fort bien.

Messieurs les inventeurs, un responsable d’un service public m’a dit un jour : « si vous n’ avez pas 100 briques, ce n’est pas la peine de m’appeler ».

Et bien messieurs, si vous n’avez pas cette somme, il est inutile même d’envisager de déposer un brevet…  Si votre invention vaut peu ou rien, vous finirez SDF et si votre invention vaut beaucoup d’argent, votre vie et celle de vos proches pourraient être en danger…

Bienvenue dans le monde des inventeurs que des crapules immondes ont choisi pour nous. Et que ce système soit légalisé et même institutionnalisé n'y change rien... C'est un système abject !

En ce qui me concerne, ces crapules m’ont menacé de mort d’une façon quasi « innocente », avec une simple phrase qui devant un juge sera « discutable » et fera marcher à plein la présomption d’innocence des coupables et la présomption de culpabilité des victimes...

On m’a simplement dit : « Vous savez Mr Quéré, des gens qui disparaissent, il y en a tous les jours... » Ca fait gamberger une phrase pareille !

Ceci étant dit, ces crapules m’ont pourri la vie durant des années et je n’ai plus rien à perdre désormais…

Quant à disparaître, Mr Garnier est un spécialiste, il a déjà disparu sans laisser d’adresse ! Et à cause de lui et de ses complices, des gens qui vont « disparaître » à l’avenir, si je ne trouve pas un moyen de développer ma technologie, il y en aura beaucoup… Des milliards en fait…

 

Que vous me croyiez ou pas, à propos de la réelle menace du CO2 anthropique et de la « stérilisation carbonique » qui nous guette, m’importe peu, c'est la vérité, et le réveil sera brutal si nous ne nous y sommes pas préparés, je peux vous le garantir.

 

Inventeurs de tous pays, « bienvenue dans la réalité de la protection industrielle ! »

Sachant ces faits je vous conseille fortement de cesser de déposer des brevets d’invention, d’abord c’est une arnaque puisque légalement vous n’en avez nul besoin pour faire valoir vos droits ,et de plus en cas de problème, un brevet ne vous sert à rien sans moyens pour vous défendre.

 

De plus c’est un piège sans commune mesure où même les droits de l’homme sont bafoués en toute pseudo-légalité… Et inutile d’espérer un soutien quelconque si vous êtes victime de telles crapules… Vous serez seul, même les journalistes ferment les yeux et tournent la tête…

 

Vous êtes inventeur, si vous déposez un brevet, vous ne serez plus au mieux qu’une vache à lait, et au yeux de ces gens vous n’avez plus le droit d’être considéré comme un être humain.

 

Et bonne chance à tous, face au problème du CO2, on en aura tous grandement besoin.

 

Jean-luc Quéré

 

 

16/08/2009

Enfin publié !

 

Enfin,

Le brevet que mes pseudo-associés ont déposé dans mon dos vient d'être publié au journal officiel... Je peux donc en parler sans risque de divulgation. J'ai pu constater qu'ils l'ont modifié depuis la copie que j'avais reçue de Mme Wunenberger... C'est toujours de la merde avec d'énormes énormités et plein de conneries et de trous mais ça donne illusion...

Si vous voulez y jeter un coup d'oeil :

https://data.epo.org/publication-server/getpdf.jsp?pn=2082799&ki=A1&cc=EP

 

 

Et pour rappel, une courbe de résultats réels sur les tests faits en 2006 :

RESULTAT TRAITEMENT EN CONTINU

 

 

EN ROUGE CE QUI ENTRE DANS L'APPAREIL (60% DE CO2) ET EN NOIR CE QUI SORT (AUTOUR DE 2% EN MOYENNE)

 

Entre nous, ce brevet a été déposé sur la base d'informations techniques que j'ai confiées en toute confiance à Mr Nithardt complétées par celles que Mr Hagenbach a pu, je suppose, retirer de la démonstration que je lui ai faite, mais sans mon concours, puisque déposé dans mon dos. C'est un tas de merde que personne ne pourra exploiter... Bien... Un énorme scandale non ? Comment peut on déposer un brevet dans le dos de l'inventeur sans que des organismes d'état (OEB), supposés sérieux, ne daignent vérifier quoique ce soit ?

Et déposer un truc inexploitable ! Scandale vous avez dit scandale ! C'est proprement révoltant !

 

extrait du registre Européen :

EP2082799 - Procédé et dispositif de régénération d'un gel absorbeur d'anhydride carbonique contenu dans un gaz   
[ Cliquez sur ce lien avec le bouton droit de la souris pour le conserver dans vos signets ]

Statut

  La demande a été publiée
Base de données mise à jour au   13.08.2009

Dernier événement

26.06.2009

Publication dans la section I.1 du Bulletin européen des brevets

publié le   29.07.2009  [2009/31] 

Demandeur(s)

Pour tous les Etats désignés
Finercor
Avenida de Niza 29 Bloque "La Turquesa", San Juan de Alicante
03540 Alicante / ES

Pour tous les Etats désignés
Quere, Jean-Luc

Pour tous les Etats désignés
Brevets Associés S.à.r.l.
73, rue Rivay
92300 Levallois-Perret / FR

Pour tous les Etats désignés
Protain, Gérard
73, rue Rivay
92300 Levallois-Perret / FR

Pour tous les Etats désignés
Protain, Florent
1, rue Ernest Cognac
92300 Levallois-Perret / FR

Pour tous les Etats désignés
Protain, Michèle
73, rue Rivay
92300 Levallois-Perret / FR

Pour tous les Etats désignés
Lebeau, Cécile
53, chemin de la Sauvegarde
Ecully / FR

Pour tous les Etats désignés
Surelle, André
135, avenue des Mimosas Domaine des Roches Rouges
83530 Agay / FR

[2009/31]

Inventeur(s)

01 / Quere, Jean-Luc

[2009/31]

Représentant(s)

Nithardt, Roland
Cabinet Roland Nithardt Conseils en Propriété Industrielle S.A. Y-Parc / Rue Galilée 9
1400 Yverdon-les-Bains / CH

[2009/31]

Numéro de la demande, date de dépôt

08000083.9

04.01.2008

[2009/31]

Langue de dépôt

FR

Langue de la procédure

FR

Publication

Type :

A1 Demande avec rapport de recherche     

N° :

EP2082799

Date :

29.07.2009

Langue :

FR

[2009/31]

Classification

Internationale

B01J20/34, B01D53/04

[2009/31]

Etats contractants désignés

AT, BE, BG, CH, CY, CZ, DE, DK, EE, ES, FI, FR, GB, GR, HR, HU, IE, IS, IT, LI, LT, LU, LV, MC, MT, NL, NO, PL, PT, RO, SE, SI, SK, TR    [2009/31]

Etats autorisant l'extension

AL

Pas encore payé

BA

Pas encore payé

MK

Pas encore payé

RS

Pas encore payé

Titre

Allemand

Verfahren und Vorrichtung zur Regenerierung eines absorbierenden Gels für Kohlendioxid, das in einem Gas enthalten ist

[2009/31]

 

Anglais

Method and device for regenerating a gel absorbing carbon dioxide contained in a gas

[2009/31]

 

Français

Procédé et dispositif de régénération d'un gel absorbeur d'anhydride carbonique contenu dans un gaz

[2009/31]

Cette demande est traitée à (/n° de fax)

THE HAGUE/(+31-70) 3403016

Documents cités:

Recherche

[XD] WO2006111686    

 

[A] US3141729    

 

par le demandeur

WO2006111686    

 

Alors, en contradiction avec le document reçu de l'OEB en avril dernier, comme vous le voyez, je suis bien seul inventeur, et encore parmi les déposants mais suis-je toujours titulaire ?

Je rappelle qu'un document signé en mes lieux et places a été déposé la veille de ce dépôt Européen à l'INPI... Je rappelle que Mr Garnier a vendu des morceaux de Brevet dans mon dos en rupture de contrat et pour son bénéfice exclusif tout en me maintenant en esclavage durant des années sans rien financer, ce qui nous a fait perdre des années... Durant lesquelles le réchauffement climatique a coûté la vie à 300000 personnes par an... Que j'ai dû "normaliser" ces actes par chantage n'efface en rien ces actions.

Je rappelle que ce Monsieur continue en rupture de contrat à ne pas respecter ses engagements et est déjà parti sans laisser d'adresse... Après m'avoir annoncé, par recommandé daté du jour même de ce dépôt, avoir réduit mes droits (suis-je encore titulaire de mon brevet ? vu leurs innombrables manquements et abus et le fait qu'ils se permettent de signer des documents à ma place, la question se pose...).

Ces associés (Qui ont acheté des morceaux de Brevet en rupture de contrat pour 125000 euros) le soutiennent malgré tout et me font tous chanter depuis janvier 2008, date de ce dépôt pour que je leur donne la totalité de mon savoir faire sans avoir à respecter leurs engagements et obligations contractuelles sous peine de ne pas payer les frais de brevets (Ce qui est le cas (VOIR LES MOTIONS : PAS ENCORE PAYE)... Pardon c'est Mr Garnier, gérant autoproclamé par chantage et abus et ses sous-fifres qui le font... les autres se contentent de le soutenir passivement... Nuance, plein de pourrititude pour que la plupart échappent à toutes poursuites potentielle... Le coupable auto-désigné étant, lui, déjà parti sans laisser d'adresse...

 

Comble du scandale ce brevet déposé dans mon dos est dès plus incomplets et ne permettra pas d'exploiter l'invention mais devrait gêner tout nouveau dépôt, afin que plus personne, dont moi, ne puisse déposer de nouveau Brevet... Ce qui fait que tout tombera à l'eau... Car sans brevet aucune société n'investira le moindre centime... Or cette technologie, mal présentée et très mal brevetée par ces enfoirés puisque déposée dans mon dos est la seule technologie capable d'inverser le réchauffement planétaire et de fournir une source d'énergie propre et renouvelable à l'infini pour moins cher que le charbon...

J'ai été suffisamment abusé par ces gens là pour ne plus jamais leur faire confiance... La dernière fois que j'ai fait un effort ça m'a coûter 1500 euros (Pour un Rmiste je vous laisse apprécier), un boulot et près de 2ans de ma vie... Dites ce que vous voulez je ne vous croirai plus.

J'exige que cette pourrititude faite homme de Mr Garnier soit révoquée pour faute grave et d'avoir accès à tous les documents qu'Ils me dissimulent tous sciemment. Ceci est conforme aux obligations prises par toutes les parties et violées par abus de confiance depuis plus de 18mois par l'ensemble des copropriétaires qui se font ainsi complices d'une crapule qui est déjà partie sans laisser d'adresse !

Est-ce trop demander ?

Moi j'ai donné, travailler pendant des années à mes frais sans la moindre forme de rémunération et il est hors de question que perdure cette esclavage durant 20ans même pour sauver l'humanité... Si on en est à trouver normal ce genre de pourrititude c'est qu'on mérite ce qui va nous tomber sur le coin de la gueule...

 

Chacun sa route, chacun son chemin... Passe le méssage à ton voisin...

 

 

Pour information : contractuellement ces gens ne peuvent ni vendre, ni accorder de licence sans mon accord, je sais pour l'avoir vécu qu'ils se torchent le cul avec leurs obligations contractuelles mais en cas de céssions sans mon accord toutes céssions sera illégale et ils devront ce passé de moi... A tout leurs conccurrents et à bon entendeur...

Maintenant si ces pourris vont au bout de leur chantage et ne paient pas les brevets, y compris celui déposé dans mon dos et qui est inexploitable sans mon concour mais qui genera tout nouveau dépots, tout sera perdu et plus rien ne pourra arrêter le réchauffement planétaire... A bon entendeur !Clin d'oeil

 

Autre chose a signaler sur la symbiose entre les institutions des brevets et leurs actes d'enfoirés c'est que les brevets ont des échéances stricte... On a jusqu'à tel date pour déposé un brevet PCT (Ou Wo qui ouvre des droits à déposé dans le monde) et d'autres dates très stricte à chaque échéance... Une fois que vous avez signer un contrât avec ces gens là (Et sa doit être pareil avec d'autre), ils ont la gestion des brevets et des parts dedans et vous l'avez dans le cul sans être vulgaire. A chaque étape des brevets j'ai eut droit à des chantages, des intimidations et alors qu'ils ne respectaient pas leur engagements ils me faisaient chanter en m'imposant des modifications de contrât qui les mettaient systématiquement en position de me faire tout perdre et de me maintenir en esclavage... Ce fut le cas à chaque échéance brevet mais pour exemple lors du dépots PCT du premier brevet où ils sont aller jusqu'à me mettre une clause de décès sur ma tête avec le fameux en gros tu signe ou tout est perdu... Ceci envoyer par un cabinet de conseil en PI s'il vous plait... Et avec ce genre de crapule si tu signe je ne doute pas qu'on m'aurait retrouver suicidé avec 2 balles dans la tête ! Evidemment j'ai refuser mais résultat des courses le dépot fût fait en catastrophe... J'ai appeller l'expert de l'époque le dernier jour du dépôt à 15h et il n'avait pas encor fini... Autant vous dire que des coquilles il y en avait et pas qu'un peu... Et oui à attendre le dernier moment pour faire chanter l'inventeur sa fait faire des conneries à ceux qui boss... Des gens plein de pourrititudes je vous dis et maintenant je suis hors de moi et je les emmerde c'est con hein ? Et le pire c'est que cette technologie est la seul capable d'inverser le processus de réchauffement planétaire et que la survie de toutes formes de vie évoluer sur la planète est dans la balance... A mourrir de rire vous ne trouvez pas ?

