08/04/2010

Lettre ouverte aux inventeurs

Lettre ouverte aux inventeurs

 

Messieurs, 

 

Cette lettre s’adresse à tous ceux qui ont inventé ou qui vont un jour inventer quelque chose, peu importe quoi, et elle a pour but de vous préparer à ce qui vous attend.

Et elle s’adresse aussi à ceux qui voudraient savoir comment notre civilisation traite ceux qui inventent notre futur.

Avant tout, sachez qu’inventer quelque chose n’est pas donné à tout le monde, bien qu’on essaye de nous persuader du contraire, par un rabâchage de tous les instants. C’est loin d’être donné à tout être humain de créer, d’innover, et d’aller ou nul autre avant lui, n’est allé…

Les innovateurs sont ceux qui ont fait notre monde, pas seulement par leur travail, mais aussi malheureusement en se battant contre les idées établies et la connerie humaine. Nous devrions tous les en remercier, car ils l’ont souvent fait au péril de leur vie.

Ceci est étonnamment toujours d’actualité  et vous devez le savoir, avant de vous lancer dans une aventure qui pourrait vous coûter extrêmement cher.

A titre d’exemple, nous pourrions citer Galilée qui aurait pu finir brûlé vif pour avoir simplement osé dire la vérité… Mais plus proche de nous, nous pourrions parler de ceux nombreux et anonymes, qui aujourd’hui ruinés et détruits par le système en place, finissent par en mourir.

Ceux-là, nul ne parle de ce qui leur arrive et pourtant ils sont une multitude et je dois vous prévenir, car si aujourd’hui la population prend les inventeurs pour des hurluberlus et des paranoïaques, d’autres savent en profiter…

 

Et si le sens commun fait passer les inventeurs pour des paranoïaques, ce n’est pas seulement à cause de certains films hollywoodiens comme par exemple le fameux doc Brown et sa machine à remonter le temps, qui nous ont tant fait rire dans « retour vers le futur », mais bel et bien parce que les inventeurs sont vraiment paranoïaques, et si j’en crois mon expérience personnelle, ils ont bien des raisons de l’être !

Je me présente, je m’appelle Jean-Luc Quéré, Français, biotechnologiste de formation, et j’ai développé à titre privé de nombreuses technologies révolutionnaires dont certaines ne sont même pas brevetées, et pour lesquelles je n’ai aucune intention de déposer des brevets et je m’en expliquerai plus tard.

Si j’ai développé ces technologies seulement à titre privé, c’est qu’elles vont bien au-delà  des connaissances actuelles, et comme ceux qui ont osé penser, au début du 20ème siècle qu’ils pourraient voler, je n’ai obtenu en retour que quolibets et remarques stupides et jusqu’à la négation de mes travaux sans aucune justification.

Bien évidemment, je n’ai bénéficié d’aucun soutien et on m’a même mis de nombreux bâtons dans les roues. A croire que ça dérangeait que je puisse réussir ce qui était sensé être impossible, puisque certains ont jugé utile de me mettre hors d’état de nuire !

Notre espèce est parfois plus que désespérante, que voulez vous nous n’y pouvons rien, et la connerie humaine est à l’image de notre potentiel… Infinie !

Quoi qu’il en soit j’ai réussi l’impensable, j’ai développé une série de technologies permettant de traiter le CO2 tout en le transformant en matière première pour la production d’énergie… Dur à croire, compte tenu de l’actualité du réchauffement planétaire et pourtant si vrai !

 

Les « spécialistes » auto proclamés, en raison de la connerie humaine qui les caractérise, vous diront que c’est impossible, comme naguère ils auraient brûlé Galilée, pour affirmer au monde que la Terre était aussi plate que leur intelligence…

Ne riez pas, ce n’est pas de l’ironie, c’est seulement la triste vérité…  Et il y a longtemps que ceci ne me fait plus rire, je vous assure.

J’ai développé ces technologies seul, envers et contre tous, et fier de moi pour avoir réussi ce qu’on me disait impossible, j’ai voulu faire valoir mes droits…

 

Comme tout inventeur je me suis renseigné car, comme à tout un chacun, la protection d’un travail de l’esprit m’échappait et j’ai fini en France auprès d’ un organisme d’état appelé l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle).

 

Là, des fonctionnaires de cet organisme m’ont dit que je devais déposer un brevet d’invention pour faire valoir mes droits… Ruiné par mes travaux et un tel dépôt nécessitant des fonds relativement importants, je me suis associé  à une société privée pour le financement…

 

Cette société s’est avérée être une société écran installée, comble de l’ironie, dans des locaux publics. Mais il s’agissait bel et bien d’une coquille vide, faite par des crapules qui ont eu recours aux pires pratiques pour se remplir les poches à mes dépends, et à ceux de nombreuses autres victimes… On parle là d’esclavage, d’abus de confiance, de dissimulations, de faux et d’usage de faux, de chantage, d’intimidation, de menace de kidnapping, de torture et de mort…

 

Aucune raison d’être paranoïaque en effet !

Et en France, au pays des Droits de l’Homme je vous prie ! Guère encourageant pour le reste du monde non ?

Mais ceci n’est pas le plus important, car les crapules de ce genre usant de pratiques sordides pour ruiner et spolier les inventeurs, sont sûrement innombrables…

Le vrai problème, c’est que ce type d’individu profite de ce que j’ai longtemps et naïvement assimilé à des failles du système de protection industrielle et du système judiciaire…

La vérité est bien pire, le système de protection industrielle est fait pour cela, il est fait pour ruiner les inventeurs et les contraindre à s’associer à des tiers…

Pire encore, une fois les inventeurs associés à des tiers, le système en place des brevets est un outil extrêmement efficace pour les spolier et les rendre vulnérables à des abus tels, que l’on peut les considérer comme des atteintes aux Droits de l’Homme pour les inventeurs.

Pire encore, des lois contraires à  la Constitution ont été votées, au moins en France, pour faciliter de tels actes criminels et soustraire ceux qui pratiquent ces crimes à toute forme de justice…

Il ne s’agit pas de mots en l’air, mais bel et bien de faits authentiques !

Vous ne me croyez pas ?

Alors permettez moi de vous le prouver…

 

En 2005, j’ai signé un contrat m’associant à une société française (Segitech).

Peu après, un brevet a été déposé par le cabinet BREESE DERAMBURE MAJEROWICZ.et contractuellement les déposants auraient dû être votre serviteur et la société Segitech (comme le prouve la lettre du cabinet d’experts en propriété industrielle, en date du 1/03/2005).

 

1 derambure

 

Dans la réalité, le brevet fut établi avec des déposants bien différents, à peine un mois après la lettre du conseil en propriété industrielle. Les nouveaux déposants étaient, moi bien sûr, mais aussi la société Brevets et associés, et Finercor, société de droit espagnol, lesquelles sociétés sortaient de je ne sais où !

 

Ceci est loin d’être anodin, c’est une violation caractérisée du contrat me liant à mes associés et une « technique » pour se soustraire à toute poursuite judiciaire… Et je l’ai su bien plus tard une cession illégale dont Mr Jean Garnier, gérant de Finercor a été un grand bénéficiaire…

 

Poursuivre ces individus en France, devant des tribunaux français n’aurait eu pour seul effet que de me ruiner davantage en frais de justice…

Et même si après des années pour ne pas dire des décennies, j’avais gagné mon procès, faire appliquer une décision de justice française en dehors du territoire français, relève d’un tour de force qui tient du pur fantasme …  Et ceci est vrai pour tout pays à travers le monde.

Ce qu’ il est important de retenir ici, c’est que l’expert en propriété industrielle ait abusé  de sa position pour déposer à la demande de ces crapules, un brevet d’invention au nom d’une société qui n’avait aucun droit légal sur mon invention, et pire encore que l’INPI ait accepté  cela, normalisant ainsi une situation anormale de spoliation, et ce sans aucune vérification d’aucune sorte…

Là on parle de complicité  avérée de spoliation, de faux et d’usage de faux, d’abus de confiance et ce, de la part de gens qui vous vendront sans aucune vergogne leur probité et le sérieux des institutions en place…

A partir de ce moment, soit je faisais ce que ces crapules voulaient, à savoir travailler à mes frais, sans aucune indemnité, ce qui est de l’esclavage, il ne faut pas avoir peur des mots, soit ils abandonnaient les brevets et tout était perdu…

L’INPI ne s’estimant pas responsable de cette situation, je devais poursuivre mes crapules devant les tribunaux, à mes seul frais… Ce qui allait prendre au bas mot une décennie durant laquelle, selon leur propre chantage, mes crapules auraient eu largement le temps d’abandonner les brevets, et ce qui m’aurait coûté plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de milliers d’Euros…

Si une telle situation vous arrive, n’insistez pas, vous avez tout perdu et songez à reconstruire votre vie… Moi devant la menace du réchauffement planétaire et le risque d’éradication de notre espèce, j’ai persévéré…

 

Je passe sur ce que j’ai dû  subir et sur toutes les péripéties qui vous assaillent quand on essaye de faire avancer les choses avec de telles ordures, pour en venir à  la suite…

 

Un an plus tard, cette crapule de Mr Jean Garnier, flanqué d’un nouvel expert en propriété  industrielle, est revenu à la charge avec un contrat de copropriété  qui réduisait mes droits et les obligations de cette crapule et surtout qui contenait une « tontine »(en référence aux tontons flingueurs)…

Clause qui stipulait qu’en cas de décès, le mien en l’occurrence, mes héritiers perdraient tous mes droits aux brevets, au bénéfice de mes crapules… Autant dire que signer cela, revenait à signer mon arrêt de mort…

J’ai refusé fermement et l’expert en propriété industrielle n’a pas hésité une minute à me faire chanter… Je devais signer le document en l’état, sinon le brevet partirait à la poubelle car il refuserait de financer les dépôts nationaux…

J’aime la planète et mes semblables mais pas aux point de signer mon arrêt de mort, car avec de telles crapules , l’objet de cette clause ne laisse planer aucun doute…

Un an après cet épisode durant lequel j’ai tenu tête à ces odieux individus sans céder au chantage et obtenu en partie gain de cause (en partie, car ils ont juste financé  les brevets), mes crapules ont abattu quelques cartes, compte tenu du potentiel économique de mon invention, (qui est plus que jamais d’actualité) potentiel qui est estimé à plus de 60 milliards d’Euros annuels pour la seule Europe et sans le volet énergétique.

Le représentant de la société  Finercor (Mr Garnier) avait revendu dans mon dos, en rupture de contrat pour environ 125.000 Euros, des fragments de brevets à des tiers, comme un vulgaire voleur de bagnole revend des pièces détachés tandis que moi, je me ruinais pour avancer afin de sauver la planète de la stérilisation carbonique…

Contraint par les méthodes habituelles (chantage, menaces, abus de confiance…) à normaliser cette situation, un contrat de copropriété fut établi…

Ce nouveau contrat ne fut pas plus respecté que le contrat initial, évidemment… Totalement ruiné après des années d’esclavage pour sauver ma planète et révolté par les agissements de ces crapules, je décidais fermement de cesser de travailler à mes frais, tant qu’ils ne respecteraient pas leurs engagements…

 

C’est là que, croyant avoir atteint le fond, j’ai fini par apprendre par lettre recommandée, qu’un autre expert en propriété industrielle, Mr Roland Nithardt avait abusé de la confiance que j’avais en sa profession, à la demande de mes crapules pour déposer un nouveau brevet, européen dans mon dos…

On parle à nouveau ici d’abus de confiance, de faux et d’usage de faux, de spoliation en bande organisée et par des gens qui vendent leur sérieux et leur probité…  On rigole devant ce déluge de délinquance en col blanc !

Malheureusement pour eux, ma technologie est autrement plus complexe que le fil à couper le beurre, et très vite en essayant de vendre mon invention en France, à des sociétés comme Total ou Air Liquide et à d’autres société en Europe, ils se sont rendu compte qu’ils étaient très loin de maîtriser ma technologie, malgré les ingénieurs et la consultante du CNRS qu’ils m’avaient mis sur le dos…

Sans moi ils n’avaient rien…  Seulement un brevet inexploitable et la capacité de me pourrir la vie et de paralyser mon invention… Ce qu’ils ne se privèrent pas de me dire et de me faire ! (menaces, chantage, intimidation, toujours la routine quoi !)

L’Office Européen des Brevets (OEB)  leur a durement tapé sur les doigts dans un rapport de 5 pages avec plusieurs rappels de l’article 84CBE, qui signifie clairement que l’on doit donner toutes les caractéristiques techniques de l’invention…

Moi, je n’ai connu ce détail de façon partielle que dans les 8 derniers jours de leur immonde chantage…  Soit je complétais les « trous » dans leur délais, soit les brevets allaient aux chiottes, en rupture de leurs engagements (leur chantage)… En 8 jours ! Bin voyons, y a écrit miracle sur mon front ?

 

https://register.epoline.org/espacenet/application?documentId=ENMWPI2F5097FI4&number=EP08000083&lng=en )

Nous pouvons faire ici un petit arrêt sur l’article 84CBE, qui existe clairement pour que tous les petits « secrets » de l’inventeur ne puissent échapper à ceux, hommes de l’art comme ils disent, qui voudraient reproduire l’invention…

Dans quel but à votre avis ? Se passer de l’inventeur bien sûr ! Car une fois tout « donné », pourquoi payer l’inventeur pour son travail?

Dans le cas de mon invention, l’expert en propriété industrielle, Mr Roland Nithardt  a carrément abusé de ma confiance pour déposer un brevet dans mon dos… Sans mon concours et donc sans mon savoir faire et il s’est planté !…

L’OEB lui a donc rappelé cet article 84 CBE… Histoire de ne pas accepter un brevet d’invention pour une technologie qui échapperait au fait que l’on puisse l’exploiter sans l’inventeur, en le spoliant impunément de son travail ! (Faut savoir lire entre les lignes !)

Finalement, l’OEB a validé ce torchon et encaissé son chèque, sans respecter l’article 84 CBE… On rêve ! Même pas fichus de respecter leurs propres règles, pour du pognon… Ont ils graissé des pattes ? Plus rien ne m’étonne maintenant !

Je ne vais pas ici m’étaler sur les chantages, pressions diverses, menaces (kidnapping, torture, mort), intimidation et les innombrables abus de confiance et autres dissimulations et les tortures mentales pendant des années, pour m’abuser et me contraindre à signer des documents en anglais (langue qui n’est pas ma langue maternelle et que je maîtrise peu) sans aucune traduction et avec des délais extrêmement courts pour les dépôts US, et me forcer à combler « les trous » du brevet déposé dans mon dos pour pouvoir exploiter mon travail et me maintenir en esclavage pour le reste de la vie du brevet.

J’en viens donc directement à ce qui me révulse le plus...

L’expert en propriété industrielle a abusé de sa position et de ma confiance en sa profession, fourni des faux ou travesti des documents pour normaliser un acte criminel auprès de l’OEB, lequel a clairement vu qu’il y avait un problème, mais n’a pas cherché autre chose qu’à savoir comment ça marche, pour faire respecter l’article 84 CBE… Et a fini par accepter ce dépôt en violation de l’article 84 CBE…

Mr Roland Nithardt a participé activement à des actes assimilables à du chantage et de l’intimidation même si c’était fort bien déguisé… Il a tout autant dissimulé ses actes avec le concours ou en abusant des organismes de protection industrielle (Europe, USA, Australie, Canada) et refuse encore aujourd’hui de me fournir la moindre pièce.

L’OEB, tout comme l’INPI et autres organismes de ce genre, ne m’a jamais fourni le moindre élément, se cachant derrière une clause de secret qui interdit pendant 18mois de fournir le moindre élément à des personnes étrangères…

Comble du cynisme, j’ai été « classé » comme étranger à ma propre invention, moi qui était le seul à savoir comment ça fonctionnait et on m’a renvoyé  en boucle à l’expert en propriété industrielle, lequel a toujours refusé de me fournir le moindre élément, en se cachant derrière sa déontologie, tout en cherchant à m’abuser pour obtenir les pièces manquantes du puzzle…

La déontologie des experts en propriété  industrielle, parlons en justement…

Choqué par les agissements de cette épouvantable crapule qu’est Mr Roland Nithardt, j’ai contacté la Compagnie Nationale des Conseils en Propriété Industrielle (CNCPI) pour leur signaler son interprétation de sa déontologie, laquelle l’autorise selon lui à spolier, abuser, menacer et faire chanter les inventeurs et à déposer des brevets dans leur dos, auprès d’organismes officiels comme l’OEB…

Après plusieurs mois passés  à littéralement les harceler, Mr François Pochart, secrétaire de la CNCPI, l’équivalent chez les expert en PI du Conseil de l’Ordre chez les avocats, me répondait dans un mail du 18 septembre 2009 :

 

« M. Quéré,

Notre confrère a déposé  une demande de brevet sur instructions de son client. Je ne pense pas qu'il soit possible pour un conseil de vérifier le caractère frauduleux ou non de la requête de son client. Dire que notre confrère a "déposé  un brevet dans votre dos" n'est pas la réalité: c'est le déposant qui a déposé, notre confrère a agit encore une fois comme mandataire. »

 

En sachant que Mr Roland Nithardt, le « confrère » connaissait pertinemment le caractère frauduleux de la requête de son client, et qu’il demanda a être payé d’avance car ses prédécesseurs, comble de l’ironie n’avaient pas été payés par le client « non frauduleux », on note le cynisme de Mr Pochart...

De plus, ce n’est pas son client qui a abusé de l’inventeur que je suis, en exploitant des documents que j’ai fournis à l’expert en propriété industrielle et à lui seul, car faisant confiance en sa profession, mais bel et bien le « confrère », Mr Roland Nithardt, lequel a osé facturer à son client le temps passé à étudier ces documents et a reconnu par écrit l’avoir fait sans mon concours... Dans mon dos donc, mais non, selon Mr Pochart ce n’est pas la réalité !

C’est encore Mr Roland Nithardt qui a rempli les documents déposés auprès de l’OEB, tout en dissimulant sciemment certains éléments…  C’est plus subtil qu’un faux document mais moralement et peut être légalement, c’est tout aussi discutable, il me semble…

 C’est encore Mr Roland Nithardt qui m’a fait « chanter » pour me contraindre à signer les actes de cession pour les dépôts aux USA, sans aucune traduction et sans autre justification que « signez ou vous perdrez tout »…

Mais je ne vais pas m’étaler la dessus, mais plutôt me concentrer sur cette phrase qui, je l’avoue m’a donné une nausée de révolte et d’indignation :

« Notre confrère a déposé une demande de brevet sur instructions de son client. Je ne pense pas qu'il soit possible pour un conseil de vérifier le caractère frauduleux ou non de la requête de son client. Dire que notre confrère a "déposé un brevet dans votre dos" n'est pas la réalité: c'est le déposant qui a déposé, notre confrère a agit encore une fois comme mandataire »  

La vérité est dure à croire : les experts en propriété industrielle travaillent sur instructions de leurs clients comme n’importe quels mercenaires… A ce titre, ils peuvent abuser les inventeurs, les spolier, les menacer, les faire chanter et Dieu sait quoi d’autre, et dire le plus cyniquement du monde, je suis mandataire, je fais ce que mon client me dit de faire, et je ne suis pas responsable !

Quel claque !

Et ceci me fut confirmé, non en ces termes, mais par un soutien aux propos de Mr Pochart, par Mr Derambure Christian, Président du CNCPI…

Si les tueurs à gages adoptaient une telle déontologie, on pourrait venir chez vous, tuer votre femme, vos enfants, vous loger une balle dans la tête, puis se mettre dans votre canapé, siffler votre meilleure bouteille et attendre la police…  Une fois celle ci arrivée, il suffirait au tueur de dire qu’il a été payé pour faire ça, qu’il n’est pas responsable, et il pourrait repartir sans être inquiété par les forces de l’ordre !

Et ces « experts » gagnent de 200 à 300 Euros de l’heure… Pas mal pour ne pas être responsables de leurs actes, vous ne trouvez pas ?

Moi personnellement, j’ai trouvé cela cynique… Il faut dire qu’après des années d’esclavage et d’abus de toutes sortes et de menaces sur ma propre vie, je ne suis pas forcément objectif aussi, je le reconnais…

Ma première réaction a été  de vouloir informer les inventeurs au plus vite, car avec une telle déontologie, une chose m’apparaît plus qu’évidente, c’est la capacité de nuisance des « experts en propriété industrielle » et c’est un devoir moral et civique que de prévenir toute nouvelle victime éventuelle.

 

Mr Derambure Christian, Président du CNCPI après avoir soutenu le Secrétaire du CNCPI dans ses propos par mail du même jour, (lequel ne manqua pas d’entraîner une réponse correcte mais scandalisée de ma part et mon intention de rendre ces pièces publiques), m’a alors bien spécifié que :

«D’autre part, mon courriel précédent, comme celui-ci, est destiné exclusivement à la personne auquel il est destiné  – vous-même - et n’a pas vocation à être rendu public. »

La confidentialité… Arme bien pratique de dissimulation de crime de certaines professions, vous ne trouvez pas ?

Sauf que la confidentialité en propriété industrielle ne porte que sur ce que dit le mandant au mandataire et certainement pas le contraire… De plus aucun d’eux ne travaille pour moi et ceci n’est ni plus ni moins qu’une nouvelle tentative d’abus de position, pour dissimuler aux inventeurs la capacité de nuisance des experts en propriété industrielle !

Maintenant, si ces messieurs veulent me faire un procès pour avoir dit la vérité, moi qui ai tout perdu et qui n’ai plus rien à perdre, grand bien leur fasse…

Il ne faut pas respecter des règles que des crapules ont choisies pour nous…

Et ceci est un devoir civique qui va bien au-delà des lois d’une quelconque nation, et que notre espèce aurait du retenir après les conséquences du nazisme… Refuser de respecter des règles ou des lois qui reposent sur l’injustice et les abus est un devoir civique, c’est un devoir moral et au-delà de toute considération c’est le devoir de tout être humain.

Mais le scandale de cet échange de mails avec les instances dirigeantes du CNCPI ne s’arrête pas là…

Après que j’aie commencé à dénoncer les agissements de Mr Roland Nithardt, ce dernier pour m’intimider sans aucun doute possible et me faire cesser de dénoncer ses crimes, m’a menacé de me poursuivre au pénal… Sous quel prétexte, je n’en sais toujours rien, probablement pour diffamation mais je rappelle ici que si la diffamation est un crime des plus odieux, la dénonciation est un devoir civique pour empêcher des criminels d’agir.

Evidemment il n’a absolument rien fait, puisque je détiens les preuves de mes propos et que devant un tribunal pénal, j’aurais pu les montrer… Chose des plus gênantes, question de mauvaise publicité…

Comment donc procéder, pour faire taire une victime qui ne craint pas les menaces et les intimidations ?

-Me tuer ?

Cette interrogation n’a rien de paranoïaque, mes associés y ont au moins songé et me l’ont dit, la clause de décès dans le contrat de copropriété qu’ils ont tenté de m’imposer par chantage en 2006, le démontre clairement.

De plus Mr Protain et Mr Garnier, dans les locaux de la société de Mr Rouzé en 2007, m’ont même proposé de visu de prendre une assurance vie sur ma tête, assurance dont ces crapules auraient été les seuls bénéficiaires, chose refusée avec force et heureusement pour moi, car ces crapules n’auraient certainement eu aucun scrupule à me faire disparaître, ça ne fait aucun doute à mes yeux.

-Me faire passer pour un paranoïaque qui ne dit que des âneries ?

Ceci est des plus facile, étant donné  que les gens dans leur majorité, considèrent les inventeurs comme des hurluberlus, et étant donné qu’à l’instar de toute victime d’abus et de déni de justice, ma réaction des plus naturelle de colère et de révolte n’aide pas à me crédibiliser…

Il paraît que même en étant victime, on doit rester calme et parler correctement à des ordures…  Je suis désolé, je ne supporte pas l’hypocrisie et si je parle correctement à des gens corrects, je ne peux parler qu’en termes orduriers à des ordures... Question de vocabulaire peut être ?

