09/12/2010

De Cancun à Cancon

 

Je n'ai pas pu être prêt pour Cancun, mais je suis allé en touriste, à Cancon...

J'ai bien aimé  l'ambiance bon enfant, de ce genre de réunion de famille alter-mondialiste...

Quelques morceaux choisis...

 

SAM_0521.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'adore la vision réaliste de ceux qu'on nous présente comme des utopistes...

 

"Avec les agro-carburants, manger ou conduire, il va falloir choisir."

Déjà une réalité dans bon nombre de pays !

 

"Si on travaille plus pour gagner plus, est-ce qu'on vivra plus longtemps ?"

En tous cas on travaillera plus longtemps... Que la vie se rallonge, c'est l'idée qu'on nous assène pour nous faire avaler la pilule, mais la réalité est peut être bien différente :

- développement des maladies nosocomiales, liées au fait que les bactéries s'adaptent à nos antibiotiques, et retour en force de maladies que l'on croyait disparues...

- développement des cancers liés à nos alimentations et à nos modes de cultures trop "chimiques"...

- risque de propagation mondiale de maladies mortelles telles que celles dues au virus du nil, du sida, de la grippe aviaire... propagation liée à nos déplacement et au déplacement de marchandises.

- apparition de nouvelles maladies liées à la connerie humaine (vache folle, amiante, CS2...) , Certaines ont déjà fait parler d'elles, mais beaucoup sont encore dans les tiroirs...

 

"Quand on aura épuisé toutes les ressources naturelles, on aura le droit de faire la guerre pour piller celles de nos voisins ?"

Et vous croyez qu'on fait quoi, quand on achète un produit à bas prix ? On pille les pays plus pauvres que nous, ni plus ni moins...

De plus, nous faisons déjà la guerre aux pays pauvres pour les piller... Ou plutôt des multinationales le font à notre place, pour se faire beaucoup d'argent... C'est une guerre économique certes, qui ne se voit pas à la une du journal télévisé, et dont on n'entend pas parler, mais ça fait autant de victimes, avec des chiffres comptables au lieu de mitraillettes...

Faut être réaliste !

 

"Quand on parle d'extinction de l'espèce humaine, ça me concerne personnellement ?"

A votre avis, ça vous concerne ou pas ? Vous croyez que c'est exagéré ? Que c'est pour plus tard, et que seuls vos enfant et vos petits enfants le vivrons ?

Soyez naïfs et continuez d'être égoïstes, mais une chose est sûre : la stérilisation carbonique est en marche !

 

A Cancun, comme ils l'ont fait à Copenhague, ils sont en train de négocier vos vies... De marchander vos vies... Et pourquoi ? Pour continuer à faire du fric...

C'est vrai qu'à Cancon, avec leur coté grunge et même hippie des temps modernes, ils peuvent prêter à sourire, mais ce sont des gens vrais, profondément humains.

C'est peut être utopique de croire en l'humanité, dans un monde mondialisé et déshumanisé, où la vie et l'avenir d'enfants loin de chez nous, se négocie à Cancun, en termes de droits d'émissions de CO2. Mais ça fait du bien d'y croire ... Même un peu.

 

A Cancon, c'était ça aussi :

 


SAM_0529.JPG

 

 

SAM_0541.JPG

 

SAM_0533.JPG

La folie des journalistes...

J'avoue, je suis allé à Cancon pour les rencontrer et pouvoir obtenir leur soutien le moment venu.

Je crains d'être encore bloqué en France, et j'espère que le moment venu, ils agiront... L'espoir fait vivre, mais j'ai déjà quelques soutiens :

 

SOUTIEN FRANCOIS HOLLANDE internet.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un de mes amis, présent avec moi à Cancon, a du repartir lundi... Pour un rendez vous avec un ministre de l'écologie, à l'étranger... Si en France, on ne bouge pas, d'autre pays peut être bougeront...

Il en va de notre survie en temps qu'espèce, et je suis prêt à tout pour faire avancer les choses et aussi pour dénoncer les pratiques subies par les inventeurs à travers le monde.

A Cancun, il ne se passera rien... Au mieux la montagne accouchera d'une souris verte qui glissera sur une peau de banane...