 


 

A tout les inventeurs ne faite plus rien vous n'avez pas idée de l'enfer que ce genre de pourriture peuvent vous faire vivre en toute impunité puisque vous n'aurez pas les moyens de vous défendre en justice !


Enfin chacun sa route, chacun son chemin... Passe le méssage à ton voisin...



 

12/08/2009

J'ACCUSE

Excusez mon silence mais j’ai eu un problème de santé plutôt emmerdant… Un herpès de la cornée.

C’est très douloureux et j’ai été assez sensible à la lumière de mon écran… Mais tout va bien, un mois de traitement et mon œil devrait être sauvé…

ça aussi c’est un truc à signaler… Avant de connaitre ces gens là je faisais un herpès ou un zona (même virus) tous les 4 à 5ans… Depuis j’en fais 4 à 5 par an… Pour vous dire à quel point ça me rend malade de telles pourrititudes… Mais je continue de leur demander des infos… En vain, certes, mais ça fait plaisir de leur rappeler que je ne les oublie pas…

Comme je me tue à le dire, en France depuis 2006 est validée une technologie capable de traiter le problème du CO2 de façon extraordinaire…  Mieux encore une variante nous permet de produire une source d’énergie propre et renouvelable à l’infini et pour un coût inférieur au charbon. De quoi non seulement ralentir le réchauffement planétaire mais aussi de nature à nous permettre de l’inverser dans les 5 à 10 ans… A condition, bien sûr, que cette technologie ne reste pas dans un tiroir…

 

RESULTAT TRAITEMENT EN CONTINU

 

En rouge ce qui rentre et en noir ce qui sort et sur une concentration en entrée 4 fois supérieur à ce que crachent nos usines...

 

 

J’accuse ouvertement mes pseudo-associés, dont les noms et adresses suivent, par effet papillon  de leurs agissements, de crime contre l’humanité et de crime contre toute forme de vie sur notre Terre car depuis 4 ans, ils paralysent sciemment par cupidité cette technologie qui, comme je l’affirme et le prouverai en temps utile, est la seule capable de ralentir puis d’inverser le réchauffement planétaire qui coûte la vie, selon des spécialistes, à environ 300 000 personnes par an et est responsable d’un taux d’extinction d’espèces de 100 à 1000 fois supérieur aux taux d’extinction naturel et ceci n’est malheureusement qu’un triste début... Le temps me donnera malheureusement raison j’en suis convaincu !

 

-Mr Garnier, Gérant de Finercor SA et gérant auto-désigné par chantage des brevets, domicilié 29 avenida de NIZA, bloque la turquesa, playa san juan 03540 Alicante, Espagne ou 7 CALLE JOSE ALDEGUER 03016 ALICANTE Espagne…. (Enfin ceci est difficile à définir) en rupture de contrat, ne répond ni au mails, ni au téléphone et les recommandés que j'ai envoyés à ses 2 adresses sont revenus avec la mention ''n’habite pas à l’adresse indiquée'' pour la première, et ''non retirée'' pour la seconde, pour les autres, en attente de réponses, rien ne garantie qu’il n’a pas encore déménagé sans laisser d’adresse...

 

Adresse mails connues: jdga78@terra.es et jdga78@gmail.com

 

Malgré donc le fait que ce Monsieur soit en rupture de contrat et soit parti sans me laisser d’adresse, Mr Nithardt (l’agent au brevet qui se permet d’abuser des inventeurs pour déposer des brevets dans leur dos et refuse par « déontologie » de leur fournir les pièces du dossier…) dont je ne doute pas qu'il ait ses coordonnées, tout comme mes associés imposés dont les noms et adresses vont suivre, continuent de le soutenir comme gérant et sans leur soutien à tous, cette crapule n’a aucune légitimité contractuelle ce qui fait d’eux des complices actifs à ses agissements :

 

-Mr Protain Gérard, habitant 73 rue Rivay, 92300 LEVALLOIS PERRET, France

Adresse mails connu : gprotain@gprotain.com 

 

-Madame Michèle Protain, née Régerat, demeurant 73 rue Rivay, 92300 LEVALLOIS PERRET, France et qui (j'en ai acquis la certitude après une conversation téléphonique) est parfaitement au fait des agissements de son mari qu’elle soutient, en étant désolée pour moi… C’est gentil mais, entre nous, j’en ai rien à foutre et je ne suis pas la seule victime de leurs agissements : Le blocage de ma technologie demeure une menace pour toute forme de vie sur cette planète.

 

-Monsieur Protain Florent, demeurant 1, rue Ernest Cognac, 92300 Levallois Perret. France

 

-Madame Lebeau Cécile, née Protain, demeurant 53, chemin de la sauvegarde, 69 Ecully.France

 

-Monsieur André Surelle, demeurant 135, avenue des mimosas, domaine des roches rouges, 83530 AGAY, France

-La société Brevets et associés, Gérant Mr Protain Gérard, domicilié  73 rue Rivay, 92300 LEVALLOIS PERRET, France et à travers elle de nombreux autres complices indirects :

 

            -Mr Jean-Louis, François Rouzé qui lui-même à tenté de m’abuser pour me faire « cracher  le morceau » : demeurant 1, square de l’avenue du bois à Paris France

Adresse mails : jlrouze@noos.fr

                        Adresse  professionnelle : Mr Rouzé préside la Société Fidelio, Cabinet d’expertise comptable et conseil, 41, avenue de Friedland, 75008 Paris.

Tel : O142892863

 Adresse mails : paris@groupe-fisalis.com

 

            Mr Hervé de Tymoski, demeurant 4, square du roule à Paris (75008) France

 

            Mr Jean-louis Baticle, demeurant 125, chemin de l’equinoxe à Sète (34200) France

 

            Mr Protain Florent, demeurant  1, rue Ernest Cognac, 92300 Levallois Perret. France

 

            Mr Gerard Protain, gérant, habitant 73, rue Rivay, 92300 LEVALLOIS PERRET, France.

 

Auxquels s’ajoutent d’autres sociétés (écran peut être) :

 

                        Cimmo SARL

 

                        Neuilly Finances SARL

 

 

Je n'ai pas osé chercher plus loin car à travers ces sociétés il y a probablement des dizaines d’autres complices indirects à cette magouille internationale (Le gérant désigné par magouille, abus de confiance et chantage est en Espagne… Le cabinet qui gère le brevet en Suisse…)  Et j’ose parler de Magouille…

J’ai envoyé des centaines de mails à leurs représentants sans réponse satisfaisante (pour le peu), voir sans réponse aucune, j’ai envoyé plusieurs recommandés à tous ses « complices » directs… Lesquels n’ont même pas daigné répondre, ce qui démontre leur soutien actif à Mr Garnier malgré ses ruptures de contrats, ses abus de pouvoir et de confiance et même son départ sans laisser d’adresse !

Pourtant il s’avère que ces gens ont versé à Mr Garnier, en rupture de contrat initial, au moins 125000 euros pour acheter des parts de mon brevet (sous réserve que ceci n’ait pas été bidonné pour mieux m’abuser et escroquer les impôts)… Ce dernier, pratiquant le chantage pour me contraindre à l’esclavage, me sort littéralement par les yeux et je ne peux en aucun cas poursuivre ma collaboration avec cette crapule qui ne respecte pas ses engagements et obligations mais qui, je le rappelle, est déjà parti sans laisser d’adresse !

Quant au chantage, ou je faisais ce qu’ils voulaient ou je perdais tout, car ils ne renouvelleraient pas les brevets…  Ce qui est bien un chantage mais de toutes façons selon des documents de l’INPI et de l’OEB je n’ai déjà plus aucuns droits sur mes brevets et Mr Garnier m’a annoncé avoir réduit mes droits, ce qui correspond à de l’abus de confiance, abus de position et de la spoliation pure et simple et donc à priori j’ai déjà tout perdu, moi, alors je les emmerde et leurs sales organisations des brevets, qui par laxisme ou complicité passive n’ont même pas cherché à savoir si les accords passés entre l’inventeur et ces gens là, avaient été respectés et se sont empressés de permettre des dépôts de brevets pour encaisser leur putain de chèque... Résultats la technologie est breveté en dépit du bon sens et elle est réellement dans ma tête…  Une belle merde quoi…

 

J’accuse ces gens là, donc, qui soutiennent activement cette crapule, d’abus de confiance, d’abus de position et de spoliation en bande organisée car faudrait être très naïf pour croire qu’après qu’ils aient payé 125 000 euros à cet individu, ils s’assoient dessus en continuant de le soutenir en sachant qu’ils sont dans une impasse et que leur argent est perdu… Et à plus forte raison, si tout fut fait de façon correct comme ils ont tenté de me le faire croire par le biais de Mr Protain, de Mr Rouzé, de Mr Hagenbach et de Mr Nithardt, à tour de rôle et en réunion pour mieux m’affaiblir moralement (ça ressemble fort à de la torture mentale d’ailleurs)… Ces derniers me refusent tous l’accès aux documents que je demande avec force depuis 18 mois en vain, en signe de bonne foi sans doute...

 

J’accuse Mr Hagenbach de la société Hagenbach consulting, domicilié au 33, avenue du Belloy 78110 le Vesinet, Tel : 0139523654, ADRESSE MAILS : germain.hagenbach@wanadoo.fr d’avoir  sciemment ou inconsciemment tenté de m’abuser pour ses employeurs et d’avoir tenté de vendre mon bébé et moi-même sans me consulter et sans me demander mon avis, ce qui est une aberration et une rupture de contrat mais bon ! il était sûrement payé pour...

J’accuse le Cabinet Nithardt et Mr Roland Nithardt, Conseil en propriété industrielle d’avoir abusé de ma confiance en exploitant des documents que j’ai fournis à ses cabinets en toute confiance, d'avoir déposé un brevet dans mon dos, avec toutes les conséquences que cela a eu pour encaisser ses chèques et dans des conditions annoncées par Mr Garnier, en ayant réduit mes droits, en total abus de confiance et de position et dans des conditions que sa pseudo-déontologie lui interdit de me communiquer… Bien pratique la déontologie !

 

Maintenant il faut distinguer, d’un point de vue légal, le Cabinet Roland Nithardt domicilié au parc scientifique et technologique, 9 Rue galilée,  CH 1400 Yverdon-les bains en Suisses (Tel 41244239601, (Mail : info@nithardt.ch) qui, lui, a clairement abusé de ma confiance d’inventeur pour déposer un brevet dans mon dos et refuse depuis de me communiquer les pièces… Et Le Cabinet Roland Nithardt

14, Bd Alfred Wallach, BP 1445, 68071 Mulhouse Cedex France (Tel : 0389318440) (Mail : info@nithardt.fr) qui, lui, n’est pas sensé avoir de lien avec cette affaire… Comme c’est pratique…

 

Ceci dit, si il suffit à ce genre d’experts de franchir une frontière pour abuser des inventeurs, déposer dans leur dos un brevet et se cacher derrière une pseudo-déontologie pour ne pas avoir de comptes à rendre à un inventeur ruiné et réduit au Rmi par ces agissements et ceux de ces employeurs j’invite tout les inventeurs de France et d’ailleurs de se méfier de ces dits experts… Et j’espère que la compagnie des experts en propriété industrielle en France, comme en Suisse, le sanctionnera à la hauteur de ces actes… A moins qu’ils le soutiennent et dans ce cas, j’invite tous les inventeurs de France et du monde à cesser de déposer des brevets… C’est déjà un piège à cons car, faute de moyens, ce système vous ruine et permet à des crapules de vous voler vos idées plus facilement et libre à vous de les poursuivre… Durant des années à grand frais et pour un résultat quasi-nul si il faut leur courir après…

 

D’ailleurs j’invite tout les internautes à demander des informations (Puisque, comble du cynisme pour un expert qui refuse par déontologie de donner la moindre information à l’inventeur que je suis : info@nithardt.ch  ou info@nitardt.f ) à leur demander donc des informations sur ce sujet en leur posant cette simple question :

« Est-ce que votre déontologie vous autorise à abuser des inventeurs et à déposer des brevets dans leur dos dans des conditions que la dite déontologie vous autorise à dissimuler aux dit inventeurs ? »

Et ceci vous concerne tous, car de tels agissement me paralysent et paralysent ma technologie qui elle-même est la seule technologie capable d’inverser le processus de réchauffement planétaire qui tue déjà chaque années 300 000 personnes dans le monde et à terme nous menace tous (homme, femme et enfants…), je le rappelle car ce détail est accessoirement important il me semble.