 

Un de mes amis me disait naguère un poil de chat c’est un poil de chat, mais un poil de cul c’est un poil de cul… C’est peu élégant peut être, mais c’est la vérité !

Maintenant, dire ou laisser entendre qu’un inventeur est paranoïaque est une chose, l’écrire en est une autre, surtout quand le « paranoïaque » détient les preuves qu’il ne l’est pas, là cela s’appelle de la diffamation… Et ceci dépend du droit pénal !

Je ne suis pas paranoïaque et encore moins un hurluberlu et je détiens les preuves de leurs fumisteries…  Ils ne peuvent donc pas m’empêcher de dénoncer leur actes criminels par action juridique pour la bonne et simple raison que je pourrais fournir les preuves de mes propos aux juges et que cette affaire deviendrait publique…

Sachant que la clientèle des experts en propriété industrielle est constituée à 90% d’inventeurs indépendants, une telle publicité rendue publique serait loin d’être sans conséquences sur leur profession et les dirigeants du CNCPI en ont pleinement conscience, comme le prouve cet extrait d’un mail envoyé par Mr Derambure, Président du CNCPI, suite à l’échange du 18 septembre 2009  :

  « Je vous invite par conséquent à faire preuve de retenue à l’égard de la CNCPI, notamment de ses instances dirigeantes. D’une part, la CNCPI n’est pas votre « ennemie », si je puis m’exprimer ainsi.  D’autre part et surtout, la CNCPI n’a pas à être in fine la victime du litige qui, si j’ai bien compris vous oppose à vos anciens partenaires. »

Clairement, comme Mr Nithardt l’avait déjà fait, Mr Derambure m’invite à régler « mon litige » avec mes anciens partenaires et à les oublier eux…

En sachant pertinemment que ceux-ci m’ont complètement ruiné avec la complicité active d’experts en propriété industrielle et du système de protection industrielle, et que la procédure juridique est extrêmement longue et des plus ruineuse.

Un des associés de Mr Derambure justement m’a demandé, par l’intermédiaire d’un conseil obtenu par une association (ça c’est une autre histoire, bien gerbante aussi) par téléphone, 25.000 Euros d’avance juste pour lire le dossier… Et nous a fait bien comprendre que vu les lenteurs de la justice en France, et le fait que Finercor soit une société étrangère, faire appliquer une quelconque décision de justice hors de France était de l’ordre de mission impossible !

Autant dire que poursuivre ces crapules n’aurait que pour seul effet de me faire encore payer davantage…  Et avec de l’argent que je n’ai même pas !

Alors non seulement, Mr Nithardt, expert en propriété industrielle, a participé activement à ma spoliation par ces crapules comme d’autres avant lui pour ses honoraires, en leur facilitant les choses au point de les rendre possible, mais en plus leurs collègues sont disposés à vous ponctionner allègrement pour faire valoir vos droits !

Avouez que c’est fort ! Des plus sordide certes, mais fortiche !

Dans ces conditions, je comprends qu’ils n’aient aucune envie que 90% de leurs clients apprennent ce que leur déontologie leur permet de faire pour les spolier !

Alors comment faire pour éviter qu’un inventeur déterminé ne puisse rendre publiques leurs fumisteries ?

Mr Pochart a malencontreusement ouvert la porte à cette question et je vous laisse juge du côté  vicieux et sournois de la méthode…

« Je ne souhaite pas polémiquer inutilement. En ce qui concerne les frais de justice, je ne pense que le coût d'une lettre recommandée pour la saisine de la juridiction concernée soit rédhibitoire. »

Un conseil en propriété industrielle me demande 25.000 Euros et une simple lettre recommandée suffit ?

Avouez que c’est surprenant non ?

Sur ce mail il y avait peu d’éléments et je ne manquais pas de le remercier et de lui demander un complément d’information…

Il me répondit, sans polémiquer, ceci,  après 5 jours de relance :

« Monsieur,

La procédure à laquelle je fais référence est celle instituée par les articles L422-11, et R422-56 à R422-63. R422-58 indique la saisine par LR+AR.

Vous pouvez consulter le code sur le site www.legifrance.gouv.fr

Cdt »

 

Messieurs les inventeurs, avouez que pour le coût d’une simple lettre recommandée, la tentation serait grande de lancer cette procédure… Erreur !

 

Une telle procédure n’aurait pour seul effet que de vous contraindre au silence…

 

Pourquoi ? Parce que dénoncer un crime est un droit, mais dénoncer un crime jugé, pour lequel le coupable a été innocenté, c’est de la diffamation… Et peu importe si le dit « procès » est bidon !

 

Pour mieux comprendre mes propos, je vous conseille fortement d’aller lire ces articles pour vous rendre compte, de vos propres yeux, de la justice à deux vitesse qui existe en France !

 

Et attardez vous surtout sur l’article L422-11 ou comment un article entier a été consacré à  remplacer des mots… Allez, pour le plaisir je vous en montre un, c’est trop tentant :

 

« 2° Au troisième alinéa, les mots « au conseil en propriété industrielle » sont remplacés par les mots « à la personne poursuivie »

 

Ceci ou comment protéger les conseils en propriété industrielle en remplaçant les termes relatifs à leur profession, par des termes comme personne poursuivie…  Avouez que c’est fort et ce sont des politiques sensés protéger vos intérêts, à vos frais, en votant des lois dans l’intérêt général, qui votent des lois pareilles !

Le vrai scandale n’est d’ailleurs pas ici de réaliser que les experts en propriété industrielle, par le biais de ces articles de lois, n’ont quasiment aucune chance de devoir subir les conséquences de leurs actes criminels, mais de savoir qu’il existe bel et bien une justice à deux vitesses.

 

En effet, pour les crimes dont j’accuse Mr Nithardt (abus de confiance, abus de position, vol en réunion, chantage et probablement faux et usage de faux…), ce Monsieur dans n’importe quel autre domaine de compétence, pourrait être passible de plusieurs années de prison ferme pour ses actes…

 

Ici, grâce à la complicité  des politiques qui ont voté ces lois, il risque au pire de ne plus pouvoir exercer, sous réserve qu’au moins 5 sur 7 de ses juges le condamnent.

Ce qui serait illusoire car, vu la qualité de ses membres constitutifs , les juges sont à la fois juge et partie, ce qui représente encore un abus détourné.

 

Ceci est un déni de justice et pire encore une violation de la Constitution Française et plus précisément de l’article 6 :

 

« La loi est l'expression de la volonté générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement ou par leurs représentants à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les citoyens, étant égaux à ses yeux, sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents. »

Je reprends pour que ce soit clair pour tous, article 6 de la Constitution Française : la loi doit être la même pour tous… Alors pourquoi des politiciens ont-ils jugé utile de voter des lois qui permettent aux experts en propriété industrielle d’avoir une autre loi, une autre justice qui tout à fait entre nous, est un déni de justice à peine voilé, qui met les experts en propriété industrielle au dessus des lois, et leur permet tous les abus aux dépends de leurs victimes ?

Simplement pour violer impunément tous les autres articles de la Constitution Française et bafouer les droits de l’homme de leur victimes…

Comprenez bien, si le commun des mortels perçoit les inventeurs comme des hurluberlus, il faut pourtant bien réaliser que tout ce qui se fabrique et se vend, que ce soit en grande surface ou dans n’importe quel petit magasin, a été créé, imaginé et réalisé à ses frais par un inventeur…

40% des produits qui se vendront dans 10 ans à peine, n’ont pas encore été inventés…  Sachant en outre que 90% des brevets d’inventions sont déposés par des inventeurs indépendants, cette arnaque organisée et soutenue par l’Etat français, dont j’ai été victime parmi des milliers d’autres victimes probablement, et de la même façon dans de nombreux pays, porte sur des centaines de milliards d’Euros au niveau mondial…

Si Paris vaut bien une messe, une telle somme vaut bien de se torcher le cul avec les droits de l’homme d’une bande d’hurluberlus, hein ?

D’autant que les états du monde entier participent à ces abus !

 

Mais le scandale de cet échange de mails ne s’arrête pas là…

Après vous avoir montré le scandaleux de l’existence de lois en violation de la Constitution Française, faites pour violer impunément les droits de l’homme des inventeurs, vous devez vous demander ce qu’il pourrait y avoir de pire, hein ?

Je cite Mr Pochart dans un mail du 18 septembre 2009, soutenu dans ses propos par Mr Derambure, pour m’inciter à porter plainte selon les lois établies et vues plus haut, non pour obtenir justice mais bel et bien pour me contraindre au silence et m’interdire ainsi de ne plus dénoncer les agissements de Mr Roland Nithardt leur confrère, qui n’a fait que respecter leur déontologie et fait ce que n’importe quel autre expert en propriété industrielle aurait fait, dixit les responsables du CNCPI :

« M. Quere,

Je fais suite à vos messages.

Statutairement, la chambre de discipline doit être saisie dans les conditions légales du code de la propriété  intellectuelle; à ce jour ce n'est pas le cas et nous ne pouvons que statuer selon notre procédure de conciliation en cas de difficultés. » 

Avez-vous trouvé ce qui choque ?

Un expert en propriété industrielle qui parle de conditions légales du code de la propriété intellectuelle… Le mot est lancé : « intellectuelle ».

Il peut sembler des plus curieux qu’une affaire de propriété industrielle soit régie par le code de la propriété intellectuelle, mais Mr Pochart, secrétaire du CNCPI le dit…

Un brevet, les droits d’un inventeur dépendent donc du code de la propriété intellectuelle, comme dans le cas de n’importe quel écrivain ou chanteur…

 

Alors pourquoi doit on déposer un brevet d’invention ?

 

La propriété intellectuelle c’est une chose claire, à partir du moment où vous pouvez prouver que vous avez créé une œuvre de l’esprit, cette œuvre vous appartient pour toute votre vie et 70 ans après votre mort…

 

Si une invention dépend du code de la propriété intellectuelle, comme le dit Mr Pochart soutenu dans ses propos par Mr Derambure, instance dirigeante du CNCPI, pourquoi diable les inventeurs doivent ils se ruiner dans des brevets pour protéger leur œuvre de l’esprit, et ce pour obtenir le droit de dire que leur œuvre leur appartient pendant 20 ans, alors que par définition leur œuvre, propriété intellectuelle donc, leur appartient pour toute leur vie et 70 ans après leur vie, dès que l’inventeur peut prouver qu’il en est le créateur, ce qui peut être fait avec une simple enveloppe Solleau ?

 

Simplement parce qu’il serait alors impossible de spolier un inventeur de ses droits sur sa création…

 

La propriété est un droit inviolable et sacré (article 17 de la Constitution Française) et pour vous spolier de vos droits sur une œuvre de l’esprit,  il faut que son créateur renonce de lui-même à ses droits…

Vous noterez ici le côté pervers et vicieux de ce système qui consiste par l’existence du brevet, à ruiner l’inventeur, par des annuités, des traductions et autres rédactions de brevets, et ce dans chaque pays, pour le faire renoncer à ses droits sans le lui dire…

 

Car là  est la seule raison d’être du brevet d’invention, ne vous y trompez pas.

 

Ainsi, n’importe quelle industrie peut s’approprier les oeuvres de l’esprit des inventeurs, sans leur verser le moindre centime…

 

D’autant que l’article 84-CBE impose à l’inventeur de divulguer tout son savoir faire, afin que tous puissent reproduire son invention, sans lui ! Ce qui facilite grandement les choses, il faut le reconnaître…

Pire encore, ce système se fait complice de crapules de la pire espèce, qui n’ont aucun état d’âme à avoir recours à l’esclavage, au chantage, aux menaces, et pire si besoin est…

Et ce sans aucun risque, car si un criminel est présumé innocent, une victime elle, en fait toujours les frais et doit se ruiner en frais d’avocats pour faire valoir ses droits…

D’autant qu’en France non seulement « les affaires en propriété industrielle » n’ouvrent pas droit à l’aide juridictionnelle, mais en prime, des lois anticonstitutionnelles protègent de la justice le maillon manuel de ce « système », à savoir les conseils en propriété industrielle.

Ces derniers ont même une déontologie qui stipule, comme me l’a écrit Mr Pochart, que quoi qu’ils fassent, ils ne sont pas responsables puisqu’ils sont payés pour le faire !

Et comme des lois iniques et gerbantes les mettent au dessus des lois des communs des mortels, tout est possible (abus de confiance, abus de position, chantage, intimidations, menaces…).

Ne vous y trompez pas, les experts en propriété industrielle sont le bras armé de ce système et en règle générale ils n’ont pas besoin d’aller si loin pour spolier les inventeurs, car le simple fait de déposer un brevet suffit…  Il ne reste pour eux qu’à attendre que l’inventeur se ruine en essayant de protéger ses droits… dans chaque pays, année après année…

Si vous avez de la chance messieurs les inventeurs, votre invention ne vaudra rien ou peu et le système vous ruinera en vous pompant vos revenus comme un véritable vampire et plus vous chercherez à protéger vos droits, plus vite vous serez ruinés…

Votre conjoint vous quittera si vous ne savez pas vous arrêter à temps, mais ça n’ira pas beaucoup plus loin.

 

A contrario, si votre invention vaut beaucoup d’argent, des crapules, des industrielles indélicats et même certains politiques n’attendront pas que le système fasse ce pourquoi il a été créé, et là je vous assure que le pire est devant vous…

Nous pouvons parler ici de l’affaire des puits de pétrole en feu, qui concerne une invention qui a généré des milliards de dollars, et qui a complètement ruiné son inventeur…

Il a été kidnappé avec sa famille entre autres choses, et de nombreuses personnes qui se sont penchées sur cette affaire ont soit été prises de violentes crises de dépression qui les ont acculées à « un suicide », soit elles ont vu leur véhicule avoir des problèmes de clef de contact du genre détonnant… 

 

Pour en savoir plus :

http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=prin...

Ce monsieur, vous ne le savez pas, nous a probablement sauvé la vie à tous avec son invention qui a permis de stopper en quelques mois, l’incendie de plus de 1.000 puits de pétrole, qui crachaient chaque jour des millions de tonnes de CO2.

 

De ce fait, il nous a accordé  un sursis avant la survenue de l’ère de la « stérilisation carbonique ».

Cet inventeur, dont je tairai le nom par respect pour toutes les victimes de ce système abject de protection industrielle, je le remercie ici, pour m'avoir donné le temps de pouvoir créer, mes inventions qui sont notre dernier espoir…

 

Mes revenons aux victimes de ce système, rien qu’à propos de mes crapules, j’ai déjà contacté 2 victimes sur une bonne dizaine déjà identifiées et j’ai trouvé une affaire les concernant, datant de 1999, et dans laquelle apparaissait le nom de Mr Jean Marie Lepen dirigeant du Front National.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/elf-le-pen-et-l-aquazole_492743.html  

En ce qui concerne mon invention, qui pourrait rapporter plusieurs centaines de milliards d’Euros chaque année, la situation est très différente pour la bonne et simple raison que la cupidité chronique de mes crapules a fait qu’ils se sont d’abord appropriés un moyen de contrôler les brevets avant d’en avoir le savoir faire…

Et voyant que je ne me laissais pas faire, ils ont déposé un brevet dans mon dos avec la complicité d’un de « ces mercenaires d’expert en propriété industrielle »…

Ma technologie étant extrêmement complexe, et comme je ne cédais pas à leur immonde chantage, ils se sont retrouvés avec un doigt dans le cul (passez moi l’expression)…  Par contre je suis toujours paralysé… Et ça, c'est loin d'être bon pour nous tous.

Le scandale est à son maximum, quand on se rend compte que cette technologie est d’un intérêt majeur, pour ne pas dire vital pour l’avenir de notre espèce, et qu’elle est paralysée par ces crapules et ce système de protection industrielle qui est une insulte aux droits de l’homme…

Là nous ne parlons pas seulement de violation des droits de l’homme, nous parlons de crime contre l’humanité !

Pourquoi des mots si durs ? Pour deux raisons en fait…

D’une part, car cette technologie nous offre une source d’énergie propre et renouvelable à l’infini pour moins cher que le charbon et d’autre part, c’est la seule technologie capable de prendre en charge le CO2 anthropique qui provoque le réchauffement planétaire et nous menace de « stérilisation carbonique ».

Et ce, que vous le croyiez ou pas, vous le constaterez en temps et heure, et ça ne sera plus long maintenant.

En sachant que le réchauffement planétaire coûte déjà la vie à 100.000 personnes par an et que la stérilisation carbonique nous menace tous d’éradication, parler de crime contre l’humanité est parfaitement justifié.

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de me croire et me prendre pour un dingue ou un paranoïaque… Pour un inventeur quoi !

Ceci dit, ce n’est pas moi qui ait fait voter des lois anticonstitutionnelles qui permettent aux experts en propriété industrielle tous les abus possibles sans aucune conséquence juridique… Ce n’est pas de la paranoïa, c’est juste la vérité… Et il faudrait être vraiment très stupide pour penser que de telles lois, aussi gerbantes, ont été votées pour que les dits experts  ne s’en servent pas…

Et ce n’est pas moi qui vais imposer aux Français une taxe carbone qui va vous coûter des milliards et mettre encore plus de gens dans la galère, alors que ma technologie existe…

C’est Mr Boorlo et Mr Sarkozy… La politique c’est vraiment moche, sérieux !

Non, ce sont ceux qui la font, qui sont moches... Désolé je n’aime pas l'hypocrisie !

En participant à des réunions d’inventeurs, j’ai découvert avec effroi que ces cas de spoliation et se genre de pratique scandaleuse et inique sont très loin d’être isolés, et que ce genre de crapule n’a aucune limite dans le sordide… Et ça va des menaces verbales de vous faire cramer vivant dans votre maison avec femme et enfant… Et jusqu’au kidnapping de votre petite fille à la sortie de l’école, pour vous inviter à être plus « réaliste », et il s’agit là de faits avérés qui sont réellement arrivés en France à des inventeurs.

Bien sûr, ces inventeurs n’en parleront probablement jamais publiquement, par peur des représailles, ce qui se comprend fort bien.

Messieurs les inventeurs, un responsable d’un service public m’a dit un jour : « si vous n’ avez pas 100 briques, ce n’est pas la peine de m’appeler ».

Et bien messieurs, si vous n’avez pas cette somme, il est inutile même d’envisager de déposer un brevet…  Si votre invention vaut peu ou rien, vous finirez SDF et si votre invention vaut beaucoup d’argent, votre vie et celle de vos proches pourraient être en danger…

Bienvenue dans le monde des inventeurs que des crapules immondes ont choisi pour nous. Et que ce système soit légalisé et même institutionnalisé n'y change rien... C'est un système abject !

En ce qui me concerne, ces crapules m’ont menacé de mort d’une façon quasi « innocente », avec une simple phrase qui devant un juge sera « discutable » et fera marcher à plein la présomption d’innocence des coupables et la présomption de culpabilité des victimes...

On m’a simplement dit : « Vous savez Mr Quéré, des gens qui disparaissent, il y en a tous les jours... » Ca fait gamberger une phrase pareille !

Ceci étant dit, ces crapules m’ont pourri la vie durant des années et je n’ai plus rien à perdre désormais…

Quant à disparaître, Mr Garnier est un spécialiste, il a déjà disparu sans laisser d’adresse ! Et à cause de lui et de ses complices, des gens qui vont « disparaître » à l’avenir, si je ne trouve pas un moyen de développer ma technologie, il y en aura beaucoup… Des milliards en fait…

 

Que vous me croyiez ou pas, à propos de la réelle menace du CO2 anthropique et de la « stérilisation carbonique » qui nous guette, m’importe peu, c'est la vérité, et le réveil sera brutal si nous ne nous y sommes pas préparés, je peux vous le garantir.

 

Inventeurs de tous pays, « bienvenue dans la réalité de la protection industrielle ! »

Sachant ces faits je vous conseille fortement de cesser de déposer des brevets d’invention, d’abord c’est une arnaque puisque légalement vous n’en avez nul besoin pour faire valoir vos droits ,et de plus en cas de problème, un brevet ne vous sert à rien sans moyens pour vous défendre.

 

De plus c’est un piège sans commune mesure où même les droits de l’homme sont bafoués en toute pseudo-légalité… Et inutile d’espérer un soutien quelconque si vous êtes victime de telles crapules… Vous serez seul, même les journalistes ferment les yeux et tournent la tête…

 

Vous êtes inventeur, si vous déposez un brevet, vous ne serez plus au mieux qu’une vache à lait, et au yeux de ces gens vous n’avez plus le droit d’être considéré comme un être humain.

 

Et bonne chance à tous, face au problème du CO2, on en aura tous grandement besoin.

 

Jean-luc Quéré

 

 

11/09/2009

Démonstration de ma technologie

 

Bienvenue dans la cinquième dimension... Ce que vous allez voir n'est pas senser exister !

Je préfère vous le dire car on me l'a tellement dit que parfois on peut se poser des question... En effet si on peut d'ordinaire croire ce que l'on voit selon une multitude de chimiste, physiciens, biologiste et un nombre encore plus incroyable de crétins de toutes sorte ce que vous allez voir n'existe pas et ne peut exister !

Il faut dire que si cela existait cela mériterait un prix Nobel de Chimie et un autre en physique !


De plus si cela existait ce serait un scandale, compte tenu du réchauffement planétaire et de la rarefaction des produits pétrolier de ne pas en parler non ?


Certains journalistes, après l'avoir vu de leurs yeux ont eut la franchise de me dire que si sa exister on en aurait déjà entendu parler et que donc... C'était une fumisterie !


Absurdité du raisonnement ou raisonnement par l'absurde ?


La question se pose...Clin d'oeil

 

 


Quoi qu'il en soit voici ce qui n'existe pas :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour information : Je suis invité a présenter ma technologie, qui ne devrait pas exister, de façon officielle lors d'une conférence internationale... Pour des raisons que je vous laisse imaginer je ne peux pas encore vous dire où cette conférence se fera ni même comment je m'y rendrais mais je ferrais mon possible pour mettre ma préstation en ligne dans les jours qui suivront...

 

Avantages de ma technologie :

 

- CAPTER le CO2 quelque soit le pH à température et à pression normales avec une efficacité très importante (ici à 80% mais j’ai atteint les 97% d’épuration et sur un mélange gazeux à 60% de CO2).

 

- Exploiter le CO2 dans un cycle du carbone artificiel à des fins de production d’hydrogène et d’électricité, permettant d’exploiter le CO2, aujourd’hui polluant majeur et véritable menace planétaire, comme un vecteur énergétique, via un cycle du carbone artificiel dont cet appareillage est l’embryon est la clef de voute technologique, en donnant ainsi accès à l’humanité à une source d’énergie propre et renouvelable à l’infini et à un coût inférieur au charbon.

 

- Permettre une transition douce de l’économie pétrole à une économie hydrogène : ma technologie permet d’obtenir de l’hydrogène à l’état natif, directement exploitable comme source d’énergie contrairement à toute autre méthode contemporaine de production d’hydrogène où ce dernier est un vecteur énergétique et ne peux en aucun cas être considérer comme une source d’énergie.

 

- Créer des millions d’emplois nouveaux à travers le monde et relancer l’économie mondiale…

 

Mr Obama en a rêvé pour l’avenir de l’économie américaine, à grand renfort de milliards injectés dans la recherche américaine…

Moi je l’ai fait, en France, sans moyens, et avec des dizaines d’imbéciles pour me tirer dans les pattes et des crapules pour pseudo-associés qui sont allés jusqu’au bout de leur ignoble chantage d’abandonner les brevets, pour me contraindre à l’esclavage à vie… Brevets qui, comble du grotesque, furent déposés sans mon concours, dans mon dos et donc sans mon savoir faire par Mr Nithardt, agent expert aux brevets peu regardant, mandaté par ces crapules, avec la complicité passive d’organisme comme l’INPI ou l’OEB senser protéger les inventions et le suppose t’on à tord les inventeurs et donc, comble du ridicule et du scandale, ces brevets  n’ont aucune valeur hormis celle de me paralyser en France et peut être ailleurs et me contraigne à ne vous montrer que ce qui fût déposer pour éviter toute divulgation…C'est d'ailleurs la raison pour laquelle cette vidéo ne fut pas mise en ligne plus tôt puisque j'ignorais tout de ce qui fût déposer dans mon dos et que je n'ai eut accès à la partie technique du brevet que le 15aout dernier après sa publication au journal officiel ! Scandale quand tu nous tiens... Et Mr Nithardt se cache encore derrière sa pseudo-déontologie pour me dissimuler toutes les pièces !


