24/05/2010

COURRIER ET REPONSE A L'OFFICE EUROPEEN DES BREVETS...

Lettre reçu de l'OEB :

 

1 COURRIER OEB

 

1 COURRIER OEB2

 

1 COURRIER OEB3

 

 

MA REPONSE :

 

1 COURRIER OEB REPONSE1

 

1 COURRIER OEB REPONSE2

1 COURRIER OEB REPONSE3

1 COURRIER OEB REPONSE4

 

1 COURRIER OEB REPONSE5

1 COURRIER OEB REPONSE6

 

Sans commentaires... Oh si normalement le premier titulaire c'est moi mais sa ne les dérange pas plus que sa...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18/05/2010

Les rats quitte le navire...


Preuve si besoin est, que ce blog les emmerde!.. Ceci dit, entre les menaces de procès de certains et les menaces de me faire "disparaître" d'autres, j'avais compris le message !

 

Ceci dit il faut que vous réalisiez la menace que ces individus représentent pour les inventeurs, que je préviens ici... Ces individus pratiquent l'esclavage, l'intimidation, le chantage et ont même recours aux menaces de mort, si besoin est, parmi bien des "pratiques honnêtes"... Que ceci soit "normalisé" par des organismes de défense des inventeurs comme l'INPI, par complaisance ou pour un peu d'argent ne change rien au sordide de leurs actes, et au sordide tout court d'ailleurs... Et ces individus agissent pour certains, depuis au moins une décennie en toute impunité !

Informez les inventeurs de l'existence de telles pratiques soutenues passivement par le système de "dé-protection industrielle", qu'ils cessent de déposer des brevets qui non seulement vont les ruiner, mais peuvent mettre leur vie en danger avec de telles crapules !

Et n'oubliez pas que ce qu'on nous bassine chaque jour sur l'impact du CO2 n'est qu'une infime partie de la vérité... Ce n'est pas pour rien qu'on nous augmente régulièrement le prix de l'énergie et qu'on nous vante la faible consommation de telle ou telle voiture... La menace est réelle !

Si j'ai raison, et j'espère que non même si je n'y crois pas trop, notre espèce est menacée d'éradication... Si j'ai tort, on peut estimer en pertes humaines l'impact du réchauffement planétaire et de l'acidification des océans à au moins 1 milliard d'individus, en valeur basse, dans les trente ans... Ceci est la réalité et ces crapules dont les noms apparaissent sur ces documents ont sciemment sabordé notre seule chance d'inverser le problème, pour étouffer ce scandale et préserver leurs magouilles de blanchiment d'argent et de fuite de capitaux hors de France...

Et je me contrefous que ces crapules abusent et détournent les lois pour faire croire aux faibles d'esprit et à ceux dont ils pourrissent la vie, que leurs actes sont "honnêtes" avec la complicité complaisante d'organismes d'Etat... Et je me contrefous que Mr Garnier, dirigeant de sociétés écran, qui m'a longtemps pourri la vie et menacé à de nombreuses reprises de kidnapping, de torture et de mort,  soit un proche de Mr Lepen... Tout comme je me contrefous que Mr Protain Gérard soit un ami de Mr Borloo, ministre de l'écologie, de l'énergie et du développement durable !

On m'avait appris qu'en France nul n'est au dessus des lois... Ceci est une connerie, la loi est faite pour ceux qui ont les moyens de se payer des avocats, et donc pour ceux qui ont de l'argent... Les autres n'ont qu'à fermer leur gueule... Et ne me parlez pas d'aide juridictionnelle... Dans les affaires de propriété industrielle ça n'existe pas... Soyez naïf et demandez vous pourquoi...

Et bien moi je l'ouvre ma gueule, prévenez toutes les futures victimes de ces immondes crapules... Prévenez leurs employeurs, leurs clients, leurs associés, informez les et empêchez les de nuire à nouveau à l'avenir...

Si vous pensez que ceci ne vous concerne pas, vous avez tort, ceci a déjà un lourd impact dans votre vie, car vos factures énergétiques augmentent et cette technologie qu'ils ont paralysée durant 5 ans est une source d'énergie propre et moins chère que le charbon...

Ceci vous regarde car plus on perdra de temps et plus notre écosystème en pâtira... 30% de la biodiversité planétaire est clairement menacée d'extinction et ce n'est pas seulement moi qui le dis !

Ceci vous regarde car, que j'ai tort ou raison, 1 milliard d'êtres humains minimum d'ici 30 ans, va souffrir de cette catastrophe liée à nos sources d'énergie... Ceci est un fait, c'est comme ça, c'est une certitude.

Ceci dit, si j'ai raison aucun de nous n'y survivra et ce ne sera plus utile de vous en soucier... Vous voyez, ceci vous regarde bien plus que vous ne pouvez l'imaginer.

Pour information ces individus ont "acheté" pour plusieurs dizaines de milliers d' euros (plus de 120.000 à ma connaissance) des droits sur mon brevet sans que j'en soit même informé et ils ont délibérément "choisi" de soutenir l'individu qui a pris leur "argent", alors que ce dernier partait sans laisser d'adresse et ne donnait suite à aucune de ses obligations contractuelles...

Mauvais en affaires ? Si oui il faut prévenir tous les clients du Cabinet Fédula, tous les clients de Mr Protain Gérard, avocat fiscaliste et surtout les dirigeants du groupe Affine, société ayant plus d'un milliard d'actifs immobiliers et qui a pour contrôleur de gestion Mr Protain Florent... Comprenez... Si ces gens acceptent de soutenir un escroc parti sans laisser d'adresse au point de perdre plus de 100.000 euros qui leur appartiennent, il faut prendre garde à leur confier des millions qui ne leur appartiennent pas !

Mais la réalité est bien différente : ces individus n'en sont pas à leur coup d'essai, ils se servent de cette "technique" pour blanchir de l'argent sale ou plus précisément pour faire de "l'évasion fiscale"... Et on parle ici de lourd ... plusieurs centaines de milliers d'euros que je peux prouver, et sans aucun doute possible, beaucoup plus....

 

 CESSION 300 3

 

Ceci est un "extrait" d'actes de cession difficilement obtenus auprès de ces crapules et impliquant au moins 8 victimes différentes... Et en prime c'est un faux ! Car signé au nom de Finecor et non de Finercor ! Et la nuance et de taille... Si vous vendez votre maison pouvez vous signer au nom de votre voisin ?

 

 

Pour rappel :

 1nithardt lettre

 

 

Ceci, ces individus en sont informés depuis plus de 2ans... Le gérant de vos intérêts disparaît sans laisser d'adresse et en rupture de contrat on ne le remplace pas... On attend que tout soit foutu à la poubelle Bien sûr !

Ceci avec des brevets déposés dans le dos de l'inventeur et sans le savoir faire en sachant que l'inventeur ne cède pas aux chantages ni aux menaces. A part lui faire perdre 10 ans de sa vie et tout l'argent qu'il a investi, que pouvaient ils faire ? Me faire vraiment kidnapper et torturer comme ils m'en ont menacé ? Non... La torture, sur une technologie aussi complexe ça ne servirait pas à grand chose... Quand on souffre on dit n'importe quoi et comme ma technologie est totalement novatrice, qui aurait pu savoir ce qui était "vrai" ou pas... Bonne question... Aucune réponse... Et puis un kidnapping ce n’est pas leurs magouilles "ordinaires"... Cela ne passe pas inaperçu et ça peut rapporter des années de prison ferme...

Et maintenant, le courrier envoyé par ces individus peu fréquentables :

 1 LETTRE PROTAIN

 

 1 LETTRE PROTAIN 2

1 LETTRE PROTAIN ANNEXE TABLEAU


Personnellement, j'ai "adoré" le « pour information »... Quel faux jeton !