Hein que c’est une bonne question ? Si vous obtenez une réponse, ce qui est peu probable, ayez l’obligeance de me la communiquer… Je vous en remercie d’avance.

j’essaie d’avoir des réponses depuis des mois mais je n’ai droit qu’au silence et aux menaces  pour m’intimider et me contraindre au silence et à accepter cette situation dégueulasse et même abjecte… Faut être honnête…

 

Dernières menace en date parce que je dénonce leurs agissements :

 

De : Roland Nithardt [mailto:roland.nithardt@nithardt.ch]
Envoyé : lundi 3 août 2009 09:16
À : QUERE Jean Luc
Objet : Plainte pénale

 

Monsieur,

J'ai informé votre associé Monsieur GARNIER de vos agissements et je dépose une plainte pénale contre vous.

Roland Nithardt

Et après ma réponse, peu cordiale il est vrai et remettant en cause cette possibilité de poursuite au pénal s’il vous plait ! (Et pour info Mr Garnier est parfaitement informer de mes agissements car ils reçoit copies de tout mes mails... Moi j'ai rien à cacher !)

 

De : Roland Nithardt [mailto:roland.nithardt@nithardt.ch]
Envoyé : lundi 3 août 2009 14:58
À : QUERE JEAN LUC; info@nithardt.ch; info@nithardt.fr
Cc : 'Jean Louis Rouzé'; jdga78@gmail.com; 'jdga78'; 'Germain HAGENBACH'; 'PROTAIN'
Objet : RE: Plainte pénale

 

Soyez rassuré, Monsieur QUERRE, le dossier de la plainte pénale est en préparation et vous serez informé en temps utile.
 

 

-----Original Message-----
From: "QUERE JEAN LUC" <jeanluc.quere >
To: <roland.nithardt@nithardt.ch>, <info@nithardt.ch>, <info@nithardt.fr>
Cc: 'Jean Louis Rouzé' <jlrouze@noos.fr>, <jdga78@gmail.com>, "'jdga78'" <jdga78@terra.es>, "'Germain HAGENBACH'" <germain.hagenbach@orange.fr>, "'PROTAIN'" <gprotain@gprotain.com>
Date: Mon, 3 Aug 2009 14:37:15 +0200
Subject: RE: Plainte pénale

Vous avez des droits mais aussi des devoirs et répondre à vos client en est un… Vous cacher derrière votre déontologie pour dissimuler vos actes criminelles ne vous menera plus a rien et renvoyer en boucle à Mr Garnier, lequel ne répond pas depuis pres de 2ans en total rupture de contrat et ayant même déménager sans laisser d’adresse pour ne pas me répondre et la cause de cette situation que vous avez pleinement provoquer par vos agissement scandaleux voilà ce que je répondrais au juge si vous faite ce que vous dite ce dont je doute fortement compte tenu de vos agissement légalement réprésensible.

 

Cordialement

 

Mr Quéré.

 

Ps : je vous dis a demain et au jours suivant jusqu’à avoir obtenu réponse et toutes les pièces du dossier que vous me dissimuler sciemment depuis plus de 18mois pour dissimuler vos agissement de criminelle en suisse comme en France, car si il suffit de franchir la frontière pour vous soustraire à votre déontologie et à la justice ce serrait beaucoup trop facile et sa ce doit d’être dénoncer avec la plus grande force  et au plus haut niveau.

 

De : QUERE JEAN LUC [mailto:jeanluc.quere@]
Envoyé : lundi 3 août 2009 14:32
À : 'roland.nithardt@nithardt.ch'; 'info@nithardt.ch'; 'info@nithardt.fr'
Cc : 'Jean Louis Rouzé'; 'jdga78@gmail.com'; 'jdga78'; 'Germain HAGENBACH'; 'PROTAIN'
Objet : RE: Plainte pénale

 

 

 

En ce qui concerne mes réponses c’est une obligation contractuel du gérant de me tenir informer, de faite sa révocation est une nécessité absolu et vos positions de soutien enver cette crapule déjà partie sans laisser d’adresse le résponsable de ma réaction juste et plus que motivé.

 

De plus vous ne pouvez en aucun cas vous cacher derrière votre déontologie pour me dissimuler vos actes ce qui constitu un abus tout comme le fait d’avoir abusé de moi et des documents que je vous ai fourni en toute confiance pour déposé un brevet dans mon dos et dans des conditions que votre déontologie vous interdit de me communiquer.

Faite moi de la publicité moi je vais vous en faire à un tel point que vous ne pourrez plus travailler, ni en France, ni en Europe et j’espère que votre ordre saura vous sanctionnez comme vous le mériter pour vos nombreux abus. 

 

De : QUERE JEAN LUC [mailto:jeanluc.]
Envoyé : lundi 3 août 2009 14:17
À : 'roland.nithardt@nithardt.ch'; 'info@nithardt.ch'; 'info@nithardt.fr'
Cc : 'Jean Louis Rouzé'; 'jdga78@gmail.com'; 'jdga78'; 'Germain HAGENBACH'; 'PROTAIN'
Objet : RE: Plainte pénale

 

Mr Garnier ne répondant pas et ayant vous-même abusé de votre position envers moi ne vous géner pas.

 

J’ai moi-même dénoncer vos agissement aupres de votre ordre qui étudie l’affaire et je continuerais de dénoncer vos agissement via mon blog afin que tout vos client et client potentiel connaissent vos agissements scandaleux.

 

Ceci dit j’attend toujours mes réponses juste et motivé que vous me dissimuler depuis plus de 18mois et qui est cause de ma réaction de raz le bol qui m’anime aujourd’hui.

 

Cordialement

 

 

 

Alors en commentaire… Suite à ma dénonciation de ses agissements ce Monsieur m’annonce avoir déposé plainte au pénal, s’il vous plaît… Puis voyant que je m’en fou il m’annonce que le dossier de la plainte pénale est en préparation… Ceci dit Mr Garnier est bien plus doué que vous dans l'art d'intimidé et sans laisser de trace (menace à mot couvert de me faire disparaitre (Des gens qui disparaisse il y en a tout les jours), de torture (Il existe plusieur façon de faire parler les gens...) de vendre à la mafia russe (euphémisme : amis russe...) et j'ai jamais céder alors la justice dans la position ou vous vous êtes mis... Je rigole ! Au propos des "amis russes", moi j'ai été contacter par un certain yanos (excusez l'orthographe) qui prétendait représenter des intérêts privé dans un pays de l'est et se proposait par téléphone d'aplanir le problème en lui communiquant les adresses des principaux associés... Bizarre vous avez dit bizarre ? C'était très tentant ceci dit et ne me coûtait rien mais j'ai refusé... C'est con d'être un mec bien parfois... 

 

Pour le pénal, bon courage, Monsieur, moi je n’ai rien à perdre, de plus une plainte au pénal… laissez moi rire et à quel titre ? Vous vous croyez dans une République bananière ou quoi ?

 

Allez, on va dire que c’est en préparation et je vous fournis quelques motifs de poursuites si vous manquez d’imagination :

 

                        -D'avoir mis un terme à 4 ans d’esclavage ce qui est du plus répréhensible sans doute en France ?

 

                        -De vous avoir demandé en vain depuis 18 mois les documents que vous me dissimulez sciemment pour dissimuler vos actes… Ce qui est peut être dans une dictature un crime  ?

 

                        - D'avoir refusé de céder à vos chantages, à vous et vos clients qui me menacent, d’abandonner les brevets si je ne vous donnais pas tout le savoir faire, sans aucune garantie que mes droits étaient respectés, puisque vous, comme vos clients, me refusez l’accès aux pièces demandées  que, contractuellement, votre client qui représente toutes ces crapules a obligation de me fournir.

 

Est-ce que ce chantage a été mené à terme sans même prendre la peine de m’en informer et encore en rupture de contrat ? Vouloir le savoir est ce un crime sérieusement ? Si oui je suis un criminel… Messieurs mettez moi en prison j’assume mon crime.

 

                        -De vous harceler pour obtenir ces réponses ? Peut être  depuis une dizaine de jours… Etant las d’envoyer des mails hebdomadaires depuis 18 mois sans réponses je vous en envoi en effet une bonne centaine par jour désormais, ceci dit si tout est correct comme vous le prétendez pourquoi me dissimuler ces pièces avec autant de pourrititude ?

 

Une simple réponse avec les documents permettant de vérifier vos dires (Vous avez abusé de ma confiance donc ne me demandez pas de vous croire sur parole… Votre parole à mes yeux valant moins que de la merde désormais, laquelle, fort dénigrée, peut servir à faire de l’engrais… Votre parole, elle… là je bloque, je manque d’imagination…) Une simple réponse, avec justificatif,  donc  pourrait largement suffire à apaiser la situation que vous préférez envenimer depuis plus de 18 mois par votre mépris et vos dissimulations et vos méthodes de maitre chanteur... Belle preuve de bonne foi certainement…

 

Selon moi, vous êtes une insulte faite à votre profession et si il suffit pour des experts en propriété industrielle de franchir une frontière pour abuser des inventeurs, c’est un devoir civique de dénoncer de tels agissements et je doute sincèrement qu’un juge, en France comme en Suisse, me condamne pour ça… Ce serait inique et même dégueulasse et dans ce cas il est un devoir civique de s’assoir sur des lois et des décisions de justice qui protègent de tels agissements et une telle pourittitude.

 

 Comme vous le voyez, j’ai tellement subi de menaces et de pressions diverses et variées que maintenant je n'en ai plus rien à foutre car j’ai déjà tout perdu, je suis totalement vidé alors je vous emmerde… Poliment peut être pas, mais du fond du cœur certainement et ce n’est qu’un début je le crains étant des plus rancuniers... Un vilain défaut, je sais, mais que voulez vous… On ne se refait pas !

 

Maintenant revenons à mes chers associés, ceux qui soutiennent un gérant déjà parti sans laisser d’adresse et à qui ils ont versé un total de 125 000 euros selon ce que je sais dans le cadre de cession illégale bien que normalisée par un contrat de copropriété que j’ai signé en pensant que tout irait mieux… Mr Protain après m’avoir fait, lui aussi, chanter en me disant que c’était ça ou ils cessaient le financement, ce qui me révolta ! Il arriva à me convaincre en m’assurant de son soutien et après m’avoir signifié, chose plausible pour un mec bien, que si ses intentions étaient incorrectes il n’aurait pas mouillé ses enfants… Ce qui semblait et vous le reconnaitrez aisément plausible… Depuis il a oublié ses belles promesses et il soutient cette crapule de façon passive  selon ses dires téléphoniques… De façon active selon les miens puisque sans leur soutien à tous Mr Garnier n’a aucune légitimité et cela ils le savent tous, pour leur avoir dit et écrit et envoyé en recommandés avec accusés de réceptions sans réponses en retour… Et si il a impliqué ses enfants qui sont déjà grands précisons le, c’est que ce n’est pas un mec bien mais encore un individu souffrant de « Pourrittitude » avancée. Une véritable bande organisée vous ne pensez pas ?

 

Mais pourquoi le soutenir malgré tout ?

 Parce que sans mon concours leurs brevets déposés dans des conditions qu’ils refusent tous de me préciser, sont de la merde faut être clair…

 

Peut être comme le montre les documents reçus de l’INPI et de l’OEB ils sont allés trop loin dans leurs fumisteries et qu’ils m’ont totalement spolié…  Ce qui interdit un retour en arrière ?

Peut être l’ont-il déjà vendu dans mon dos en l’état  ? D’où l’envoi de l’huissier fin mai pour m’intimider et me faire cracher le morceau… Car si ils l’ont vendu, va falloir que ça marche… Et sans moi ça va pas être évident… (Un Euphémisme !)

 Tout est possible, ils ont bien essayé de le vendre (et moi avec, en prime !) à Total et Air liquide mais sans les prototypes ni l’inventeur évidemment ce fut loin d’être facile…  Mais ils ont peut être trouvé une boite moins regardante, histoire de bloquer le truc…

Peut être aussi que leur arnaque est déjà suffisamment rentable à leurs goûts ?