La pourrititude c'est vraiment quelque chose !

 

Les dirigeants Français semblent s’en foutre (On m’a même conseillé de quitter le pays !) et préfèrent imposer mes concitoyens les plus pauvres avec une taxe CO2 (qu’ils seront les seuls à payer) et semblent bien décidés à me laisser quitter le territoire…

 

Bon, voyons si j’interprète bien la situation : on me pousse donc à choisir entre un exil à grands coups de pieds au cul ou à devenir clochard dans ce beau pays qu’est la France en me forçant ainsi à regarder ma planète se dégrader sans rien faire… Le choix semble cornélien !En pleurs

 

 

Maintenant la question qui me rend malade car sa dépasse ma logique et ma capacité de compréhension du genre humain c’est pourquoi ces pourris, qui m’ont déjà rouler dans la farine et ce sont approprié plus ou moins légalement 50% des droits aux brevets plutôt que d’être juste correct et enfin correct dirais-je préfère soutenir une crapule déjà partie sans laisser d’adresse et qui va aller au bout de son ignoble chantage en abandonnant les brevets ce qui va leurs faire perdre tout l’argent qu’ils ont donner à cette crapule ?

 

Car soyons franc cette technologie va peser des centaines de milliards d’euros et 50% des droits pour être honnête une fois dans leurs vie c’est pas cher payer non ?

 

Apparemment sa les dépasses, ils préfèrent tout perdre plutôt que d’être honnête et correct…

Moi je ne me mettrais pas en position d’esclavage pendant 20 dans l’hypothèse hypothétique qu’un jour, peut être, ils respecteront enfin leurs engagements alors qu’ils continuent encore et toujours de se torcher le cul avec leur contrât… Ils ne veulent pas comprendre leur intérêt… Tempi !

 

Bah… Vous connaissez la petite histoire du scorpion et de la grenouille ?

 

Un scorpion voulait traverser la rivière mais ne sachant pas nager il demanda à une grenouille de le faire traverser sur son dos… La grenouille bien que réticente à rendre service au scorpion fut convaincu par ce dernier quand il lui dit que si il la piquait il finirait lui aussi au fond de la rivière…

La traverser commença donc… et se passa sans encombre jusqu’au milieu de la rivière ou, le scorpion piqua la grenouille…

 

La grenouille étonnait lui dit : Pourquoi ? Toi aussi tu vas mourir !

Et le scorpion répondit : Je le sais bien et il ne faut pas chercher à comprendre ma pauvre amie… C’est dans ma nature je n’ai pas pu m’en empêcher…

 

 

Et bien mes pseudo-associés c’est pareil, c’est pas dans leurs intérêts mais c’est dans leur nature…

Ils sont pourri jusqu’à la moelle et ils ont pas pu s’en empêcher…

Et sa ne sert à rien de chercher à comprendre de tel crapule il faut juste les éviter comme la peste…

Ils sont pourri par leur cupidité et à la première occasion ils vous causeront du tord car c’est dans leurs natures…

La pourrititude c’est une maladie grave pour laquelle il n’y a pas de traitement…

 

Evitez les et laisser les entre pourris si vous ne voulez pas finir comme la grenouille !

 

Faite passer le relais...

 

Chacun sa route, chacun son chemin... Passe le méssage à ton voisin !

 

 

 

27/08/2009

scandale du CO2 et de l'innovation en France

 

Avant toute chose il est à signaler quelques chose d’assez incroyable… Des lecteurs remettent toute mon histoire en question à cause de mon orthographe ! La question qu’ils se posent c’est ''Comment un individu aussi intelligent peut-il faire autant de fautes ?'' Et la réponse c’est que forcément ce n’est pas possible et donc mon histoire… Faut il être prétentieux quand même pour oser croire que sous prétexte que quelqu’un est intelligent, celui-ci doit être doué pour tout !

99% de la population Mondiale ne parle pas Français… Est-ce que cela veut dire qu’ils sont tous stupides ? Un peu de modestie aux francophones s.v.p…

J’aimerais vous expliquer pourquoi dans ma jeunesse j’ai fait un tel blocage sur l’orthographe, ce qui est resté,  mais on me taxerait encore de me disperser… Alors…

Certains lecteurs de ce blog me taxe d’être difficile à comprendre, taxent mes textes d’être limite orduriers et truffés d’insultes… Tout ceci est sûrement vrai mais comme ce blog est une lettre ouverte à tous et à toutes et surtout à ces crapules qui me pourrissent la vie depuis des années pour pouvoir se mettre en position de me spolier davantage que ce qu’ils ont déjà fait… Qui pratiquent en France et peut être ailleurs et en toute impunité l’esclavage, des abus de toutes sortes (chantage, abus de confiance, dissimulation, menaces et j’en passe !), qui m’ont complètement ruiné et tout ça pour avoir toujours plus… Et avec un résultat nul car je ne céderai plus jamais à leurs ignobles chantages… Lesquels chantages me conduiraient sans aucune contre partie et de façon plus qu’évidente compte tenu de mon expérience avec ces individus à être leur esclave durant au moins les 20ans à venir ce qui ne m'intéresse guère et vous le comprendrez aisément.

J’ai essayé je vous assure de discuter avec ces êtres méprisables, de trouver un compromis et à plusieurs reprises et à mes seul dépends afin de débloquer la situation et à chaque fois pour toutes réponses, abus de confiance et foutage de gueule… C’est épuisant des gens si malhonnêtes.

 

Aujourd’hui nous en sommes où ?

 

Le gérant auto-proclamé par chantage et différents abus de confiance et qui continue de se torcher le cul avec ses engagements et obligations, soutenu par tous ses associés sans qui il n’a aucune légitimité et que l’on peut donc qualifier à juste titre de complices est parti sans laisser d’adresse…

Ces associés aimeraient faire croire que ce conflit se limite à moi et Finercor et qu’ils n’y sont pour rien… Eux qui ont acheter des morceaux de mon invention à ce Mr Garnier pour 125000 euros dans mon dos, en rupture de contrat et qui se présentaient jadis comme des victimes de celui qu’ils soutiennent tous aujourd’hui… Mr Garnier, gérant ne donnant aucune nouvelle depuis février 2008 et qui est parti sans laisser d’adresse ! Je pourrais vous dire qu’il me doit encore 85000 euros d’investissements auxquels s’ajoutent les frais de brevets et d’expertise dans le cadre de ces engagements initiaux et qu’il a laissé des ardoises très importantes un peu partout (Il doit dans les 10000 euros au cabinet aquinov et autour de 15000 aux cabinets Breese et Darembure), tout ça mes pseudo-associés le savent mais ils le soutiennent envers et contre tout. Et quand je parle d’esclavage c’est la vérité, moi je suis Rmiste et depuis des années, à mes frais, je travaille sans la moindre forme de rémunération en subissant les pressions et les chantages de cette crapule et de ces complices tandis que lui a réellement encaissé 125000 EUROS sur ma seule affaire dans le même temps… Versés par ses complices qui on dû y trouver leur compte (via fuite de capitaux, blanchiments d’argent ou magouille fiscale même si je ne peux le prouver) sinon ils n’auraient aucun intérêts à le soutenir au point d’en perdre leurs investissements !

Je n’ai toujours aucune réponse d’aucun de ces individus à mes innombrables mails, pas plus qu'aux recommandés que je leur ai envoyés et ce depuis que leur dernière tentative d’abus de confiance en janvier dernier soit tombée à l’eau…  Et il y a bien eu quelques essais d’intimidation et de manipulation mais quand la corde est usé ça ne mène plus à grand-chose vous le savez bien…

Bien sûr ils m’ont fait chanter : Ou je cédais à leur chantage en leur communiquant tout afin de pouvoir me spolier ou de ce mettre en position de me spolier (comme si on pouvait mettre 10ans de sa vie sur la table ou le griffonner sur un bout de papier de façon clair et à plus forte raison des choses extrêmement complexes qui sont dans ma tête et qui ne sont même pas sensées exister…) et ainsi m’empêcher à titre définitif de pouvoir me défendre et pour continuer en toutes impunité leurs saloperies qui m’ont conduit à être un assisté social au RMI, un parasite de la société pour ces gens là à les écouter, une victime de leur action à mon sens ou bien, en rupture de contrat ils abandonnaient les brevets et les font tomber sans même m’en avertir dans le domaine public… Ce qui semble être le cas, même si n’ayant aucune information depuis près de 2ans hormis des menaces qui s’apparentent à des intimidations c’est difficile à affirmer avec toutes les dissimulations dont je fais l’objet...

 

Les recours en justice sont court-circuités : Ils m’ont complètement ruiné et une affaire en propriété industrielle outre le fait de ne pas donner droit à l’aide juridictionnelle, coûte une fortune… Un avocat spécialiste me demande la bagatelle de 25000 euros juste pour regarder le dossier et m’annonce clairement qu’outre le fait qu’obtenir une décision de justice  pourrait prendre des décennies et que même si un tribunal statue, faire appliquer une décision de justice Française à l'étranger, y compris en Europe peut prendre encore plus de temps… Le Gérant imposé au dernière nouvelle étant en Espagne et ne répondant ni aux mails, ni au téléphone et les recommandés revenant avec la mention n’habite pas à l’adresse indiquée, une telle procédure en dehors de me ruiner encore plus ne mènera de toute évidence à rien… Déni de justice plus que flagrant ou comment se mettre au dessus des lois ? La justice des riches et celle des pauvres quoi… Vive la Justice… Vive la République… Vive la France ! Comme disait le Général…

Ses associés, Mr Protain par exemple, qui lui, me promettait son soutien naguère pour m’inciter à signer un contrat de copropriété normalisant des cessions illégales et tous les autres associés le soutiennent sans le préciser par écrit après avoir versé à cet escroc plus de 125000 euros à ma connaissance (confère les actes de cession illégale et qui me furent dissimulés pendant des années avant de m’être imposés par chantage) alors qu’ils savent pertinemment qu’il est en train de mener à bien son ignoble chantage avec leur complicité et celle de Mr Nithardt agent au brevet et que tous leurs fonds seront perdus… Mais ce ne sont pas des complices non… Ils aiment juste donner de l’argent à un escroc et le jeter à la poubelle en le soutenant… Je vous l’ai dit, ils ne sont pas normaux ces gens là mais on ne sait pas tout…

Depuis plusieurs mois maintenant je dénonce via ce blog les agissements de ces criminels en cols blancs et de tout ce système qui fragilise les inventeurs indépendants et apporte une forme de complicité passive à des êtres aussi sordides.

Je ne reviendrai pas ici sur les dysfonctionnements des nombreux organismes publics qui confinent à la complicité et qui m’ont conduit à rencontrer cette crapule de Mr Garnier, lequel m’a quand même été présenté par le biais d’une structure publique qui accueillait dans ses propres locaux une société écran (Segitech) de cet individu dont la gérante est sa femme et n’ayant aucune activité propre et qui n’est en fin de compte qu’une boîte au lettre servant à piéger des inventeurs…

Je ne reviendrai pas ici sur l’INPI qui a accordé un brevet dont je suis le seul inventeur à une société étrangère sans aucune vérification sur les droits de cette société, pour encaisser son chèque alors que j’avais signé un contrat avec une société Française qui a disparu du dossier avant même d’avoir déposé le brevet sans que j’en soit même informé avant des mois et ce en rupture de contrat rendant ainsi possible les innombrables abus (esclavage, cession illégale, peut être aussi blanchiment d’argent et fuite de capitaux hors de France…).

Et je ne jette pas la pierre qu’à l’INPI, l’OEB a fait de même et il est probable que pour toucher leurs chèques ce genre d’organisme à travers le monde soit peu regardant sur les droits des inventeurs… D’ailleurs ils existent pour la protection industrielle et en aucun cas pour la protection des inventeurs… Lesquelles si ils sont spoliés doivent avoir recours aux tribunaux compétents et engager un marathon de plusieurs décennies pour leur plus grande ruine qui ne conduira à rien d’autre comme vu plus haut. Et vu les tarifs que ces organismes pratiquent, ceci ressemble plus à un racket organisé qu’à un système assurant réellement la protection des inventeurs et des inventions, lesquels inventions peuvent être déposées, incomplètes et sans le concours de l’inventeur sans que personne ne soit choqué d’une situation aussi scandaleuse... Ce qui fut le cas, grâce à la complicité de Mr Nithardt, expert en propriété industriel, lequel, comble du sordide et pour se justifier le reconnait dans ce mails :

De : Roland Nithardt [mailto:roland.nithardt@nithardt.ch]
Envoyé : mardi 17 février 2009 09:08
À : QUERE JEAN LUC
Objet : Re: APPEL DE CE JOUR

 

Monsieur Quere, Bonjour

Il m'a été rapporté que vous avez harcelé à plusieurs reprises mes collaboratrices du Cabinet Nithardt et Associés SA de Mulhouse.

Je me permets de vous rappeler que le mandat de gestion de brevets qui vous concerne a été confié à la société Cabinet Roland Nithardt, Conseils en PI , SA qui se trouve à Yverdon les Bains en Suisse, et que le Cabinet de Mulhouse n'est ni en droit de vous répondre et en outre ne connait pas les dossiers.

Ce mandat  a été confié au Cabinet par Monsieur GARNIER qui représente l'ensemble des copropriétaires dont vous faites partie, selon des accords qui ont été signés entre vous. En conséquence, en raison des obligations déontologiques qui sont imposées à notre profession, nous ne pouvons répondre qu'aux personnes habilitées, en l'occurrence Monsieur GARNIER.

Je vous signale que, contrairement aux affirmatiopns insensées que vous divulguez, mon Cabinet communique très bien et très facilement avec Monsieur GARNIER, qui n'a pas disparu sans laisser d'adresse, comme vous le prétendez stupidement sans avoir fait une quelconque vérification (comme je vous ai conseillé de le faire, si vous ne faites confiance à personne !).

Je vous demande avec insistance d'arrêter de harceler mes collaboratrices et de nous menacer sans aucune raison puisque nous avons effectué le travail qui nous a été confié avec professionnalisme, même en l'absence de toute coopération efficace de votre part.

Je vous demande de ne pas dépasser certaines limites dans vos agissements épidermiques, parce que je serais tenté de déposer une plainte pour diffammation à votre égard.
SAentiments distingués

Roland Nithardt

 

Et j’ajouterais même et surtout en l’absence de toute coopération de ma part, moi, le seul inventeur… Faut en avoir pour être aussi abject mais ceci démontre bien qu’il a osé déposer moyennant finance un brevet dans mon dos dans des conditions telles que sa déontologie lui interdit de m’informer mais qui doit donc l’autoriser à déposer un brevet dans le dos des inventeurs et en abusant de leurs confiances ? J'attends une réponse du CNCPI (Conseil de l’ordre Français des experts en propriété industrielle) à cette question… patience.

Et comble du sordide de cette crapule il me menace de porter plainte pour diffamation à son égard si je dépasse certaine limites… Ce blog en étant de toute évidence une il m’a confirmé il y a déjà un mois qu’il déposerait plainte… Le temps bien sûr de monter le dossier… Il lui faudra encore un peu de temps pour trouver des arguments à me reprocher tout en essayant d’expliquer de façon pseudo-honnête ses abus de confiance et de position envers moi et ses dissimulations qui confinent à la dissimulation de preuves mais que sa pseudo-déontologie lui autorise si je l’en crois… Patience donc…

Par contre, à titre gracieux ou moyennant finance et encore dans mon dos le brevet déposé en janvier 2008 sans m’en parler a été depuis profondément modifié en abusant encore de ma confiance lorsque j'essayais d’arranger les choses pour sauver ma planète et ainsi empêcher tout nouveaux dépôts à l’avenir alors que de toutes évidences les frais (taxes) relatifs au brevets ne seront pas payer par mes pseudo-associés en rupture de contrat et ils vont ainsi aller au bout de leur ignoble chantage après avoir neutralisé toutes possibilité de nouveaux dépôts, ce qui va foutre en l’air près de 10ans de ma vie et me faire perdre tout l’argent que j’y ai mis… Pourrititude quand tu nous tiens… Et pire encore, va profondément gêner  tout développement de cette technologie et mettre en péril la survie de l’espèce humaine et de toute forme de vie évoluée sur la surface de la Terre… La pourrititude c’est vraiment quelque chose d’extraordinaire…

 

Quand au gérant auquel il me renvoi, il est parti sans laisser d’adresse et je n’en ai aucune nouvelle depuis février 2008 en rupture de contrat mais il n’est plus a ça près... La pourriture c’est vraiment quelque chose d’incroyable... Et le comble du scandale c’est qu’aucune vérification n’a été faite par l’organisme impliqué (OEB), c’est à se demander si on leur a fourni des faux documents ou si pour toucher leur chèques ces organismes sensés protéger les inventions sont prêts à tout… La question se pose et dans tous les cas, c’est scandaleux et on doit en avertir les inventeurs, qu’au moins ils sachent où ils vont mettre les pieds avant de se ruiner.

 

Maintenant que mes textes soit limites orduriers à l’encontre de mes pseudo-associés est plus que probable mais si on doit parler avec correction à des gens corrects… On ne peut évidemment que parler en des termes limite orduriers à des…  (je vous laisse finir la phrase) 

Lesquelles de toutes façon ne comprenant pas la correction ne peuvent en aucun cas comprendre autre chose sans prendre tout signe de conciliation pour une forme de faiblesse et s’en servirent de façon systématique pour chercher à vous abuser davantage... Curieuse mentalité… Bah ! Faut pas chercher à comprendre des gens atteints de pourrititude avancée… Ils ne sont pas normaux ces gens là !

Et puis je n’ai ni la patience, moi qui fût naguère des plus patients, ni l’envie d’être correct avec ces gens là… Pour ce à quoi ça mène… La dernière fois ça m’a couter 2 ans de ma vie et 1500 euros et pour un RMISTE c’est une véritable fortune et ça m’a même coûté un boulot qui aurait pu me sortir de cette galère du RMI car en rupture de contrat ce Mr Garnier m’a imposer un RDV encore stérile pour m’abuser sans se soucier de mon emploi du temps et toujours avec mépris pour ses engagements contractuels… ayant du choisir entre ce RDV et mon travail j’ai fini par être viré… Normal vous me direz car c’était loin d’être la première fois…

 

Je pourrais parler de ce qu’ils m’ont fait subir durant des heures, ces gens là sont d’un sordide et d’une bassesse à faire vomir. Et le pire c’est qu’ils s’habillent en costume cravate et vous regardent de haut avec leur langage de la haute société… Moi, sérieux, si j’avais fait la moitié du quart du commencement de ce que ils m’ont fait subir à quelqu’un, je ne pourrais plus me regarder dans une glace sans me donner envie de vomir… Messieurs, vous êtes écœurants vous pouvez vous déguiser en gens présentables et faire bonne impression vous savez ce que vous êtes et je préfère être à ma place qu’à la vôtre car tout ce paie à un moment ou à un autre et comme je l’ai déjà dit à Mr Garnier, si Dieu existe, à votre mort je sais où sera votre place... Et je le confirme comme une évidence… Maintenant chacun vit avec sa conscience et ses croyances…

 

Bref, dans un des articles (j’accuse) je les accuse tous de crime contre l’humanité et de crime contre toute forme de vie évoluée sur cette planète et ceci n’est même pas exagéré.

Leurs agissements sordides paralysent ma technologie depuis près de 5ans maintenant or ma technologie est la seule à pouvoir inverser le processus de réchauffement planétaire et par effet papillon (confère théorie du Chaos) on peut considérer que par pure cupidité ces êtres méprisables sont co-responsables des effets toujours croissants des dégradations climatiques qui sont responsables de la mort de (déjà) 300000 personnes par an et d’un taux d’extinction d’espèces de 100 à 1000 fois supérieur à la normale… Et ce n’est malheureusement qu’un triste début…

Je m’explique :

Mine de rien l'humanité à émis en plus d’un siècle suffisamment de CO2 pour rendre l'air de la planète irrespirable et si nous vivons encore c'est grâce aux océans qui en absorbent en masse... Mais jusqu'à quand ?

Car cette réaction chimique de dissolution du CO2 par les eaux est réversible faut le savoir… Le jour ou les océans ne pourront plus capter tout ce CO2 il y a un risque énorme qu'ils relâchent tout le CO2 capté durant plus d’un siècle dans notre atmosphère de façon rapide et brutale ce qui aura pour effet d'éradiquer toute forme de vie évoluée à la surface de la terre et ce en quelques mois voire quelques années en provoquant une horrible maladie d’empoisonnement du sang aux CO2…
Ceci est connu par les spécialistes qui pensent que ce phénomène sera lent et s'étalera sur plusieurs siècles rendant impossible ce danger à court terme...

Ils ont tord. Le CO2 dont on parle (plusieurs centaines de milliards de tonnes) est issu du pétrole et produit dérivé et il a été retiré du cycle de la vie depuis des millions d'années…

Ces spécialistes s'appuient sur les connaissances que nous avons sur le CO2 observées dans le passé pour dire de telles affirmations or le CO2 anthropique n'a pas été en relation avec l'atmosphère et les océans depuis des millions d'années et depuis la vie a évolué avec des taux de CO2 très bas... La terre pouvait compenser un ajout de CO2 brutale et elle l’a déjà fait par le passé lors de grands incendies ou lors d’activités volcaniques mais le CO2 que nous émettons depuis un siècle  est très différents… Pas d’un point de vue chimique ni d’un point de vue biologique… Il est différent car en quantité monstrueuse et émit pendant une période très importante et sans aucune compensation en terme de biomasse…

Je m’explique encore… Dans le passé il y a eut des activités volcaniques qui ont émis du CO2 en importance… La vie a compensé dans les années qui ont suivi ce type de catastrophes pour absorber ce CO2 et les océans ont joué un rôle de régulateur…

De même, de gigantesques incendies ont dû se déclarer comme on en observe un peu partout encore aujourd’hui et libérer des millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère mais ceci étant ils libéraient aussi des surfaces très riches des cendres de ces incendies pour la végétations qui réparait les dégâts dans les décennies suivantes…

 

Aujourd’hui et depuis plus d’un siècle nous émettons des millions de tonnes de CO2 chaque jour, des centaines de milliards de tonnes chaque année sans aucune compensation en terme de biomasse… Bien sûr la végétation a été dopée par cette excès de CO2 mais nous coupons nos forêts à un rythme effréné ce qui rend cette compensation végétale quasi neutre voir déficitaire…

Bien sûr et heureusement les océans de la planète qui représentent en superficie les ¾ de notre monde ont joué leur rôle de régulateur sur le CO2, et maintiennent depuis plus d’un siècle et malgré nos émissions toujours plus croissantes de CO2 un taux de CO2 suffisamment bas pour protéger la vie mais… Car il y a malheureusement un mais ce mécanisme chimique de dissolution du CO2 à une limite et il est réversible.

