10/11/2014

réponse ouverte à un inventeur

Un nouveau commentaire vient d'être posté sur votre blog à la suite de la note La vérité sur les "brevets" preuve écrite de l'Office Européen des Brevets :

"Cher Monsieur Quéré, je suis dans une situation un peu semblable à la vôtre . Je suis contrefacteur définitif après 20 ans de procédure et sept tribunaux d'un brevet de mon adversaire qui a été annulé par la même justice pour toujours. Un faux brevet que mon adversaire a élargi en plus sur toute l'Europe grâce à i.OEB Maintenant mon affaire est devant la commission européenne à Bruxelles. Mais je ne sais pas davantage. Cdt R.W-R"

Ce commentaire a été posté par R. Wehrkamp-richter.

Avant tout je m’excuse pour mes fautes mais j’ai très peu de temps disponible.

Monsieur, je ne connais pas votre affaire et je ne peu pas me prononcer mais sa ne m’étonne guère.

Toutefois, reconnaitre que vous êtes contrefacteur même après des années de procédure juridique ruineuse et épuisante, même par maladresse ne me parait pas judicieux si ce n’est pas le cas même si je comprend pour l’avoir vécu qu’avec l’usure on peut finir par ne plus savoir où on en est.

En ce qui concerne ma situation, il y a des différences qui rendent mon affaire « croustillante » et « terrifiante » et sur un fond de catastrophe écologique majeur qui la rend monstrueuse dans ces possibles conséquences…

En effet, je suis le seul et unique inventeur de ma/mes technologie(s), les brevets m’ont été volé sur la base de fausses informations fournie aux organismes certificateur qui se sont empressés de « normaliser » mais je suis bien mentionner comme seul et unique inventeur… il n’y a donc pas à proprement parler de contrefaçon.

Je suis mentionner comme inventeur mais à ma connaissance je ne suis pas déposant hors les droits matériels appartiennent aux déposants.

Mes crapules m’ont spolié de mes droits mais ils m’ont mentionnés comme seul et unique inventeur…

Pourquoi ?

Parce que mes technologies ont énormément d’avance et que j’étais le seul à les maitriser… donc sans moi ils n’avaient rien !

C’est le coté « croustillant » et quasi unique de mon affaire… Puisqu’un brevet ne doit pas être accepté si il n’y a pas tout les éléments techniques (article 84-CBE)… autrement dit on est dans une situation énormissime puisqu’en violation total du code de la PI !

Pour le coté « terrifiant » c’est les méthodes que ces individus peu fréquentable ont utilisées pour me « convaincre » de leur donner mon savoir faire qu’ils croyaient s’être appropriés et moi avec puisque Mr Protain, avocat fiscaliste de profession est allé jusqu’à me dire en face que maintenant qu’ils avaient les brevets je leurs appartenais (on parle bien ici d’une forme d’esclavage pseudo légalisé)…

Pour les « méthodes », en vrac : Intimidation, chantage, menace de kidnapping, de torture, de mort… jusqu’à l’entente avec mon conseil juridique qui est allé jusqu’à me menacer de me faire « interner » si je ne cédais pas et ne le nommer gestionnaire de mes intérêts…

Et le « coup » de tenter de m’imposer une assurance vie dont ils auraient été les seuls bénéficiaire c’était aussi pas mal et ceci laisser clairement entendre leurs intentions à mon sujet… Mais les biens pensant penseront surement qu’il est normal de prendre une assurance vie d’un million d’euro sur la tête d’un homme de 35ans et que je suis « parano » comme tous les inventeurs… N’empêche que si j’avais accepté j’aurais valu plus pour eux mort que vivant…

Mais ne soyons pas parano et si j’ai été menacé de mort par les mêmes crapules ce n’est sans doute qu’une coïncidence malheureuse... Soyons naïf !

L’enfer… et inutile d’aller voir les forces de l’ordre… Un inventeur c’est un barge, un parano… un détraquer… un pas sérieux, un délirant… bref il y a vraiment de quoi perdre la raison quand on vous menace et que pour tout soutien on se moque de vous et vous traite de dingo !

Mais le comble du grotesque et de l’horreur, c’est que nous sommes à la veille d’une catastrophe écologique majeur : « La stérilisation carbonique » et que sans mes technologies nos chances d’y survivre sont totalement insignifiante…

On est ici à la limite du crime contre l’humanité et contre toutes les formes de vies de cette planète et c’est pourquoi je me bas envers et contre tous mais c’est usant et j’ai l’impression de gâcher ma vie et tel Don Quichotte de me battre contre des moulins à vent.

 

J’ai déjà reçu beaucoup de messages d’inventeurs via ce blog et beaucoup évoque des situations bien pires que les nôtres... Bien qu’il soit toujours difficile de comparer peste et choléra…

De véritables naufrages sociales, familiales et économiques… Certain allant jusqu’à me dire qu’ils envisageaient de mettre fin à leurs vies.

Il est difficile de comprendre ce que c’est si on n’a pas vécu cet enfer.

Un de ces inventeurs m’a même confié que son combat pour faire valoir ses droits, l’avez ruiné, que sa femme l’avait quittée et que son propre fils le haïssait et le prenait pour un « détraqué » au point qu’il lui refusait de voir ses petits enfants.