CO2 = énergies fossiles. Réduire nos émissions de CO2, c'est réduire nos dépendances aux énergies fossiles... Le solaire, l'éolien, c'est bien, mais vu le coût et l'efficacité, c'est loin d'être une solution adaptée à l'urgence planétaire...  On n'éteint pas un incendie avec un bidon d'essence !

Il y a trop d'argent en jeu, la vie des peuples est si peu de chose, face à tant d'argent...

 

Notre monde est fou !!..

07/05/2010

Made in USA... Expert en PI volume 1

Suite à "l'abandon" si tardif de son mandat par Mr Nithardt... Des nouvelles venu des USA !

Made in USA...

 

2-BLOG DB1

Et en pièce jointe :

2-BLOG DB2

 

Traduction :

 

Lettre du 23 Mars 2010


Référence : Jean-Luc Quéré
Dépôt de patente US No 11/912 archivée de façon effective en date du 20 Avril 2006
Séparation de gaz et/ou gel purificateur et équipements associés
Notre référence : QUEJEA PO1AUS

Cher Jean Luc,
Comme indiqué dans la lettre jointe, nous avons pris note que vous avez assumé la responsabilité dans le cas identifié ci-dessus. En conséquence nous avons marqué votre dossier et nous vous feront parvenir personnellement toutes communications relatives à cette affaire.
Notre bureau étant toujours en attente de communication officielle du bureau américain des patentes et marques déposées veuillez noter qu’aucune action de votre part n’est requise.
Cependant avant que nous ne prenions action, en votre nom, dans le futur, concernant la demande ici identifiée, nous vous demandons un dépôt de garantie convenable confiants que cela vous est acceptable.
Prenez note du nouveau numéro de dossier qui est QUEJEA PO1 AUS.
Si vous avez des questions relatives à ce qui est mentionné ci-dessus ou dans la pièce jointe, prière de contacter ce bureau.

Bien à vous
Signature


Pièce jointe :

J’accepte de faire suivre un dépôt de garantie acceptable à Davis et Bujold, PLLC , avant toute instruction à ce bureau pour qu’il prenne action en relation avec la demande identifiée ci-dessus

Signature ………………… Date………………….





Deuxième correspondance au Cabinet Nithardt (En copie)



Référence : identique à la précédente à l’exception des numéros
Notre référence : NITROS P18/US
Votre référence :BR-11095 US

Chère Madame Hugly
Merci de votre lettre du 10 Mars 2010 concernant le sujet ci-dessus. Nous prenons note que votre société n’est plus responsable du dépôt de la demande ci-dessus et indexons en conséquence notre dossier.
En conséquence toutes les communications futures serons acheminées à l’inventeur , veuillez nous le confirmer.
Par souci de facilité vous pouvez indiquer votre réponse en marquant la case ci-dessous, en datant et signant et en nous retournant le document.
Si vous avez des questions relatives au texte ci-dessus ou à la note ci-dessous, prière de nous contacter.

Bien à vous
Signature



SVP, faire suivre toute communication future en relation avec cette demande à l’inventeur

Signature et cachet du cabinet Nithardt le 22 Mars 2010

 

Et voici ma réponse :

 

De : QUERE JEAN LUC [mailto:jeanluc.quere@club-internet.fr]
Envoyé : jeudi 8 avril 2010 10:18
À : 'PATENT@DAVISANDBUJOLD.COM'
Objet : RE: CONTACT

 



Cabinet                                                                                       Mr Quéré

DAVIS et Bujold, P.L.L.C                                                              Jean-luc

112 Pleasant Street                                                                         

Concord, NH 03301-2931                                                                

USA                                                                                             France

                    

                                                                                                          Le 6 avril 2010

 

Référence : Jean-Luc Quéré    
Dépôt de patente US No 11/912 archivée de façon effective en date du 20 Avril 2006    
Séparation de gaz et/ou gel purificateur et équipements associés    
Notre référence : QUEJEA P01AUS 

Monsieur,

Avant toute chose, étant de nationalité  française, et maîtrisant peu l’anglais, je vous réponds après avoir fait appel aux services d’un ami traducteur, ce qui explique le retard de ma réponse.