Avant toute chose un cours élémentaire de la chimie du CO2 :

 

Le CO2 est un anhydre d’acide, c’est un gaz à température ambiante qui en se dissolvant dans l’eau forme un acide, l’acide carbonique, qui lui-même se décompose en hydrogénocarbonate puis en carbonate  selon :

CO2 + H2O (-----------) H2CO3  (----------------) HCO3-   et H+  (----------------) CO32-  + H+

 

Ces réactions sont réversibles c’est à dire que si le CO2 en présence d’eau peut former de l’acide carbonique qui lui-même étant instable peut relâcher un proton (acide H+) et devenir un hydrogénocarbonate (HCO3-), puis en bicarbonate (CO32-)  les réactions inversent se font tout aussi facilement ; ainsi les hydrogénocarbonates en présence d’acide forme de l’acide carbonique qui lui-même peut se retransformer en CO2 gazeux…

 

A cause de ce mécanisme de réversibilité le CO2 ne peut se dissoudre qu’à certain pH (Considéré supérieur à 6,8 ).

Maintenant la disparition d’une ou plusieurs de ces molécules peut déplacer ces mécanismes vers l’un ou l’autre de ces composés dans la limite de certaines constantes (solubilité et précipitation)…

 

Ainsi si par la présence d’ion OH- les ions H+ disparaissent du système, on pourra dissoudre encore et toujours plus de CO2.

Par contre dans un milieu acide (avec ion H+ en excès) les ions HCO3- vont se transformer en acide carbonique puis en CO2 ce qui empêchera toute dissolution du CO2 d’où la nécessité d’avoir un milieu basique ou neutre sinon le CO2 même si il se dissout est libéré aussitôt formé par action des acides sur les hydrogénocarbonate… Et ceci bien évidemment selon les connaissances actuelles…

Ma technologie exploite d’autre possibilité pour réaliser ce qui est impossible selon ce que je viens de dire mais j’y reviendrai plus tard.

Le CO2 a joué un rôle prépondérant et joue encore un rôle majeur dans la vie.

Inutile de vous rappeler sont rôle majeur dans la photosynthèse ?

Sans CO2 il n’y aurait pas de photosynthèse telle que :

 

(CO2)n +( H20)n + n énergie lumineuse --------------------)  (CH20)n  +  nO2

 

n étant un nombre de fois et le composé noté par facilité (CH20)n étant des oses ou hydrate de carbone, composé sous multiple formes en fonction du nombre n (glucose, fructose…) et de différents paramètres physiques dont on se moque ici.

Ceci étant exposé, pour bien montrer le rôle essentiel du CO2 dans la photosynthèse afin que les plantes puissent produire les sucres sous différentes formes qui sont la base alimentaire de tous les êtres vivants via la chaine alimentaire (hormis une forme de vie découverte au large du japon mais je ne dois pas m’égarer...).

 

Maintenant si le CO2 joue un rôle prépondérant dans la photosynthèse, il joue un rôle tout aussi prépondérant dans la respiration de tous les organismes (sauf ceux au large du japon mais on commence à peine à se pencher sur ces organismes et ce n’est toujours pas l’objet).

Parlons de vous et de votre respiration… Savez vous pourquoi vous respirez ? Je sais ça à l’air d’une question stupide… Pour vivre évidemment !

Mais plus encore pour que votre sang puisse apporter à vos cellules de l’oxygène qui va servir de comburant dans les réactions chimiques qui vont permettre à votre corps de pouvoir fonctionner… Et ainsi de rejeter du CO2 via votre sang et vos poumons en sens inverse à l’oxygène…

Selon en résumer :

 

Hydrate de carbone + O2 -----------énergie ---------) CO2 + H2O en simplifiant beaucoup

 

Ce qui énonce une nécessite à laquelle on ne prend garde c’est que l’acte de respirer impose 2 impératifs… Capter de l’oxygène et rejeter du CO2… Car si nous pouvons respirer c’est que nous captons de l’oxygène et aussi que nous pouvons rejeter du CO2 et ceci bien qu’évident est rarement pris en compte.

Si nos cellules ont accès à de l’oxygène mais ne peuvent rejeter le CO2  ce qui arrivera si le taux de CO2 dans l’air devient trop élever elles vont mourir par asphyxie tout aussi bien que si elles manquaient d’oxygène… Plus le taux de CO2 augmentera et plus les dégâts sur nos corps seront important…  Jusqu’à la mort… mort peu réjouissante, si il en est, car pouvant trainer en longueur avec des pertes de certain membres les plus éloigner du cœur et donc alimentés par un sang surchargé en CO2…

Que les soit disant experts du climat soient dépassés et disent des conneries comme on le lit souvent sur les forums et autres articles c'est une évidence... Le CO2 anthropique a de lourdes conséquences et son taux dans l'atmosphère, relativement bas (400ppm environ) n'est pas le seul impact qu'il a... LOIN DE LA !
Les experts parle d'un doublement du taux de CO2 dans l'air pour expliquer le réchauffement planétaire mais le CO2 n'agit pas seulement sur l'air... Depuis plus de 100ans nous émettons chaque années des milliards de tonnes de CO2, des centaines de milliards de tonnes de CO2... Pourtant le taux de CO2 dans l'air reste toujours très bas (400ppm) alors qu'avec tout ce qu'on a émis son taux dans l'air devrait avoir tué toutes forme de vie évoluée sur la surface de notre Terre et nous avec.

Si nous sommes toujours en vie c'est que les océans, immense éponge à CO2 en dissolvent des quantités gargantuesques... La chimie des océans a dû considérablement changer au cours du siècle passé et il est de notoriété que les océans aussi ont un impact important sur le climat (ex du gulf stream).

Les glaciers sont en recul partout sur la planète... L'arctique fond si vite qu'il n'y aura probablement plus de banquise en 2015/2020.

Maintenant la principale menace du CO2 anthropique n'est pas le changement climatique...

Les océans ne vont pas pouvoir absorber tout ce CO2 plus longtemps.

Y a des limites à tout et des rapports tombent confirmant que les océans captent de moins en moins de CO2. Le risque majeur c'est que les océans cessent de capter le CO2, car outre le fait que nos émissions vont s'accumuler dans l'atmosphère et ainsi accentuer le réchauffement climatique, l'augmentation de la températures des eaux et son acidification  risquent d'amorcer un relargage monstre de CO2... Ceci est connu par les scientifique qui pensent que ça prendra plusieurs siècles... Mais comme je l’ai déjà dit, ils font erreur à mon sens, ce relargage monstre (et on parle en centaine de milliard de tonnes) pourraient bien au contraire être très rapide par des mécanismes d’auto-amplification (plus de CO2 dans l’air égal plus de chaleur au niveau des eaux de surface égal plus de CO2 émis) et pourrait atteindre des conséquences critiques et incontrôlables non pas en plusieurs siècles mais en quelques mois jusqu'à rendre irrespirable notre air et menacer d'extinction toute forme de vie évoluée à la surface de la planète.

Les signes avant coureurs de cette libération monstre de CO2 sont déjà observables mais encore faut il savoir où regarder dans le flot d’information dont on nous accable :

-Libération de méthane gelé depuis des millions d'années par augmentation des températures des océans…

- Disparitions des coraux pour exemple criant par acidifications des océans par le CO2...

-Ralentissement des capacités de captation du CO2 par les océans...

-Réchauffement des eaux de surfaces…

 

Le jour où les océans ne pourront plus capter de CO2, l’inversion du système va s’enclencher… Déclenchant une libération monstre du CO2 anthropique…

Je rappel que cette libération monstre de CO2 sera incompatible avec les formes de vie les plus évoluées, l'air deviendra irrespirable et toute forme de vie incapable de s'adapter à ces nouvelles conditions en quelques mois sera purement et simplement éradiquée…

Ceci est effrayant mais c’est seulement la vérité aussi cru soit elle et j’espère ne jamais voir et vivre cela... Maintenant il y aura toujours des imbéciles pour vous dire que la Terre n’a jamais connu ce phénomène et que sa n’arrivera pas… Et ils auront raison en partie… Ce CO2 anthropique étant bloqué sous forme d’hydrocarbure depuis des millions d’années effectivement la terre n’a jamais connu ça mais ça risque de changer sous peu  ne vous déplaise…

Maintenant soyons honnête, ce mécanisme, même si c’est dur à accepter semble s’amorcer et si ma technologie n’est pas suffisamment développée avant ce relargage monstre du CO2 par les océans rien ne pourra endiguer cette catastrophe.

 

Pourquoi ma technologie serrait seule capable d’endiguer cette catastrophe ?

 

Pour plusieurs raison en fait :

 

                                   -D’une part ma technologie a une capacité de captation/dissolution du CO2 absolument époustouflante estimée à au moins un milliard de fois supérieur à un mécanisme de dissolution naturelle par l’eau. Plusieurs millions de fois supérieurs à celles de toutes les technologies de captation du CO2 existantes que ce soit du projet castor ou de CO2 solution.

 

                                   D’autre part ma technologie s'affranchit des contraintes physico-chimiques inhérentes aux propriétés du CO2… Par exemple ma technologie peut dissoudre du CO2 en milieu très acide et en quantité monumentale ce qui nous offre la possibilité d’avoir accès à une source d’énergie propre, renouvelable et en quantité illimité...

Une des technologies dérivée nous permet ainsi en exploitant cette propriété d’obtenir par action du CO2 sur l’eau et par des procédés chimiques sur lesquels je ne m’étalerai pas d’obtenir donc de l’hydrogène à l’état natif…

 

Or vous n’êtes pas sans savoir que le frein le plus important au développement-de l’économie hydrogène qui est tout de même bien développé  (pîle à combustible, véhicule électrique, turbine thermique) est que l’hydrogène est aujourd’hui un vecteur énergétique… A savoir que nous avons besoin d’énergie fossile (Charbon, méthane, pétrole) pour le produire… Ce qui d’un point de vue énergétique et économique est quasi neutre et d’un point de vue environnemental est inintéressant...

Ma technologie inverse toute la donne, car permettant de produire de l’hydrogène natif, directement exploitable comme source d’énergie sans apport d’énergie fossile et donc sans émissions de CO2… Dans ma technologie l’hydrogène n’est pas un vecteur énergétique mais une source d’énergie propre et renouvelable à l’infini et le CO2 n’est plus le déchet ultime si encombrant que l’on va nous taxer pour notre plus grande ruine mais devient un vecteur énergétique à haute valeur ajoutée ce qui pourrait doper l’implantation de ma technologie au niveau industriel de façon mondiale et nous aider à répondre à deux problèmes majeurs…  Un besoin toujours croissant d’énergie et une problématique émissions toujours croissante de CO2 qui est désormais devenu un problème quasi vitale pour notre monde…

Pourquoi payer des millions,voire des milliards de taxe sur un déchet (le CO2) alors qu’il peut servir de vecteur énergétique et générer des millions voire des milliards de chiffre d’affaires et créer des millions d’emplois à travers le monde ?

Le problème évidemment c’est que moi et ma technologie nous sommes coincés par ces crapules et ce système à la con depuis 5ans et que je n’y peux rien à part râler et hurler mon désarrois et ma rancoeur sur ce blog … Scandale quand tu nous tiens !

 

Le gouvernement Français est informé mais ne fait rien… Certains internautes pensent que c’est parce que je ne suis pas pris au sérieux… Enfin, simple remarque mais avant de penser à taxer les foyers les plus pauvres d’une taxe aussi inique et qui ne changera rien au niveau écologique on vérifie normalement toutes les possibilités alternatives ce qui ne fut pas fait dans mon cas et malgré mes propositions de démonstration…

De plus Mr Protain prétend être l’ami de Mr Boorloo, ministre de l’écologie, de l’énergie et du développement durable,  et peut être que ce dernier, par amitié pour cette crapule préfère vous faire payer une taxe inique plutôt que de faire éclater ce scandale… Tout est possible non ?

Moi je croyais bien impossible en France certaine chose et j’ai appris à mes dépends que c’était possible malgré tout :

 

                        -Que la protection industrielle, en France comme ailleurs est une fumisterie monumentale visant à fragiliser les inventeurs indépendants ce qui permet au gros groupes où des  individus mal intentionnés de faire à peu près tout ce qu’ils veulent en toute impunité…

On parle de chantage, d’ intimidation, de menace de morts, de menace de kidnapping, menace de torture, d’abus de confiance… Et  contrairement à ce que l’on pourrait penser après avoir rencontré plusieurs inventeurs ce genre de pratique sont plus que courantes dans le milieu de l’innovation et comme elles sont faites par des gens connaissant très bien les lois, sans témoins, ni preuves bien évidemment, elles sont sans aucun risque pour ces crapules… Et certaines crapules vont très loin… Un ami de galère lui aussi inventeur de plus de 80ans il y a moins d’un an s’est vu menacé de faire brûler sa maison et sa femme avec si il ne donnait pas tout sont savoir faire... Heureusement il a les moyens de se défendre mais ça lui a coûté plusieurs milliers d’Euros de frais d’avocat pour de se dépêtrer de ses crapules…

Mais le sordide ne s’arrête pas là, on m’a relaté l' histoire d’un homme qui ayant refuser de vendre pour un euro symbolique son invention a vu sa fille de 6ans disparaitre à la sortie de l’école alors qu’il venait la chercher… Après quelques minutes d’angoisse son « acheteur » l’a appelé pour lui dire qu’il était très dangereux de laisser une aussi jolie petite fille trainer dans la rue avec tout ce qu’on voyait et qu’il s’était permis de la raccompagner jusqu’à son domicile et pour finir de renchérir : êtes vous sûr de ne pas vouloir vendre ? Intimidation à peine voilée mais aucun recours possible… On n'envoie pas en prison un bon  samaritain voyons !

Pour info il l’a vendu et fissa…

 

Voilà comment on traite les innovateurs en France et ça doit être pareil ailleurs ceci dit…

 

-Que l’INPI (Institut National de la Propriété industrielle), annonce clairement la couleur comme l’OEB (Office Européen des brevets ) à savoir qu’ils s’occupent des brevets et que les inventeurs c’est pas forcement leur problème… En gros vous devez payer pour pouvoir dire que c’est à vous et c’est à vous tant que vous pouvez payer… Après vous perdez tout…

 

-De plus il n’y a aucune vérification, si l’inventeur se fait spolier, c’est à lui de le prouver devant des tribunaux ce qui coûte une fortune et peut durer des décennies…  d'où le déni de justice flagrant.

-De même vous pouvez déposer un brevet sur n’importe quoi et même dans le dos de l’inventeur…

La terra formation de Mars ? Allez y… le voyage temporel ? Allez y… la vie extraterrestre ? Un peu gonflé mais pourquoi pas… si des petits hommes verts débarquent un jour il faudra qu’ils vous payent des royalties ou vous devrez leur faire un procès… Sinon ils n’auront qu’à repartir…

La connerie humaine dans toute sa splendeur… Tiens ça aussi c’est une idée à breveter… Y a du fric à se faire !

 

Et puis quoi ? les grands groupes agro-alimentaires brevettent bien la vie pour vous la faire payer une fortune dans l’indifférence générale… Et ça marche alors pourquoi pas ?

Dans certains pays, ils attaquent même au tribunal des agriculteurs bio après avoir pollué leurs champs avec des semences transgéniques vendus par des distributeurs ou du pollen venant de champs voisins pour les faire casquer quand même, alors vous savez… Et pire, ils éradiquent l’air de rien ou tente d’éradiquer les espèces naturelles afin d’être les seuls à vendre les semences alimentaires par contamination génétique et les pays pauvres… N’ayant pas les moyens de payer les semences devront un jour crever de faim ou payer quand même… Au choix il payeront le semencier ou ils iront au tribunal… Et ceci est une réalité qu’on vous cache pour continuer les saloperies en toute impunité…

 

La connerie humaine dans toute sa splendeur…

 

Ceci existe pour témoigner que ces gens et organisations m’ont fait ça, et que si vous n’en parlez pas autour de vous ils le feront à d’autres sans l’ombre d’une hésitation comme ils l’ont fait avant moi.

Ceci existe pour vous dire que le pire arrive et qu’il faut s’y préparer pour éviter la pire catastrophe de tout les temps qui menace la survie de notre espèce mais aussi la vie telle qu’on la connait sur notre Terre et que nous avons des responsabilités auxquelles nous n’avons aucun droit moral de nous détourner.

Ceci existe pour vous dire que la solution existe, paralysée par des gens atteints de pourrititude avancée et chronique aidé en cela par un système à la con basé sur le fric, par le fric et pour le fric...

Maintenant en ce qui me concerne, ma situation se dégrade rapidement, je n’ai plus rien à perdre ayant déjà tout perdu mais je n’aurai désormais plus un accès internet me permettant de venir souvent répondre à vos questions et mes moyens et ma santé se dégrade aussi très rapidement maintenant mais je suppose que ça finit par être le lot de tous les exclus de nos sociétés quelques soit le chemin qui les conduit à être des laissés pour compte.

Atteint par un herpès de la corné, de toute évidence une maladie psychosomatique induite par ce que ces gens m’ont fait, qui me laissera des séquelles j’ai encore 3 mois de traitement.

Je vais essayer, très vite maintenant, de mettre une démonstration en ligne de ma technologie pour prouvez mes dires même si leurs actions sordides démontrent mes propos (On ne cherche pas à s'approprier ce qui n’existe pas) et puis je vais me retourner vers l'étranger pour éviter de devenir clochard en France n’ayant aucune alternative désormais ayant été complètement ruiné et en partie détruit moralement par ces crapules qui se font passer pour des gens bien.

Mesdames et messieurs je ne sais quand je pourrai revenir sur ce blog et je conclurai par des mots pleins d’ironie :

 

Vive la Justice, vive la République, vive la France !

 

20/07/2009

J'ACCUSE/SUITE DE PREUVE A L'APPUIE

Ce blog est perçu par des internautes comme un cri, un SOS d'un terrien en détresse, pour reprendre la chanson de Daniel Balavoine, parce que je me suis fait escroquer par une bande de crapules...

 

Ceci n'est malheureusement que la partie émergée de l'iceberg...

 

Que je me sois fait exploiter est un fait, mais là je parle d'esclavage, faut pas avoir peur des mots. A une nuance près, un esclave travaillant pour des gens bien pensant, sans que ça lui rapporte un rond mais en étant logé et nourri. J'ai travaillé à mes frais, sans absolument rien, dans des conditions techniques et humaines scandaleuses pour des gens qui pensent à l'envers...

Pour les conditions : Dans des locaux publics ou sans locaux tout court, parfois en faisant les poubelles comme un malheureux, j'avoue, et n'en ai pas honte ! Je n'ai pas à baisser les yeux devant des êtres aussi vils mais honte à ces gens là ! Pour l'Université, en toute illégalité et sans aucune assurance, en me faisant croire que tout était dans les règles et avec le minimum de matériel, ce qui m'a coûté des mois et avec, en prime, des fournisseurs qui passaient leur temps à m'appeler pour me dire qu'ils n'étaient pas encore payés, ce qui est très désagréable quand on n'a rien à bouffer soi-même et qu'on mendie l'aide sociale pour sa famille, en ravalant son amour propre pour sauver sa planète, en le signalant à une vieille ordure qui vous dit simplement que ce n'est pas votre problème... Enfin c'est quand même moi qui répondait au téléphone et qui ne savait pas quoi dire à ces gens, tout en ne pouvant pas dire que ce n'était pas mon problème, que j'avais déjà les miens et franchement, les miens été bien pire que les leurs !

Pour qui pense à l'envers, tout dépend de quel point on se place, j'ai perdu beaucoup d'argent et de temps, et certains complices de cette crapule de Mr Garnier ont perdu, si j'en crois les cessions faites de façon illégale, plus de 125000 euros dans cette affaire... Alors en pensant "à l'endroit" le soutenir est une aberration et une connerie monumentale bien que je ne doute pas une seconde qu'ils ont gagné beaucoup d'argent dans cette histoire et que "leur arnaque", même si je ne peux le prouver est bien rodée et je vous en expliquerai le fonctionnement un peu plus tard dans cette article.

En ce qui concerne la partie immergé de l'iceberg...

Avant tout j'aimerais faire le point sur ce que les gens de la rue savent du réchauffement planétaire en m'appuyant sur un radio trottoir fait à Bordeaux, ma propre ville :

 

En fait en voyant ce document il y a une chose évidente qui nous frappe... Bon Dieu ! ils sont à des millions d'années de savoir ce qui se passe !

La situation n'est pas grave... elle est désespérée !

On parle de 2050 pour une chaleur étouffante et la fonte des glaces aux pôles, qui pour parenthèse représente une augmentation du niveau des mers de plusieurs mètres qui rendront invivables une grande partie des principales villes du monde et toutes les réactions en chaine qui suivront... Maintenant 2050 ça parait loin et comme la plupart des gens ne pensent qu'à eux dans nos sociétés occidentales... Après nous le déluge !

Sauf que les choses s'accélèrent, 2050 ce n'est déjà plus d'actualité, aujourd'hui on parle de 2015, selon certains spécialistes il n'y aura même plus de glace aux pôles au cours de l'été 2012... Autant dire que c'est la cata, la cata, la cata... Allez un petit effort (comme dans les 3 frères) c'est la cata, la catata, la catastrophe... Hé bien dit donc, c'est dur à dire... Dur de voir la vérité en face aussi...

Et ça, sans être pessimiste, ce n'est rien ! Des milliards d'individus vont devoir se déplacer et alors ? Quand l'eau arrivera dans leurs salons ils verront bien qu'il y a un problème et puis ils iront plus loin... Au Bangladesh et dans d'autres pays c'est déjà le cas, vous savez !

Le pire, peut être, ce sera la bouffe. On ne nourrit déjà pas la totalité de la population, bientôt ce sera pire... Mais bon, sans être cynique une « bonne guerre » et ça devrait s'arranger, pas de problème ! En plus, ça relancera peut être l'économie mondiale et remplira les poches de nos enfoirés de capitalistes. De quoi ce plaint-on ?

 

Le plus dégueulasse, c'est pour la Vie dans sa globalité... Je me souviens que dans certains films de super héros, on disait souvent au héros pour qu'il n'use pas de ses super pouvoirs à de mauvaise fin : « De grand pouvoirs impliquent une grande responsabilité... » L'humanité a acquis de grands pouvoirs mais n'assume pas ces responsabilités... Ce qui fait de notre espèce pleine de belles promesses un super zéro de la vie... Pour rire, un petit film qui m'a personnellement fait mourir de rire... Je sais c'est limite, mais bon ! Savoir ce que je sais pour pouvoir m'y opposer et être contraint par une bande d'abrutis et de criminels en cols blancs à regarder sans rien faire pourrait me rendre fou, alors j'en rigole... Une soupape de sécurité, quoi !

 


 

 

J'adore le moment où le singe, du haut de son arbre, se met à chialer comme un gosse... Finalement il se pend ! LOL... Quoi ? On peut agir et ça dépend de vous ! En ce qui me concerne, j'ai assez donné et je suis dans le même état que ces pauvres bêtes... On ne peut pas se battre toute sa vie, seul, contre des abrutis et des êtres si pourris par l'argent ! J'ai donné et ceci est ma dernière cartouche... Après je vends mon savoir faire et je me casse dans un pays qui me donnera les moyens de protéger son territoire de telles catastrophes ou m'offrira quelques années de bonheur avant le grand plongeon dans le monde du futur qui sera devenu invivable et inévitable... Avec mes technologies je devrais être capable d'une part, de fournir une énergie propre qui dépolluera l'atmosphère au cours du temps et d'autre part, de limiter l'impacte d'un réchauffement planétaire global... L'idéal serait de développer ces technologies en masse mais je suis bloqué et tout le monde s'en fout... Au pire, il subsistera ainsi une petite poche de vie dans ce monde à l'agonie... Une arche de Noé, en quelque sorte ! C'est franchement déprimant ! Et sans garantie... ça va dépendre de la durée de l'agonie du reste de l'humanité et je ne sais pas si cette idée ne me tuera pas... Enfin CARPE DIEM... Ou alors, je me trouve un boulot peinard, sans prise de tête dans mon pays auprès de ceux que j'aime et je vous laisse tous vous démerder... ça, ça serait une belle revanche... S'assoir et attendre que tout crève comme ceux qui nous dirigent font en attendant de pouvoir vous dire que c'est trop tard pour agir... (Faut en avoir gros sur la patate pour oser penser ça et ça ne me ressemble pas...  Dommage ça aurait pu être marrant et ce qu'on m'a fait subir ne mérite pas mieux... Je commence à m'interroger sérieusement sur mes changements de valeurs...  Que voulez vous, j'ai appris à mes dépens que le bien et le mal étaient des valeurs fluctuantes, que la Justice n'est pas forcément juste et que les fumiers gagnaient plus souvent qu'on le croit... Quand on s'est pris ça dans la gueule on sait que l'honnêteté est une valeur qui ne rapporte pas... Travailler plus, pour gagner plus ? A quel époque ? Pas à la nôtre, à moins d'être ¨Président et de s'augmenter soi-même évidemment...