Ils sont gentils, ils me rendent ce qu'ils m'ont volé mais après que leur chantage ait été mené à terme et que tout soit perdu... Un tel individu ça porte un nom... Dois-je le dire ? Un « fumier », ça fait un bien fou !

Mais vous avez vu il parle bien, sans un mot de trop, sans une faute sans doute... Presque sans une faute, mais je reviendrai dessus plus tard.

Ils n’en mènent pas large croyez moi, sinon jamais ils n'auraient fait cette démarche !

D'ailleurs j'ai demandé à d'autres "victimes" s’ils avaient eut droit à la même lettre mais non... C'est un traitement de faveur ! Trop délicats, sérieux... Ceci dit, sans moi ce brevet c'est un gros tas de merde juste bon à me gêner pour déposer de nouveaux brevets et permettre à des sociétés de me spolier "légalement" dès que j'aurais montré comment ça marche pour sauver le monde... Mes pauvres amis, avec la "haine" que j'ai, ce n’est pas gagné... Moi j'ai déjà tout perdu et après 5 ans à m'entendre dire qu'un accident ça pouvait vite arriver, je vois la vie différemment. Maintenant j'en suis "détaché" dirons-nous... C'est con hein ?

Il vaut mieux mourir debout que vivre à genoux... Naguère j'entendais des histoires complètement folles de gens qui, pour se battre étaient prêts à tuer... Je n’en suis pas encore là... Mais laisser mourir des gens qui se foutent de me laisser mourir, ça ne me pose aucun problème de morale. Je ne suis pas Jésus Christ, moi !

En résumé : si vous voulez un pecnaud qui accepte d'être cloué vif à une croix pour sauver l'humanité... Après vous, je vous en prie !

Je parlais de "faute", je vous en montre une belle de ces crapules :

 1 PROTAIN FLORENT RENONCE

Ce qui est important ici, c'est la "faute" de la date... Le 28 juillet 2009... 

Alors, pour commentaire, ils avaient prévu cette "conclusion" en juillet 2009 et ils m'en informent en avril 2010...Cherchez l'erreur ! 

D'autant que si j'avais été prévenu de l'évolution de mes droits à l'époque, j'aurais pu prendre la gestion et sauver les brevets ! 

La volonté de nuire est des plus évidente et démontre clairement la complicité avec le gérant, parti sans laisser d'adresse...

Mr Protain Gérard, apprenez donc à votre fils à antidater les documents compromettants à l'avenir, chose que vous savez faire... Et à défaut, apprenez à vérifier les pièces que vous envoyez à vos "victimes"... 8 mois avec cette pièce et vous ne l'avez même pas vu ? Cela frise l'incompétence... Je vous rappelle que si procès il y a pour spoliation de brevet, vous risquez tous plusieurs années de prison ferme, et chacun 1 million d'euros d'amende si on peut démontrer le caractère "en bande organisée" et vous venez de m'en fournir une preuve indiscutable... Merci !

Ceci dit, quand on voit ce que ça vous a coûté pour pouvoir dire "je n'y suis pour rien, je n'ai plus aucun intérêt dans cette histoire" avec l'appui de l'INPI, je suis plus qu'outré !

1 FACTURE INPI RENONCEMENT

26 euros... Avouez que pour spolier un inventeur, le réduire en esclavage, le faire chanter, le ruiner, le menacer... 26 euros c'est donné pour pouvoir faire croire qu'on n’y est pour rien et avec le soutien "passif" de l'INPI ! 

Franchement, c'est à gerber... 

Déposez des brevets, les moutons... On vous tondra si ça ne vaut pas grand chose, sinon c'est la boucherie avec le soutien d'un organisme sensé protéger vos droits !

Si joint ma réponse, envoyée à chacun d'eux (seuls les noms et les adresses changent) :

 1 REPONSE A PROTAIN1

1 REPONSE A PROTAIN2

 1 REPONSE A PROTAIN3

1 REPONSE A PROTAIN4

 

1 REPONSE A PROTAIN5

1 REPONSE A PROTAIN6

 


Toujours aucune réponse... J'ai reçu certains des accusés de réception mais aucun d'eux n'ose me répondre...  

Ma lettre est assez explicite, inutile que je la commente...  

Ceci pour bien prévenir les inventeurs des agissements de ce genre d'individus...

Ayez la plus grande méfiance, dès que leurs noms apparaissent dans vos vies. Ces gens sont très dangereux (abus de confiance, chantage, intimidations, menaces...) méfiez vous en comme de la peste et d'autant plus qu'avec leur costume cravate et leur grand mots, ils vous abuseront très facilement et vous ruineront pour vous empêcher de les poursuivre devant les tribunaux, comme ils l'ont fait à des dizaines d'autres...

 

 

 

 

07/05/2010

Made in USA... Expert en PI volume 1

Suite à "l'abandon" si tardif de son mandat par Mr Nithardt... Des nouvelles venu des USA !

Made in USA...

 

2-BLOG DB1

Et en pièce jointe :

2-BLOG DB2

 

Traduction :

 

Lettre du 23 Mars 2010


Référence : Jean-Luc Quéré
Dépôt de patente US No 11/912 archivée de façon effective en date du 20 Avril 2006
Séparation de gaz et/ou gel purificateur et équipements associés
Notre référence : QUEJEA PO1AUS

Cher Jean Luc,
Comme indiqué dans la lettre jointe, nous avons pris note que vous avez assumé la responsabilité dans le cas identifié ci-dessus. En conséquence nous avons marqué votre dossier et nous vous feront parvenir personnellement toutes communications relatives à cette affaire.
Notre bureau étant toujours en attente de communication officielle du bureau américain des patentes et marques déposées veuillez noter qu’aucune action de votre part n’est requise.
Cependant avant que nous ne prenions action, en votre nom, dans le futur, concernant la demande ici identifiée, nous vous demandons un dépôt de garantie convenable confiants que cela vous est acceptable.
Prenez note du nouveau numéro de dossier qui est QUEJEA PO1 AUS.
Si vous avez des questions relatives à ce qui est mentionné ci-dessus ou dans la pièce jointe, prière de contacter ce bureau.

Bien à vous
Signature


Pièce jointe :

J’accepte de faire suivre un dépôt de garantie acceptable à Davis et Bujold, PLLC , avant toute instruction à ce bureau pour qu’il prenne action en relation avec la demande identifiée ci-dessus

Signature ………………… Date………………….





Deuxième correspondance au Cabinet Nithardt (En copie)



Référence : identique à la précédente à l’exception des numéros
Notre référence : NITROS P18/US
Votre référence :BR-11095 US

Chère Madame Hugly
Merci de votre lettre du 10 Mars 2010 concernant le sujet ci-dessus. Nous prenons note que votre société n’est plus responsable du dépôt de la demande ci-dessus et indexons en conséquence notre dossier.
En conséquence toutes les communications futures serons acheminées à l’inventeur , veuillez nous le confirmer.
Par souci de facilité vous pouvez indiquer votre réponse en marquant la case ci-dessous, en datant et signant et en nous retournant le document.
Si vous avez des questions relatives au texte ci-dessus ou à la note ci-dessous, prière de nous contacter.