C’est avec plaisir que je prends acte de votre prise de contact, n’ayant été traité par le passé, qu’avec le plus grand mépris, par les agents experts en propriété industrielle.

Je vous prie de prendre note, que contrairement à vos affirmations, je n’ai pas pu assumer jusqu’à ce jour la responsabilité dans le « cas identifié ci-dessus », malgré mes nombreuses demandes pendant plus de 2ans, pour les raisons évoquées ci-après…

Mais je ne demande pas mieux que de tenter de sauver ce qui reste éventuellement à « sauver» …

Mr Jean Garnier, gérant de la société  Finercor et gérant des brevets en objet, est parti de façon certaine depuis plus d’un an, sans laisser d’adresse.

Depuis Février 2008, il ne m’a jamais donné directement le moindre signe de vie, si ce n’est par personne interposée (associé, expert en propriété industrielle, huissier…). De plus, il n’a jamais respecté ses engagements contractuels.

Ses associés et complices, informés, le maintiennent comme gérant des brevets malgré ces faits et malgré mes demandes répétées pour le révoquer et pour prendre la gérance, tel que prévu au contrât en cas de disparition du Gérant.

Il s’agit malheureusement d’un escroc notoire, qui agit en Europe depuis au moins une décennie en toute impunité, abusant des inventeurs pour gagner très bien sa vie, avec la complicité complaisante d’experts en propriété  industrielle peu scrupuleux, et la complicité « passive » du système de protection industrielle.

Je me suis d’ailleurs entretenu avec plusieurs victimes, auxquelles ces individus dissimulent toutes les pièces, comme à moi même, pour plus facilement les abuser.

J’ai même la conviction que Mr Garnier est la partie « visible » d’un réseau criminel de grande ampleur, qui exploite des « faiblesses » du système de protection industrielle, pour spolier les inventeurs de leurs droits sur leurs créations.

Mr Nithardt est informé de ces faits depuis plus de 2 ans, et il me dissimule sciemment la totalité des pièces en sa possession, pour soutenir Mr Garnier par son silence et ses abus de confiance.

Mr Garnier, après m’avoir abusé, réduit en esclavage, ruiné, fait chanter et menacé ( de kidnapping, torture et mort), m’a finalement menacé de saborder les brevets, en ne payant pas les taxes nationales si je ne cédais pas à leur volonté de se mettre en position de me spolier totalement, et de me réduire à vie à une forme d’esclavage, ce qui est du chantage... Auquel je ne pouvais en aucun cas me soumettre.

Sans détour : qu’en est il pour les brevets US ?

Car comprenez, qu’en étant déjà  victime des agissements criminels de Mr Garnier et de ses « complices », il serait des plus scandaleux que de me demander de payer la facture, à des experts en propriété industrielle qui ont rendu possibles les agissements de cette crapule.

Ce serait d’autant plus scandaleux que, si l’immonde chantage de cet individu et de ses complices a été  mené à terme, ( ce que j’ignore encore, puisque tout m’est dissimulé sciemment ), rien ne soit plus «  sauvable » et que je n’ai plus aucun droit sur ma création, bien que je sois le seul au monde à en détenir la maîtrise !

En effet, le cabinet Nithardt a osé déposer un brevet européen dans « mon dos » en janvier 2008 et en violation totale de l’article 84-CBE (évidemment, puisque dans mon dos !), en total abus de confiance, et il me refuse encore à ce jour de me fournir le moindre élément sur mes brevets d’invention…

De plus, il m’a imposé  de signer deux documents en anglais, en refusant toute explication, dans des délais trop courts pour que je puisse faire traduire ces pièces, et en me menaçant de me faire perdre tous mes droits en cas de refus de signer.