Maintenant, soyons optimistes, si le Gulf Stream s'arrête, le climat de l'Europe et de l'Amérique du Nord va considérablement changer... Nous rentrerons paradoxalement dans une ère glaciaire... Une sorte de mécanisme d'autorégulation climatique planétaire... Le Gulf Stream est un courant marin qui fonctionne comme un radiateur. Il se charge en chaleur au niveau du golf du Mexique et la conduit jusque dans le nord de l'Europe... Sans lui, l'Europe aurait un climat de type canadien... Congelée sous des mètres de neige en hiver... Pour l'été, ça, qui peut le dire ?  La terre n'a jamais connu un réchauffement planétaire aussi rapide de mémoire d'homme. Alors, comment ça va tourner ? Et pour information le Gulf Stream en 2008 a ralenti sa vitesse... Les choses avancent mais pas forcément dans le bon sens...

Par contre, si l'Europe gèle, même 6 mois dans l'année, ça va être un problème pour ses habitants et surtout pour notre alimentation planétaire (l'Europe est un immense grenier)... Nos cultures auront du mal à s'adapter, évidemment...

Mais pas de panique ! C'est l'histoire d'un mec... (Non je ne cite pas Coluche ! ) Et donc le mec il tombe du cinquantième étage en lisant son journal (oui il a peur de flipper si il ne le lit pas... Remarque avec ce qu'il y a dedans comment il fait pour ne pas flipper ?) et à chaque étage qu'il voit passer à la vitesse de ouf où il tombe il se dit en tournant les pages de son journal : Jusqu'ici tout va bien... Oui, y a pas que la vitesse qui soit ouf !

Moi ça me donne la "RAGE" mais bon continuez de lire votre journal, je voudrais pas déranger et, au fond, vous avez raison la mort ne nous concerne pas... Avant de mourir, ce n'est pas notre problème et après ça ne l'est plus... Bonne philosophie mais bon ! Si on pensait comme ça en permanence, je vous dis pas le chaos dans cette société... Merde, c'est vrai c'est déjà le chaos... LOL

 

Maintenant je vais essayer d'être optimiste et de vous montrer comment le problème est perçu par nos dirigeants...

 

Une avancée énorme, au moins au niveau symbolique a été franchie avec l'élection de Mr Obama au USA... Mr Busch, ancien pétrolier, considérait bien évidemment qu'il n'y avait pas de problème de réchauffement planétaire, en toute mauvaise foi... La vérité étant qu'il ne se voyait pas se charger du problème qui va quand même plomber notre économie mondiale de 10 à 20% du PIB dans chaque pays dit développé... La facture s'annonce colossale et qui va la payer ? Les pollueurs ? On pollue tous mais 40% du CO2 émis sur la planète est lié à l'électricité... Pouvons nous raisonnablement nous passer d'électricité et avons nous le droit moral d'interdire aux pays en voie de développement de pouvoir aussi, à leur tour en profiter ? Il faut savoir qu'en Chine, par exemple, une centrale électrique au charbon est construite chaque semaine et une centrale au charbon, ce n'est pas les émissions d'une voiture... On parle en millions de tonnes de CO2 par an et par centrale... De quoi flipper non ?

De toutes façons, le CO2 émis aujourd'hui n'aura un impact que d'ici une à 2 décennies, le temps que ce CO2 atteigne une hauteur suffisante...

 

Les politiques proposent quoi ?

De réduire d'ici 2050 les émissions planétaires de CO2 de 50% mais comment imposer cela aux pays en voie de développement qui émettent si peu aujourd'hui en comparaison des pays dits développés ?

De plus, 50% n'est pas un chiffre au hasard, c'est grosso-modo la quantité de CO2 émise par l'humanité et que notre mère la Terre ne peut absorber... Elle en assume quand même 50 % déjà ! Et on parle en centaines de milliards de tonnes (les chiffres sont hallucinants, inutile de faire peur aux foules).

 

Remarque ! Selon les nouvelles données, tout sera joué dans les 10 à 15 ans à venir, alors 2050...

 

De plus, même si la terre, via ce qu'on appelle des puits de carbones (des systèmes capables de capter et neutraliser le CO2) peut en absorber en masse, l'humanité lui en demande beaucoup... Beaucoup trop en fait...

 

Les puits de carbone principaux sont les végétaux (forêts) et les océans avec le plancton ou les carbonates qui précipitent au fond des mers... La vie joue un rôle majeur dans la captation du CO2, or la vie a considérablement évolué depuis sa création et a appris à maîtriser des mécanismes complexes de chimie et de physique... Entre autre le pH et les mécanismes d'osmoses et la vie a appris a exploiter ces mécanismes avec une efficacité remarquable... Cette capacité extraordinaire a atteint son paroxysme avec les mammifères dont nous faisons partie.

 

Le CO2 joue un rôle prépondérant dans le fonctionnement de nos organismes, il régule le pH de nos corps avec un pouvoir tampon important. De plus, il est notre principal déchet et notre corps se sert de la différence de pression en CO2 dans l'air (poumon) par rapport à celle de notre sang pour l'évacuer hors de notre organisme...

Le sang, plus il s'éloigne des poumons et plus il se charge de CO2, les cellules étant plus concentrées en CO2 échangent avec le sang par un mécanisme d'osmose, une fois dans les poumons il est évacué par différence de pressions en CO2 dans l'air... évidemment si l'air contient plus de CO2, le sang conserve plus de CO2... Le CO2 dans l'air a augmenté d'un facteur 2 en 50 ans... C'est peut être pas aussi anodin qu'on pourrait le croire malgré ses faibles proportions dans l'air...

Comme vous le savez la vie est sortie des océans il y a déjà très longtemps mais nos ancêtres ont emporter avec eux leurs acquis évolutifs lors de leur développement dans les eaux... Notre sang, par exemple, a le même taux de salinité que l'eau de mer et ce n'est pas un hasard...

Par analogie, on peut considérer que l'eau de mer à température égale devrait avoir le même taux de CO2 résiduel que notre sang... Or une curieuse maladie décime en ce moment même les coraux, 30% sont déjà mort, 50% des barrières de coraux sont atteintes...

 

Cette maladie est liée à un excès de CO2 dans l'eau, lié au pH peut être mais peut être aussi lié à la respiration cellulaire... 

Une cellule, pour respirer, a 2 besoins impératifs... Capter l'oxygène et, en parallèle, se débarrasser d'un déchet... Le CO2...

 

Ces 2 besoins impératifs, chez les coraux comme dans nos cellules doivent se faire en parallèle, l'oxygène ne pouvant pas être exploité si le CO2 n'est pas évacué de la cellule... C'est assez difficile à expliquer, c'est lié à des mécanismes d'autorégulation cellulaire car même si l'oxygène par osmose pouvait rentrer dans la cellule, ne pas rejeter le CO2 ralentirait la machinerie...jusqu'à l'asphyxie... Or si le taux de CO2 augmente dans l'air, même si on a de la marge par son pouvoir tampon, il y a une limite, un seuil à ne pas dépasser sinon les cellules les plus éloignées de la sources d'oxygène et qui bénéficient d'un sang surchargé en CO2 risquent de mourir étouffées... De là viendront des nécroses de tissus... Etc. jusqu'à l'amputation.

Je pense que ce qui arrive aux coraux à cause de leur grande capacité à capter le CO2 (pour leur habitat) est un signal d'alarme très fort sur ce problème qui pourrait déboucher très vite sur une nouvelle maladie qui pourrait toucher tout les mammifères dont nous faisons partie mais aussi d'autres espèces (Oiseaux, marsupiaux, reptiles, poissons et probablement toutes les espèces d'organismes ayant atteint un certain point évolutif à définir, dès que le taux de CO2 aura atteint un certain point dans l'air et de façon violente cette maladie fera son apparition et touchera absolument toutes les formes de vies évoluées. Bien sûr nous ne seront pas tous touchés de la même façon en fonction de la taille et du poids et de l'âge, du lieu où l'on habite, un jeune coeur pouvant aussi accélérer son rythme pour limiter les dégâts mais je pense que ceci est à prendre au sérieux dans les plus brefs délais... Mais à quoi bon en parler, qui écoute ? Regardez vos doigts de pieds... Si un jour ils virent au bleu en plein été ce ne sera pas forcement le froid, allez consulter en urgence absolue si vous tenez à garder vos jambes...Clin d'oeil

Et dire que je voulais être optimiste...

 

Allez je vous laisse un document que je trouve cocasse entre la différence de point de vue de Mr Obama et le matuvu de Mr Sarkozy... Pardon, le point de vue sur la recherche de Mr... Et ensuite je me permettrai de donner mon point de vue en m'appuyant sur mon expérience personnelle...Clin d'oeil

 

 

 


 

 

 

Au moins, ils sont tous les deux d'accord sur le fait que la science est la clef de l'avenir... C'est déjà ça... Et en effet, il faudra dans un avenir extrêmement proche pouvoir traiter le problème du CO2 pour soulager la planète sans quoi elle deviendra invivable... Trouver des puits de carbone artificiels ou développer les puits naturels tout en limitant nos émissions de CO2.

 

De plus, et à mon avis, Mr Sarkozy se permet d'émettre des jugements un peu dégueulasse et à la limite du tolérable... On peut dire des choses, on est en démocratie, mais il y a des façons de les dire... Oui je sais je n'ai pas de leçon à donner, mais je n'ai plus de patience et question cons j'ai largement donné alors...

Le problème de la recherche française, la première en Europe, en étant de bonne foi, vient en grande partie de notre système d'enseignement... 

Notre système d'enseignement, à mon avis, le meilleur du monde, a tout de même 2 défauts de taille...

PRIMO :

 

                  -L'enseignement est fait pour la masse et c'est formidable mais, malheureusement, c'est un éléphant dans un magasin de porcelaine avec les enfants "hors norme".

En effet il y a de quoi se poser des questions quand on sait qu'un bon nombre de surdoués n'arrivent pas à avoir leur bac et que si peu parviennent à faire des études supérieures.

Les enseignants en France ne sont pas formés pour ces gosses et c'est dommage !

Pour l'avoir vécu, un bon nombre d'enseignants les prennent pour des imbéciles car ils sont plutôt renfermés à cause de leur différence à tel point que ça devient un véritable handicap à leur intégration et certains enseignants, par maladresse certainement (J'espère que ce n'est pas par bêtise), vont jusqu'à les traiter de tricheurs lorsque leurs résultats révèlent leur vraie nature.

Difficile donc pour ce genre de gosse qui se savent différents car ils en sont conscients et cherchent à le cacher (les enfants ne se font pas de cadeaux entre eux je ne vous apprends rien) de s'intégrer dans un système éducatif basé sur le rabâchage, eux qui comprennent tout très vite, et très vite ils s'emmerdent et regardent par les fenêtres ou font les idiots pour attirer l'attention ce qui renforce l'idée du cancre chez leur enseignant... Bref...

 

Ceci dit j'ai quand même eu de la chance avec certains professeurs, comme Mme RIVER, en 3ème, lorsque j'ai demandé mon passage en seconde dans un lycée où l'enseignement était basé essentiellement sur les sciences et après qu'elle ait tenté de me dissuader car elle était convaincue que je n'aurais jamais le niveau. Après avoir vu mes notes de sciences, elle est tombée de haut et a reconnu son erreur... Ceci aussi est un point à signaler, comment un élève considéré comme un cancre par la plupart de ses enseignants, avec des notes minables, peut être premier de sa classe dans certaines disciplines, sans qu'aucun de ces dits enseignants ne se pose de question ? Une aberration, non ? et ceci fut vrai dans mon cas de la sixième à la troisième sans que personne ne s'en rende compte ou ne se pose de question.

De même pour passer en seconde j'ai dû "m'arranger" avec certains professeurs, comme Mme Castellani, professeur d'allemand... Comment j'ai dû lui proposer l'impensable à ses yeux, soit apprendre 2 ans d'allemand en moins de 15 jours pour faire mes preuves et qu'elle ne s'oppose pas à mon passage... Faut dire que l'allemand me faisait chier mais vous n'avez pas idée à quel point... J'avais déjà un mal fou à me faire comprendre en Français alors l'allemand... Curieusement 15 jours plus tard on eut le devoir d'allemand le plus dur de l'année, un niveau licence si ma mémoire est bonne et deviner quoi ? j'eus avec 3 autres malheureux élèves la moyenne... Loin de se démonter elle poussa le vice au cours suivant en m'installant à son bureau sans rien d'autre sur la table qu'un stylo et une feuille et nous fila à tous une interrogation surprise. Et pendant tout le devoir, le sourire au coins des lèvres je l'ai vu m'observer, guetter le moindre signe de tricherie de ma part, assis à son propre bureau... Je ne sais pas ce qu'en pensaient les autres élèves mais personnellement j'ai trouvé ça assez amusant et même pathétique et bien évidemment, j'ai malgré tout eu la moyenne, moi le dernier des derniers en allemand et nous ne fûmes que très peu (2 je crois)...

Suite à cela elle ne s'opposa pas à mon passage mais elle me choppa entre 4 yeux pour me dire que pour elle je m'étais foutu d'elle depuis 2 ans... Pourtant ça n'avait rien  de personnel... C'était vraiment trop chiant, c'est tout... Et comme me l'a fait remarquer un prof de math après une situation analogue en seconde c'est à moi que je faisais du tort... Si ces profs avaient seulement su que dès mon très jeune âge je lisais des livres traitant d'évolution des espèces, de biologie et de chimie et que je les dévorais littéralement... En troisième c'était l'électronique mon truc... En seconde les accélérateurs de particules et la physique quantique... J'ai même tenté d'en fabriquer un d'un nouveau genre en ellipse en récupérant des pièces de télé et de différents matériels courants et je l'ai testé... La plus grande peur de ma vie car j'ai failli y laisser ma vue avec cette saloperie... 2 minutes avec un flash rouge pour toute vision... La vache j'ai toujours pas compris ce qui s'est passé mais quand j'ai ouvert les yeux tout avait littéralement fondu... J'avais 16/17 ans... On est pas sérieux quand on a 17 ans c'est vrai... Et vu la théorie que j'avais pondu, bien heureux que ce fut un échec... Enfin passons mais c'est vrai que c'est dommage que des gosses comme ça puissent passer des années à l'école sans que personne ne se pose de question.

Secundo  :

                 -L'enseignement en France est extrêmement cartésien avec un axe particulier sur les mathématiques... ça a du bon mais aussi du mauvais... Les mathématiques ne sont qu'un outil et comme tout outil, si tu ne sais pas t'en servir ça ne sert pas à grand chose. De plus, l'imagination et la créativité ont toujours été le moteur de l'humanité et avec un enseignement basé essentiellement sur les math... à la poubelle l'imagination et la créativité dans les sciences... Pourtant c'est pas incompatible, en biologie par exemple on doit être capable d'émettre des hypothèses pour tenter de comprendre comment fonctionne un phénomène biologique et les confronter aux faits expérimentaux mais sans imagination c'est pas une table de multiplication qui te fournit tes hypothèses et la méthode pour les vérifier !

Rare sont ceux qui parviennent au bac avec un potentiel de créativité et d'imagination intact à cause de cette omniprésence des mathématiques et c'est dommage et pire, il y a plusieurs générations de matheux en place en science qui considèrent que l'imaginaire et la créativité n'ont rien à faire en science et c'est ainsi que quand un petit jeune avec des idées pleines de créativité et d'imagination arrive avec une idée qui sort des sentiers battus il se fait purement et simplement aligner... Et puis vas y, ils y vont pas avec le dos de la cuillère...

La vérité vous la voulez ? nos laboratoires public sont remplis de scientifiques avec de véritables encyclopédies dans la tête et ils sont les meilleurs du monde mais le problème c'est que leurs esprits sont englués dans leurs connaissances et qu'ils sont simplement incapables de sortir de ce qu'ils ont appris...

De fait ils se contentent de faire et de refaire ce que d'autres ont fait et d'améliorer le tout au mieux...

La science avance avec des idées nouvelles, toutes les grandes découvertes ont été faites par des gens qui sortaient des sentiers battus et qui ont osé rêver la science et laisser y vagabonder leur imagination... Einstein, Lavoisier, Pasteur et beaucoup d'autres ont dû se battre pour s'opposer à ce que les savants considéraient comme acquis à tort et c'est dommage... La science c'est avant tout une ouverture d'esprit... Je ne sais qu'une chose c'est que je ne sais rien, ceci devrait être le serment d'Hippocrate des scientifiques mais au lieu de ça dans nos facultés certains disent avec conviction : « si je ne peux le faire, personne ne le peux » et ils s'opposent à tous et vous mettent des bâtons dans les roues... C'est usant et épuisant et écœurant mais c'est un fait qui ne finit pas en « ant » mais qui nous laisse tous perdant...  

Enfin j'en ris mais ce n'est pas risible je vous assure... Certain m'ont aidé (Comme le Pr G) et je les en remercie mais d'autres m'ont plombé bien des possibilités convaincus qu'ils étaient par leur ignorance et leur nombrilisme que je n'avais pas le profil (trop con quoiEn pleurs) et que mes idées, preuve à l'appui quand même tenaient plus de la connerie que du sérieux... maintenant je me permets de leur Langue tirée  mais le mal est fait, je me suis retrouvé piégé par des enfoirés à cause de leur connerie... Enfin c'est la vie... prions pour que ça se débloque avant la cata... la catata... la catastrophe bien sûr !

 

Le problème majeur de la recherche Française hors les imbéciles qui ne regardent que leur nombril c'est le manque de fonds...

Une de mes amies, une femme extrêmement brillante fait des stages depuis une petites dizaines d'années, non rémunérée évidemment et dans l'espoir d'avoir un poste dans la fonction publique... Et ce avec un doctorat en biologie moléculaire !

 

Un autre de mes amis, plus malin est simplement parti... Il bosse depuis plus de dix ans aux USA pour 10000 euros par mois, appartement et voiture de fonction inclus...

 

Mon amie, quand elle aura un poste et si elle a un poste un jour pourra espérer quoi ? 2 à 3000 euros par mois, sans voiture ni appartement de fonction... Et ça n'a rien à voir avec le sexe... C'est une question de mentalité, en France un cerveau a moins de valeur que de la merde...

 

Évidemment il faut préciser que nos sociétés bénéficient d'aides publiques à l'innovation absolument délirante... L'anvar par exemple car il y en d'autres (ADEME...), organisme public, avec des fonds publics finance jusqu'à 70% des frais de recherche et en cas d'échec pas un centime n'est à rembourser par les sociétés publiques ou privées... Autant dire qu'en gonflant les factures la recherche privée en France ne coûte pas un centime à nos sociétés privées en cas d'échec et en cas de réussite banco... Alors pourquoi payer un cerveau ?

D'autant que si ces cerveaux veulent un poste ils doivent se satisfaire de faire des stages qui durent et perdurent durant des décennies...Non décidé

 

De même les chercheurs qui cherchent on en trouve mais des chercheurs qui trouvent on en cherche... ( Blague patronale qui en dit long !)


Le plus scandaleux dans la recherche publique c'est le manque de fonds... pas pour payer les salaires non mais plutôt pour payer les consommables... Quand vous voyez que certains laboratoires publics ont de quoi payer tous leurs employés mais que la plupart du temps ils ont à peine de quoi payer des boites de culture (pour les laboratoire de culture cellulaire par exemple) pendant quoi ? 4 à 6 mois ? Et le reste du temps ils attendent d'avoir de nouvelles boites... C'est vraiment scandaleux ! sérieux.

 

Pour obtenir des fonds et ainsi travailler à temps plein certains laboratoires font des partenariats avec des société privées, qui, pour une véritable aumône, s'approprient la totalité ou presque des résultats du travail des chercheurs publics... Alors un cerveau en France ça n'a vraiment aucune valeur... Disons quelques boites de culture à peine...Déçu  Et vous contribuable, vous payez pour ça...

Mr Sarkozy vous parlez de réformes... Commencez déjà par fournir des moyens de travailler à vos laboratoires publics, quitte à fermer des unités et à concentrer vos efforts, faites ensuite que le fruit de leur travail payé en grande partie par vos contribuables ne soit pas volé pour une somme grotesque que l'état Français daigne mettre dans la balance et que les sociétés privées cessent de tirer partie de cette politique délirante et inconsciente de l'innovation publique Française...

 

Ceci est dit... Une bonne chose de faite...

 

Maintenant parlons de la protection industrielle Française, de l'INPI... Une belle fumisterie !

 

Un brevet est sensé protéger une invention de plagia mais apparemment ne protège pas les inventeurs ce qui est un scandale sans commune mesure...

 

Un brevet coûte une véritable fortune, un dépôt fait par un professionnel, ou expert en propriété industriel, coûte de l'ordre de 3000 euros rien que pour un dépôt français et le faire sans le conseil de ce genre d'expert est une ânerie car un brevet est très facile à copier en toute légalité... On m'a raconté l'histoire d'un tracteur qui copié, avait vu le copieur gagner son procès à cause d'un boulon placé à un endroit différent d'un demi-centimètre... Autant dire qu'un brevet une fois le contenu de la tête de l'inventeur sur papier ne le protège pas forcément, bien au contraire... Car sur un brevet vous êtes sensé tout mettre pour qu'un homme de l'art puisse le reproduire... Dans mon cas c'est trop compliqué car il n'y a pas que la technologie, mais des milliers de données inconnues de la science à ce jour... J'ai quasiment une nouvelle science dans ma tête, c'est ce qui m'a sauvé en fait... Enfin façon de voir bien sûr...

Un Brevet ça sert à quoi ? on fond, c'est une question essentielle... Théoriquement un brevet c'est senser dire, voilà l'invention de Mr X, décrite telle quelle appartient à Mr Untel... ça ne vous paye pas vos avocats si vous vous faites voler, et en fait ça ne sert à rien hormis que vous pouvez dire que vous êtes l'inventeur et que cette invention appartient à ceux qui ont payé les droits (Une sorte de racket organisé sur le droit de dire : C'est moi qui l'ai fait !)... Si on vous le vole... A vous de payer votre avocat et de vous lancer dans un marathon judiciaire ruineux pouvant atteindre et dépasser 20 ans... Bon courage !Criant

 

Alors maintenant, on va définir ici 3 notions essentielles aux brevets avec des nuances de tailles...

Sur un brevet apparaît 3 dénominations particulières qu'il est bon de connaitre lorsqu'on est pas expert soit même :

                         -Le ou les inventeurs, ceux qui ont trouvé le bébé...

                         -Le ou les déposants, ceux qui ont payé le dépôt du brevet... Le ou les inventeurs n'ayant pas forcément les moyens de le faire (bref résumé... 3000 euros pour un brevet Français + 5000 euros pour le brevet PCT 18mois plus tard + 2 a 3000 euros pour chaque pays du monde hors Europe et là ça coûte 7000 euros)... Vous comprendrez je pense que peu d'inventeurs peuvent être seuls déposants ça coûte beaucoup trop cher... Et je le rappelle pour pouvoir dire « c'est moi qui l'ai fait ! »

                           -Le ou les titulaires, ceux qui ayant acheté des droits à un ou des déposants ont des droits au brevet et en fait les seuls bénéficiaires du brevet...