On ne peut pas se battre contre ce système odieux où personne n’est responsable de rien… Où des organismes sensés protéger vos droits, revendent pour une somme scandaleusement symbolique (mais en grand nombre de fois ce qui génère énormément de liquides Langue tirée) toutes les infos que vous leurs communiqués sous le prétexte fallacieux d’informé sur votre invention… Où ces mêmes organismes s’autorisent à accepter tout les brevets qu’on leur soumet sous le prétexte d’autonomie financière et laisse les inventeurs se ruiner en justice pour faire valoir « leurs droits » quand des contrefacteurs déposent les mêmes brevets en modifiant une virgule (ce qui a dû vous arriver)… où ces mêmes organismes si au dessus de tout soupçon vont jusqu’à s’autoriser à normaliser des faux en écriture sans aucune forme de conséquence puisque légalement ils ne sont responsable de rien !

Et l’essentiel… Quoiqu’il arrive vous serez seul, la justice en PI, n’ouvre droit à aucune aide juridique dans une justice en PI qui se passe à huit clos, sans témoin et à grand frais… durant des années et même des décennies…

Pour les média et le grand public, l’inventeur est un zinzin parano et même vos proches finiront par vous prendre pour un zinzin… l’isolement fini par être omniprésent et on fini par se détruire socialement…

Faisons simple… A partir du moment où vous avez déposé un brevet, tout est perdu, inutile donc de vous ruiner pour défendre vos droits dans une pseudo-justice, ruineuse et épuisante qui ne conduira qu’à détruire vos familles et vos vies et vous enverra à la soupe populaire.

Le système des brevets est une infamie qu’il est difficile de comprendre si on ne le vit pas de l’intérieur…

La plus part des inventeurs n’ont même pas conscience à quel point ce système est odieux et ne veulent pas ouvrir les yeux sur son réel fonctionnement tellement ils se fragilisent économiquement pour « protéger » leurs droits en obtenant un brevet.

J’ai créé ce blog pour informer car le fonctionnement de ce système est dissimuler aux populations pour que les inventeurs, victimes principales de ce système, comble du sordide, continue de le financer…

Car c’est là le plus sordide, déposer un brevet c’est financer ce système…

La seule façon de gagner… C’est de refuser le combat !

Il ne faut pas déposer de brevet et accorder ainsi à se système une quelconque forme de légitimité, sa ne vous protège pas et sa met vos vies et celles de vos proches en danger.

Déposer un brevet c’est renoncer à vos droits, c’est même perdre vos droits constitutionnel puisque vous n’aurez plus accès à la justice de droit commun au pseudo-bénéfice d’une pseudo-justice en PI qui elle est vendu au pouvoir de l’argent et qui est si longue et si coûteuse que de toutes façon vous serez ruiner avant même d’obtenir une décision de cette pseudo-justice…

Avec toutes les dérives possibles que ce système permet (chantage, intimidation, menace puisque en PI ces pratiques n’existent simplement pas et dépendent toujours du droit pénal)… et sans aucun recours juridique puisque soit vous n’avez pas la possibilité d’avoir accès à la justice de droit pénale puisque une affaire en PI dépend du code de la PI…

Où alors, ce sera votre parole contre celles de crapules et dans ce cas un inventeur n’est jamais crédible et vous pourriez même être poursuivi pour diffamation !

Personnellement ils m’ont menacés de me poursuivre pour diffamation si je n’effaçais pas ce blog où je cite leurs noms, leurs prénoms, leurs adresses…

Sauf que j’avais toutes les preuves de mes propos alors bon courage pour me poursuivre !

La diffamation est une infamie, mais dénoncer des actes criminels est un devoir civique.

Quant à menacer une victime de poursuites pour diffamation, quand la victime a les preuves de ses propos n’est ni plus ni moins qu’une forme d’intimidation absolument sordide mais qui peu faire son effet chez un inventeur diminuer par des années de galère et d’indifférence générale.

 

Vous croyez que ceci est exagéré ?

Vous êtes libre de croire ce que vous voulez, moi je sais… Je l’ai vécu et je ne le souhaite à personne.

 

Je ne sais si vous avez  suivi la grève des chercheurs il y a quelques temps…

Les chercheurs se plaignent qu’il y a peu de postes, peu de moyens et qu’ils sont mal payés…

C’est vrai… 300 postes pour 10000 chercheurs, payer 2000 euros pour bac+8… c’est vrai que c’est pas géniale…

Mais les faits sont là, leurs travaux sont soldé par un dépôt de brevets… Le système étant ce qu’il est leurs travaux ne rapportent rien… puisque facilement « détournable » pour rester dans le politiquement correct…

En conséquence financer la recherche n’est pas une bonne affaire et les problématiques des chercheurs est intimement lié au système odieux des brevets et la façon scandaleuse et inhumaine dont on traite nos inventeurs.

Quant aux conséquences sur l’emploi elles sont évidente… Je connais personnellement un inventeur qui possède un entrepôt plein d’invention… Pas toutes forcément géniale mais un bon nombre pourrait être commercialisé… Et créer des emplois, hors compte tenu de son passif avec les brevets, ils ne déposent plus rien et laisse ses inventions pourrir.

Il faut dire que sa dernière expérience d’inventeur c’est conclu avec une arme pointé sur sa tête.

On comprend aisement qu’à 80ans il soit fatigué de subir de telles méthodes et de se ruiner en frais de brevet pour de telles résultats !

 

 

18:57 Écrit par RAZLEBOL dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.