Il faut dire que Mr Rouzé est le président d’un gros cabinet comptable à Paris, près de la place de l’étoile… Un cabinet pour de riches personnalités et de grosses sociétés toujours demandeuses de truc comptable pour payer moins d’impôts…

Il se trouve aussi que Mr Protain est un jeune retraité qui se trouvait être, selon lui, un avocat fiscaliste hors paire dont le métier est de trouver des trucs pour permettre à ses riches clients de payer moins d’impôts… Comme par hasard…

 

Ajouté à cela 2 sociétés, une Française, appelons la « Brevets et associés » et une espagnole, appelons la « Finercor »

Connaissant maintenant la législation sur le bouclier fiscal qui permet à des gens plus qu’aisés de ne payer que 50% d’impôts sur leurs revenus et une législation sur les brevets d’invention qui ne les taxe qu’à quoi ? 10%...

Imaginons maintenant que de riches clients, de Mr Protain ou des amis avocats ou comptables… Par exemple de riches clients du cabinet de Mr Rouzé qui cherchent à faire des placements pour payer moins d’impôts…

 

Imaginons que la société française vendent des morceaux de brevets pour 100 000 Euros par exemples (l’avantage avec un brevet c’est que ça représente une idée… Une idée pouvant valoir des millions ou zéro de tels chiffres n’ont rien d’extraordinaire vous en conviendrez… ) Donc un client X achète un morceau de brevet 100 000 euros… Il ne paie donc plus d’impôts sur ces 100 000 euros… Il a économisé donc 50 000 euros d’impôts… Mais il a 100 000 euros de bloqués dans un truc qu’il ne veut pas forcément garder…

 

Qu’à cela ne tienne, il revends à une société Espagnole, Finercor par exemple, pour le montant de la somme moins disons 10 000 euros… Le client X a économisé 50 000 euros d’impôts et fait passer en toute légalité 90 000 euros dans un autre pays… De là a parler de fuite de capitaux et de blanchiment d’argent il n’y a qu’un pas que je vous laisse franchir… Tout étant occulte dans leurs affaires ceci n’est qu’une supposition bien sûr…

Donc Mr X à économisé 50 000 euros d’impôts et a fait sortir 100 000 Euros moins la commission hors de France… Et au lieu de perdre 50 000 euros il a gagner 50 000 euros dans cette « transaction » moins la commission (10 000 c’est bien 10 000 partagés en deux à ne rien faire…)

 

Finercor revends alors l’équivalent des parts achetées à Mr X à la société Française au même prix moins sa commission et aucune déclaration à faire autre qu’aux impôts pour payer moins d’impôts… Tout le monde y gagne sauf les inventeurs qui sont menés en bateau et dans le cas présent, vous tous, car ceci bloque la seule technologie capable d’inverser le réchauffement planétaire… Youpi… C’est beau la pourrititude appliquée au capitalisme le plus libéral…Surpris

 

Et multipliées par un nombre important de clients ça chiffre vite, ce genre de transactions et qui sait l’argent en excédent passe peut être même sous la table… Très rentable cette affaire… Et légal en prime, hormis certains actes envers les inventeurs, mais comme ils les ruinent et que les affaires juridiques en propriété industrielle n’ouvrent pas droit à l’aide juridictionnelle et que les avocats experts dans ce domaine coûtent une fortune (On m’a demandé 25 000 euros, juste pour regarder le dossier, pour exemple criant)…Le déni de justice parait plus qu’évident…

Je me suis permis de prévenir les services fiscaux pour qu’ils enquêtent pour vérifier ma théorie… Affaire à suivre donc…

Ceci dit Brevet et associé avait un capital initial de 2 250 euros à sa création en 2005 or, après 4 années d’existence et entre 15 000 et 100 000 euros de perte annuelle, le capital de cette société pèse plus de 300 000 euros… Cherchez l’erreur… Un miracle du capitalisme ? Faut donner la recette aux pauvres, Messieurs, qu’ils deviennent riches, ça relancera l’économie mondiale, sérieux…

 

J’accuse la protection industrielle d’être une forme de racket organisé   qui ne protège en rien sans moyens financiers importants pour défendre ses intérêts et qui ruine de nombreux inventeurs indépendants et favorise ainsi leur spoliation par des gens ou des sociétés aisées et peu correctes… Bien sûr, ces organismes vous diront que ce n’est pas à eux de faire la police et de porter plainte… Ce qui coûte dans le milieu de la protection industrielle une fortune (On parle en centaines de milliers d’Euros répartis sur une à 2 décennies, le temps que la justice tranche et de procédures en appels, je ne vous cache pas que le pauvre con d’inventeur déjà ruiné par ses innovations et les frais de brevet ne fait pas le poids). Et encore, dans mon cas, le gérant étant à l’étranger, même si une décision de justice tombait demain il faudrait encore beaucoup de temps et d’argent pour la faire appliquer en Espagne… L’Europe s’est faite sur l’argent… La justice est facultative, bien évidemment… Et d’ici là... le monde est grand allez lui courir après…Non décidé

Pire encore, pour encaisser leurs chèques ces organismes permettent qu’on dépose tout et n’importe quoi sans aucune vérification, confère un document signé en mes lieu et place le 3 janvier 2008 à l’INPI (voir article précédent), la veille d’un dépôt Européen fait dans mon dos, dans des conditions telles que ces organismes, comble du cynisme, pour protéger l’invention dont je suis le seul inventeur, refusent de me communiquer les pièces avant publication, à moi, seul inventeur, et à qui mes associés et Mr Nithardt m'en refusent copies, sans doute par un soucis de clarté, à moins que ce ne soit pour dissimuler leurs actes légalement répréhensibles, avouez que la question se pose en toute bonne foi… NON… A  les écouter c’est moi qui suis paranoïaque et psychotique… Heureusement que les temps ont changé sinon ils m’auraient fait interné pour mieux cacher leur crime… La pourrititude c’est quelque chose ! Clin d'oeil

 

J’accuse des personnalités « vertes »qui paradent devant vous d'être informées de ces faits et de ne rien faire…  Un représentant d’une de ces personnalités m’a même dit entre 4 yeux qu’il fallait comprendre que ma technologie, si elle était développée, aurait de lourdes conséquences sur le nucléaire Français et pire encore résoudrait à elle seule 90% des problèmes écologiques, ce qui nuirait fortement aux partis politiques verts… Hé oui, si il n’y a plus de problème écolo nous n’aurons plus besoin d’eux quoi…

Tout ceci m’écœure au plus haut point je ne vous le cache pas…

 

J’accuse le gouvernement Français de connaître ces faits et de ne rien faire

Pire encore d’envisager sérieusement de surtaxer les petits ménages jusqu’à 300 euros minimum par an, pour commencer… Oui cette taxe devrait tripler pour atteindre 100 euros par tonne de CO2 d’ici moins d’une décennie… Et si le gouvernement veut et doit taxer à ce tarif le CO2 c’est qu’effectivement il y a un problème… Et encore on ne vous dit pas tout par méconnaissance réel du problème…

 

Une tonne de CO2 peut rendre impropre à la respiration environ 40 à 50 000 mètres cube d’air… Et nous émettons des milliards de tonnes de CO2 par an, depuis une centaine d’années… Pourtant et paradoxalement le taux de CO2 dans l’air n’a que doublé en 100 ans… Et heureusement, sinon nous serions tous morts étouffés par notre environnement… Mais que devient tout ce CO2 car comme l'a démontré Lavoisier : père de la chimie moderne : ''Rien ne se perd, rien ne se créé tout ce transforme''…  Si le CO2 n’augmente quasiment  pas dans l’air il va où ?

Ceci est la question prépondérante… Où va tout ce CO2 que nous émettons depuis un siècle… La réponse se trouve dans les océans… Et depuis 100 ans on parle de centaines, voire de milliers de milliards de tonnes de CO2 qui se sont dissouts dans les océans… Fixés par la biomasse peut être ? Non, on déboise plus qu’on ne plante, vous le savez bien…

Ceci n’a rien d’anodin… Les eaux dissolvent de gigantesques quantités de CO2 depuis plus d’un siècle… La chimie des océans et des mers a dû changer forcément… Le CO2 étant un anhydre d’acide le pH des eaux a dû diminuer… Déjà les coraux, plus sensibles, meurent par excès de CO2… bientôt le CO2 ne pourra plus se dissoudre… Des spécialistes prévoient la disparition des récifs coralliens d'ici 2015/2020... Pour dire à quel point ça urge !

 

Imaginez : 300 mg de CO2 dans un litre d’eau et ça devient de l’eau gazeuse… Pour une tonne il faut combien de litres d’eau ? et pour des milliards de tonnes il en faut combien pour que l’eau ne soit pas encore gazeuse, sérieux ? ( grosso modo il faut 3 tonnes d’eau pour dissoudre au point que l’eau soit gazeuse 1kg de CO2… Donc 3000 tonnes d’eau pour dissoudre une seul tonne de CO2… Pour le calcul de la masse d’eau nécessaire pour des centaines de milliards de tonnes je vous laisse faire…)

Il arrivera bien un moment ou nos océans ne pourront plus dissoudre ce CO2 et là que va-t-il se passer ?

Posez vous la question… On va arrêter sur toute la planète en simultané d’émettre du CO2 ?

A savoir ne plus utiliser d’électricité, sa voiture, arrêter les usines, les chauffages… Arrêter de vivre quoi … Sérieux, vous pensez qu’on nous dira de tout arrêter ?

Non, on continuera d’émettre et chaque tonne de CO2 émise ne sera plus absorbée par les océans et à ce moment le taux de CO2 va monter en flèche sans qu’on puisse rien y faire et pire encore… L’effet de serre va s’amplifier de façon hallucinante et contribuer à libérer des milliards de tonnes de méthane aujourd’hui  gelé qui amplifieront l’effet de serre et chaufferont les océans qui eux même re-largueront en masse des centaines de milliards de tonnes de CO2 absorbés au cours de ces 100 dernières années…

Très vite, en quelques mois à peine de nouvelles pathologies inédites dans l'histoire de la vie arriveront, votre sang et celui de toutes les espèces évoluées vont s’empoisonner au CO2… On amputera des jambes par millions dans nos hôpitaux, le bétails crèvera comme tout ce qui vit et notre espèce que deviendra t-elle alors hein ?

 Des culs de jattes dopés à l’oxygène industriel qui se boufferont entre eux car ils auront détruit leur monde et toute forme de vie évoluée ?

C’est ça l’avenir que vous voulez ?

Je suis un bargeot il ne faut pas m’écouter… Du méthane dégèle déjà dans le Nord de l’Europe… Au niveau de l’équateur d’énorme bulle de méthane remontent à la surface… Cet avenir, il a déjà commencé mais vous ne le savez pas voilà tout…

Ma technologie a beaucoup de point commun avec ces mécanismes de déplacement d’équilibre chimique que j’esquisse ici… ça se passera comme ça, pour moi c’est une certitude, mais vous n’êtes pas obligés de me croire… Perdons encore notre temps et bientôt vous le verrez vous-même et en serrez convaincus…

Il faut être comme Saint Thomas et croire ce que l’on voit… Moi aussi, c’est ma philosophie désormais… Je comprend je vous assure... Alors attendons de voir combien de temps ça prendra encore… Qui ouvre les paris ? 1 ans… 2 ans… 10/15ans peut être ? plus me semble impossible mais tout le monde peut se tromper…

 

Sans voir aussi noir, l’état Français va vous taxer 300 Euros par an et pourquoi ? Vous faire consommer moins ? Peut être mais là on parle de solution à long terme et il faut agir vite maintenant… Car ne nous faisons pas d’idée, c’est pas parce que vous allez baisser d’un degré vos chauffage l’hiver que le CO2 émis va chuter en masse au niveau planétaire…

EDF a des sites qui émettent des millions de tonnes de CO2 par an…

Total idem…

Sollac atlantique a le pompon en émettant 20 millions de tonnes par an… Et partout dans le monde les usines crachent des milliards de tonnes de CO2… L’électricité, à elle seule, via les centrales thermo-électriques émettent 40% du CO2 anthropique mondiale faut le savoir…

Pourtant faut bien qu’ils travaillent ces gens qui y bossent… Et vous croyez qu’en réduisant votre chauffage et en taxant les plus faibles revenus (majoritaires) le CO2 émis va chuter ? Sérieux… C’est une blague non ?