Quelle était la nature et le contenu de ces documents et que sont ils devenus ? Question toujours sans réponse…

Aujourd’hui, Mr Nithardt me refuse l’accès à la totalité des pièces et à la moindre information. Il a même fait bloquer mes mails par une société privée, pour que je cesse de lui demander des explications, auxquelles il ne veut de toute évidence pas répondre depuis plus de 2 ans. Il ne répond ni au téléphone (on me raccroche au nez), ni même aux lettres recommandées, sous le prétexte que sa « déontologie » lui interdit de me communiquer le moindre élément…

J’ai contacté son conseil de l’ordre, pour dénoncer ses agissements, et avoir enfin accès au dossier . Apparemment et comble du scandale, des lois françaises anticonstitutionnelles et violant les droits de l’homme, permettent aux experts en propriété industrielle en France, de ne pas avoir à répondre de leurs actes, devant les tribunaux de droit commun. Ils peuvent ainsi échapper à la justice, et commettre en toute impunité les nombreux abus dont j’ai été victime, comme certainement, de nombreux autres inventeurs.

De plus, j’ai étendu mes travaux concernant la captation du CO2, à l’impact du CO2 sur notre planète, et il s’avère que ce ne sont pas les modifications climatiques qui sont les plus préoccupantes !

En fait, le CO2 menace de ressortir des océans  de façon massive et brutale.

D’une part, les 120 milliards de tonnes de CO2 anthropique dissous, qui sont responsables aujourd’hui de l’acidification des océans et menacent de famine 700 millions d’êtres humains, peuvent ressortir en fonction du réchauffement planétaire.

D’autre part, le réchauffement des eaux et la perturbation des courants halo-thermiques menacent de relâcher massivement 1.200 milliards de tonnes de méthane, encore emprisonnées dans de microscopiques cages de glace, à des profondeurs abyssales…

Si tel est le cas, ce méthane pourrait s’enflammer au contact de l’air, suivant le même principe que les « feux follets », ce qui générerait aux alentours de 3.000 milliards de tonnes de CO2…

Ceci , au delà des conséquences climatiques, constituerait un impact dramatique sur la vie terrestre et menacerait notre monde, d’une véritable « stérilisation carbonique » totale.

Dans cette optique, ma technologie aujourd’hui paralysée par ces crapules depuis plus de 5 ans, est le seul espoir de survie de l’humanité.

Je vous dis ceci pour que vous preniez note et acte, de l’ampleur de ce scandale et des réelles conséquences pour l’humanité de « cette escroquerie aux inventeurs », qui me révolte au plus haut point, et qui surtout peut coûter à l’humanité la perte de la seule carte que l’on puisse jouer, pour éviter à la vie sur terre de graves bouleversements et une extinction massive de différentes espèces, dont la nôtre, qui sera totalement éradiquée.

Le gouvernement français est informé, mais Mr Sarkozy préfère de toute évidence développer l’idée d’une « taxe carbone mondiale ou européenne » plutôt que de réellement agir pour la survie de l’humanité… Le nom d’un de ses proches collaborateurs a été mentionné dans mon affaire. Il faut, sans doute n’y voir qu’une coïncidence… Mais on ne peut s’empêcher de s’interroger sur l’étendue de la folie humaine ou de sa cupidité !

Des négociations sont en cours avec une nation étrangère pour obtenir des fonds conséquents pour éviter le pire au genre humain. Cela se présente bien, mais sans garantie totale de succès, à cause de cette escroquerie dont je suis victime…  Et quoi qu’il arrive, le temps perdu ne se rattrapera pas !

En conclusion, avant de me demander d’assumer la responsabilité dans « le cas identifié ci dessus » je souhaite obtenir la totalité des pièces en votre possession, copies des brevets, copies de toutes les communications entre vous et le cabinet Roland Nithardt.

Je vous prie aussi d’insister fortement auprès de Mr Nithardt pour qu’il me communique l’ensemble des pièces en sa possession, ce qu’il se refuse à faire depuis plus de deux ans, pour des raisons qui me paraissent évidentes, mais sur lesquelles je ne m’étalerai pas, pour ne pas être déplaisant.

Comprenez bien, que je ne peux en aucun cas assumer la gestion d’un dossier, pour lequel tous les faits et acte me sont systématiquement dissimulés, afin de toute évidence, de me spolier de mes droits, et ce depuis le premier dépôt de brevet français.