 

En effet vous pouvez être seul inventeur et déposant, si vous n'êtes pas titulaire vous n'avez aucun droit sur votre invention...

 

C'est d'ailleurs mon problème, j'ai céder 50% de mes droits sur mon invention à une société Française (Ségitech) contre un investissement que mes associés n'ont jamais fait, de plus cette société fantoche (car ce n'est qu'une boite aux lettres) en rupture de contrat a cédé ses droits à une société espagnole (Finercor sa), laquelle a revendu des droits à d'innombrables personnes et sociétés... Toujours en rupture de contrat...

Là où c'est un scandale c'est que le contrat initial n'a jamais été remis à l'INPI et que l'INPI ne leur a pas demandé d'où pouvait venir leurs droits sur mon invention... Si l'INPI l'avait fait, toutes les cessions, y compris la cession initiale de la société Française Fantoche (Segitech) à la société Espagnole (FINERCOR) n'auraient pas eu lieu car en violation de l'article 9.

 

L'INPI pourra dire que ce n'est pas leur travail de faire la police... Peut être mais la moindre des choses aurait été de vérifier que tout était fait en règle avant d'accorder un brevet... Et d'encaisser leur chèque !

 

Ce contrat initial n'a jamais été fourni à l'INPI, pire encore, des faux documents lui ont été fournis... Moi j'appelle faux, des documents signés en mes lieux et places sans même m'en tenir informé et évidemment l'INPI n'a rien vérifié :

 

FAUX INPI

 

 

Il parait que ça se fait fréquemment ce genre de chose... C'est dingue non ?

En fait à partir du moment où ils sont payés l'INPI semble se moquer de tout...

 

Pire encore, après avoir cessé toute collaboration avec mes associés tant que le gérant ne respecte pas ni ses obligations ni ses engagements et avoir subi leur tentatives d'abus de confiance...

ECHANGE DE MAIL 4
Le document en annexe :

ECHANGE DE MAIL 5
ECHANGE DE MAIL 6
ECHANGE DE MAIL 7

Ce à quoi j'ai répondu...

 

 

ECHANGE DE MAILS 2
ECHANGE DE MAILS 3

Mr Protain répondit à mon mail...

 

reponse protain

Et encore :

BOORLOO 2


Ce à quoi je lui répondis ceci...

ECHANGE MAILS 1

 

 

 

 

Alors maintenant, je vais commenter tout cela au regard du passif...

Le Pr G (Guénard) avait signé un accord de collaboration avec la société Finercor, et là on en revient au problème cité plus haut... Les chercheurs sont des chercheurs et non des juristes et face à ce genre de crapules ils ne font vraiment pas le poids, d'autant qu'il a agit pour débloquer ma situation et faire avancer le projet (d'autres auraient dit simplement « au revoir Monsieur »)... Donc suite à mes essais extrêmement concluants et après la "demande" de collaboration de la société Finercor afin de faire des analyses chimiques, l'Université de Bordeaux 2 a découvert l'état de fait dans lequel je me trouvais... A savoir que je travaillais en toute illégalité (l'accord passé étant illégal ce qui les arrangeait bien d'ailleurs) sans la moindre rémunération et à mes frais dans leurs locaux avec un contrat sans aucune valeur légale (Ce qui les dérangeait moins sauf pour l'assurance)... Or suite à la loi sur l'indépendance des Universités passée dans les mêmes eaux et sachant que dans leurs locaux était développée une technologie pouvant représenter un marché de plus de 60 milliards d'Euros sur le seul territoire Européen sans compter le marché de l'énergie, les responsables universitaires  (Cellule valorisation et vice président de l'Université et Dieu sait qui d'autres) ont bien évidemment voulu leur part du gâteau, ce qui est des plus normal et personnellement, je n'en avais rien à foutre... Du moment qu'on avance...

Maintenant, parlons de Mr Protain, ce dernier n'a pas cessé d'essayer de répondre aux obligations du gérant à sa place en m'informant de manière partielle afin de m'abuser et quand j'insistais pour avoir les pièces, comble de la mauvaise foi, il me répondait qu'il n'avait pas à me répondre et qu'il était bien gentil de le faire...

De plus, il aurait bien voulu me faire croire que "mon conflit" avec le gérant auto-imposé par chantage ne concernait que moi et le dit gérant, Mr Garnier. Or, il s'avère que sans le soutien de Mr Protain et de tous les autres associés ce Mr Garnier n'a aucune légitimité... De fait, ils le soutiennent tous dans ses magouilles et sont ses complices... Mais selon eux, ils n'y sont pour rien, ces petits innocents... C'est pourquoi, malgré le blocage ils le soutiennent, alors qu'ils ont versé à ce Mr Garnier 125000 euros... Et la marmotte, elle met toujours le chocolat dans le papier d'alu... En Suisse (Toujours le même problème de déontologie...Clin d'oeil En Suisse...)

 

Il est Gentil... Mon cul oui ! ils m'ont pris pour un con voilà tout... Et tente de m'abuser pour mieux pouvoir me spolier... Et moi je les emmerde ! Ça,  ça vient du fond du cœur...

En ce qui concerne mon avocat... J'étais déjà ruiné par ces gens là, il travaillait bénévolement... Autant dire qu'il n'a rien fait... Merci !

Moins d'un mois après cette échange de mails, (il y en eut d'autres sans aucune réponse à mes demandes), Mr Garnier avec la complicité de Mr Nithardt déposèrent un brevet dans mon dos et comme par un curieux hasard Mr Protain déposa des documents à l'INPI en signant ce document vu plus haut à ma place... La veille... Dans la foulée Mr Garnier m'annonça par recommandée avoir réduit mes droits :

 

 

LETTRE GARNIER 1

LETTRE GARNIER2

 

 

 

 

 

Bien évidemment, après avoir constaté que sans mon concours ils n'avaient rien, ils m'ont tous dit ou presque (Mr Garnier ne répondant pas depuis Février 2008 en rupture de contrat mais bon, c'est moi qui suis anormal de considérer cette situation anormal et scandaleuse...Non décidé) ils m'ont tous dit, donc, que ceci était faux mais en refusant obstinément de me fournir la totalité des pièces or quelques mois plus tard je recevais différents documents dont les copies suivent...

 

 

DOC INPI

Comme vous pouvez le constater sur ce document émis par l'INPI je suis seul inventeur, déposant mais... Au miracle plus titulaire et par voie de conséquence je n'ai plus aucun droit sur mon brevet !

 

Il parait que c'est une erreur de l'INPI (vu leur je m'en foutisme ça n'aurait rien d'étonnant mais bon)... Ok... Prouvez le ! Mais jamais malgré mes multiples demandes je n'ai obtenu la totalité des documents demandés... 

Quant à l'INPI... Il faut attendre la publication et donc attendre que ce soit trop tard et payer pour avoir les infos... Scandale quand tu nous tiens...

 

 

Mais ceci ne s'arrête pas là... Je reçu aussi celui là :

 oeb JANVIER 2008

 

 

Alors là on peut voir que je suis bien le seul inventeur sur le brevet Européen qu'ils ont déposé dans mon dos en janvier 2008, mais je ne suis plus déposant et encore moins titulaire... Là où on rigole c'est que l'INPI n'a jamais eu le contrat initial, mais uniquement pour ce brevet, les droits au brevet de FINERCOR ont été acquis par contrat (Ils l'ont eu, eux, ou on leur a filer un document bidonné ??? ). Impossible à savoir, il faut attendre la publication quand ce sera trop tard bien sûr... De plus ce contrat ne fût jamais respecté mais ceci n'est qu'un détail sans doute... L'OEB faisant donc comme l'INPI, du moment qu'on les paie...Non décidé

 

Et pendant ce temps les experts du climat brassent de l'air et qui s'en soucie... Hein ? Je vous le demande !

 


Mais pour reprendre le document de comparaison de point de vue entre Mr Obama et Mr Sarkozy je vous confirme que l'un des enjeux majeurs du XXI ème siècle pour la science sera de développer des technologies pour ralentir le réchauffement planétaire... En fait, ralentir c'est bien faible, l'idéal serait d'inverser ce processus en retirant le CO2 de l'atmosphère...

Maintenant soyons clair, à moins d'arrêter nos conneries et de changer de façon radicale nos vies, il y a peu de chance que ça arrive sans la nouvelle grande idée, la révolution scientifique qui pourrait changer nos vies... Comme le dit Mr Obama et nous sauver tout court en réalité car dans l'état, il est illusoire de penser qu'il y aura un miracle et que de façon idéal, au bord du gouffre ceux qui dirige nous dirons de nous arrêter...

Maintenant je vais vous raconter une énorme blague, un canular fantastique... Cette révolution scientifique que Mr Obama appel de ces vœux, la nouvelle grande idée... Elle est déjà là... Dans ma tête et ces gens là m'ont pourri la vie pendant des années pour se l'approprier et me maintenir en esclavage... Et au pays des libertés en prime... C'est pas drôle ça ? Sérieux c'est pas hilarant ?

Faisons le point de la situation :

Depuis plus d'un siècle notre société capitaliste nous pousse à consommer toujours plus et pour avoir plus, nous consommons toujours plus de produits pétroliers et avons émis tellement de CO2 que la terre est au bord du gouffre... La température moyenne de la terre par effet de serre a pris déjà 1 à 2°C ce qui est considérable car une valeur moyenne... A certains endroits la température a varié de près de 10°c et la machine climatique mondiale s'emballe de plus en plus... Aujourd'hui la terre voit un taux d'extinction d'espèces 100 à 1000 fois supérieur à la normale et dès qu'on passera les points critiques (biologiques et climatiques) la machine sera incontrôlable et menacera toutes les formes de vie de la planète... Un rappel en dessin animé... C'est plus sympa mais tout aussi vrai...


Ceci en toute bonne foi, vous avez pu le vérifier par vous même... Et ce n'est que le commencement... 10 à 15 ans pour éviter l'inévitable...

 

A moins de se passer des énergies fossiles et de s'entendre à un niveau mondiale sur la gestion des végétaux au niveau planétaire, comment pourrons nous éviter l'inévitable ?

Pensez vous avec la vaste inégalité qui existe au niveau planétaire entre les hommes qu'un début de commencement d'un accord puisse germer, peut être... Sérieusement ?

Pas de panique... Nul ne peux fuir... Le bateau coule et il n'y a aucun canot de sauvetage...

Maintenant je vous confirme que cette révolution scientifique, cette idée nouvelle qui changera nos vie est déjà là et elle est validée depuis 2006...

Une technologie capable de traiter le CO2 en quantité hallucinante... 1 milliard de fois plus qu'en milieu naturel, au moins 1 millions de fois plus efficace que la vie elle même ne peut le faire et mieux encore se permettant le luxe d'utiliser le CO2 à des fins de production énergétique... De quoi totalement inverser la vapeurs dans les 5 à 10 ans...

 

Aujourd'hui le CO2 est émis par nos sources d'énergie (Même l'électricité qui représente 40% du CO2 mondiale)... Si demain on retire le CO2 tout en produisant de l'énergie de ce CO2 c'est autant de CO2 qu'on émettra pas...

 

Cette technologie non seulement va ralentir le réchauffement planétaire mais peux aussi permettre d'inverser ce réchauffement planétaire... Et si Mr Obama espère une technologie de ce genre, en France et pour le monde entier, cette technologie existe déjà...

Je vous présente une courbe de traitement du CO2 par ma technologie :

 

RESULTAT TRAITEMENT EN CONTINU

Comme vous pouvez le constater l'efficacité est extraordinaire et sur un mélange gazeux à 60% de CO2 soit 4 fois plus concentrer que ce qui sort de nos usines et un déchet de ce traitement est de l'hydrogène quasi pur qui pourrait nous fournir une quantité phénoménal d'énergie de nature à nous faire oublier le pétrole et pour un coût inférieur au charbon !

 

J'aimerais vous dire que Mr Sarkozy n'est pas informé... Mais il l'est, comme me l'a confirmé Mr Goubet, son secrétaire de cabinet... J'aimerais vous dire qu'il va se bouger le cul pour débloquer la situation et faire avancer les choses comme on me l'a laisser croire :

 

 

De : Présidence de la République [mailto:courrier.president@elysee.fr]
Envoyé : lundi 30 mars 2009 08:16
À : jeanluc.quere@
Objet : RE:Présidence de la République

 

cid:image001.gif@01C877E5.6DB7B030

 

SCP/CdO/C045978

 

 

 

Cher Monsieur,

 

 

Le Président de la République a bien reçu votre message.

 

Chargé de vous répondre, je puis vous assurer qu'il a été pris connaissance avec attention de vos préoccupations avant de les signaler au Ministre d'Etat, Ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire.

 

Bien cordialement.

 

 

Le Chef de Cabinet

Cédric GOUBET

 

 

 

Monsieur Jean-Luc QUERE

 

 

 

Mais la réalité est bien plus triste... Il préfère sans doute mettre en place une taxe carbone qui va plomber les finances de la France d'en bas et ne rien régler au problème du réchauffement planétaire à moins que, ayant passé le dossier à Mr Borloo, Ministre de l'écologie, de l'énergie et du développement durable, et accessoirement Collègue et ami de Mr Protain (un de mes enfoirés) ce dernier ait simplement décidé de mettre ce dossier dans un tiroir et de ne pas faire de vagues par simple amitié pour une crapule...

 

Je dois remercier certain amis et internautes qui m'ont conseillé de ne pas faire de vagues en jugeant ma situation très délicate et allant jusqu'à me dire que ma vie pourrait être en danger... Ceci est peut être vrai même si je ne veux tomber dans la paranoïa mais comprenez moi bien... Si cette technologie n'est pas développée dans les 5 à 10 ans c'est vos vies et celles de vos enfants qui sont menacées, pire encore toute forme de vie sur cette planète est menacée et ce, par pure cupidité d'une poignée de crapule sans morale qui ose au XXIème siècle utiliser l'esclavage en toute impunité sous le prétexte qu'ils savent exploiter les failles juridiques de mon pays et que peut être ils ont le bras long... Ceci est un scandale sans équivalence qui se doit d'être dénoncé avec la plus grande force quelque en soit les conséquences...

Je citerais Coluche :

"C'est en remuant la merde que ceux d'en haut peuvent la sentir !"

Et comptez sur moi pour la remuer en national voir à l'international... Et le seule façon de me faire taire sera de me loger une balle dans la tête et comme j'ai tout dans la tête, si cela doit arriver... Bonne chance à vous tous dans le monde de demain...Clin d'oeil

 


 

 

 

 

 

 

26/06/2009

preuve a l'appuie

preuve a l'appuie :

 

Cet article sera complété chaque jour, en effet il y a des dizaines de documents qui atteste mes dires et que je compte vous présenter et vous expliquer ce qui est impossible en une seule fois... Merci de votre compréhension et de votre patience et bien venu dans le Dallas de l'invention... Un monde des plus écoeurant vous verrez...

 

Cet article a pour but de démontrer les agissements de mes "pseudo-associés"preuves à l'appuie et de faire en sorte qu'ils ne puissent plus nuire a qui que ce soit car j'estime de mon devoir civique de mettre ces gens la or d'état de nuire, ou au moins de prevenir d'autres victimes potentiel de la galère ou ils vont mettre les pieds et de dénoncer les organisations internationales des brevets conduisant, par laxisme ou toute autre raisons a la ruine de beaucoup d'inventeurs au profit d'individu riche ou indélicat ou de société puissante pouvant s'assoir sur la justice grâce à l'existence scandaleuse et non dite, d'une justice a deux vitesses, celle des riches et celle des pauvres...


Dans un second temps je chercherais a expliquer par des hypothèses et des faits comment et pourquoi ces associés, qui ont mis beaucoup dans la balance soutiennent un gérant pour le moins indélicat pour permettre à des gens aisé d'alléger leurs impôts et de faire sortir en toute "légalité des fonds hor du térritoire français et ainsi de "blanchir" des capitaux et pourquoi le gouvernement Français, bien qu'informer n'agit pas, se faisant ainsi complices "passif"de tel agissements.


Par agissements je parle de leur mauvaise foi et a ce stade celà devrait être considérer comme un veritable crîme, les abus de position, leur interprétation abusive d'un contrat dont ils se torchent le cul, ayant conduit à mon exclavage et a celui d'autres victimes potentiel dont vous pourrez voir les travaux vendu à leur insu, la dissimulations de documents en rupture de contrât avec de probable actes illégal dont je ne peux avoir accès grâce au soutien "passif" d'organisme senser protéger les intérêts des inventeurs et qui perverti leur nuie gravement, de céssion illégale, d'abus de position et d'abus de confiance et n'étant pas expert d'abus de bien sociaux il me semble...


Premier élément :


Une lettre faite par votre serviteur au dernier avocat connu de la société Finercor faisant suite, comble du cynisme de ces gens là, à une sommation interpellative qui suivra dans la foulée.


Cette lettre envoyé en recommandé avec accusé de reception et dont un bon nombre d'intéressés ont eut copie sans aucune forme de réponse à ce jour et qui résume la situation pour plus de clarté :

 

LETTRE AVOCAT 1

 

 

LETTRE AVOCAT2

LETTRE AVOCAT 3

 

LETTRE AVOCAT 4

Pour information "la clause de décès' exposer dans la premiere page de ma lettre et que Mr Garnier a tenter de m'imposer par des méthodes de maÎtre chanteur, du mien de décès j'entend et que j'ai refuser bien évidemment est appeler de façon assez drôle dans les milieux informer sous le nom d'une tontine... En référence surement au Tonton-Flingueur...Clin d'oeil C'est drôle sauf que dans l'expréssion le but d'une tel clause est largement sous-entendu et à ma place vous ne trouveriez pas sa drôle du toutLangue tirée... 

 

 

Ceci résume à mon sens ma position et fait suite au passage d'un huissié de justice à mon domicile pour connaître ma position, qui est et demeure inchangé depuis 18 mois et qui a fait l'objet de ma part de centaines de mails, de dizaines de recommandés et de nombreux appel téléphonique ou on me raccrocher au nez... D'où mon affirmation quand je parle du cynisme de ces gens là... Non décidéQuant a l'huissié, bien que n'ayant pas été heureux de le voir (On a dû m'entendre hurlé ma colère a 5 kilomètres à la ronde), après avoir repris mon calme et lui avoir expliquer la situation je l'ai trouver très sympa et je vous le conseil si besoin est. Ils font un sale boulot mais faut bien que quelqu'un le fasse et c'est pas de leur faute si de tel crapules usent et abusent de la justice pour tenter d'abusé des gens honnète et les contraindre par peur de grand mots a faire ce qu'ils veulent... Et celà doit fonctionner avec les déficients mentaux ou des gens affaiblie mentalement par des années à se faire bourré le crâne de leur saloperie... Car a force de les entendre dire, tel une meute de hyenne hurlante et ricanante, que vous êtes fou et paranoïaque et que vous inventez des problèmes et que vous êtes seul, ruiner par ces gens et pousser dans une situation scandaleuse d'exclavage dans un dénoument le plus absolu tout peut sembler possible même le faite que peut être ils pourraient dire vrai et être dans leur droits et que tout ce que vous subissez est normal... Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu...

Mais en effet après de tel lavage de cerveau, de torture mentale, de chantage déguisé et d'abus de toute sorte pendant des années il y a de quoi perdre la raison même pour le plus raisonable des êtres...

Personnellement pour avoir été un des êtres les plus patient et compréhensif que j'ai pû connaître (ce n'est plus le cas desormais j'ai épuisé tout mes stocks pour plusieurs vies je pense...) je crois que même un pape perdrait la raison et deviendrait fou de rage devant autant de mauvaise foi et de pourrititude...

 

Pourrititude : mot inventé par votre serviteur pour définir l'acte, le fait, d'être pourri jusqu'à la moelle et bien au delà au point d'en faire un véritable art de vivre... Car pousser a ce stade c'est de l'art je vous l'assure...  Langue tirée

 

SOMMATION1

SOMATION2

SOMATION3

SOMMATION 4

Ma lettre à l'avocat explique plus en détail mon point de vue et n'a pour l'heure reçu aucune réponse, ceci correspondait de toute évidence à une nouvelle tentative d'intimidation pour me contraindre à l'exclavage, comble du cynisme et de leur "pourrititudes".

 

Je vous ferrais remarquer que ce document parle de leur droit mais en aucun cas de leurs obligations, et de mes obligations et en aucun cas de mes droits... choses baffoués avec un mépris qui relève de l'écoeurement depuis plus de 4 ans et qui paralyse depuis tout ce temps la seul technologie capable de lutter éfficacement contre le réchauffement planétaire ce qui est un véritable crime contre l'humanité et il est domage que le tribunal pénal internationale ne puisse juger que les criminels de guerre, car le rechauffement planétaire a dejà tuer 300000 personnes à travers le monde selon des specialistes et couteras des millions de vie dans les années à venir et a mon avis ces gens là en sont si ce n'est responsable tout au moins y auront ils largement apporté leur pierre par pur cupidité.

 

La pièce qui suit est un document de ce cher Monsieur Garnier, un recommandé que cet individu a osé m'envoyer le jour même d'un dépôt de brevet fait dans mon dos (il devait avoir hâte de se foutre de ma gueule a mon avisPied de nez), en total abus de confiance par Monsieur Nithardt (a sa demande bien evidemment), agent expert au brevet, qui c'est largement servi de pièces que je lui ai fourni en toute confiance 3 mois avant (Pour le largement, en faite c'est à la virgule près...) et dont il est fait allusion dans ma lettre a l'avocat de la société Finercor SA dont Mr Garnier est le gérant   "honnête" :

LETTRE GARNIER 1

LETTRE GARNIER2

Alors maintenant je vais vous commenter ce document et vous expliquer la façon dont sa c'est passé pour vous montrer a quel point cet individu est prèt a toutes les bassesses pour être conforme à sa "pourrititudes"... Et vu de loin c'est quand même comique compte tenu de l'aplomb et de la mauvaise foi qu'il est capable d'exploité sans la moindre gène... "LA VRAIE POURRITITUDE"

 

Il me dit dans cette lettre que je suis un vilain petit garçon pas gentil du tout qui refuse de respecter ses engagements (et de se laisser faire en réalité), notament l'article 7 avec lequel pour parenthèse il m'a maintenu en exclavage déjà à l'époque de cette lettre depuis 3ans et que faute de ma "participation" je l'ai contraint et c'est là que c'est très fort, je l'ai contraint donc à utilisé "la compétance d'ingénieur de haut niveau" qu'il a, et c'est ce qui est sous-entendu (c'est sournois vous ne trouvez pas ?) payé une véritable fortune...

 

Donc le méchant petit garçon que je suis a contraint le brave enfoiré qu'il est a payé bien cher des experts pour me remplacer... Et C'est pourquoi, il regrette d'avoir dû en arriver à cette solution... A savoir réduire mes droits en rupture de contrât qu'il rappel lui même via l'article 4 (a savoir qu'il me payait mon apport de mon invention contre 50% des droits au brevet (plus les fonds qu'il n'a jamais mis sur la table sinon sa aurait été trop généreux de sa part mais il l'a aussi oublié ce léger détail !Rigolant)) et m'avoir donc a prioris totalement volé !Cool (partie souligné)

 

Mais dans son immense générosité il m'a toutefois laisser l'honneur de me nommer comme seul et unique inventeur... Comme c'est gentil... Vous n'auriez vraiment pas dû, c'est trop... C'est trop... C'est trop quoi en faite ?Non décidé

 

Bref, ce Monsieur me dit donc que j'ai été un gros vilain garçon pas gentil et que pour me punir il a simplement décider de me spolier avec le soutien de Mr Nithardt (agent au brevet) et de ces associés puisqu'il a mis se brevet et les autres au nom de tout les copropriétaires du premier brevet, en me citant, cependant, (vraiment trop sympa sais pas quoi direClin d'oeil) comme seul inventeur...