Bien à vous
Signature



SVP, faire suivre toute communication future en relation avec cette demande à l’inventeur

Signature et cachet du cabinet Nithardt le 22 Mars 2010

 

Et voici ma réponse :

 

De : QUERE JEAN LUC [mailto:jeanluc.quere@club-internet.fr]
Envoyé : jeudi 8 avril 2010 10:18
À : 'PATENT@DAVISANDBUJOLD.COM'
Objet : RE: CONTACT

 



Cabinet                                                                                       Mr Quéré

DAVIS et Bujold, P.L.L.C                                                              Jean-luc

112 Pleasant Street                                                                         

Concord, NH 03301-2931                                                                

USA                                                                                             France

                    

                                                                                                          Le 6 avril 2010

 

Référence : Jean-Luc Quéré    
Dépôt de patente US No 11/912 archivée de façon effective en date du 20 Avril 2006    
Séparation de gaz et/ou gel purificateur et équipements associés    
Notre référence : QUEJEA P01AUS 

Monsieur,

Avant toute chose, étant de nationalité  française, et maîtrisant peu l’anglais, je vous réponds après avoir fait appel aux services d’un ami traducteur, ce qui explique le retard de ma réponse.

C’est avec plaisir que je prends acte de votre prise de contact, n’ayant été traité par le passé, qu’avec le plus grand mépris, par les agents experts en propriété industrielle.

Je vous prie de prendre note, que contrairement à vos affirmations, je n’ai pas pu assumer jusqu’à ce jour la responsabilité dans le « cas identifié ci-dessus », malgré mes nombreuses demandes pendant plus de 2ans, pour les raisons évoquées ci-après…

Mais je ne demande pas mieux que de tenter de sauver ce qui reste éventuellement à « sauver» …

Mr Jean Garnier, gérant de la société  Finercor et gérant des brevets en objet, est parti de façon certaine depuis plus d’un an, sans laisser d’adresse.

Depuis Février 2008, il ne m’a jamais donné directement le moindre signe de vie, si ce n’est par personne interposée (associé, expert en propriété industrielle, huissier…). De plus, il n’a jamais respecté ses engagements contractuels.

Ses associés et complices, informés, le maintiennent comme gérant des brevets malgré ces faits et malgré mes demandes répétées pour le révoquer et pour prendre la gérance, tel que prévu au contrât en cas de disparition du Gérant.

Il s’agit malheureusement d’un escroc notoire, qui agit en Europe depuis au moins une décennie en toute impunité, abusant des inventeurs pour gagner très bien sa vie, avec la complicité complaisante d’experts en propriété  industrielle peu scrupuleux, et la complicité « passive » du système de protection industrielle.

Je me suis d’ailleurs entretenu avec plusieurs victimes, auxquelles ces individus dissimulent toutes les pièces, comme à moi même, pour plus facilement les abuser.

J’ai même la conviction que Mr Garnier est la partie « visible » d’un réseau criminel de grande ampleur, qui exploite des « faiblesses » du système de protection industrielle, pour spolier les inventeurs de leurs droits sur leurs créations.

Mr Nithardt est informé de ces faits depuis plus de 2 ans, et il me dissimule sciemment la totalité des pièces en sa possession, pour soutenir Mr Garnier par son silence et ses abus de confiance.

Mr Garnier, après m’avoir abusé, réduit en esclavage, ruiné, fait chanter et menacé ( de kidnapping, torture et mort), m’a finalement menacé de saborder les brevets, en ne payant pas les taxes nationales si je ne cédais pas à leur volonté de se mettre en position de me spolier totalement, et de me réduire à vie à une forme d’esclavage, ce qui est du chantage... Auquel je ne pouvais en aucun cas me soumettre.

Sans détour : qu’en est il pour les brevets US ?

Car comprenez, qu’en étant déjà  victime des agissements criminels de Mr Garnier et de ses « complices », il serait des plus scandaleux que de me demander de payer la facture, à des experts en propriété industrielle qui ont rendu possibles les agissements de cette crapule.

Ce serait d’autant plus scandaleux que, si l’immonde chantage de cet individu et de ses complices a été  mené à terme, ( ce que j’ignore encore, puisque tout m’est dissimulé sciemment ), rien ne soit plus «  sauvable » et que je n’ai plus aucun droit sur ma création, bien que je sois le seul au monde à en détenir la maîtrise !

En effet, le cabinet Nithardt a osé déposer un brevet européen dans « mon dos » en janvier 2008 et en violation totale de l’article 84-CBE (évidemment, puisque dans mon dos !), en total abus de confiance, et il me refuse encore à ce jour de me fournir le moindre élément sur mes brevets d’invention…

De plus, il m’a imposé  de signer deux documents en anglais, en refusant toute explication, dans des délais trop courts pour que je puisse faire traduire ces pièces, et en me menaçant de me faire perdre tous mes droits en cas de refus de signer.

Quelle était la nature et le contenu de ces documents et que sont ils devenus ? Question toujours sans réponse…

Aujourd’hui, Mr Nithardt me refuse l’accès à la totalité des pièces et à la moindre information. Il a même fait bloquer mes mails par une société privée, pour que je cesse de lui demander des explications, auxquelles il ne veut de toute évidence pas répondre depuis plus de 2 ans. Il ne répond ni au téléphone (on me raccroche au nez), ni même aux lettres recommandées, sous le prétexte que sa « déontologie » lui interdit de me communiquer le moindre élément…

J’ai contacté son conseil de l’ordre, pour dénoncer ses agissements, et avoir enfin accès au dossier . Apparemment et comble du scandale, des lois françaises anticonstitutionnelles et violant les droits de l’homme, permettent aux experts en propriété industrielle en France, de ne pas avoir à répondre de leurs actes, devant les tribunaux de droit commun. Ils peuvent ainsi échapper à la justice, et commettre en toute impunité les nombreux abus dont j’ai été victime, comme certainement, de nombreux autres inventeurs.

De plus, j’ai étendu mes travaux concernant la captation du CO2, à l’impact du CO2 sur notre planète, et il s’avère que ce ne sont pas les modifications climatiques qui sont les plus préoccupantes !

En fait, le CO2 menace de ressortir des océans  de façon massive et brutale.

D’une part, les 120 milliards de tonnes de CO2 anthropique dissous, qui sont responsables aujourd’hui de l’acidification des océans et menacent de famine 700 millions d’êtres humains, peuvent ressortir en fonction du réchauffement planétaire.

D’autre part, le réchauffement des eaux et la perturbation des courants halo-thermiques menacent de relâcher massivement 1.200 milliards de tonnes de méthane, encore emprisonnées dans de microscopiques cages de glace, à des profondeurs abyssales…

Si tel est le cas, ce méthane pourrait s’enflammer au contact de l’air, suivant le même principe que les « feux follets », ce qui générerait aux alentours de 3.000 milliards de tonnes de CO2…

Ceci , au delà des conséquences climatiques, constituerait un impact dramatique sur la vie terrestre et menacerait notre monde, d’une véritable « stérilisation carbonique » totale.

Dans cette optique, ma technologie aujourd’hui paralysée par ces crapules depuis plus de 5 ans, est le seul espoir de survie de l’humanité.

Je vous dis ceci pour que vous preniez note et acte, de l’ampleur de ce scandale et des réelles conséquences pour l’humanité de « cette escroquerie aux inventeurs », qui me révolte au plus haut point, et qui surtout peut coûter à l’humanité la perte de la seule carte que l’on puisse jouer, pour éviter à la vie sur terre de graves bouleversements et une extinction massive de différentes espèces, dont la nôtre, qui sera totalement éradiquée.

Le gouvernement français est informé, mais Mr Sarkozy préfère de toute évidence développer l’idée d’une « taxe carbone mondiale ou européenne » plutôt que de réellement agir pour la survie de l’humanité… Le nom d’un de ses proches collaborateurs a été mentionné dans mon affaire. Il faut, sans doute n’y voir qu’une coïncidence… Mais on ne peut s’empêcher de s’interroger sur l’étendue de la folie humaine ou de sa cupidité !