Ma technologie pourrait non seulement réduire les émissions de CO2 de ces sites de 80 à 95% dès la première année de mise en service mais en prime pourrait générer des milliers d’emplois nouveaux impossibles à délocaliser et nous offrir une source d’énergie propre et renouvelable en quantité telle que les besoins pétroliers vont chuter à une vitesse vertigineuse… Et pour le prix d’une centrale nucléaire dont on nous vante les mérites (en terme de non émissions de CO2 ou de déchets radioactifs ?) nous pourrions équiper des dizaines voire des centaines de sites qui génèreraient chacun presque autant (ou plus) d’énergie que la dite centrale…

 

Le gouvernement Français sait tout cela… J’ai même proposé des démonstrations mais aucun représentant n’a daigné faire le déplacement… Faut dire qu’il faut économiser les déplacements désormais… LE CO2 ça pollue…Clin d'oeil

Peut être qu’ils ne me prennent pas au sérieux après tout mais un déplacement pour une démonstration avant de taxer les Français les plus pauvres de 300 euros, avouez que c’était plus que raisonnable non ?

Maintenant Mr Protain est un ami de Mr Boorloo à ses dires et a partagé un bureau avec lui durant 7 ou 9 ans… ça créé des liens et peut-être que Mr Boorloo, ministre de l’écologie, de l’énergie et du développement durable tient à ne pas rendre cette affaire publique, après tout… Et taxer tous les Français de 300 Euros pour protéger un ami c’est pas très cher payé non ?

ça se comprend… L’amitié, même d’une crapule aussi abjecte qui pratique l’esclavage en France en se cachant derrière un gérant parti à l’étranger sans laisser d’adresse ça se respecte… Vous ne verrez donc pas d’inconvénient à payer 300 Euros par mois pour protéger cette crapule d’un scandale…

 

Moi si, mais je ne suis pas objectif je le reconnais… Mon œil me fait mal à regarder cette écran, saloperie d’herpès, saloperie de parasite…

 

Quelles sont les perspectives maintenant ?

 

J’ai la possibilité de quitter le syndic dès septembre et de me débarrasser de ces gens là… Ceci dit je perdrai tout et n’aurai rien (Hormis les factures qu’ils sauront m’envoyer pour des actes fictifs ils en sont plus que capables ces gens là… La pourrititude !) comme ils me dissimulent sciemment (Autant Eux que Mr Nithardt) l’état des brevets si ça se trouve tout est déjà perdu… Car, délire du capitalisme libéral, aucune société privée ou public ne mettra un centime sur la table sans brevet… Si ils le font ce sera avec un monopole lié aux brevets… Et il faut comprendre la perversion de ce système de tordus pour le comprendre… Comment une société payerait, admettons un million d’Euros pour monter une unité de traitement du CO2 sans brevet en sachant que tous leurs concurrents pourront se servir de leur travail et donc de leur argent pour les copier à moindre coût sans qu’ils puissent rien faire car il n’y aura pas de brevet…

Un système de tordus, je vous jure… Dans l’idéal, il me faut ces informations avant la conférence mais faut pas rêver, ces tordus me cachent tout depuis plus de 18 mois et même depuis près de 5 ans et il y a peu de chance que j’ai accès à ces documents avant ma conférence de présentation… Quant au conseil de l’ordre des conseil en propriété industrielle (CNCPI) celui qui s’en occupe est parti en vacances… Normal faut bien... Moi j'ai pas les moyens et je passe mon temps à glander depuis que j'ai été viré de mon dernier boulot à cause de cette crapule de Mr Garnier... Mr c'est de l'ironie...

 

Avant la conférence de Copenhague je suis invité à une conférence internationale pour présenter ma technologie… Ceci devrait faire du bruit… Il reste bien sûr à faire sortir les prototypes du territoire Français… On m’a déjà proposer en avril dernier de faire sortir les prototypes par valise diplomatique… Je suppose que ce sera encore faisable et si besoin je peux refaire toutes les pièces du prototype en quelques jours hors de France… Mon savoir faire étant seul incontournable.

 

Que fera le gouvernement Français et les nombreux politiques de tous bords que j’ai tenté de contacter via leurs sites de partis politiques ou les organismes publics ?

Franchement aucune idée, rien probablement, car ils n’ont rien fait jusqu’à maintenant et si Mr Boorloo est bien l’ami de Mr Protain il se pourrait même que le gouvernement Français devienne un problème… Ce serait drôle de me faire arrêter dans un aéroport de façon arbitraire non ? Et si je pars moi-même par valise diplomatique comme un objet est-ce que ça fera une affaire d’état ou est-ce que ça passera inaperçu ?

 

Certains de mes contacts étrangers voient mes dénonciations sur ce blog d’un très mauvais œil… ils préféreraient ne pas faire de vagues… Mais si je dois, contraint et forcé m’exiler, je veux le hurler au monde entier et que tous sachent que ceci a été… Moi j’ai un herpès de la cornée… leur mauvais œil s'en remettra vous ne croyez pas ?  Sinon je m’en fou… Au pire je balance une vidéo d’un prototype en fonctionnement et j’invite tous les Français et Européens et humains du monde à envoyer se faire foutre Rocard, le gouvernement Français et leur putain de taxe au carbone, Copenhague, et toutes ces conneries dont ceux qui décident se foutent en nous prenant pour des cons…  Si on doit crever à cause de leur connerie faisons le gaiement… Assez d’Hypocrisie dans ce pays et sur cette planète pitié… ça aussi ça me sort par les yeux maintenant…

 

Un contact obtenu sur ce blog m’a proposé de monter un site de soutien et de demander des fonds pour poursuivre ces gens là devant les tribunaux et développer la techno… L’idée n’est pas mauvaise mais je ne veux pas demander d’argent, je n’ai jamais rien volé de ma vie et je ne vous demanderai pas le moindre centime ce qui serait perçu par certain comme la preuve d’une escroquerie…  Ce qui est loin d’être le cas.

Après la conférence j’aurai les fonds pour poursuivre ces tordus et lancer la techno… Hors de France et d’Europe mais hors de France et d'Europe cette technologie ne se développera peut être pas assez vite pour sauver la situation au niveau climatique c’est ce que je crains… L’Europe est l’un des principaux émetteur de CO2 avec la Chine, l’INDE et les USA… Or en Europe nous pouvons très vite implanter cette technologie car nous avons les infrastructures, les moyens techniques de passer à un nouvel ordre énergétique non polluant et nos constructeurs de moyens de transports (voitures, camions, avions…) occidentaux pourront exploiter cette énergie avec une réactivité que nous n’aurons pas ailleurs… Le faire en Europe ou aux USA c’est gagner 5 à 10 ans pour le développement de cette technologie et ce temps c’est à peine moins que le temps qu’il nous reste pour sauver la planète d’un désastre annoncé…

Il faut comprendre aussi que ma technologie est beaucoup plus complexe qu’il ne semble en voyant l’appareil en fonctionnement… Car si les prototypes, à les voir fonctionner, ressemble à un jeu d’enfant, ils utilisent une propriété de la matière inconnue encore par la science et dont je suis le seul à en comprendre les mécanismes de fonctionnement pour en avoir élaboré les théories et qui sont extrêmement complexes avec d’innombrables mécanismes d’auto-régulation que l’on doit maitriser… Les phénomènes chimiques observés selon les connaissances actuelles ne sont même pas sensés exister !

Il me faudra des années pour effectuer un transfert de technologie satisfaisant… La barrière de la langue et des intérêts gouvernementaux et ceux de riches investisseurs seront potentiellement autant de frein au développement de cette technologie et nous n’avons plus de temps à perdre…L'Europe et la France sont donc un endroit plus sérieux pour que cette technologie soit prête à temps pour sauver la situation mais à défaut il faudra tenter le coup ailleurs ou se faire à l'idée de l'inévitable.

 

Nous n’avons pas dix quinze ans pour réagir… Nous avons dix quinze ans pour réussir…

"ISABELLE DELANNOY, EXPERTE ENVIRONNEMENTALE"

 

Nous pouvons le faire avec ma technologie mais la montre tourne… 

 

Chaque minute perdue ne se rattrapera pas et il y aura des tas de cons pour vous dire que ce n’est pas vrai, comme ils le font déjà sur tous les forums et dans nos rues mêmes… Mais attendre pour voir si ils ont tord ou raison seraient purement et simplement un suicide… A chacun de voir maintenant…

 

Si vous voulez m’aider dans cette guerre, car c’est une guerre qui à terme peut faire autant de morts voir bien d'avantage que toutes les guerres de notre histoire réunies, je vous demande, par mails, téléphone, dans la rue, chez le boulanger… N’importe où et par n’importe quel moyen de demander à mes pseudo-associés en costume cravate et à la voix mielleuse de bonne éducation qui dissimule leur pourrititude, pourquoi ils soutiennent un gérant parti sans laisser d’adresse et si ils vous disent que ça ne vous regarde pas, n’oubliez pas que le réchauffement planétaire nous concerne tous… Et que même si les "anti-réchauffement" ont raison (ce qui est loin d’être le cas), dès janvier la taxe carbone vous coûtera au moins 300 euros par an et en conclusion ceci vous concerne tous quoi qu’on en dise.

 

Quand aux clients de ces gens là : posez vous une simple question… Si ils sont capables de me faire subir ce qu’ils m’ont fait subir par pure cupidité, moi qui suis désormais Rmiste demandez vous, vous qui avez de gros moyens ce qu’ils pourraient vous faire subir si ils en ont un jour la possibilité… Et tirer en vos conclusions.

 

 

Ensuite vous internautes, pouvez par le biais de forum, de commentaires sur des articles parlant du sujet, de chat et de tout support  ajouter ce commentaire à ma place afin de couvrir plus de terrain  :

 

 Monsieur,

 

Vous n’êtes pas sans savoir que la commission conduite par M. Rocard a rendu ces derniers jours ses conclusions sur « la taxe carbone » en étude actuellement.

Je suis biotechnologiste et je travaille moi-même depuis une petite décennie sur le réchauffement planétaire et sur des technologies visant à réduire les quantités de CO2 émis  et j’ai atteint un point tel que non seulement je pourrais réduire les émissions de CO2 des usines (60% du total des émission humaine au minimum) pratiquement à zéro pour un coût minime, mais j’ai même développé une technologie permettant de générer, par le biais du CO2, une source d’énergie propre et renouvelable à l’infini et pour moins cher que le charbon…. De quoi pouvoir créer, en plus, des millions d’emplois nouveaux dans le monde dont des dizaines de milliers en France, et permettre aux Français, non seulement de ne pas payer de taxe carbone, mais d’en tirer parti et permettre à l’Humanité d’inverser le processus de réchauffement planétaire qui nous menace bien plus que ce que l’on nous dit...

 

Mes recherches sont paralysées par des escrocs qui utilisent les failles de la construction Européenne et les failles juridiques et le laxisme des certains organismes de notre pays. Ils m’ont complètement ruiné pour se soustraire à toute poursuite juridique. En effet, un expert en propriété industrielle coûte 25000 euros pour étudier le dossier alors que je suis maintenant Rmiste.

Je devrais, sous réserves, participer à une conférence internationale sur le sujet au cours de laquelle je compte faire éclater ce scandale. Celui-ci est de nature à éclabousser le gouvernement et les plus hautes personnalités de l’état qui sont parfaitement informées, comme le prouve la réponse du 30 mars 2009 du secrétaire de cabinet du Président de la République. (jointe en fin de page)

 

Je raconte toute mon histoire dans mon blog :

 

http://razlebol.skynetblogs.be

 

Et j’y ai mis la plupart des pièces du dossier en ligne.

Je vous invite à vous y rendre. J'ai d’ores et déjà pris contact avec des journalistes étrangers pour dénoncer ce scandale, dans un contexte où le réchauffement planétaire est responsable, selon des experts, de 300 000 morts par an et d’un taux d’extinction d’espèces 100 à 1 000 fois supérieur à la normale et ce n’est que le début…

 

Il ne nous reste peut-être que 10 à 15 ans pour inverser cette tendance, sinon tout s’accélèrera. Il en va de la survie de toute l’humanité et des autres formes de vie sur Terre.

 

Nos dirigeants, bien qu’informés, préfèrent envisager de taxer le droit de polluer, ce qui va alourdir les charges des petits ménages de 5 a 20%  supplémentaires…

 

 Je vous invite à prendre contact avec moi pour des informations complémentaires.

 

Bien cordialement,

Jean-Luc Quéré

 

 

Ci après : courrier du 30 mars du chef du cabinet du Président de la république française

 

 

 

De : Présidence de la République [mailto:courrier.president@elysee.fr]

Envoyé : lundi 30 mars 2009 08:16

À : jeanluc.quere@

Objet : RE:Présidence de la République

 

 

 

SCP/CdO/C045978

 

 

 

Cher Monsieur,

 

 

Le Président de la République a bien reçu votre message.