 

Alors pour information, fin octobre 2007 j'ai décidé de cesser toute collaboration tend qu'il ne s'obligeait pas à respecter leurs engagements contractuels, chose des plus raisonnable après avoir été abusé pendant des années... Ils ont de toutes évidences choisie une autre solution, celle de ce passé de moi... et de me soustraire de l'équation plutôt que d'être juste correct !

Et avouez que si vous n'êtes ni juriste (car ce qu'il dit il n'en avait aucun droit, c'est purement est simplement du vol avec abus de confiance et abus de pouvoir) , ni au fait de la situation on pourrait presque lui donner le beau rôle à cet crapule !Langue tirée

 

Maintenant il faut savoir aussi que pendant 1ans et demi il n'a pas finançé le moindre centime sous le prétexte qu'il était le gérant de mes intérêts et que sur le contrât il a mis un "jusqu'à 100000 euros" pour justifier qu'il n'avait pas a mettre le moindre centime dans cette histoire ! Faut vraiment être juriste face a des gens souffrant de "pourrititude" sinon vous êtes vite dépassé !En pleurs Et encore...

 

Pendant ce temps, j'ai dû me demerdé, j'ai même fait les poubelles mais passons ce genre de détail qui fache et ne mêne à rien...

 

Au bout d'un an et demi a lui rappeler ses obligations et a paré ses attaques régulières pour me spolié légalement les 50% qu'il m'avait laisser dans sa grande générosité pour pouvoir me pièger et pendant laquel sans que je le sache et en violant son contrât qui de toute evidence lui servait de papié cul, ce Monsieur et sa femme revendait pour des dizaines de millié d'euros des morceaux du brevet comme un vulgaire voleur de bagnole qui revend des pièces de voiture volé...

 

Au bout d'un an et demi donc, il finança enfin ce projet (avec l'argent des ventes illégalClin d'oeil), un accord fût passé avec le Pr G et des éssais furent lancer... Je vous passe les détails sordide et fastidieux pour en venir a l'essentiel... Il s'avère que ce contrât passé avec le Pr G était illégal et que non seulement je n'étais pas payé mais en plus je n'avais aucun statut ni aucune assurance et cela je ne le su que plusieurs mois après... Durant cet interval, la technologie fonctionna comme prévu a mes risques et péril et a ceux du Pr G (On avait une technologie de traitement du CO2 qui générait d'énorme quantité d'hydrogène, gaz autement explosif... Flipant non ???) et bien evidemment, cet accord illégal fût contesté par l'université de bordeaux 2 qui, connaissant les résultats voulait bien évidemment avoir leur part du gateau...(Estimer a 60 milliard d'Euro pour la seule Europe et pour le seul traitement du CO2 le gateau...) Enfin ceci n'est pas l'objet et a déjà était évoquer avec plus de détail dans l'article "le piège".

 

Faisant suite a cette "lettre" de Mr Garnier, m'annoçant ma spoliation et après avoir obtenu copie de la partie technique de ce nouveau brevet déposé dans mon dos auprès de Mme W, chercheuse aux CNRS, consultante de la société FINERCOR SA sur mon projet... (qui fut informer de ce depot avant moi... C'est vexant je trouve et preuve sans doute que tout fût correct... Et la marmotte...Langue tirée)

Je m'empressais de demander des comptes auprès de Mr Garnier et Mr Nithardt... lesquels ne répondirent bien évidemment pas avant plusieurs semaines mais je ne manquais pas de leur faire remarquer que ce brevet était plus qu'incomplet et que tôt ou tard sa pauserait des problèmes...

Cette remarque dû les faire réflechir et Mr Protain, qui s'était engager à me soutenir lors de la rédaction du contrât de copropriété et qui oublia se point dès la signature de ce document qui "normaliser" les agissementrs illégaux passé de la société Segitech, puis FINERCOR SA... Me recontacta pour me dire, apres plus d'un mois qu'il n'était absolument pas d'accord avec ce documents et que c'était faux... Ce point me fut confirmer par Mr Nithardt et Mr Hagenbach... Mr Garnier refusant de répondre...


Enfin si ces derniers me dirent par voie verbal que mes intérêts avait était préservé, en contradiction avec ce document, malgré mes innombrables demande aucun ne me fourni les documents relatif à ces dépôts de façon complêtes... Ce contentant au mieux de m'envoyer à plusieurs reprise des pièces parcelaires, tenant plus du pulze qu'autre chose dans le but évident de me convaincre sans me fournir les documents demander que mes intérêts rester intouchable...


Mais après des années a subir leurs agissement je suis comme saint Thomas... Moi je crois ce que je vois or plusieurs documents reçu de l'OEB et de l'INPI au cours de l'année 2008 prouver les dires de Mr Garnier et en aucun cas ceux de Mr Hagenbach, Protain ou Nithardt... Alors qui croire ? Selon Mr Protain c'est une erreur de l'INPI... Evidemment ces incapables de fonctionnaires ont beau dos !Clin d'oeil

Alors qui croire ?

Mr Garnier qui m'annonce m'avoir spolié, avec des documents officiel de l'INPI et de l'OEB qui le prouve ou reste vague sur mes droits ou des gens qui me disent, insistent, me bourre le crâne que c'est faux tout en refusant,sans le dire, de me fournir les pièces en intégralité ? ACTE OEB

Ce document m'a été envoyer par l'OEB car la législation impose de prevenir les inventeurs, par contre déposant et titulaire c'est FINERCOR et al... Avouez que sa fait court !

 

Pour la pointe d'humour j'ai eut droit a des commentaires du genre : Faut nous faire confiance et arrêter d'être paranoïaque... Tout en m'abusant comme le prouve ces copies de mails :

 

De : Roland Nithardt [mailto:roland.nithardt@(EFFACER CAR SUIS PAS UN CHIEN MAIS FACILE A TROUVER SI VOUS VOULEZ)

Envoyé : mardi 17 février 2009 09:08
À : QUERE JEAN LUC
Objet : Re: APPEL DE CE JOUR

 

 

 

Monsieur Quere, Bonjour

Il m'a été rapporté que vous avez harcelé à plusieurs reprises mes collaboratrices du Cabinet Nithardt et Associés SA de Mulhouse.

Je me permets de vous rappeler que le mandat de gestion de brevets qui vous concerne a été confié à la société Cabinet Roland Nithardt, Conseils en PI , SA qui se trouve à Yverdon les Bains en Suisse, et que le Cabinet de Mulhouse n'est ni en droit de vous répondre et en outre ne connait pas les dossiers.

Ce mandat  a été confié au Cabinet par Monsieur GARNIER qui représente l'ensemble des copropriétaires dont vous faites partie, selon des accords qui ont été signés entre vous. En conséquence, en raison des obligations déontologiques qui sont imposées à notre profession, nous ne pouvons répondre qu'aux personnes habilitées, en l'occurrence Monsieur GARNIER.

Je vous signale que, contrairement aux affirmatiopns insensées que vous divulguez, mon Cabinet communique très bien et très facilement avec Monsieur GARNIER, qui n'a pas disparu sans laisser d'adresse, comme vous le prétendez stupidement sans avoir fait une quelconque vérification (comme je vous ai conseillé de le faire, si vous ne faites confiance à personne !).

Je vous demande avec insistance d'arrêter de harceler mes collaboratrices et de nous menacer sans aucune raison puisque nous avons effectué le travail qui nous a été confié avec professionnalisme, même en l'absence de toute coopération efficace de votre part.

Je vous demande de ne pas dépasser certaines limites dans vos agissements épidermiques, parce que je serais tenté de déposer une plainte pour diffammation à votre égard.
SAentiments distingués

Roland Nithardt

 

 

Alors pour info, en guise de harcelement j'ai appeller 3 fois et a 2 reprise on m'a raccrocher au nez... En guise de menace je les ai prevenu que je rendrais cette affaire public et il m'a répondu  que si je le faisais il porterait plainte pour diffamation... Maintenant que Mr Garnier soit parti sans laisser d'adresse c'est un faite... Des recommandés étant revenu avec la mention n'habite pas à l'adresse indiqué !

 


 

recommandé Garnier

 

 

 

Preuve a l'appui, ce courrier (le second) est revenu avec la mention n'habite pas a l'adresse indiqué et vous pouvez vérifier qu'il a donner la même adresse a son avocat qui m'a envoyé l'huissié... Sera t'il payé ? la question se pose sinon pourquoi lui avoir donner une mauvaise adresse ! lol.

Allons plus loin dans la mauvaise foi de ce Mr Nithardt...

 

REPONSE NITHARDT A V

Courrier envoyé... De mulhouse ! Qui a la charge du dossier ? le cabinet Français ou celui en Suisses ? C'est à perdre son latin... Une fois... Langue tirée

Et aux crayon a papier les commantaires de mon conseil de l'époque à ses allégations... Mr Nithardt dit que tout à été fait dans les règles mais si tel est le cas pourquoi nous refuser l'accès aux documents demander ?

Mr Nithardt parle de confiance des uns et du profféssionalisme des autres... Mais peut on parler de profféssionalisme quand un expert en propriété industriel dépose en brevet dans le dos du seul et unique inventeur et ose lui parler de confiance pour obtenir les éléments manquant tout en lui refusant de lui communiquer les pièces prouvant que ces intérêts n'ont pas été spolié ? Sérieux ?

Pour parenthèse, moins de 2 mois plus tard, mon conseil, qui travailler dans le cadre associatif (je suis ruiner donc...) n'ayant toujours pas eut la moindre pièce, à changer de position après un déjeuné avec Mr hagenbach et plusieurs coup de téléphone avec ces gens la... Il n'avait toujours aucune pièce mais considérait que je devais faire ce qu'ils voulaient, sans avoir accès à rien et que je devais faire confiance... Et alla lui même jusqu'à me traiter de paranoïaque... Ceci dit rien n'avait changer depuis ses commentaires sur cette missive sauf qu'il considérer ne rien me devoir et en aucun cas des informations (qu'il n'avait pas lui même) et que je devais faire confiance... Moi je me demande ce qu'ils lui ont proposer pour les laisser faire ?  Enfin je ne peux rien prouver... Evidemment... Mais moi je veux les pièces avant toutes choses, c'était vrai hier et ce serra vrai dans 10 ou 20 ans si necessaires.. Comprendé ? Et le pape peut venir me dire de faire confiance ou même Dieu en personne... Je crois ce que je vois maintenant... J'ai donné merde !

 

Pour en revenir a Mr Nithardt agent au brevet, il me fait remarquer que le dossié est gérer par son cabinet suisse et que sa déontologie lui interdit de me fournir, à moi, seul inventeur, déposant et normalement titulaire de 50% des droits aux brevets, lui interdit donc de me répondre par déontologie... La déontologie en suisse ne doit pas être la même qu'en France alors mais si il suffit de franchir la frontière pour se torcher le cul avec sa déontologie sa en dit long sur cette profféssion et j'invite les inventeurs a faire très attention à leur conseils...

Je me suis d'ailleurs permis de prevenir son ordre en France afin qu'il regarde de plus prêt sa pseudo-déontologie :

COURRIER DAREMBUR

COURRIER DAREMBURE 2

J'espère que son "ordre" aura a coeur d'étudier ses agissements avec le plus grand soins étant donner les conséquences que devront tirer les inventeurs si il apparait qu'il suffit à ces experts payé une fortune de quitter le pays pour pouvoir les voler ou participer à leur spoliation en toutes impunité...J'attend encore la réponse...


Et comble du cynisme de Mr Nithardt, il ose me dire qu'il a fait le "travail" avec proféssionalisme, même et j'ajouterais "malgrés" l'absence de toute coopération éfficace de ma part... Et pour cause puisque ce brevet a été déposé dans mon dos et dans des conditions qui me sont encore inconnue malgré mes innombrables demande mais sa déontologie lui interdit de me répondre sur ce sujet et de me fournir les documents que je demande... Bien pratique la déontologie !Bouche cousue


Pour information, 15 jours après, à force de le faire "chier", ce Monsieur m'a renvoyer la balle en me communiquant la nouvelle adresse de Mr Garnier, chose fourni aussi par Mr Protain 2 jours apres le premier méssage (cette voie ayant été exploité suffisament longtemps pour me faire perdre mon temps je suppose) :

 

De : Roland Nithardt [mailto:roland.nithardt@IDEM]
Envoyé : lundi 2 mars 2009 17:37
À : QUERE JEAN LUC
Objet : Re: TR: APPEL DE CE JOUR

 

Bonjour,

L'adresse de Monsieur GARNIER est :

CALLE JOSE ALDEGUER 7

03016 ALICANTE

Espagne

Rien de plus...

 

Ceci dit 15 jours après je constate que mes remarques si stupide ne l'était pas tend que sa...
Puisqu'il l'avait sa nouvelle adresse alors evidemment pour lui c'était facile de communiquer... Depuis j'ai envoyé plusieurs recommandé et si l'un est revenu avec la mention REFUSER (vu plus haut), le suivant attend toujour une réponse... Comme vous pouvez le constater c'est tout de même plus difficile pour moi de communiquer mais c'est moi qui ne fait pas confiance et qui est paranoïaque...


Bin... Je suis peut être anormale mais j'avou trouver normal de ne pas faire confiance a des gens qui abuse de ma confiance... Non ?Surpris

Et si tout était si "correct", ormis l'esclavage, les abus et tout le reste c'était si monstrueusement difficiles de me montrer les documents qui attester de leur dire ? Sérieux ? sa coûte combien des photocopies ? sa prend combien de temps de les faires et des les envoyer par mails ou via la poste ? Au lieu de sa on ose pretendre qu'une déontologie autorise a déposer des brevets dans le dos des inventeurs et interdit d'en communiquer les pièces au seul inventeur, à un déposant et a un titulaire de 50% des droits... Bien sur... Aucune raison d'être paranoïaque !Criant Par contre y a de quoi devenir vert de rage devant tend de saloperie d'autant que les organismes tel que l'INPI ou l'OEB refusent aussi de vous fournir ses documents avant la publication (Ce qui peux prendre 18 mois !) et vous vendent les pieces... Sa ma couter 25 euros pour le seul dépot Français... Alors quand on sait que c'est moi l'inventeur, le seul et unique et que je dois attendre 18mois et payé 25 euros par brevet dans chaque pays pour simplement savoir ce qui se passe franchement c'est un veritable scandale !

Mais en effet, aucune raison d'être paranoïaque et de ne pas avoir confiance... Et la marmotte elle met toujours son chocolat dans le papier d'alu... En Suisse... Question de déontologie sans doute !Clin d'oeil

 

Mais allons plus loin dans leurs mauvaise foi...

 

Les documents qui vont suivre montre leur extrèmes bassesse et leur chantages déguisé qui exploite au maximum les failles d'organisme public tel que l'INPI ou l'OEB et les limites de la protection industriel envers les inventeurs...

LETTRE HAGENBACH 1

LETTRE HAGENBACH 2

Avant toutes choses je dois vous présentez ce Monsieur, enfin en fonction de ce que j'ai compris... Pas évident de suivre quand on vous dissimule tout !


Ce Monsieur a été mandaté par Mr Garnier pour représenter nos intérêts devant des prospects pour "vendre" la technologie... Sauf que vendre moi sa ne m'interresse pas compte tenu de plusieurs paramètres dont je fais un bon nombre de commentaire dans ma réponse à ce Monsieur qui va suivre et pour d'autres bien évident pour moi, à savoir que cette technologie n'étant pas d'une extrème facilité, un suivi de ma part est d'une extrème nécessité pour assurer le transfert de technologie, chose qu'ils semblaient à prioris prêt à négocier sans me demander mon avis et ce en rupture de contrât, ceci dit ils n'étaient plus à sa prêt vous le reconnaitrez je pense...

Ce Monsieur, en outre, qui a eut la prétention de me prendre de haut et de me demander dans un mails de lui faire un résumer technique aussi pointu possible pour lui facilité la tâche (Pour vendre le bébé sans mon concour et donc sans mon accord et encor en rupture de contrât) mais qui refuser de me communiquer le Contrât qui le lié à la société Finercor et me refusait tout autant de me signer un accord de confidentialité me menace a mots couvert de me poursuivre en justice... Et me reproche comble du cynisme de ne pas avoir répondu à Mr Nithardt avant le délai limite du 1 décembre 2008... Alors pour information Mr Nithardt m'a envoyé en copie (sa ne m'était même pas adressé à moi) un recommandé ou il disait grosso modo que l'inspecteur des brevets Européen avait refuser le brevet qu'ils avaient déposer dans mon dos...(marrant sa, il me semble leur avoir signalé dès que j'ai su qu'ils avaient déposer dans mon "dos") et donc sans mon concours et me donner 8 jours pour leur fournir le nécessaire pour rectifier le tir... Bien évidemment je doute fortement qu'ils aient eut accès à ses remarques 8 jours seulement avant la date limite mais 8 jours c'est bien, sa permet au pauvre con pour lequel ils me prennent de ne pas pouvoir réflechir et de céder a leur chantage pour sauver ses intérêts... Si tenter qu'ils existent toujours mes intérêts car depuis le moment du dépôts on ne peut pas dire qu'ils se soit précipiter pour me communiquer les pièces qui confirmait que mes intérêts était toujours intactes bien évidemment...

 

Par contre dans cette lettre dont il parle, Mr Nithardt reconnait qu'il faudrait faire les choses avec profféssionalisme chose qui bien évidemment fût loin d'être le cas (encore une contradiction) et qu'il lui faudrait avoir le soutien de l'inventeur ou au moins d'une personne comprenant le sujet... Ils sont passé ou les ingénieur or de prix, raison pour laquel ce Monsieur Garnier s'octroyait le droit de réduire mes droits et donc de me spolier ?????Clin d'oeil Partie en vacance peut être ????Langue tirée


Enfin ma réponse à Mr Hagenbach envoyé en copie à tout les copropriétaires direct (j'expliquerais cette notion un peu plus tard) suit :

 

REPONSE HAGENBACH1


REPONSE HAGENBACH2

 

 


 


REPONSE HAGENBACH3

 

REPONSE HAGENBACH4

Quand je vous dis qu'ils cherchaient à vendre dans mon dos je vous conseille de regarder les dates des mails qui suivent et de les faires correspondre aux dates de ces courriers... Encore une forme d'intimidation peut être car cette lettre est antérieurs a ces mails...Clin d'oeil

 

 

 

De : Germain HAGENBACH [mailto:germain.hagenbach@orange.fr]
Envoyé : mardi 20 janvier 2009 12:38
À : jeanluc.quere@ et les autres zigotos
Objet : tr: RE Brevet Capture CO2

 




> Message du 20/01/09 12:34
> De : "Germain HAGENBACH"
> A :  jeanluc.quere@ et les autres pin-pin
> Copie à :
> Objet : tr: RE Brevet Capture CO2
>
>
Messieurs,

Je vous fais suivre ci-après, la réponse de TOTAL au sujet de l'invention de M. QUERE. Je n'ai pas d'autres commentaires à ajouter.
Meilleures salutations
Germain HAGENBACH


> Message du 20/01/09 12:06
> De : "Sebastien RIFFLART"
> A : germain.hagenbach@
> Copie à : "Carole DUPUY"
> Objet : RE Brevet Capture CO2
>
>
> Cher Monsieur Habenbach,
>
> Comme discuté la semaine dernière par téléphone, je vous confirme que nous (TOTAL GEN) ne souhaitons pas donner suite à votre proposition de collaboration concernant le procédé de capture de CO2 sur gel inventé par M. Quéré.
> Les raisons qui ont motivé ndécision sont les suivantes :
> - L'état de développement du procédé est encore en phase très préléminaire : les mécanismes mis en jeux ne sont visiblement pas compris à ce jour.
> - Aucun bilan énergétique global n'a été réalisé et ne permet donc pas de positionner ce procédé par prapport aux procédés clasiques
> - Le procédé ne permet pas aujourd'hui de récupérer le CO2 capté sous forme gazeuse mais uniquement sous forme d'acide qu'il faut ensuite neutraliser par carbonatation de CaO. Cela nécessite la manipulation de solide incompatible avec les installations de grande puissance que nous ciblons. De plus, des minéraux carbonatables tels que CaO ne se trouvent pas facilement à l'état naturel, bien souvent ils sont fabriqués en décarbonatant au préalable du CaCO3.
>
> Cordialement.
>
> Sébastien RIFFLART
> ----------------------------------------------------------
> Total - Gaz & Energies Nouvelles
> Direction R&D
> 2, Place de la Coupole - La Défense 6
> 92078 Paris la Défense Cedex
>

>
>
>

"Germain HAGENBACH"

> > 22/12/2008 17:48

A

cc

"Carole DUPUY"

Objet

Brevet Capture CO2


>

 

 


>


>
>
Cher Monsieur,
>  
>
Je me permets de reprendre contact avec vous pour vous demander si vous avez eu l'opportunité de faire les quelques calculs thermodynamiques évoqués lors de notre réunion du 10 Décembre dernier et ce faisant, de prendre position quant à l'intéret pour votre direction pour notre brevet concernant la capture du CO2 d'effluents gazeux.
>
Dans l'attente de votre réponse, je vous souhaite un Joyeux Noël et vous adresse, Cher Monsieur, l'expression de mes meilleures salutations.
> Germain HAGENBACH

 

Comme vous le voyez sans mon concours ils ont vendu n'importe quoi et se sont fait envoyer sur les roses... Mais c'est pas pour autant qu'ils sont devenu raisonable... Non non trop difficile d'être honnête pour les gens souffrant de "pourrititude" !Déçu

Et on continue sur leur conneries, car loin d'êtres disposé à être correct avec moi et me fournir les documents que je demande pour calmer le jeu, ces gens là continue d'essayer de vendre sans mon accord ma technologie, toujours en rupture de contrât et de me vendre moi avec par la même occasion...  Ce mails qui suit m'a annoncer d'autre négociation et "ma vente" moins de 15 jours avant de m'envoyé ce recommandé ou on me menace à mots couvert de me poursuivre devant les tribunaux... Comme si un juge en France allait me comdamné pour avoir mis un terme à plusieurs années d'esclavage !

Messieurs, sauf érreur de ma part nous ne sommes pas sujets d'une république Bananière... Et quand bien même, vous m'avez complêtement ruiner et je n'ai plus rien à perdre alors je vous em...Langue tirée

 

De : Germain HAGENBACH [mailto:germain.hagenbach@...]
Envoyé : jeudi 27 novembre 2008 16:25
À : jdga78; PROTAIN; jean luc quere
Objet : Réunion avec AIR LIQUIDE le 27 Novembre 2008. Compt-rendu.

 

Rencontré M. François FUENTES. Directeur Scientifique du Groupe A.L. Centre de Recherches Claude Delorme. Les Loges en Josas.

 

L'activité élimination de l'anhydride carbonique est un axe de recherche stratégique important au sein du Groupe A.L.
Présentation de l'invention, des procédés de régénération et de la situation en matière de propriété industrielle.
Proposition d'une stratégie de développement en deux temps: tests dans les laboratoires A.L. pendant une période limitée et option de licence à lever après la période de tests. Assistance technique de l'inventeur pendant la période de tests. Cette stratégie conviendrait à A.L.
Discussions intéressantes mais pas de prise de position par A.L.

A.L. demande un délai de deux semaines pour nous faire part de sa position. Ce délai est nécessaire à l'équipe de veille technologique pour formuler son jugement.

 

Germain HAGENBACH

 

 

Deux semaines... Ce qui conduit leur réponse à peu prêt au moment ou mon recommandé à dû leur parvenir... Aucunes nouvelle depuis... Ni aucune réponse à tout mes recommandés...  dont suivent certaines des copies d'accusés de réception :

 

RECOMMANDEE 2

 

COPIE RECOMMANDEE

Mais malgrès tout ils osent m'envoyaient un huissié pour savoir ma position... Moi doit pas savoir parler Français... moi y en être si difficile à comprendre ? Ou juste eux me prendre pour roi des cons ? Sérieux je me pose la question... NON c'est juste qu'ils adoptent la politique de parle à mon cul ma tête est malade...