Des négociations sont en cours avec une nation étrangère pour obtenir des fonds conséquents pour éviter le pire au genre humain. Cela se présente bien, mais sans garantie totale de succès, à cause de cette escroquerie dont je suis victime…  Et quoi qu’il arrive, le temps perdu ne se rattrapera pas !

En conclusion, avant de me demander d’assumer la responsabilité dans « le cas identifié ci dessus » je souhaite obtenir la totalité des pièces en votre possession, copies des brevets, copies de toutes les communications entre vous et le cabinet Roland Nithardt.

Je vous prie aussi d’insister fortement auprès de Mr Nithardt pour qu’il me communique l’ensemble des pièces en sa possession, ce qu’il se refuse à faire depuis plus de deux ans, pour des raisons qui me paraissent évidentes, mais sur lesquelles je ne m’étalerai pas, pour ne pas être déplaisant.

Comprenez bien, que je ne peux en aucun cas assumer la gestion d’un dossier, pour lequel tous les faits et acte me sont systématiquement dissimulés, afin de toute évidence, de me spolier de mes droits, et ce depuis le premier dépôt de brevet français.

Comprenez bien, que l’obtention de tous les documents, de toutes les pièces, constitue pour moi une condition incontournable, avant que vous ne puissiez songer à me faire payer le moindre centime, ou me faire signer le moindre document qui engagerait ma responsabilité.

Dans le cas où vos factures seraient restées impayées ( pratique apparemment des plus commune chez Mr Garnier, et qui ne m’étonnerait pas), pourriez vous m’en fournir copie en même temps que le dossier complet.

Le cabinet Nithardt, s’étant clairement fait complice des actions de Mr Garnier et de la société Finercor, par des abus de confiance et de position, il est des plus probable que ce cabinet vous ait tout autant abusé que moi, et il ne serait guère dans votre intérêt de couvrir leurs actes criminelles.

Pourriez vous éventuellement me mettre en relation avec un cabinet d’avocats américains, pour poursuivre ces criminels aux Etats Unis. Ceci fait aujourd’hui partie d’un accord en cours de négociation avec une des nations intéressées par ma technologie, mais je préférerais avoir mon indépendance juridique.

Ne pouvant décemment pas admettre que ces individus puissent échapper à la justice, après tout ce qu’ils m’ont fait subir, et après qu’ils aient mis l’humanité en danger d’éradication, par leurs pratiques honteuses et abjectes, il est des plus évident que je n’en resterai pas là.

Aujourd’hui, je ne pourrai probablement pas payer ce cabinet, mais mes technologies (brevetées et non brevetées), représentent un marché potentiel de plusieurs centaines de milliards de dollars par an.

Un échec de leur développement, aurait des conséquences monstrueusement dramatiques dans les années à  venir, qui rendraient le pouvoir de l’argent réellement insignifiant, et ceci, mes contacts en ont apparemment pris conscience à la lecture de mes travaux théoriques, ce qui me laisse espérer qu’ils accepteront mes conditions, sans conditions.

Cordialement 

Jean Luc Quéré

Traduction en anglais :

 

De : QUERE JEAN LUC [mailto:]
Envoyé : jeudi 8 avril 2010 10:18
À : 'PATENT@DAVISANDBUJOLD.COM'
Objet : RE: CONTACT

 

 

 

 

Cabinet                                                                                              Mr Jean-Luc Quéré

Davis and Bujold PLLC                                                                                                

112 Pleasant Street                                                                                                     

Concord NH 03301-2391                                                                   France

USA                                                                                                     

 

 06 April 2010   

 

Reference : Jean-Luc Quéré

US patent application 11/912, 074 filed with an effective filing date of 20 April 2006

Gas separating and /or purifying gel and associated devices

Our reference: QUEJEA PO1AUS

 

Dear Gentlemen,

 

Before all, being a French national with a very little English understanding ability I have used the services of a translator. This explains the delay in responding to you.

 

It is with great pleasure that I acknowledge receipt of your correspondence having been mistreated in the past by experts dealing with patent applications.

 

I would like you to take note, that contrarily to your statement, I have not assumed,  up to date, a further responsibility in the “above identified case” despite several requests during more than two years for reasons exposed hereunder.

 

I am very eager  to try to save what can be saved .

 

Mr Jean Garnier, CEO of FINERCOR and in charge of the patent application management has left more that a year ago, his whereabouts being unknown.

 

Since February 2008 he never gave any direct information except thru middlemen. In addition he has never respected his contractual obligations.

 

His associates and accomplices have maintained him as the sole patent manager, though I asked them to take over the management, a case which is foreseen by law and under the terms of the contract. 

 

It is very unfortunate but this man is a notorious white collar crook who has been operating all over Europe for at least a decade, spoiling inventors with the complicity of  experts dealing with industrial  property matters and the passive complicity of an entire system.

 

I have discussed with several victims who are exactly in the situation as myself.

 

I am entirely convinced that Mr Garnier is the only emerged part of a huge criminal network which exploits the structural weaknesses of the industrial property.

 

Mr Nithardt, on the other hand, has been fully aware of the situation for more than two years. He has, on purpose, been hiding all documents he is retaining to support Mr Garnier.

 

Mr Garnier did all what possible to do – abuse, blackmail, threats including death.

 

The ultimate point was to sink the all process by not paying the national taxes if I was not agreeing to their requests, which was impossible to me to accept.

 

By the way, what about the US processing in the matter? 

 

You will easily understand that being already a victim it would be incongruous to ask me to pay the bill to industrial property experts who have rendered this situation possible.

 

 

Still more scandalous is the following . If the blackmail of this individual- sink the whole process- has been fully completed, which I d o not know yet, it is greatly possible that nothing might be saved with no remaining rights over my invention.

 

 I am indeed the only one, worldwide , to master this technique.

 

Indeed Mr Nithardt has deposited, without my knowledge and consent, in contradiction with the article 84-CBE, a European patent. Up to date he has refused to provide me with any information.

 

Moreover, he forced me to sign two documents written in English, denying any explanation and threatening me to lose absolutely everything if I was not signing. At this moment, time left  was too short for me to have the documents translated.

 

The question still remains. What was the exact content of the documents, and where are they right now ?

 

Today Mr Nithardt still denies me access to the file and to any possible information. With the help of a private company  he has blocked my entering internet mails and does not respond to phone calls, letters  and so forth,  claiming a “good conduct code”.

 

I have even contacted the counselling/monitoring body of his profession to denounce his acts. The French law is on his side. He can not be summoned and consequently evades a judicial process.

 

I have expanded my works concerning the capture of carbon  dioxide and  its impact on the planet. It is not the climatic change which the most worrying.

 

In fact carbon dioxide threatens to burst out from oceans massively and brutally.

 

On one hand, the 120 billions of tons of man made carbon dioxide dissolved in the oceans and responsible of their acidification might burst out owing to the climatic warming thus threatening  700millions of human beings.

 

On the other hand, sea water warming and halo-thermal changes threaten to release 1.200 billions of tons of methanol imprisoned in tiny ice cages at abysmal depths.

 

If it were the case, methanol might flame up in contact with air which might create an additional 3000 billions of carbon dioxide.

 

This is what I call the global carbon sterilisation process.

 

In this optic, my technique blocked during more than five years, is the only solution to cope with the survival of the humanity.

 

I tell you this so that you can take note of the size of the scandal and its consequences for the entire humanity. It is the only card that can be played if one wants to avoid a complete destruction of live on earth.

 

The French government is perfectly aware of the situation and its recourse.

 

Unfortunately, our president,  Mr Sarkozy, prefers obviously “a world or European carbon tax”. The name of one of his ministers has been mentioned in “my affair”, which is probably very coincidental.