 

Chargé de vous répondre, je puis vous assurer qu'il a été pris connaissance avec attention de vos préoccupations avant de les signaler au Ministre d'Etat, Ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire.

 

Bien cordialement.

 

 

Le Chef de Cabinet

Cédric GOUBET

 

 

Parlez en autours de vous et envoyez à tous les journalistes et média de toutes sortes (presse, écrite, tv, radio), aux politiques qui le savent pour bon nombre d'entre eux et qui se moquent de vous, une copie de ce texte, que tous sachent et ne puissent nier que ceci existe.

Que la taxe carbone n’est pas incontournable et que le réchauffement planétaire n’est pas inévitable et que la justice et le bien triomphe face à la pourrititude ou préparons nous à l’inévitable.

 

 

Bien évidemment mes associés et leurs préstataires de service ont étaient prévenu de ce blog et l'adresse leur a été communiquer...

Ils ont un droit de réponse, par mails ou par commentaires qui sont libre... Je doute qu'ils répondent, la meilleur solution pour eux étant de faire la sourde oreille en attendant que la tempète passe et c'est pourquoi, vous internautes vous avez la possibilité d'agir pour déffendre vos intérêts en communiquant sur mon blog... En leur posant a eux des questions par téléphone, mails, courrier, dans la rue... Par tout moyens en faite et en interpellant les pouvoirs politique et médiatique afin que ce scandale éclate et le plus tôt sera le mieux...

 

En vous remerciant par avance...Clin d'oeil

 

 

20/07/2009

J'ACCUSE/SUITE DE PREUVE A L'APPUIE

Ce blog est perçu par des internautes comme un cri, un SOS d'un terrien en détresse, pour reprendre la chanson de Daniel Balavoine, parce que je me suis fait escroquer par une bande de crapules...

 

Ceci n'est malheureusement que la partie émergée de l'iceberg...

 

Que je me sois fait exploiter est un fait, mais là je parle d'esclavage, faut pas avoir peur des mots. A une nuance près, un esclave travaillant pour des gens bien pensant, sans que ça lui rapporte un rond mais en étant logé et nourri. J'ai travaillé à mes frais, sans absolument rien, dans des conditions techniques et humaines scandaleuses pour des gens qui pensent à l'envers...

Pour les conditions : Dans des locaux publics ou sans locaux tout court, parfois en faisant les poubelles comme un malheureux, j'avoue, et n'en ai pas honte ! Je n'ai pas à baisser les yeux devant des êtres aussi vils mais honte à ces gens là ! Pour l'Université, en toute illégalité et sans aucune assurance, en me faisant croire que tout était dans les règles et avec le minimum de matériel, ce qui m'a coûté des mois et avec, en prime, des fournisseurs qui passaient leur temps à m'appeler pour me dire qu'ils n'étaient pas encore payés, ce qui est très désagréable quand on n'a rien à bouffer soi-même et qu'on mendie l'aide sociale pour sa famille, en ravalant son amour propre pour sauver sa planète, en le signalant à une vieille ordure qui vous dit simplement que ce n'est pas votre problème... Enfin c'est quand même moi qui répondait au téléphone et qui ne savait pas quoi dire à ces gens, tout en ne pouvant pas dire que ce n'était pas mon problème, que j'avais déjà les miens et franchement, les miens été bien pire que les leurs !

Pour qui pense à l'envers, tout dépend de quel point on se place, j'ai perdu beaucoup d'argent et de temps, et certains complices de cette crapule de Mr Garnier ont perdu, si j'en crois les cessions faites de façon illégale, plus de 125000 euros dans cette affaire... Alors en pensant "à l'endroit" le soutenir est une aberration et une connerie monumentale bien que je ne doute pas une seconde qu'ils ont gagné beaucoup d'argent dans cette histoire et que "leur arnaque", même si je ne peux le prouver est bien rodée et je vous en expliquerai le fonctionnement un peu plus tard dans cette article.

En ce qui concerne la partie immergé de l'iceberg...

Avant tout j'aimerais faire le point sur ce que les gens de la rue savent du réchauffement planétaire en m'appuyant sur un radio trottoir fait à Bordeaux, ma propre ville :

 

En fait en voyant ce document il y a une chose évidente qui nous frappe... Bon Dieu ! ils sont à des millions d'années de savoir ce qui se passe !

La situation n'est pas grave... elle est désespérée !

On parle de 2050 pour une chaleur étouffante et la fonte des glaces aux pôles, qui pour parenthèse représente une augmentation du niveau des mers de plusieurs mètres qui rendront invivables une grande partie des principales villes du monde et toutes les réactions en chaine qui suivront... Maintenant 2050 ça parait loin et comme la plupart des gens ne pensent qu'à eux dans nos sociétés occidentales... Après nous le déluge !

Sauf que les choses s'accélèrent, 2050 ce n'est déjà plus d'actualité, aujourd'hui on parle de 2015, selon certains spécialistes il n'y aura même plus de glace aux pôles au cours de l'été 2012... Autant dire que c'est la cata, la cata, la cata... Allez un petit effort (comme dans les 3 frères) c'est la cata, la catata, la catastrophe... Hé bien dit donc, c'est dur à dire... Dur de voir la vérité en face aussi...

Et ça, sans être pessimiste, ce n'est rien ! Des milliards d'individus vont devoir se déplacer et alors ? Quand l'eau arrivera dans leurs salons ils verront bien qu'il y a un problème et puis ils iront plus loin... Au Bangladesh et dans d'autres pays c'est déjà le cas, vous savez !

Le pire, peut être, ce sera la bouffe. On ne nourrit déjà pas la totalité de la population, bientôt ce sera pire... Mais bon, sans être cynique une « bonne guerre » et ça devrait s'arranger, pas de problème ! En plus, ça relancera peut être l'économie mondiale et remplira les poches de nos enfoirés de capitalistes. De quoi ce plaint-on ?

 

Le plus dégueulasse, c'est pour la Vie dans sa globalité... Je me souviens que dans certains films de super héros, on disait souvent au héros pour qu'il n'use pas de ses super pouvoirs à de mauvaise fin : « De grand pouvoirs impliquent une grande responsabilité... » L'humanité a acquis de grands pouvoirs mais n'assume pas ces responsabilités... Ce qui fait de notre espèce pleine de belles promesses un super zéro de la vie... Pour rire, un petit film qui m'a personnellement fait mourir de rire... Je sais c'est limite, mais bon ! Savoir ce que je sais pour pouvoir m'y opposer et être contraint par une bande d'abrutis et de criminels en cols blancs à regarder sans rien faire pourrait me rendre fou, alors j'en rigole... Une soupape de sécurité, quoi !

 


 

 

J'adore le moment où le singe, du haut de son arbre, se met à chialer comme un gosse... Finalement il se pend ! LOL... Quoi ? On peut agir et ça dépend de vous ! En ce qui me concerne, j'ai assez donné et je suis dans le même état que ces pauvres bêtes... On ne peut pas se battre toute sa vie, seul, contre des abrutis et des êtres si pourris par l'argent ! J'ai donné et ceci est ma dernière cartouche... Après je vends mon savoir faire et je me casse dans un pays qui me donnera les moyens de protéger son territoire de telles catastrophes ou m'offrira quelques années de bonheur avant le grand plongeon dans le monde du futur qui sera devenu invivable et inévitable... Avec mes technologies je devrais être capable d'une part, de fournir une énergie propre qui dépolluera l'atmosphère au cours du temps et d'autre part, de limiter l'impacte d'un réchauffement planétaire global... L'idéal serait de développer ces technologies en masse mais je suis bloqué et tout le monde s'en fout... Au pire, il subsistera ainsi une petite poche de vie dans ce monde à l'agonie... Une arche de Noé, en quelque sorte ! C'est franchement déprimant ! Et sans garantie... ça va dépendre de la durée de l'agonie du reste de l'humanité et je ne sais pas si cette idée ne me tuera pas... Enfin CARPE DIEM... Ou alors, je me trouve un boulot peinard, sans prise de tête dans mon pays auprès de ceux que j'aime et je vous laisse tous vous démerder... ça, ça serait une belle revanche... S'assoir et attendre que tout crève comme ceux qui nous dirigent font en attendant de pouvoir vous dire que c'est trop tard pour agir... (Faut en avoir gros sur la patate pour oser penser ça et ça ne me ressemble pas...  Dommage ça aurait pu être marrant et ce qu'on m'a fait subir ne mérite pas mieux... Je commence à m'interroger sérieusement sur mes changements de valeurs...  Que voulez vous, j'ai appris à mes dépens que le bien et le mal étaient des valeurs fluctuantes, que la Justice n'est pas forcément juste et que les fumiers gagnaient plus souvent qu'on le croit... Quand on s'est pris ça dans la gueule on sait que l'honnêteté est une valeur qui ne rapporte pas... Travailler plus, pour gagner plus ? A quel époque ? Pas à la nôtre, à moins d'être ¨Président et de s'augmenter soi-même évidemment...

Maintenant, soyons optimistes, si le Gulf Stream s'arrête, le climat de l'Europe et de l'Amérique du Nord va considérablement changer... Nous rentrerons paradoxalement dans une ère glaciaire... Une sorte de mécanisme d'autorégulation climatique planétaire... Le Gulf Stream est un courant marin qui fonctionne comme un radiateur. Il se charge en chaleur au niveau du golf du Mexique et la conduit jusque dans le nord de l'Europe... Sans lui, l'Europe aurait un climat de type canadien... Congelée sous des mètres de neige en hiver... Pour l'été, ça, qui peut le dire ?  La terre n'a jamais connu un réchauffement planétaire aussi rapide de mémoire d'homme. Alors, comment ça va tourner ? Et pour information le Gulf Stream en 2008 a ralenti sa vitesse... Les choses avancent mais pas forcément dans le bon sens...

Par contre, si l'Europe gèle, même 6 mois dans l'année, ça va être un problème pour ses habitants et surtout pour notre alimentation planétaire (l'Europe est un immense grenier)... Nos cultures auront du mal à s'adapter, évidemment...

Mais pas de panique ! C'est l'histoire d'un mec... (Non je ne cite pas Coluche ! ) Et donc le mec il tombe du cinquantième étage en lisant son journal (oui il a peur de flipper si il ne le lit pas... Remarque avec ce qu'il y a dedans comment il fait pour ne pas flipper ?) et à chaque étage qu'il voit passer à la vitesse de ouf où il tombe il se dit en tournant les pages de son journal : Jusqu'ici tout va bien... Oui, y a pas que la vitesse qui soit ouf !

Moi ça me donne la "RAGE" mais bon continuez de lire votre journal, je voudrais pas déranger et, au fond, vous avez raison la mort ne nous concerne pas... Avant de mourir, ce n'est pas notre problème et après ça ne l'est plus... Bonne philosophie mais bon ! Si on pensait comme ça en permanence, je vous dis pas le chaos dans cette société... Merde, c'est vrai c'est déjà le chaos... LOL

 

Maintenant je vais essayer d'être optimiste et de vous montrer comment le problème est perçu par nos dirigeants...

 

Une avancée énorme, au moins au niveau symbolique a été franchie avec l'élection de Mr Obama au USA... Mr Busch, ancien pétrolier, considérait bien évidemment qu'il n'y avait pas de problème de réchauffement planétaire, en toute mauvaise foi... La vérité étant qu'il ne se voyait pas se charger du problème qui va quand même plomber notre économie mondiale de 10 à 20% du PIB dans chaque pays dit développé... La facture s'annonce colossale et qui va la payer ? Les pollueurs ? On pollue tous mais 40% du CO2 émis sur la planète est lié à l'électricité... Pouvons nous raisonnablement nous passer d'électricité et avons nous le droit moral d'interdire aux pays en voie de développement de pouvoir aussi, à leur tour en profiter ? Il faut savoir qu'en Chine, par exemple, une centrale électrique au charbon est construite chaque semaine et une centrale au charbon, ce n'est pas les émissions d'une voiture... On parle en millions de tonnes de CO2 par an et par centrale... De quoi flipper non ?

De toutes façons, le CO2 émis aujourd'hui n'aura un impact que d'ici une à 2 décennies, le temps que ce CO2 atteigne une hauteur suffisante...

 

Les politiques proposent quoi ?

De réduire d'ici 2050 les émissions planétaires de CO2 de 50% mais comment imposer cela aux pays en voie de développement qui émettent si peu aujourd'hui en comparaison des pays dits développés ?

De plus, 50% n'est pas un chiffre au hasard, c'est grosso-modo la quantité de CO2 émise par l'humanité et que notre mère la Terre ne peut absorber... Elle en assume quand même 50 % déjà ! Et on parle en centaines de milliards de tonnes (les chiffres sont hallucinants, inutile de faire peur aux foules).