 

Messieurs, comme déjà dit à d'innombrables reprises avant d'envisager, de vendre ou accorder des licences qui vous rapporteront une fortune, la moindre des choses est de vous mettre en conformité avec vos obligations contractuels... La perspective de travailler pour pas un rond pendant encore des mois voir des années dans l'hypothèse que peut être un jour vous respecterez vos engagements envers moi n'étant en aucun cas une option tolérable... Vous préferez continuer de vous torcher le cul avec vos obligations et me foutre dans la merde pour me contraindre par vos chantages à la con à faire ce que vous voulez... Ceci a eut son temps si vous ne le comprenez pas aller vous faire foutre... Est-ce assez clair ?Clin d'oeil

 

Maintenant comme je vous l'ai signaler à vous et à la présidence Française je suis disposer à vendre mon savoir faire à une nation étrangère si j'y suis contraint en contre partie des moyens de vous poursuivre devant tout tribunaux compétant en France comme ailleurs... J'étudierais toute proposition dans ce sens en France comme à l'étranger et en étudie déjà en esperant que la France, ses sociétés et ses dirigeants ne seront pas assez cons pour me laisser partir (chauvinisme oblige).

 

Pour info je peux récuperer le CO2 sous forme gazeuse avec cette technologie ou le convertir en carbonate de calcium, sodium, potassium... Et produire une forme d'énergie propre et renouvelable à l'infini pour moins cher que le charbon. Chose qu'ils n'ont pas su expliquer sans moi pour vendre mon travail dans mon dos et raison pour laquel ils éssaient encore de m'abusé... Comme quoi y a une justice...Sourire

Maintenant je vais vous montrer 2 courbes de résultats sur le traitement du CO2 histoire de justifier que si eux disent des conneries moi je sais ce que je fais :

La première montre les capacités d'épuration du gel de mon invention sans régénération, le mélange gazeux contenant environ 4% de CO2 en entré E0 et cette courbe mesure le taux de CO2 en sortie d'appareil sans régénération...

SANS REGENERATION

 

 

Comme vous pouvez le constater le fonctionnement est maximale au début et décroit en fonction du temps à cause de la saturation du gel en CO2, ceci n'est pas une fin en soit mais démontre la capacité importante de captation du CO2 du gel de mon invention sans même la technologie de régénération...


La seconde courbe de résultat montre l'éfficacité de la technologie dite de "régénération" et assure un fonctionnement maximal sur des périodes de fonctionnement beaucoup plus grande... Illimité si on maitrise les mécanismes en jeu ce qui est bien évidemment mon cas...

RESULTAT TRAITEMENT EN CONTINU

 

Le taux de CO2 en entré (E0) est de 60% minimum et le taux de sortir (S1) est visiblement très inférieur... Je m'escuse de n'avoir eut qu'un seul analyseur, faute de moyens, et le fait de mesurer en entrée (EO), puis en sorti d'appareil (S1) a quelque peu coupé les courbes de résultats.

Je me suis permis de coloré en rouge les partie E0 pour que la différence soit clairement délimiter et comme vous pouvez le constater l'éfficacité est plus que frappante... Et sur un mélange gazeux 4 fois plus chargé en CO2 que ce qui sort de nos usines... Ceci dit même avec un mélange à 4% de CO2 le % d'éfficacité aurait été le même... Mais avouez qu'avec un mélange gazeux a 60% de CO2 c'est plus frappant qu'un mélange à 4 %... lol Clin d'oeil

 

Je vais maintenant expliquer la notion de copropriétaires direct... un peu compliquer comme notion et j'avoue que même moi qui l'ai appeller ainsi j'ai du mal à suivre dans leur saloperie...

Au commencement il y avait moi et Ségitech... A prioris tout était clair, j'avais une invention génial et plus les moyens de la développer et après m'être battu avec des abrutis congénitaux qui avait la science infuse et qui considéraient que ce qui ne sortait pas de leur crâne d'abruti était forcément de la merde...

Donc, contraint par ces imbéciles et aidé par Mr D, de la structure Unitech je fut présenter à Mr Garnier qui représenter la société Segitech et dans les propre locaux d'Unitech, aucune raison d'être méfiant donc... Après coup il c'est avéré que Ségitech était une boite postale, la boite existait mais n'était qu'une boite aux lettre et s'en m'en parler, en violation de notre contrat (violation de l'article 9 qui précisait que Segitech ne pouvait ni vendre ni accorder de licence sans mon accord) les intérêts dans mon affaire de Ségitech (société Française) furent transferet à la société FINERCOR SA en espagne... Comment ? Aucune idée car Mr Garnier et la gérante de Ségitech qui est depuis devenu sa femme n'ont jamais voulu me communiquer la moindre pièce sur ce sujet... Après 4 ans de dur bataille, contraint et forcé, ils ont consenti à me fournir ce document pour tout justificatif :

 

CESSION SEGITECH

 


Alors ceci n'a peut être/probablement aucune valeur juridique et je pense même qu'il fût fait bien après et donc antidaté pour justifier cette pseudo-cession illégale à cause de mes demandes acharner et mon arrêt d'activité...


Au passage la gérante de cette société n'étant pas la seul actionnaire de Ségitech, sans être spécialiste sa me semble clairement être un abus de bien sociaux mais bon je n'y connais rien et de toute façon le but de la manoeuvre était bien évidemment de m'empecher d'avoir recours à la justice pour tout les abus qui ont suivi, cette enfoiré m'ayant clairement fait comprendre que Finercor étant une société espagnole faire appliquer une décision de justice Française or de France relève de l'impossible et en outre la justice Française pouvant faire trainer les choses pendant une a deux décennies... Chose confirmer depuis par de nombreux avocats.Et il rajouta à de nombreuse reprise que si sa ne me plaisait pas c'était pareil et que si je le faisais chier il cessait de payer les brevets et que tout serrait perdu et que vu son âge lui s'en foutait... Une belle ordure souffrant de pourrititude et qui ne c'est pas fait prié pour exploité ce point pour me maintenir en esclavage pendant des années !Non décidé

Aussitôt transferé en espagne donc et avant même d'avoir le brevet, Finercor a revendu des droits sur mon brevet à différents partenaires en toute illégalité, bien évidemment je ne le sus que des années plus tard et parcequ'ils étaient contraint de m'en informer...Criant

CESSION 300 1

CESSION 300 2

 

CESSION 300 3

Je n'ai bien evidemment pas eut plus de détails sur cette "transaction" et ces documents qui m'ont été fourni ont été plus ou moins trafiquer (En fin de page 1/5 puis 2/3 et 3/3 ce qui pourrait sous entendre que ce document est incompet apres avoir demander les pièces à l'INPI c'est moins complet encore) mais beaucoup de chose sont intéressantes...

 

D'une part nous voyons arriver ici la société "Brevet et associés" et d'autre part nous apprenons que ces gens la ont payé une indemnisation a un inventeur sur un brevet dans le cadre d'une procédure arbitral... Solution lente et coûteuse pour leur victime ayant pour but d'éviter un procès pour information et mentionner dans mon contrat avec la société Segitech pour éviter un possible procès... histoire de bien bloquer le truc et te foutre dans la merde avant de commencer leur saloperie... Mais encor faut il savoir celà avant de signer...

Nous voyons aussi que ces gens là devant cette procédure d'indemnisation a l'inventeur ont retirer "leurs billes" et demander a Finercor un remboursement et que Mr Garnier, gérant de Finercor, en guise de remboursement leur a vendu differents morceaux de Brevets pour des sommes variable en compensation de sa dette, soit 300000 euros... Mais l'a t'il payer cette indemnisation ? le connaissant sa me parrait surréaliste...Cool

 

Une question bête et méchante, ces brevets ayant des inventeurs ont ils été informer de cette transaction ? Ne l'ayant pas été moi même j'en doute fortement et je sais de source sur qu'au moins une de ces "victimes" a casser son contrat sans doute en vain car quand ils vous tiennent ils vous lâchent pas.

D'autres transactions ont suivi dans mon dos en toute illégalité mais ce type la ce croit au dessu des lois et il a raison puisqu'il ruine ses victimes au points qu'ils ne peuvent prétendre ce payer des avocats hor de prix et que de toute façon la justice peut trainer en longueur, de procédure en appel pendant des décennies et qu'après sa il faut encore faire appliquer la décision de justice dans un autre pays... Autant dire que l'on peut paisiblement mourrir de vieilliesse avant d'en voir la fin...

 

CESSION PROTAIN1

CESSION PROTAIN2

CESSION PROTAIN3

ET ENCOR...

 

CESSION PROTAIN2 1

CESSION PROTAIN2 2

CESSION PROTAIN2 3

ET ENCORE ET TOUJOURS...

 

CESSION SURELLE 1

CESSION SURELLE2

CESSION SURELLE3

Alors rien que sur "mon affaire", tendis que moi je me faisais chier à respecter mes engagements contractuel sans aucun moyens ou presque cet individu revendait pour 125000 euros des morceaux de mon invention sur papier... On sait grâce au premier actes de cession qu'il y a eut d'autres victimes et qu'au total sur les pièces que j'ai car je ne doute pas une seconde qu'il doit y en avoir d'autre cet individu à fait un chiffre d'affaire de près de 400000 euros en 2 ou 3 ans en ne faisant rien ormi ce foutre de la gueule du monde et me maintenir, moi et peut être d'autres dans une forme d'esclavage.

Bel ordure souffrant de pourrititude non ?Clin d'oeil

Pour vous faire rire : une perle... Même entre eux ils n'arrivent pas à se mettre d'accords sur la façon dont ils peuvent se sortir de ce merdier en m'abusant...

 

 

----- Original Message -----

From: Germain HAGENBACH

To: jeanluc.quere@

Cc: jdga78 ; Patricia Braun

Sent: Monday, March 31, 2008 12:27 PM

Subject: Projet Gel/CO2

 

Cher Monsieur Quéré,

 

Je réponds à vos deux mails du 29/03/08.
Les documents demandés à Monsieur Garnier sont en votre possession. Je me suis longuement entretenu avec lui sur ce sujet et je ne peux que confirmer sa position.
Vous avez par ailleurs reçu de M. Nithard copie des dépôts nationaux pour le premier brevet et copie du dépôt Europe pour le second. Comme vous avez pû le vérifier vous même, vous figurez bien comme inventeur sur les deux brevets.  

Le pourcentage de propriété ne figurant jamais sur les brevets, il convient de se référer pour celà au contrat du 03/01/05 ainsi qu'au règlement de copropriété du 29/09/07 qui couvrent explicitement la copropriété des deux brevets. Il apparait dans ces deux contrats que vous êtes bien propriétaire de 50% des droits issus de ces deux brevets.
La lettre de M. Garnier du 04/01/08 fait état de carences de votre part dans la fourniture d'un certain nombre d'éléments techniques et indique que ceci pourrait conduire à reconsidérer la hauteur de vos droits dans le copropriété. Cette lettre constitue un constat objectif de la situation face auquel je vous invite à fournir les éléments demandés par M. Garnier.

Vous évoquez dans votre mail des actes de cession. Après entretien avec M. Garnier, il s'avère que de tels actes n'existent pas. Comme le contrat du 03/01/05 le permet, Finercor et d'autres associés ont été subrogés à la Société SEGITECH. Ces nouveaux partenaires ont été décrits dans le contrat de copropriété et ceci ne modifie en rien votre position qui est celle de copropriétaire de 50% de tous les droits.
Pour balayer définitivement vos inquiétudes sur tous ces aspects juridiques, vous aviez vous-même demandé à organiser une réunion à laquelle participerait votre conseil juridique. MM Garnier et Protain ont répondu favorablement à votre demande. Une proposition d'ordre du jour vous a été demandée et des dates possibles ont ét proposées. Je constate à ce jour  et je déplore que ce point soit resté sans suite.

 

Enfin, en ce qui concerne mon intervention dans cette affaire, sachez que j'interviens en tant que mandataire de Finercor qui est et reste le Syndic de gestion de la copropriété. Ma position ne constitue qu'un renforcement des moyens que Finercor souhaite mettre en oeuvre pour assurer le gestion la plus performante et la plus efficace de la copropriété. Votre mail du 29/03/08 sur ce sujet est donc sans objet.

Cher Monsieur Quéré, j'espère avoir pû modestement apaiser vos craintes par mes quelques lignes et je souhaite obtenir toute votre collaboration pour faire avancer et aboutir ce projet.
Bien à vous,

Germain Hagenbach

 

Je me suis permis de souligner en gras la contradiction... Les actes de céssion n'existent pas ! Alors Mr Protain m'a remis des faux pour justifier ses intérêts ? Vous les avez vu ces copies de ces actes de ventes qui n'existent pas ! Une illusion d'optique non ? Mais de la même façon j'ai accès à tout les documents c'est pourquoi Mr Nithardt m'annonce que sa déontologie lui interdit de me communiquer le moindre éléments... Et la marmotte...

Maintenant il n'avait aucun droit de vendre sans mon accord confère l'article 9 qui fût travesti, oublié... Non, il c'est juste torcher le cul avec une petite partie de l'article 5 pour se justifier et en oubliant la seconde partie de l'article 5 qui l'emmerder un peu... Comme quoi chacun voit midi à sa porte et quant on est pourri on voit même midi quand il est minuit apparemment... Mauvaise foi ou mauvaise compréhension ? Foutage de gueule oui...

 

Par contre la vrai question, celle qui me bouffe à moi, c'est Comment ce fait il que ces associés qui savent à qui ils ont affaire puisqu'il a été comdamné dans une procédure arbitrale à payer des domages et intérêts le soutienne ?

Parceque contractuellement, ayant 50% des droits au brevets, le soutien d'un seul d'entre eux me permettrait de le virer a coup de pied au cul et je vous avoue que mon pied me travaille soit dit en passant...

Ils savent pour me l'avoir dit, que sans mon concours le projet et mort et que cet empaffé menace de ne pas payer les brevets si je ne me plie pas a ses chantages et que sa ne marche plus, ce qui menace les 125000 euros qu'ils ont investi et malgrès tout ils le soutiennent tous depuis plus d'un ans... Etrange non ?

Ils sont tous dans le coup c'est la seul explication vous ne pensez pas ? Car comment imaginer que des gens senser puissent s'assoir sur plus de 100000 euros pour soutenir un escroc ? Car c'est un escroc !

Mais quel interêts aurraient ils à le soutenir ? A par perdre de l'argent... Beaucoup d'argent...

 

Je crois que la réponse se trouve dans l'article 7 de ces actes de vente et je vous donnerais mes hypothèse demain car je dois vous présenter un certain nombre de ces associés direct (qui ont des parts à leur nom propre) et Indirect (Propriétaire par le biais de société écran ou pas...).

 

Avant toutes choses je dois vous avouer que je leur ai communiquer l'adresse de ce blog il y a déjà longtemps... Avant mon départ à l'étranger, vers la fin avril, début mai... Je leur ai permis ainsi de me faire un procès pour diffamation puisqu'ils m'ont tous menacer de le faire si j'allais trop loin... Remarque vu le trou où ils m'ont mis je pourrais difficillement tomber plus bas !

 

A défaut d'un procès ils auraient pû éssayer de se défendre sur le site via les commentaires, comme je leur ai aimablement proposer... Ils n'en fût rien et pourtant je les ai invités à le faire... Ceci dit ils ne me répondent pas...

 

Mr Rouzé, comptable de son états à bien éssayé de renouer le dialogue, mes autres interlocuteurs ayant plus qu'usé ma patience et après avoir sous entendu qu'il pourraient me soutenir pour me donner la gestion...

 

De : Jean Louis Rouzé [mailto:]
Envoyé : jeudi 23 avril 2009 01:34
À : jeanluc.quere
Cc : Gérard PROTAIN; M. Jean GARNIER; M. Hervé de TYMOWSKI; FIDELIO
Objet : Quelques réflexions..

 

Cher Monsieur Quéré,

 

Nos représentants dans ce projet, projet que nous espérons  encore 

être  ambitieux et d'avenir , nous tiennent régulièrement informer 

des avancées techniques et autres.

 

 

Je constate  avoir  rencontré peu de projets, ambitieux, le notre en 

était un et j'ose espérer qu'il le demeure, dont les acteurs 

consacrent autant d'énergie à l'invective.

 

Dommage.

 

Participons nous, oui ou non, à la conception et aux développements 

d'un procédé révolutionnaire?

 

 

Avons-nous ensemble les moyens nécessaires pour tester, modéliser et  

parvenir à la commercialisation de ce procédé?

 

Si vous nous dites, Monsieur Quéré, que ce pari est jouable et que 

vous estimez avoir tous les atouts en main pour piloter et mener à 

bien ce projet, quelle serait votre stratégie?

 

Votre projet nous a séduit, la réunion des compétences  semblait être 

un atout.

Comment pouvons nous en être arrivés à ce stade?

 

Je vous remercie de votre réponse, espérant y trouver les arguments 

qui nous confirmerons le bien fondé de notre choix.

 

Bien cordialement.

 

Jean-Louis Rouzé

 

 

Apparemment il avait de la chance lui car moi avec 50% et en étant indispensable au projet les responsables me refuser l'accès à toutes les pièces et ne réponde jamais...

Mes commentaires : La réunion des compétances... Moi qui boss et eux qui ne font rien et qui font porter le chapeau à leur escroc de service de gérant qui part avec la caisse des que sa rapporte... (dès qu'ils l'ont vendu dans mon dos bien sur).

Pour info on peut avoir des aides d'organismes comme l'anvar ou l'ademe et ils me doivent encor 85000 euros (Pardon Mr Garnier me doit celà, et Mr Protain c'est porter garant) soit plus qu'assez pour faire un prototype semi-industriel... Ceci dit j'ai déjà financer 2 nouveaux prototype de démonstration en étant RMiste et avec le soutien de gens que j'ai cotoyer dans ces années de galère et qui m'on prêter ou donner du matériel (preuve que c'est de la merde ou que je fais pitié... enfin plus de 2000 euros de matériel quand même) et j'ai fait une demonstration à leur homme de main, Mr Hagenbach... Mais ils doutent encore ? Pourquoi avoir déposé un brevet dans mon dos alors ? Pourquoi avoir chercher à vendre se brevet sans mon concours alors ? Pas très cohérent tout sa...

Mon cul ils cherchent un pretexte pour se torcher le cul avec leurs obligations contractuel... Et laisser leur complice à la tête du truc afin de faire ce qu'ils veulent et partir avec la caisse et après coup ils auraient dit un truc du genre... Nous aussi on est des victimes ! Mr Protain m'a déjà sortie se coupler et vous savez quoi ? il l'a oublié depuis dit donc... De la sénilité ou du foutage de gueule ? En étant de bonne foi la question ce pose sérieusement...

Ayant l'habitude de ce genre de manipulation de la part de ces gens mais ne voulant pas fermer toutes les portes j'ai répondu à ses questions en argumentant pourquoi on devait révoquer cet escrocs qui gère nos intérêts... Principalement car si j'avais pû prendre la gestion officiel j'avais ensuite toutes une series de portes me permettant de crée une société en France ce qui m'éviter l'exil et pour reprendre l'expréssion de nombreux avocats vu... Il vaut mieux un mauvais accord qu'une impasse... On voit ce que sa donne avec des gens souffrant de pourrititude... Une belle perte de temps et une usure morale sans aucun précédent...

Ce Monsieur ne répondit pas très vite... A bout de patience je lui renvoyé une réponse :

 

Le 28 avr. 09 à 09:01, QUERE JEAN LUC a écrit :

 

> Bonjour,

> 

> 

> Je viens d'allumer ma messagerie et je constate n'avoir guère plus de

> réponse avec vous qu'avec Mrs Protain, Garnier ou Nithardt (agent aux

> brevets). Dois-je en déduire que votre prise de contact était de la 

> poudre

> aux yeux, chose déjà mainte fois exploité par Mr Garnier et Protain 

> pour

> tenter de m'abuser et souvent avec efficacité ?

> 

> Vous devez me trouver quelque peu agressif et je m'en excuse mais 

> cela fait

> 4 très longue années que cela dure à mes dépends et je suis arriver 

> aux bout

> de ce qui était humainement tolérable.

> 

> Comme déjà vu j'ai RDV avec des investisseurs important la semaine 

> prochaine

> qui viendront avec une flopé d'avocats, lesquels une fois trouver 

> un accord

> seront charger de développer une stratégie afin de vous reprendre les

> brevets que vous vous êtes approprié sans respecter vos engagements.

> 

> Les dissimulations de Mrs Nithardt et Garnier sur les brevets les

> ralentiront surement mais les moyens seront là et si il le juge 

> nécessaire

> vous pourriez tous avoir à répondre des agissements du gérant 

> devant les

> tribunaux Français mais aussi devant tout les tribunaux d'Europe et 

> de tout

> les états des états Unis d'amérique, chose que vous pouvez aisément

> envisager comme excessivement couteuse voir ruineuse. Je sais que 

> cette

> éventualité à fait rire Mr Protain qui n'y crois absolument pas 

> mais moi je

> n'ai pas inventé cette idée radicale, je la tien du responsable des 

> conseils

> du groupe d'investisseurs que je dois rencontrer et avec lequel je 

> me suis

> entretenu à de nombreuse reprise.

> 

> Vous pouvez encor éviter cela, il vous suffit juste d'être correct 

> et vous

> avouerez que sa ne parait pas si insurmontable !

> 

> Il est prévu contractuellement que le gérant soit révoquer si il ne 

> respecte

> pas ses engagements, or, par un abus de confiance, ceci ne peut ce 

> faire

> qu'avec plus de 50% des voix, or sans abus, faux et usage de Faux 

> je detiens

> 50%, le soutien d'un seul d'entre vous me permettrez donc de 

> révoquer le

> gérant et d'enfin pouvoir avancer en étant gérant au lieu de devoir 

> subir le

> bon vouloir d'un individu qui est de toute évidence un escroc qui 

> est déjà

> partie sans laisser d'adresse.

> 

> Comme je l'ai déjà maintes fois préciser, sans votre soutiens à 

> tous Mr

> Garnier n'a aucune légitimité ce qui fait de vous tous ses 

> complices à titre

> individuelle et ne penser pas une seul seconde pouvoir vous en 

> tirer en

> prétendant ne pas être au courant dans l'hypothèse plausible ou 

> tout ce

> terminerer devant les tribunaux.

> 

> Vous avez une décision à prendre et vous ne devriez pas la prendre 

> à la

> légère en pensant qu'après m'avoir ruiner pendant 4ans toute poursuite

> judiciaires me serra impossible.

> 

> Il y a bien trop d'intérêts en jeu et si la tentative de vente du  

> brevet à

> échouer avec Total et d'autres ce n'est pas parce que ma 

> technologie ne

> "marche pas" comme entendu avec de véritable âneries comme argument 

> lié à la

> méconnaissance de ma technologie mais bel et bien parce que vous 

> n'aviez ni

> prototype de démonstration, ni le soutien de l'inventeur puisque Mr 

> Garnier

> a preférer ce passé de moi plutôt que d'être correct, j'ai eut 

> beaucoup

> moins de difficulté à attirer l'attention je vous le garantie et 

> pour être

> franc j'ai même eut des réactions de rejet car sa fonctionner 

> tellement bien

> (au niveau des démonstrations) que certain de mes contacts ont cru 

> à un

> canular et certain sont allez jusqu'à me dire que même le pire des 

> escrocs

> ne pouvait être assez stupide pour ne pas faire l'effort d'être 

> correct aux

> point de passé à côté d'une opportunité pareil (sur ce point je ne 

> donnerais

> pas mon avis).

> 

> La fin de la semaine approche, avoir la gestion et les moyens de 

> défendre

> nos intérêts me permettrait de gagner plus mais au pire je ne 

> perdrais pas

> tout ce qui parait plus qu'évident en l'état avec Mr Garnier comme 

> gérant.

> 

> A vous tous de prendre votre décision et d'en assumé les conséquences.

> 

> Cordialement

> 

> Mr Quéré

 

Ce a quoi il me répondit...