 

Negotiations are underway with a foreign nation to raise funds. It is very promising but in this process the time which has been lost is irremediably lost.

 

In order to conclude and before asking you to entirely assume the responsibility in the “above mentioned case” I wish I could get an hand on all pertinent documents detained by your office as well as all communications between Mr Nithardt and your office.

 

I do further ask you to put some pressure on  Mr Nithardt so that he might  release  all documents in his possession.

 

You will clearly understand that I can not endorse the managerial responsibility of a file for which  entire/part of  documents are hidden to spoil myself of my rights.

  

  

 

You will moreover understand that my obtaining of all documents is for me a « sine qua non » condition before accepting  :

 

-          to pay any “suitable retainer”, even a single dime.

 

-          to sign any document which might engage my responsibility.

 

It might be possible that some of your bills are still unpaid, which is a current Garnier’s practice. I wish you could provide me some proof together with the entire file.

 

It is no secret that Mr Nithardt is/has been an accomplice to Garnier’actions. In the same manner he abused me , he might have abused you too.

 

Additionally, I would like to ask you to put me in contact with a knowledgeable barrister office in the states so that I can trigger a judicial action.

This is part of the MOU under discussion with one of the nation interested by my technology. However I would prefer to remain judicially independent.

 

I indeed can not admit to let these two persons walk free and unpunished after all the ill actions they did to me and others.

 

Today I am probably not be in the position to pay the lawyer office. However my techniques (patented and non-patented) are worth many hundreds of billions a year.

 

A failure to develop my techniques would have dramatic consequences far above the power of money. The people in contact with me have clearly realized this, which let me think that may accept my conditions, without pre conditions or restrictions.

 

Sincerely yours

 

Jean-Luc Quéré  

 

Made in USA... Expert en PI volume 2

 

Leur réponse :

 

2-BLOG DB3

2-BLOG DB4

 

 

Pour le dossier il n'y avait qu'un rapport de recherche en anglais établi par un Mr Lawrence en 2007... Sérieux ! Que je n'avais d'ailleurs jamais vu ! Et Un amalgame de document ne m'éclairant nullement avec en prime un dossier très complet et Hors sujet d'un brevet déposé au japon et écrit en Japonais... Sérieux !


Si joint une page sur un totale de 18 ! Les experts en PI ici comme la bas sont décidemment très fort pour noyer le poisson et prendre les gens pour des cons !

 

2-BLOG DB5J

 

 

 

 

Impréssionant non ? Bref aucune trace sérieuse de réponse à mes demandes mais un tas de truc hors sujet en anglais et en japonnais époque Ming (j'exagère un peu) mais mon dossier... Toujours tin-tin !

 

Traduction :

 

 

Cher Jean-Luc,

Merci de votre correspondance du 08 Avril concernant le cas cité ci-dessus. En réponse à votre demand nous joignons une copie intégrale de votre dossier pour votre réétude et révision.

Nous avons de plus reçu une prise en compte  officielle de votre demande que nous vous joignons à une copie des références de la personne chargée de  l'examen de votre demande. La date d'expiration est fixée au 05 Juillet , date qui peut être prorogée de six mois à compter du 05 Avril 2010, date de prise en compte de l'action officielle, contre paiement des honoraires au moment où une réponse est enregistrée.

A ce jour nous n'avons pas pris intégralement en considération les rejets soulevés mais notons que les demandes 15 à 18 sont permises. Dans tous les cas c'est avec plaisir que nous procéderons à la réception de votre demande et du dépôt de garantie. Alors nous vous ferons parvenir commentaires et propositions.

Nous attendons vos instructions concerant cette demande.

 

Important. Il est de notre devoir de vous rappeler que le devoir d'honnêteté et de bonne foi envers le Bureau des Brevets  des Etats Unis est de la responsabilité de l'inventeur, de tout avocat ou agent ayant préparé ou jugé cette demande de brevet US ou de toute personne qui est notoirement impliquée dans cette affaire.  Toutes ces personnes ont le devoir de révéler au dit bureau les informations ( y compris les propres brevets et demandes, US ou étrangères du demandeur et de ses représentants) dont elles ont connaissances  ou qui,  pendant le traitement de la demande, seraient importantes pour l'examen de la demande.

Un non respect de cette exigence peut faire perdre les droits à brevet.  Vous voudrez bien nous informer de telles informations en votre possession et nous en fournir les copies, y compris les traductions en anglais d'un texte étranger.Une pétition et/ou demande d'honoraire légal peuvent  être exigés en cas de soumission de l'information sauf si le bureau des brevets recçoit cette information ,immédiatement, après que vous en ayiez vous-même été informé.      

 

Dans le cs ou FINERCOR SA et /ou Brevet Associés souhaitent poursuivre plus avant cette demande notre bureau exige le paiement de la somme de 1000 US$.

Ce dépôt de garantie couvre les services déjà consentis ainsi qu'une partie des côuts à venir.

Comme nous n'avons pas de relations commerciales avec aucun de vous nous nous permettons d'insister pour que cette somme soit reçue avant que notre bureau ne prenne action sur ce dossier.

Nous espérons que vous comprenez notre position sur le sujet.

En cas de question prière de nous contacter 

 

 

Un peu mon neveu que je les ai contacter !

 

 

Ma réponse :



Cabinet                                                                                         Mr Quéré

DAVIS et Bujold, P.L.L.C                                                                Jean-Luc

112 Pleasant Street                                                                         

Concord, NH 03301-2931                                                                

USA                                                                                                   France

 

                                                                                                          Le 18 avril 2010

 

Référence : Jean-Luc Quéré    
Dépôt de patente US No 11/912 archivée de façon effective en date du 20 Avril 2006    
Séparation de gaz et/ou gel purificateur et équipements associés    
Notre référence : QUEJEA P01AUS 

Monsieur,

Ce mail fait suite à votre courrier du 8 avril dernier.

 

Etant toujours français et toujours francophone, il m’a encore fallu faire traduire votre courrier et certaines pièces jointes. Il était d’ailleurs inutile de me fournir un document de 18 pages en japonais, alors que ce dernier est de toute façon hors du sujet !

 

Avant toute chose, la référence ci-dessus est celle que vous m’avez communiquée, et je n’ai pas réétudié le dossier ou révisé ledit dossier, Mr Roland Nithardt n’ayant jamais voulu me communiquer la moindre pièce, en se cachant derrière sa déontologie, comme le démontrent ses mails, en pièces jointes.

 

Que les choses soient claires : comme je vous l’ai déjà dit par mail, le 8 avril dernier, je n’ai obtenu depuis des années aucune information de quelque nature que ce soit, sur les brevets d’invention qui ont été déposés dans mon dos, par ce que j’appelle des criminels dans divers pays, dont le vôtre.

 

Je sais que Mr Nithardt a exploité des documents techniques partiels que je lui ai fournis en toute confiance en sa profession, pour m’abuser en déposant des brevets dans mon dos.

 

Ceci a permis à Mr Garnier, son client, et à ses comparses de me faire chanter, pour tenter de me contraindre à leur communiquer toutes les informations techniques nécessaires pour compléter les brevets déposés dans mon dos, et leur faciliter ainsi « la vente » de mon invention, de laquelle je n’aurais certainement pas retiré le moindre centime.

 

Ils m’ont pour cela menacé de ne pas payer les taxes sur la totalité des brevets en rupture de contrat, pour les faire tomber dans le domaine public, en cas de refus de ma part de leur communiquer toutes les informations techniques relatives à mon invention.

 

Ils voulaient ainsi se placer en position de me spolier totalement de mes droits, et me réduire à l’esclavage à vie.