Comprenez bien, que l’obtention de tous les documents, de toutes les pièces, constitue pour moi une condition incontournable, avant que vous ne puissiez songer à me faire payer le moindre centime, ou me faire signer le moindre document qui engagerait ma responsabilité.

Dans le cas où vos factures seraient restées impayées ( pratique apparemment des plus commune chez Mr Garnier, et qui ne m’étonnerait pas), pourriez vous m’en fournir copie en même temps que le dossier complet.

Le cabinet Nithardt, s’étant clairement fait complice des actions de Mr Garnier et de la société Finercor, par des abus de confiance et de position, il est des plus probable que ce cabinet vous ait tout autant abusé que moi, et il ne serait guère dans votre intérêt de couvrir leurs actes criminelles.

Pourriez vous éventuellement me mettre en relation avec un cabinet d’avocats américains, pour poursuivre ces criminels aux Etats Unis. Ceci fait aujourd’hui partie d’un accord en cours de négociation avec une des nations intéressées par ma technologie, mais je préférerais avoir mon indépendance juridique.

Ne pouvant décemment pas admettre que ces individus puissent échapper à la justice, après tout ce qu’ils m’ont fait subir, et après qu’ils aient mis l’humanité en danger d’éradication, par leurs pratiques honteuses et abjectes, il est des plus évident que je n’en resterai pas là.

Aujourd’hui, je ne pourrai probablement pas payer ce cabinet, mais mes technologies (brevetées et non brevetées), représentent un marché potentiel de plusieurs centaines de milliards de dollars par an.

Un échec de leur développement, aurait des conséquences monstrueusement dramatiques dans les années à  venir, qui rendraient le pouvoir de l’argent réellement insignifiant, et ceci, mes contacts en ont apparemment pris conscience à la lecture de mes travaux théoriques, ce qui me laisse espérer qu’ils accepteront mes conditions, sans conditions.

Cordialement 

Jean Luc Quéré

Traduction en anglais :

 

De : QUERE JEAN LUC [mailto:]
Envoyé : jeudi 8 avril 2010 10:18
À : 'PATENT@DAVISANDBUJOLD.COM'
Objet : RE: CONTACT

 

 

 

 

Cabinet                                                                                              Mr Jean-Luc Quéré

Davis and Bujold PLLC                                                                                                

112 Pleasant Street                                                                                                     

Concord NH 03301-2391                                                                   France

USA                                                                                                     

 

 06 April 2010   

 

Reference : Jean-Luc Quéré

US patent application 11/912, 074 filed with an effective filing date of 20 April 2006

Gas separating and /or purifying gel and associated devices

Our reference: QUEJEA PO1AUS

 

Dear Gentlemen,

 

Before all, being a French national with a very little English understanding ability I have used the services of a translator. This explains the delay in responding to you.

 

It is with great pleasure that I acknowledge receipt of your correspondence having been mistreated in the past by experts dealing with patent applications.

 

I would like you to take note, that contrarily to your statement, I have not assumed,  up to date, a further responsibility in the “above identified case” despite several requests during more than two years for reasons exposed hereunder.

 

I am very eager  to try to save what can be saved .

 

Mr Jean Garnier, CEO of FINERCOR and in charge of the patent application management has left more that a year ago, his whereabouts being unknown.

 

Since February 2008 he never gave any direct information except thru middlemen. In addition he has never respected his contractual obligations.

 

His associates and accomplices have maintained him as the sole patent manager, though I asked them to take over the management, a case which is foreseen by law and under the terms of the contract. 

 

It is very unfortunate but this man is a notorious white collar crook who has been operating all over Europe for at least a decade, spoiling inventors with the complicity of  experts dealing with industrial  property matters and the passive complicity of an entire system.

 

I have discussed with several victims who are exactly in the situation as myself.

 

I am entirely convinced that Mr Garnier is the only emerged part of a huge criminal network which exploits the structural weaknesses of the industrial property.

 

Mr Nithardt, on the other hand, has been fully aware of the situation for more than two years. He has, on purpose, been hiding all documents he is retaining to support Mr Garnier.

 

Mr Garnier did all what possible to do – abuse, blackmail, threats including death.

 

The ultimate point was to sink the all process by not paying the national taxes if I was not agreeing to their requests, which was impossible to me to accept.