 

Remarque ! Selon les nouvelles données, tout sera joué dans les 10 à 15 ans à venir, alors 2050...

 

De plus, même si la terre, via ce qu'on appelle des puits de carbones (des systèmes capables de capter et neutraliser le CO2) peut en absorber en masse, l'humanité lui en demande beaucoup... Beaucoup trop en fait...

 

Les puits de carbone principaux sont les végétaux (forêts) et les océans avec le plancton ou les carbonates qui précipitent au fond des mers... La vie joue un rôle majeur dans la captation du CO2, or la vie a considérablement évolué depuis sa création et a appris à maîtriser des mécanismes complexes de chimie et de physique... Entre autre le pH et les mécanismes d'osmoses et la vie a appris a exploiter ces mécanismes avec une efficacité remarquable... Cette capacité extraordinaire a atteint son paroxysme avec les mammifères dont nous faisons partie.

 

Le CO2 joue un rôle prépondérant dans le fonctionnement de nos organismes, il régule le pH de nos corps avec un pouvoir tampon important. De plus, il est notre principal déchet et notre corps se sert de la différence de pression en CO2 dans l'air (poumon) par rapport à celle de notre sang pour l'évacuer hors de notre organisme...

Le sang, plus il s'éloigne des poumons et plus il se charge de CO2, les cellules étant plus concentrées en CO2 échangent avec le sang par un mécanisme d'osmose, une fois dans les poumons il est évacué par différence de pressions en CO2 dans l'air... évidemment si l'air contient plus de CO2, le sang conserve plus de CO2... Le CO2 dans l'air a augmenté d'un facteur 2 en 50 ans... C'est peut être pas aussi anodin qu'on pourrait le croire malgré ses faibles proportions dans l'air...

Comme vous le savez la vie est sortie des océans il y a déjà très longtemps mais nos ancêtres ont emporter avec eux leurs acquis évolutifs lors de leur développement dans les eaux... Notre sang, par exemple, a le même taux de salinité que l'eau de mer et ce n'est pas un hasard...

Par analogie, on peut considérer que l'eau de mer à température égale devrait avoir le même taux de CO2 résiduel que notre sang... Or une curieuse maladie décime en ce moment même les coraux, 30% sont déjà mort, 50% des barrières de coraux sont atteintes...

 

Cette maladie est liée à un excès de CO2 dans l'eau, lié au pH peut être mais peut être aussi lié à la respiration cellulaire... 

Une cellule, pour respirer, a 2 besoins impératifs... Capter l'oxygène et, en parallèle, se débarrasser d'un déchet... Le CO2...

 

Ces 2 besoins impératifs, chez les coraux comme dans nos cellules doivent se faire en parallèle, l'oxygène ne pouvant pas être exploité si le CO2 n'est pas évacué de la cellule... C'est assez difficile à expliquer, c'est lié à des mécanismes d'autorégulation cellulaire car même si l'oxygène par osmose pouvait rentrer dans la cellule, ne pas rejeter le CO2 ralentirait la machinerie...jusqu'à l'asphyxie... Or si le taux de CO2 augmente dans l'air, même si on a de la marge par son pouvoir tampon, il y a une limite, un seuil à ne pas dépasser sinon les cellules les plus éloignées de la sources d'oxygène et qui bénéficient d'un sang surchargé en CO2 risquent de mourir étouffées... De là viendront des nécroses de tissus... Etc. jusqu'à l'amputation.

Je pense que ce qui arrive aux coraux à cause de leur grande capacité à capter le CO2 (pour leur habitat) est un signal d'alarme très fort sur ce problème qui pourrait déboucher très vite sur une nouvelle maladie qui pourrait toucher tout les mammifères dont nous faisons partie mais aussi d'autres espèces (Oiseaux, marsupiaux, reptiles, poissons et probablement toutes les espèces d'organismes ayant atteint un certain point évolutif à définir, dès que le taux de CO2 aura atteint un certain point dans l'air et de façon violente cette maladie fera son apparition et touchera absolument toutes les formes de vies évoluées. Bien sûr nous ne seront pas tous touchés de la même façon en fonction de la taille et du poids et de l'âge, du lieu où l'on habite, un jeune coeur pouvant aussi accélérer son rythme pour limiter les dégâts mais je pense que ceci est à prendre au sérieux dans les plus brefs délais... Mais à quoi bon en parler, qui écoute ? Regardez vos doigts de pieds... Si un jour ils virent au bleu en plein été ce ne sera pas forcement le froid, allez consulter en urgence absolue si vous tenez à garder vos jambes...Clin d'oeil

Et dire que je voulais être optimiste...

 

Allez je vous laisse un document que je trouve cocasse entre la différence de point de vue de Mr Obama et le matuvu de Mr Sarkozy... Pardon, le point de vue sur la recherche de Mr... Et ensuite je me permettrai de donner mon point de vue en m'appuyant sur mon expérience personnelle...Clin d'oeil

 

 

 


 

 

 

Au moins, ils sont tous les deux d'accord sur le fait que la science est la clef de l'avenir... C'est déjà ça... Et en effet, il faudra dans un avenir extrêmement proche pouvoir traiter le problème du CO2 pour soulager la planète sans quoi elle deviendra invivable... Trouver des puits de carbone artificiels ou développer les puits naturels tout en limitant nos émissions de CO2.

 

De plus, et à mon avis, Mr Sarkozy se permet d'émettre des jugements un peu dégueulasse et à la limite du tolérable... On peut dire des choses, on est en démocratie, mais il y a des façons de les dire... Oui je sais je n'ai pas de leçon à donner, mais je n'ai plus de patience et question cons j'ai largement donné alors...

Le problème de la recherche française, la première en Europe, en étant de bonne foi, vient en grande partie de notre système d'enseignement... 

Notre système d'enseignement, à mon avis, le meilleur du monde, a tout de même 2 défauts de taille...

PRIMO :

 

                  -L'enseignement est fait pour la masse et c'est formidable mais, malheureusement, c'est un éléphant dans un magasin de porcelaine avec les enfants "hors norme".

En effet il y a de quoi se poser des questions quand on sait qu'un bon nombre de surdoués n'arrivent pas à avoir leur bac et que si peu parviennent à faire des études supérieures.

Les enseignants en France ne sont pas formés pour ces gosses et c'est dommage !

Pour l'avoir vécu, un bon nombre d'enseignants les prennent pour des imbéciles car ils sont plutôt renfermés à cause de leur différence à tel point que ça devient un véritable handicap à leur intégration et certains enseignants, par maladresse certainement (J'espère que ce n'est pas par bêtise), vont jusqu'à les traiter de tricheurs lorsque leurs résultats révèlent leur vraie nature.

Difficile donc pour ce genre de gosse qui se savent différents car ils en sont conscients et cherchent à le cacher (les enfants ne se font pas de cadeaux entre eux je ne vous apprends rien) de s'intégrer dans un système éducatif basé sur le rabâchage, eux qui comprennent tout très vite, et très vite ils s'emmerdent et regardent par les fenêtres ou font les idiots pour attirer l'attention ce qui renforce l'idée du cancre chez leur enseignant... Bref...

 

Ceci dit j'ai quand même eu de la chance avec certains professeurs, comme Mme RIVER, en 3ème, lorsque j'ai demandé mon passage en seconde dans un lycée où l'enseignement était basé essentiellement sur les sciences et après qu'elle ait tenté de me dissuader car elle était convaincue que je n'aurais jamais le niveau. Après avoir vu mes notes de sciences, elle est tombée de haut et a reconnu son erreur... Ceci aussi est un point à signaler, comment un élève considéré comme un cancre par la plupart de ses enseignants, avec des notes minables, peut être premier de sa classe dans certaines disciplines, sans qu'aucun de ces dits enseignants ne se pose de question ? Une aberration, non ? et ceci fut vrai dans mon cas de la sixième à la troisième sans que personne ne s'en rende compte ou ne se pose de question.

De même pour passer en seconde j'ai dû "m'arranger" avec certains professeurs, comme Mme Castellani, professeur d'allemand... Comment j'ai dû lui proposer l'impensable à ses yeux, soit apprendre 2 ans d'allemand en moins de 15 jours pour faire mes preuves et qu'elle ne s'oppose pas à mon passage... Faut dire que l'allemand me faisait chier mais vous n'avez pas idée à quel point... J'avais déjà un mal fou à me faire comprendre en Français alors l'allemand... Curieusement 15 jours plus tard on eut le devoir d'allemand le plus dur de l'année, un niveau licence si ma mémoire est bonne et deviner quoi ? j'eus avec 3 autres malheureux élèves la moyenne... Loin de se démonter elle poussa le vice au cours suivant en m'installant à son bureau sans rien d'autre sur la table qu'un stylo et une feuille et nous fila à tous une interrogation surprise. Et pendant tout le devoir, le sourire au coins des lèvres je l'ai vu m'observer, guetter le moindre signe de tricherie de ma part, assis à son propre bureau... Je ne sais pas ce qu'en pensaient les autres élèves mais personnellement j'ai trouvé ça assez amusant et même pathétique et bien évidemment, j'ai malgré tout eu la moyenne, moi le dernier des derniers en allemand et nous ne fûmes que très peu (2 je crois)...

Suite à cela elle ne s'opposa pas à mon passage mais elle me choppa entre 4 yeux pour me dire que pour elle je m'étais foutu d'elle depuis 2 ans... Pourtant ça n'avait rien  de personnel... C'était vraiment trop chiant, c'est tout... Et comme me l'a fait remarquer un prof de math après une situation analogue en seconde c'est à moi que je faisais du tort... Si ces profs avaient seulement su que dès mon très jeune âge je lisais des livres traitant d'évolution des espèces, de biologie et de chimie et que je les dévorais littéralement... En troisième c'était l'électronique mon truc... En seconde les accélérateurs de particules et la physique quantique... J'ai même tenté d'en fabriquer un d'un nouveau genre en ellipse en récupérant des pièces de télé et de différents matériels courants et je l'ai testé... La plus grande peur de ma vie car j'ai failli y laisser ma vue avec cette saloperie... 2 minutes avec un flash rouge pour toute vision... La vache j'ai toujours pas compris ce qui s'est passé mais quand j'ai ouvert les yeux tout avait littéralement fondu... J'avais 16/17 ans... On est pas sérieux quand on a 17 ans c'est vrai... Et vu la théorie que j'avais pondu, bien heureux que ce fut un échec... Enfin passons mais c'est vrai que c'est dommage que des gosses comme ça puissent passer des années à l'école sans que personne ne se pose de question.

Secundo  :

                 -L'enseignement en France est extrêmement cartésien avec un axe particulier sur les mathématiques... ça a du bon mais aussi du mauvais... Les mathématiques ne sont qu'un outil et comme tout outil, si tu ne sais pas t'en servir ça ne sert pas à grand chose. De plus, l'imagination et la créativité ont toujours été le moteur de l'humanité et avec un enseignement basé essentiellement sur les math... à la poubelle l'imagination et la créativité dans les sciences... Pourtant c'est pas incompatible, en biologie par exemple on doit être capable d'émettre des hypothèses pour tenter de comprendre comment fonctionne un phénomène biologique et les confronter aux faits expérimentaux mais sans imagination c'est pas une table de multiplication qui te fournit tes hypothèses et la méthode pour les vérifier !

Rare sont ceux qui parviennent au bac avec un potentiel de créativité et d'imagination intact à cause de cette omniprésence des mathématiques et c'est dommage et pire, il y a plusieurs générations de matheux en place en science qui considèrent que l'imaginaire et la créativité n'ont rien à faire en science et c'est ainsi que quand un petit jeune avec des idées pleines de créativité et d'imagination arrive avec une idée qui sort des sentiers battus il se fait purement et simplement aligner... Et puis vas y, ils y vont pas avec le dos de la cuillère...

La vérité vous la voulez ? nos laboratoires public sont remplis de scientifiques avec de véritables encyclopédies dans la tête et ils sont les meilleurs du monde mais le problème c'est que leurs esprits sont englués dans leurs connaissances et qu'ils sont simplement incapables de sortir de ce qu'ils ont appris...

De fait ils se contentent de faire et de refaire ce que d'autres ont fait et d'améliorer le tout au mieux...