 

Je  vous le répète, je n’ai jamais eu accès à aucun document ni à aucune information fiable, malgré mes innombrables demandes.

 

En conséquence, quand vous me parlez de mon dossier, de ma demande et de ma réévaluation sur des pièces des plus vagues, et de plus en anglais, excusez moi, mais moi je ne comprends pas… Ces brevets ont été déposés dans mon dos, vous ne pouvez donc pas utiliser ces termes !

 

Ce n’est que le 14 avril 2010 que j’ai lu pour la première fois, le rapport de Franck Lawrence daté d’octobre 2007, en pièce jointe dans votre courrier.

 

Ses conclusions me paraissent d’une stupidité renversante et comme je ne pense pas que ce Monsieur soit stupide, je ne peux qu’imaginer l’étendue des stupidités qui furent déposées à mon insu, dans ce brevet dont je n’ai jamais eu copie !

 

Vous comprendrez, compte tenu des dissimulations et des abus que j’ai subis, que je ne puisse donner aucune information technique en l’absence de la plus grande clarté sur cette affaire… Ceci est vrai aux USA comme en France, malgré le fait que certains politiques français rencontrés, aient présenté ma position comme une atteinte à la sûreté de l'Etat.

 

Ceci dit, je ne me considère absolument pas responsable de cette situation scandaleuse qui m’est imposée et que je subis pour mon plus grand préjudice, à cause du soutien à des infâmes crapules, du système de « dé- Protection Industrielle » de nombreux pays, dont l’Europe et les USA...  Et ce, que cette dérive soit voulue ou non, ce qui n’est pas mon problème.

 

Messieurs Davis et Bujold, il est inutile de se disperser.

 

Avant toute chose, il me semble évident qu’il est de votre devoir et de votre responsabilité de me transmettre la totalité des pièces en votre possession (ceci veut dire toutes les pièces des dépôts, toutes les communications entre vous et le cabinet Nithardt, et tous autres documents utiles), car vous comprendrez aisément que je ne peux en aucun cas normaliser des actes crapuleux, en signant des documents qui vont engager ma responsabilité, à « l’aveuglette », c’est à dire sans avoir accès au moindre document probant, et sans savoir ce qui s’est passé dans mon dos pendant des années !

 

Ceci est une évidence et une condition essentielle !

 

De même, comme je vous l’ai déjà dit dans mon mail du 8 avril dernier, en l’absence d’informations sur l’état de mes droits sur ma création, je ne verserai pas le moindre centime pour payer la facture de ma propre spoliation, et pour normaliser des crimes dont j’ai été victime en Europe, aux USA et ailleurs également.

 

Personnellement, je suis un homme honnête et de bonne foi, mon casier judiciaire en France comme ailleurs est totalement vierge, et je ne vous permets pas de remettre en cause mon honnêteté et ma bonne foi, ce que vous semblez faire de façon sous entendue dans votre dernier courrier.

 

Mr Garnier Jean et ses complices ont abusé de ma confiance dans votre profession, par l’intermédiaire de Mr Roland Nithardt, pour déposer des brevets dans mon dos.

 

Ils ont très probablement abusé de votre cabinet et à travers vous, du Bureau des Brevets  des Etats Unis, afin de me faire chanter, de me spolier de mes droits sur ma création, et de me réduire en esclavage avec vos soutiens, volontaires ou non.

 

Comme je vous l’ai déjà dit, ils m’ont pour cela menacé de ne pas payer les taxes sur les brevets, pour les faire tomber dans le domaine public, en cas de refus de ma part de leur communiquer les informations techniques qu’ils me demandaient, tout en refusant de répondre à mes interrogations légitimes et sans me fournir le moindre élément, parmi d’autres méthodes bien plus « dégueulasses ».

 

Ces brevets sont apparemment incomplets, si j’en crois l’interprétation de Mr Lawrence, l’examinateur des brevets US et les différents documents fournis qui sont hors sujet, mais pouvez vous prétendre en toute bonne foi, que cela soit de ma responsabilité ?

 

Devant mon refus de céder à leurs exigences, leurs chantages, Mr Nithardt, Mr Garnier et ses complices, ont mené de façon évidente leur chantage à terme au moins en Europe je pense, puisque Mr Nithardt a fini, enfin, par abandonner la gestion des brevets, mais refuse encore de me fournir le moindre élément du dossier…

 

Qu’en est-il aux USA ? Je vous pose la question franchement et j’attends une réponse claire et précise.

 

Vous comprendrez que si vous refusez d’obtempérer, et que vous vous obstinez à tourner autour du pot, en me communiquant des dizaines de pages en japonais, pour ne pas répondre à mes questions, ou si vous refusez de me fournir les pièces demandées, afin de me laisser dans le « brouillard », je devrai en toute logique considérer que vous n’avez pas été abusé par Mr Nithardt, mais que vous avez participé sciemment à ses actes immondes.

 

Devant la catastrophe écologique majeure qui s’annonce et que j’ai baptisée « stérilisation carbonique », et la paralysie de ma technologie qui est notre seule planche de salut, je n’ai pas d’autre choix que de dénoncer avec la plus grande force les actes infâmes dont j’ai été victime, pour éviter à notre espèce une éradication totale.

 

Je n’ai pas d’autre choix que d’effectuer cette dénonciation, malgré les menaces de mort que Mr Garnier et ses complices ont proférées à mon encontre, pour me contraindre au silence.

 

Je n’ai pas d’autre choix que d’effectuer cette dénonciation, malgré les menaces de Mr Roland Nithardt et de nombreuses personnalités impliquées dans cette affaire, de me poursuivre devant les tribunaux, si je ne cessais pas mes actions de dénonciation, et ceci pour m’intimider, sans aucun doute possible, en se servant de la peur de la justice du citoyen « ordinaire », ce qui est des plus odieux compte tenu du fait que je suis la victime.

 

Je vous annonce qu’un blog en anglais est en voie d’élaboration pour dénoncer les crimes dont j’ai été victime et pour informer les victimes potentielles, et je vous informe que je publierai toute pièce en anglais que j’aurai, y compris vos courriers et mes réponses traduites… Ce site pour l’instant, a reçu 300 visites environ, mais ses équivalents francophones eux, en ont déjà reçu 30.000.

 

Je suis convaincu que ma prise de contact avec une équipe de télévision française et avec mes interlocuteurs étrangers avec lesquels je suis en négociation, ne feront qu’amplifier l’intérêt manifesté pour ces blogs, ce qui permettra d’informer les victimes potentielles que sont les inventeurs, sur ces dérives du système de protection industrielle qui « légalise et soutient d’une certaine façon » le chantage et l’esclavage, pour les spolier de leurs droits, en violant les Droits de l’Homme !

 

Dans le cas où, comme je le pense, vous avez été abusé par le cabinet Nithardt, veuillez informer l’Office des Brevets US de la situation, afin que cet office et vous-même :

 

-puissiez vous démarquer par tout moyen, y compris juridique, de ces infâmes crapules, ce qui  vous évitera toute publicité déplaisante auprès des inventeurs du monde entier.

 

-puissiez demander officiellement au cabinet Roland Nithardt de s’expliquer sur ses actes, et puissiez me fournir toute pièce que vous pourrez obtenir, en vue de poursuites pénales en Europe comme aux USA et partout où ce sera nécessaire.

 

Je reste à votre disposition et à celle de l’office US pour fournir les preuves de mes propos, si celles envoyées en copie ne vous suffisent pas.