 

By the way, what about the US processing in the matter? 

 

You will easily understand that being already a victim it would be incongruous to ask me to pay the bill to industrial property experts who have rendered this situation possible.

 

 

Still more scandalous is the following . If the blackmail of this individual- sink the whole process- has been fully completed, which I d o not know yet, it is greatly possible that nothing might be saved with no remaining rights over my invention.

 

 I am indeed the only one, worldwide , to master this technique.

 

Indeed Mr Nithardt has deposited, without my knowledge and consent, in contradiction with the article 84-CBE, a European patent. Up to date he has refused to provide me with any information.

 

Moreover, he forced me to sign two documents written in English, denying any explanation and threatening me to lose absolutely everything if I was not signing. At this moment, time left  was too short for me to have the documents translated.

 

The question still remains. What was the exact content of the documents, and where are they right now ?

 

Today Mr Nithardt still denies me access to the file and to any possible information. With the help of a private company  he has blocked my entering internet mails and does not respond to phone calls, letters  and so forth,  claiming a “good conduct code”.

 

I have even contacted the counselling/monitoring body of his profession to denounce his acts. The French law is on his side. He can not be summoned and consequently evades a judicial process.

 

I have expanded my works concerning the capture of carbon  dioxide and  its impact on the planet. It is not the climatic change which the most worrying.

 

In fact carbon dioxide threatens to burst out from oceans massively and brutally.

 

On one hand, the 120 billions of tons of man made carbon dioxide dissolved in the oceans and responsible of their acidification might burst out owing to the climatic warming thus threatening  700millions of human beings.

 

On the other hand, sea water warming and halo-thermal changes threaten to release 1.200 billions of tons of methanol imprisoned in tiny ice cages at abysmal depths.

 

If it were the case, methanol might flame up in contact with air which might create an additional 3000 billions of carbon dioxide.

 

This is what I call the global carbon sterilisation process.

 

In this optic, my technique blocked during more than five years, is the only solution to cope with the survival of the humanity.

 

I tell you this so that you can take note of the size of the scandal and its consequences for the entire humanity. It is the only card that can be played if one wants to avoid a complete destruction of live on earth.

 

The French government is perfectly aware of the situation and its recourse.

 

Unfortunately, our president,  Mr Sarkozy, prefers obviously “a world or European carbon tax”. The name of one of his ministers has been mentioned in “my affair”, which is probably very coincidental.

 

Negotiations are underway with a foreign nation to raise funds. It is very promising but in this process the time which has been lost is irremediably lost.

 

In order to conclude and before asking you to entirely assume the responsibility in the “above mentioned case” I wish I could get an hand on all pertinent documents detained by your office as well as all communications between Mr Nithardt and your office.

 

I do further ask you to put some pressure on  Mr Nithardt so that he might  release  all documents in his possession.

 

You will clearly understand that I can not endorse the managerial responsibility of a file for which  entire/part of  documents are hidden to spoil myself of my rights.

  

  

 

You will moreover understand that my obtaining of all documents is for me a « sine qua non » condition before accepting  :

 

-          to pay any “suitable retainer”, even a single dime.

 

-          to sign any document which might engage my responsibility.

 

It might be possible that some of your bills are still unpaid, which is a current Garnier’s practice. I wish you could provide me some proof together with the entire file.

 

It is no secret that Mr Nithardt is/has been an accomplice to Garnier’actions. In the same manner he abused me , he might have abused you too.

 

Additionally, I would like to ask you to put me in contact with a knowledgeable barrister office in the states so that I can trigger a judicial action.

This is part of the MOU under discussion with one of the nation interested by my technology. However I would prefer to remain judicially independent.

 

I indeed can not admit to let these two persons walk free and unpunished after all the ill actions they did to me and others.

 

Today I am probably not be in the position to pay the lawyer office. However my techniques (patented and non-patented) are worth many hundreds of billions a year.

 

A failure to develop my techniques would have dramatic consequences far above the power of money. The people in contact with me have clearly realized this, which let me think that may accept my conditions, without pre conditions or restrictions.

 

Sincerely yours

 

Jean-Luc Quéré