La science avance avec des idées nouvelles, toutes les grandes découvertes ont été faites par des gens qui sortaient des sentiers battus et qui ont osé rêver la science et laisser y vagabonder leur imagination... Einstein, Lavoisier, Pasteur et beaucoup d'autres ont dû se battre pour s'opposer à ce que les savants considéraient comme acquis à tort et c'est dommage... La science c'est avant tout une ouverture d'esprit... Je ne sais qu'une chose c'est que je ne sais rien, ceci devrait être le serment d'Hippocrate des scientifiques mais au lieu de ça dans nos facultés certains disent avec conviction : « si je ne peux le faire, personne ne le peux » et ils s'opposent à tous et vous mettent des bâtons dans les roues... C'est usant et épuisant et écœurant mais c'est un fait qui ne finit pas en « ant » mais qui nous laisse tous perdant...  

Enfin j'en ris mais ce n'est pas risible je vous assure... Certain m'ont aidé (Comme le Pr G) et je les en remercie mais d'autres m'ont plombé bien des possibilités convaincus qu'ils étaient par leur ignorance et leur nombrilisme que je n'avais pas le profil (trop con quoiEn pleurs) et que mes idées, preuve à l'appui quand même tenaient plus de la connerie que du sérieux... maintenant je me permets de leur Langue tirée  mais le mal est fait, je me suis retrouvé piégé par des enfoirés à cause de leur connerie... Enfin c'est la vie... prions pour que ça se débloque avant la cata... la catata... la catastrophe bien sûr !

 

Le problème majeur de la recherche Française hors les imbéciles qui ne regardent que leur nombril c'est le manque de fonds...

Une de mes amies, une femme extrêmement brillante fait des stages depuis une petites dizaines d'années, non rémunérée évidemment et dans l'espoir d'avoir un poste dans la fonction publique... Et ce avec un doctorat en biologie moléculaire !

 

Un autre de mes amis, plus malin est simplement parti... Il bosse depuis plus de dix ans aux USA pour 10000 euros par mois, appartement et voiture de fonction inclus...

 

Mon amie, quand elle aura un poste et si elle a un poste un jour pourra espérer quoi ? 2 à 3000 euros par mois, sans voiture ni appartement de fonction... Et ça n'a rien à voir avec le sexe... C'est une question de mentalité, en France un cerveau a moins de valeur que de la merde...

 

Évidemment il faut préciser que nos sociétés bénéficient d'aides publiques à l'innovation absolument délirante... L'anvar par exemple car il y en d'autres (ADEME...), organisme public, avec des fonds publics finance jusqu'à 70% des frais de recherche et en cas d'échec pas un centime n'est à rembourser par les sociétés publiques ou privées... Autant dire qu'en gonflant les factures la recherche privée en France ne coûte pas un centime à nos sociétés privées en cas d'échec et en cas de réussite banco... Alors pourquoi payer un cerveau ?

D'autant que si ces cerveaux veulent un poste ils doivent se satisfaire de faire des stages qui durent et perdurent durant des décennies...Non décidé

 

De même les chercheurs qui cherchent on en trouve mais des chercheurs qui trouvent on en cherche... ( Blague patronale qui en dit long !)


Le plus scandaleux dans la recherche publique c'est le manque de fonds... pas pour payer les salaires non mais plutôt pour payer les consommables... Quand vous voyez que certains laboratoires publics ont de quoi payer tous leurs employés mais que la plupart du temps ils ont à peine de quoi payer des boites de culture (pour les laboratoire de culture cellulaire par exemple) pendant quoi ? 4 à 6 mois ? Et le reste du temps ils attendent d'avoir de nouvelles boites... C'est vraiment scandaleux ! sérieux.

 

Pour obtenir des fonds et ainsi travailler à temps plein certains laboratoires font des partenariats avec des société privées, qui, pour une véritable aumône, s'approprient la totalité ou presque des résultats du travail des chercheurs publics... Alors un cerveau en France ça n'a vraiment aucune valeur... Disons quelques boites de culture à peine...Déçu  Et vous contribuable, vous payez pour ça...

Mr Sarkozy vous parlez de réformes... Commencez déjà par fournir des moyens de travailler à vos laboratoires publics, quitte à fermer des unités et à concentrer vos efforts, faites ensuite que le fruit de leur travail payé en grande partie par vos contribuables ne soit pas volé pour une somme grotesque que l'état Français daigne mettre dans la balance et que les sociétés privées cessent de tirer partie de cette politique délirante et inconsciente de l'innovation publique Française...

 

Ceci est dit... Une bonne chose de faite...

 

Maintenant parlons de la protection industrielle Française, de l'INPI... Une belle fumisterie !

 

Un brevet est sensé protéger une invention de plagia mais apparemment ne protège pas les inventeurs ce qui est un scandale sans commune mesure...

 

Un brevet coûte une véritable fortune, un dépôt fait par un professionnel, ou expert en propriété industriel, coûte de l'ordre de 3000 euros rien que pour un dépôt français et le faire sans le conseil de ce genre d'expert est une ânerie car un brevet est très facile à copier en toute légalité... On m'a raconté l'histoire d'un tracteur qui copié, avait vu le copieur gagner son procès à cause d'un boulon placé à un endroit différent d'un demi-centimètre... Autant dire qu'un brevet une fois le contenu de la tête de l'inventeur sur papier ne le protège pas forcément, bien au contraire... Car sur un brevet vous êtes sensé tout mettre pour qu'un homme de l'art puisse le reproduire... Dans mon cas c'est trop compliqué car il n'y a pas que la technologie, mais des milliers de données inconnues de la science à ce jour... J'ai quasiment une nouvelle science dans ma tête, c'est ce qui m'a sauvé en fait... Enfin façon de voir bien sûr...

Un Brevet ça sert à quoi ? on fond, c'est une question essentielle... Théoriquement un brevet c'est senser dire, voilà l'invention de Mr X, décrite telle quelle appartient à Mr Untel... ça ne vous paye pas vos avocats si vous vous faites voler, et en fait ça ne sert à rien hormis que vous pouvez dire que vous êtes l'inventeur et que cette invention appartient à ceux qui ont payé les droits (Une sorte de racket organisé sur le droit de dire : C'est moi qui l'ai fait !)... Si on vous le vole... A vous de payer votre avocat et de vous lancer dans un marathon judiciaire ruineux pouvant atteindre et dépasser 20 ans... Bon courage !Criant

 

Alors maintenant, on va définir ici 3 notions essentielles aux brevets avec des nuances de tailles...

Sur un brevet apparaît 3 dénominations particulières qu'il est bon de connaitre lorsqu'on est pas expert soit même :

                         -Le ou les inventeurs, ceux qui ont trouvé le bébé...

                         -Le ou les déposants, ceux qui ont payé le dépôt du brevet... Le ou les inventeurs n'ayant pas forcément les moyens de le faire (bref résumé... 3000 euros pour un brevet Français + 5000 euros pour le brevet PCT 18mois plus tard + 2 a 3000 euros pour chaque pays du monde hors Europe et là ça coûte 7000 euros)... Vous comprendrez je pense que peu d'inventeurs peuvent être seuls déposants ça coûte beaucoup trop cher... Et je le rappelle pour pouvoir dire « c'est moi qui l'ai fait ! »

                           -Le ou les titulaires, ceux qui ayant acheté des droits à un ou des déposants ont des droits au brevet et en fait les seuls bénéficiaires du brevet...

 

En effet vous pouvez être seul inventeur et déposant, si vous n'êtes pas titulaire vous n'avez aucun droit sur votre invention...

 

C'est d'ailleurs mon problème, j'ai céder 50% de mes droits sur mon invention à une société Française (Ségitech) contre un investissement que mes associés n'ont jamais fait, de plus cette société fantoche (car ce n'est qu'une boite aux lettres) en rupture de contrat a cédé ses droits à une société espagnole (Finercor sa), laquelle a revendu des droits à d'innombrables personnes et sociétés... Toujours en rupture de contrat...

Là où c'est un scandale c'est que le contrat initial n'a jamais été remis à l'INPI et que l'INPI ne leur a pas demandé d'où pouvait venir leurs droits sur mon invention... Si l'INPI l'avait fait, toutes les cessions, y compris la cession initiale de la société Française Fantoche (Segitech) à la société Espagnole (FINERCOR) n'auraient pas eu lieu car en violation de l'article 9.

 

L'INPI pourra dire que ce n'est pas leur travail de faire la police... Peut être mais la moindre des choses aurait été de vérifier que tout était fait en règle avant d'accorder un brevet... Et d'encaisser leur chèque !

 

Ce contrat initial n'a jamais été fourni à l'INPI, pire encore, des faux documents lui ont été fournis... Moi j'appelle faux, des documents signés en mes lieux et places sans même m'en tenir informé et évidemment l'INPI n'a rien vérifié :

 

FAUX INPI

 

 

Il parait que ça se fait fréquemment ce genre de chose... C'est dingue non ?

En fait à partir du moment où ils sont payés l'INPI semble se moquer de tout...

 

Pire encore, après avoir cessé toute collaboration avec mes associés tant que le gérant ne respecte pas ni ses obligations ni ses engagements et avoir subi leur tentatives d'abus de confiance...

ECHANGE DE MAIL 4
Le document en annexe :

ECHANGE DE MAIL 5
ECHANGE DE MAIL 6
ECHANGE DE MAIL 7

Ce à quoi j'ai répondu...

 

 

ECHANGE DE MAILS 2
ECHANGE DE MAILS 3

Mr Protain répondit à mon mail...

 

reponse protain

Et encore :

BOORLOO 2


Ce à quoi je lui répondis ceci...

ECHANGE MAILS 1

 

 

 

 

Alors maintenant, je vais commenter tout cela au regard du passif...

Le Pr G (Guénard) avait signé un accord de collaboration avec la société Finercor, et là on en revient au problème cité plus haut... Les chercheurs sont des chercheurs et non des juristes et face à ce genre de crapules ils ne font vraiment pas le poids, d'autant qu'il a agit pour débloquer ma situation et faire avancer le projet (d'autres auraient dit simplement « au revoir Monsieur »)... Donc suite à mes essais extrêmement concluants et après la "demande" de collaboration de la société Finercor afin de faire des analyses chimiques, l'Université de Bordeaux 2 a découvert l'état de fait dans lequel je me trouvais... A savoir que je travaillais en toute illégalité (l'accord passé étant illégal ce qui les arrangeait bien d'ailleurs) sans la moindre rémunération et à mes frais dans leurs locaux avec un contrat sans aucune valeur légale (Ce qui les dérangeait moins sauf pour l'assurance)... Or suite à la loi sur l'indépendance des Universités passée dans les mêmes eaux et sachant que dans leurs locaux était développée une technologie pouvant représenter un marché de plus de 60 milliards d'Euros sur le seul territoire Européen sans compter le marché de l'énergie, les responsables universitaires  (Cellule valorisation et vice président de l'Université et Dieu sait qui d'autres) ont bien évidemment voulu leur part du gâteau, ce qui est des plus normal et personnellement, je n'en avais rien à foutre... Du moment qu'on avance...

Maintenant, parlons de Mr Protain, ce dernier n'a pas cessé d'essayer de répondre aux obligations du gérant à sa place en m'informant de manière partielle afin de m'abuser et quand j'insistais pour avoir les pièces, comble de la mauvaise foi, il me répondait qu'il n'avait pas à me répondre et qu'il était bien gentil de le faire...

De plus, il aurait bien voulu me faire croire que "mon conflit" avec le gérant auto-imposé par chantage ne concernait que moi et le dit gérant, Mr Garnier. Or, il s'avère que sans le soutien de Mr Protain et de tous les autres associés ce Mr Garnier n'a aucune légitimité... De fait, ils le soutiennent tous dans ses magouilles et sont ses complices... Mais selon eux, ils n'y sont pour rien, ces petits innocents... C'est pourquoi, malgré le blocage ils le soutiennent, alors qu'ils ont versé à ce Mr Garnier 125000 euros... Et la marmotte, elle met toujours le chocolat dans le papier d'alu... En Suisse (Toujours le même problème de déontologie...Clin d'oeil En Suisse...)

 

Il est Gentil... Mon cul oui ! ils m'ont pris pour un con voilà tout... Et tente de m'abuser pour mieux pouvoir me spolier... Et moi je les emmerde ! Ça,  ça vient du fond du cœur...

En ce qui concerne mon avocat... J'étais déjà ruiné par ces gens là, il travaillait bénévolement... Autant dire qu'il n'a rien fait... Merci !

Moins d'un mois après cette échange de mails, (il y en eut d'autres sans aucune réponse à mes demandes), Mr Garnier avec la complicité de Mr Nithardt déposèrent un brevet dans mon dos et comme par un curieux hasard Mr Protain déposa des documents à l'INPI en signant ce document vu plus haut à ma place... La veille... Dans la foulée Mr Garnier m'annonça par recommandée avoir réduit mes droits :

 

 

LETTRE GARNIER 1

LETTRE GARNIER2