 

A défaut de me fournir la totalité des pièces en votre possession, il est inutile de me recontacter : je vous considérerai sans détour et sans retenue, comme complice des agissements du cabinet Nithardt, et vous présenterai comme tel dans tous mes blogs et devant tout média, étant fatigué d’essayer de communiquer avec des experts en propriété industrielle qui agissent comme d’ignobles crapules, alors que nous inventeurs, sommes sensés leur faire confiance.

 

J’espère que vous aussi, comprenez ma position sur le sujet.

Cordialement

 

Mr Quéré Jean-Luc


Traduction en anglais envoyée :

 


 

De : QUERE JEAN LUC [mailto:]
Envoyé : mercredi 21 avril 2010 13:19
À : 'PATENT@DAVISANDBUJOLD.COM'
Objet : REPONSE A BD ANGLAIS A LA LETTRE DU 8 AVRIL.pdf - Adobe Reader

 



Cabinet                                                                           Mr Quéré Jean -Luc

Davis et Bujold, P.L.L.

112 Pleasant Street                                                          

Concord, NH 03301-2931                                              

USA                                                                               France

 

                                                                                       18 April 2010

 

 

 

Référence : Jean Luc Quéré

Dépôt de patente US No 11/912 archivée de façon effective en date du 20 avril 2006                                                                                                          Séparation de gaz et/ou gel purificateur et équipements associés     

Notre référence : QUEJEA P01AUS

 

 

Reference: Your letter dated 08 April 2010

  

Mister,

 

This mail follows your correspondence dated 08 April 2010

 

Being more than ever French, I have been forced to have your mail and enclosed documents translated. It was, by the way, strictly useless to forward a document composed of eighteen pages written in Japanese, this document being in any way outside of the scope of the matter.

 

Before all, the above mentioned  reference is the one you forwarded to me. I have not reviewed nor revised the aforementioned file, this because Mr Roland Nithardt, hiding behind a so called ethical process, always refused to communicate any piece of information as demonstrated in his own mails, attached for your easy reference.

 

Things must be clear : as previously said in my correspondence of April 08, 2010, I never obtained, for years,  any piece of information on invention patents which were deposited, in my back,  by people who are to be considered as criminals in several countries including yours.

 

I do know that Mr Nithardt exploited partial technical documents that were given to him, in entire trust, to abuse me.

 

This allowed Mr Garnier, his client, and all his accomplices to blackmail me in order to force me to release all required  technical information to complete the patent deposit, thus facilitating the sale of my invention without any benefit to me.

 

They have threatened me, in case of my non-communicating of all pertinent information, not to pay the due taxes on the entire patent,  in order to let it  fall into the public domain.

        

By this way, they expected me to be spoiled from my rights and enslaved me.

 

 

 

I do repeat, once again, I never got access to any document, any information despite repeated requests.

 

Consequently, when you speak about my file, my request, my reviewing on vague pieces of document, moreover in English, I do not understand. I am sorry for that.

 

Everything  was done without my formal consent and knowledge. It is only on 14 April 2010, that I read for the first time the report of Mr Franck Lawrence, dated October 2007, attached to your correspondence.

 

His conclusions are for me a sheer stupidity. As I do not think that this gentleman is a stupid person, I am wondering which kind of patent document has been forwarded to you and analysed. Once again, a document that was not copied to me.

 

You will easily understand that after all these attempts to spoil me, these dissimulations and abuses I can not divulge any technical information in the absence of a complete and entire clarity in this matter.

 

This is true in the United States as well as in France, though some French politicians I met considered my position as a breach of state security.

 

This being said I do not consider myself having any responsibility in this scandalous matter, imposed on me with all the sufferings and prejudices, because of crooks acting in gang within Europe and the United States.

 

Gentlemen , there is no need to try to voluntarily disperse things around.

 

Before all, it is obvious to me that it is your obligation and responsibility to forward to me the entire file in your possession ( this include all deposited documents, all correspondences between your office and Mr Nithardt and all useful documents).

 

You will easily understand that I can not normalize illegal acts, in signing documents which engage my own responsibility without having access to probing documents and without knowing exactly what happened, without my full knowledge, during years.

 

It is a clear cut and essential condition.

 

In the same vein, as stated in my mail of April, 08, 2010 in the absence of information regarding my rights in relation with my invention, I will not disburse any cent to cover my own spoiling and normalize crimes for which I have been victimized in Europe, the States and everywhere else.

 

I am a honest person acting in good faith. My personal judicial file is blank. Consequently I do not authorize you to cast any doubt about my honesty as you seem to do, between the lines,  in your latest correspondence.

 

 

 

 

 

Once again, Garnier, Nithardt and their respective accomplices have abused me. They might have abused your own office and thru you  the United States Patent Office in order to blackmail, spoil and enslave me with you support, voluntarily or not.

 

Based on the work done by Mr Franck Lawrence, the examiner, the patent documents are apparently incomplete and some document completely outside of the scope of my invention.

Can you pretend, in total good faith, that this is my responsibility?

 

 

In front of my refusal to cooperate Nithardt, Garnier and their respective accomplices have brought their blackmail to terms, at least in Europe, for Mr Nithardt has abandoned the patent management, but still refuses to provide me with any information in relation with the file.

 

What about the States? I frankly question you and I expect a clear cut and precise reply.

 

You will easily understand that if you refuse to cooperate and continue to play with deception, such as the document in Japanese, to not reply to my queries, to let me in the blue, I will be incline to think that you have not been abused by Mr Nithardt, but that you are part of the plot.

 

In front of the major climatic disaster that I called the “carbon sterilization process” together with the paralysing of my technology which is our only recourse, I have no other choice but to disclose all infamous acts which have victimized me in order to prevent our total annihilation.

 

I have no other choice but to proceed with this disclosure, despite the death threats from Mr Garnier and his accomplices to silence me.

 

I have no other choice but to proceed with this disclosure, despite judicial threats from Mr Nithardt and others people associated in this issue to intimidate me, the ordinary citizen fearing the court.

 

I would like to inform you that a blog in English is beeing developed to disclose the crimes that I have been subjected to as well as all piece of information in relation with this matter, including yours. It has been consulted by approximately 300 persons, but its equivalent in French has been visited at least 30.000 times.

 

I am convinced that the contacts taken  with a French Television team and with foreign personalities with whom I am in relation,  will increase the interest for these blogs which will inform potential victims over the mischief /misdeed of industrial protection bodies which legalize and support blackmail, modern slavery and violate human rights.

 

In the case you have been abused by Nithardt’s office, please inform the US Patent Office of such, so that :

 

-          you can demarcate yourself from those bandits. This will prevent you any unpleasant advertising to worldwide inventors

 

 

 

-          you can request Nithardt’office to fully explain its various actions over the years  so that you might be in the position to provide me with the necessary information in order to built up a court case in Europe, the States and wherever it might be deemed necessary.

 

I remain at your entire disposal as well as the US Patent Office to provide you with the proofs of my wordings, if those already forwarded were not judged sufficient.

 

Failing to provide me fully and integrally with the file in your possession, there is no need for you to contact me. I will then consider yourself as an integral and conscious part of

 

 

Nithardt’s actions  and  I will consequently picture your office as a Nithardt’ accomplice in all blogs and media assets at my disposal.

 

 I am indeed tired to communicate with industrial property experts who act like white collar crooks when we, inventors are trusting  them.

 

I do hope that you will also understand my own position.

 

Sincerely yours

 

Signed Mr Quéré Jean-Luc    

 

 

 

 Depuis j'attend la réponse... A suivre donc...





03/05/2010

Mr Nithardt, Expert en PI !

 

 

 

Après un Brevet Européen déposé dans mon dos et diverses choses très "honnêtes":

 

De : Roland Nithardt [mailto:roland.nithardt@nithardt.ch]
Envoyé : vendredi 23 janvier 2009 08:32
À : jean luc quere
Objet : Re: recommandé/Garnier

 

Monsieur Quéré,

Soyez rassuré, M. GARNIER est toujours en excellente santé et s'occupe des affaires qui le concernent avec beaucoup d'attention et de professionnalisme. Il est atteignable par courrier et par mail. Utilisez le mail, de préférence, c'est plus rapide et plus sûr que le courrier postal en Espagne.

Meilleures salutations

Roland Nithardt
 

 

Après des envois recommandés revenus avec la mention « n'habite pas à l'adresse indiquée » et des millions de mails sans réponse (Millions, peut être exagéré... Quoi que !):

 

De : Roland Nithardt [mailto:roland.nithardt@nithardt.ch]
Envoyé : mardi 17 février 2009 09:08
À : QUERE JEAN LUC
Objet : Re: APPEL DE CE JOUR

Monsieur Quere, Bonjour
Il m'a été rapporté que vous avez harcelé à plusieurs reprises mes collaboratrices du Cabinet Nithardt et Associés SA de Mulhouse.
Je me permets de vous rappeler que le mandat de gestion de brevets qui vous concerne a été confié à la société Cabinet Roland Nithardt, Conseils en PI , SA qui se trouve à Yverdon les Bains en Suisse, et que le Cabinet de Mulhouse n'est ni en droit de vous répondre et en outre ne connait pas les dossiers.
Ce mandat  a été confié au Cabinet par Monsieur GARNIER qui représente l'ensemble des copropriétaires dont vous faites partie, selon des accords qui ont été signés entre vous. En conséquence, en raison des obligations déontologiques qui sont imposées à notre profession, nous ne pouvons répondre qu'aux personnes habilitées, en l'occurrence Monsieur GARNIER.
Je vous signale que, contrairement aux affirmatiopns insensées que vous divulguez, mon Cabinet communique très bien et très facilement avec Monsieur GARNIER, qui n'a pas disparu sans laisser d'adresse, comme vous le prétendez stupidement sans avoir fait une quelconque vérification (comme je vous ai conseillé de le faire, si vous ne faites confiance à personne !).
Je vous demande avec insistance d'arrêter de harceler mes collaboratrices et de nous menacer sans aucune raison puisque nous avons effectué le travail qui nous a été confié avec professionnalisme, même en l'absence de toute coopération efficace de votre part.
Je vous demande de ne pas dépasser certaines limites dans vos agissements épidermiques, parce que je serais tenté de déposer une plainte pour diffammation à votre égard.
SAentiments distingués
Roland Nithardt

 

Après confirmation de ma "stupidité" ou de sa complicité avérée ou de ses abus de confiance, au choix:

 

De : Roland Nithardt [mailto:roland.nithardt@nithardt.ch]
Envoyé : lundi 2 mars 2009 17:37
À : QUERE JEAN LUC
Objet : Re: TR: APPEL DE CE JOUR

 

Bonjour,

L'adresse de Monsieur GARNIER est :

CALLE JOSE ALDEGUER 7

03016 ALICANTE

Espagne
 



Diable ! Finalement, il avait bien changé d'adresse. Alors, toujours stupide ??? Ce ne serait pas de la diffamation ça, d'ailleurs ?

 

Après des centaines de mails restés sans réponse, et des dizaines de coup de téléphone, pour lesquels cet "honnête" homme me raccrochait au nez   :


De : Roland Nithardt [mailto:roland.nithardt@nithardt.ch]
Envoyé : jeudi 9 juillet 2009 17:13
À : QUERE JEAN LUC
Objet : Re: TR: demande de situation

Monsieur,
Mon client est la société de Monsieur GARNIER qui vous représente. Je n'ai aucune instruction ni aucun ordre à recevoir de vous. Je vous prie de régler votre problème avec cette société et ses représentants qui détiennent toutes les informations relatives aux brevets.
Sentiments distingués
R. Nithardt

 

Après avoir commencé à dénoncer ses actes dans ce blog :

 

De : Roland Nithardt [mailto:roland.nithardt@nithardt.ch]
Envoyé : lundi 3 août 2009 09:16
À : QUERE Jean Luc
Objet : Plainte pénale

Monsieur,
J'ai informé votre associé Monsieur GARNIER de vos agissements et je dépose une plainte pénale contre vous.
Roland Nithardt

 

Et encore...

 

 

De : Roland Nithardt [mailto:roland.nithardt@nithardt.ch]
Envoyé : lundi 3 août 2009 14:58
À : QUERE JEAN LUC; info@nithardt.ch; info@nithardt.fr
Cc : 'Jean Louis Rouzé'; jdga78@gmail.com; 'jdga78'; 'Germain HAGENBACH'; 'PROTAIN'
Objet : RE: Plainte pénale

 

Soyez rassuré, Monsieur QUERRE, le dossier de la plainte pénale est en préparation et vous serez informé en temps utile.

 

Ceci, ça ne s'appelle pas une intimidation ? 

Pour l'heure, aucune nouvelle... Patience, cela ne fait que 10 mois !

 

Et pour finir, cet homme si "honnête", m'envoie "ça" après plus de 2 ans de dissimulations totales...

 A BLOG ECHANGE NITHARDT1

 

Aucune contradiction ? Honnête homme, va...

Notez le cynisme de cet individu qui signe ici ce qu'est vraiment cette lettre recommandée avec accusé de réception, l'air de rien... Vous avez vu ? Non ? Regardez le logo en haut à gauche... Un parachute ! Ceci est un message personnel déguisé... En prime il se fout du monde !  Mais Mr Nithardt, vous ne réalisez pas que vos actes auront de graves répercussions sur l'avenir du genre humain... En paralysant cette technologie pour le compte de vos clients, vous avez gagné quoi ? 10 à 20.000 Euros à la louche ? L'humanité elle, a peut être perdu la seule chance qu'elle avait de survivre à une éradication de masse... Merci qui ? Merci Mr Nithardt !

Suivi bien évidemment, de ma réponse en recommandé :

 

 

 

 A BLOG ECHANGE NITHARDT2

 

 

 A BLOG ECHANGE NITHARDT3

A BLOG ECHANGE NITHARDT4

 

A BLOG ECHANGE NITHARDT5

 

A BLOG ECHANGE NITHARDT6

 

Et pour info... Toujours rien, nada, quedale... pas l'ombre du début d'une réponse...

Alors pour information, selon Mr Pochart et Mr Derambure, respectivement secrétaire et président du CNCPI  (l'équivalent pour les experts en PI, du conseil de l'ordre des médecins ou des avocats), ce Monsieur Nithardt a "respecté" sa déontologie... Laquelle permet donc les faux et les usages de faux, les dissimulations et la spoliation des droits d'un inventeur entre différentes choses, si tenté que l'expert en PI soit payé pour ça...

Ceci est bien évidemment une interprétation personnelle, mais les faits parlent d’eux mêmes !

Mr Nithardt n'est donc de fait, pas une crapule mais bel et bien un "expert en PI" !

Ceci vous encourage donc à déposer des brevets et à vous ruiner pour innover, j'espère !

 

Ps : Attention toutefois à la déontologie des experts en PI qui, bien que payés entre 250 et 400 euros de l'heure, ne sont déontologiquement et juridiquement pas responsables de leurs actes...

 

Cela fout les boules non ? Je n'aurais jamais du être honnête... J'ai loupé ma vocation, j'aurais du être expert en PI !

Ceci dit, faut pouvoir le faire car c'est vraiment gerbant... Mais bon, pour 400 euros de l'heure et une immunité juridique, ça se discute je trouve... Comme quoi on apprend à tout âge, sur soi !